ZONE MONÉTAIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Espace constitué par les pays qui adoptent entre eux un étalon de change-devise. Les pays qui utilisent cet étalon établissent une relation fixe entre leur monnaie et une devise (monnaie centre) considérée comme un moyen international de règlement. La gestion des réserves de change des différents pays membres est alors assurée par le pays centre. Le système exige la convertibilité et la transférabilité totale des monnaies des États constituant la zone et suppose d'uniformiser la réglementation des changes. La constitution d'une zone monétaire trouve sa justification dans l'existence de liens étroits entre le pays centre, pays économiquement fort et stable, et les pays satellites : liens politiques, liens financiers — les pays membres étant endettés à long terme en monnaie centre —, et enfin liens commerciaux — le pays centre étant le principal partenaire commercial.

La zone sterling s'est constituée par étapes. Dès le xixe siècle, il existait dans le cadre de l'étalon-or une communauté de pays qui utilisait le sterling pour les règlements. Mais ce n'est qu'après la dévaluation de la livre en 1931 qu'elle prend forme : un certain nombre de pays décident alors de stabiliser leur monnaie non plus par rapport à l'or, mais par rapport au sterling. La zone sterling deviendra une zone monétaire au sens strict à partir de 1939, puisque à l'existence de taux de change fixe et au maintien des réserves officielles de change à Londres s'adjoindront l'adoption d'un contrôle des changes commun et la création à Londres d'un pool commun d'or et de devises (Defence Finance Regulation de 1939 et Exchange Control Act de 1947). Mais, la diminution relative des exportations vers les pays membres, le déficit externe, les restrictions à la libre transférabilité interne à la zone, l'entrée de la Grande-Bretagne dans la Communauté économique européenne et enfin le flottement de la livre et le contrôle des changes provoqueront l'altération progressive de cette zone.

La zone franc est née à l'issue de la Seconde Guerre mondiale, à partir de l'Empire colonial français. Elle a subi de profondes modifications avec les différentes transformations politiques, qui ont abouti à l'indépendance des territoires naguère rattachés à la France. La zone franc est une zone monétaire au sens strict, et à vrai dire la seule. Elle regroupe, avec les Comores, les pays africains rassemblés en deux unions monétaires (l'U.E.M.O.E., Union économique monétaire ouest-africaine, et l'U.D.E.A.C., Union douanière et économique de l'Afrique centrale) qui disposent chacune d'une banque centrale émettant le franc C.F.A. (1 franc C.F.A. vaut 0,01 franc français, depuis janvier 1994).

Le territoire des pays qui composaient le Conseil d'assistance économique mutuelle (C.A.E.M. ou Comecon), appelé zone rouble, ne constituait pas une véritable zone monétaire : d'une part, le rouble ne pouvait être considéré comme une monnaie de réserve et d'intervention, même s'il était utilisé comme monnaie de transaction entre les pays membres du Comecon, et, d'autre part, la dissociation des prix externes et internes provoquait un système de taux de change multiples.

Dans une zone monétaire (au sens large) donnée, l'unité dominante peut jouer trois rôles. D'abord celui qui est propre à une monnaie forte dans une zone de domination : le dollar, par la puissance économique américaine et la primauté des échanges établis entre les États-Unis et les autres États de la « zone dollar », joue ce rôle ; sans être considéré comme une monnaie forte par rapport au dollar, au deutsche Mark ou au franc suisse, par exemple, le rouble présentait aussi les caractères de monnaie en zone de domination, cela du fait que l'Union soviétique assurait le leadership, sinon le contrôle, des échanges économiques au sein du Comecon, que la convertibilité des monnaies des pays d'Europe de l'Est s'opérait pour l'essentiel par référence au rouble et qu'enfin Moscou détenait l'essentiel des réserves or de l'Europe de l'Est. En second lieu, l'unité dominante peut assumer la fonction de monnaie centrale dans une zone monétaire d'association. Tel est d'abord le cas de la livre sterling qui, monnaie d'une place boursière qui fut la première au monde pendant tout le xixe siècle, assure de façon privilégiée le règlement des échanges entre la Grande-Bretagne, les pays du Commonwealth, certaines anciennes colonies anglaises indépendantes de celui-ci, les États du Proche-Orient liés à la sphère d'influence britannique et les pays de l'Association européenne de libre-échange. Enfin, l'unité monétaire peut jouer un rôle déterminant dans le cadre de la coopération économique ; tel est en particulier le rôle que joue le franc dans le cadre de la coopération entre Paris et ses anciennes colonies africaines : garantissant la convertibilité du franc C.F.A., centralisant les devises des États membres de la Communauté financière africaine, imposant à ceux-ci, à certaines époques, un contrôle des changes en fonction des politiques d'échanges extérieurs adoptées par Paris, la France a exploité les possibilités de la zone monétaire dont elle assurait le leadership aux fins de servir et de renforcer la coopération qu'elle entretenait avec ses anciennes colonies.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : chargé de cours à l'U.E.R. de droit de Metz

Classification

Autres références

«  ZONE MONÉTAIRE  » est également traité dans :

ARRIVÉE DE L'EURO

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 244 mots
  •  • 1 média

Le 1 er  janvier 2002, dans douze pays de l'Union européenne, 300 millions de consommateurs découvrent les pièces et les billets de la monnaie qui leur servira désormais d'instrument de paiement commun, l'euro. Trois ans après sa naissance juridique et financière, l'euro fiduciaire concrétise une aventure débutée le 22 mars 1971 avec le rapport Werner, qui prévoyait sa création. Le deutsche Mark ( […] Lire la suite

CHANGE - Les régimes de change

  • Écrit par 
  • Patrick ARTUS
  •  • 6 880 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Unions monétaires »  : […] Une littérature économique assez ancienne, commençant avec les écrits de Robert Mundell dans les années 1960, a défini les conditions d'appartenance à un groupe de pays ayant la même monnaie, groupe dit « zone monétaire optimale ». Les critères retenus sont les suivants : – Une forte mobilité des facteurs de production et plus particulièrement du facteur travail. Si un des pays de l'union monétair […] Lire la suite

CHANGE - Le système monétaire international

  • Écrit par 
  • Henri BOURGUINAT, 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 6 570 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'euro, alternative à la monnaie universelle ? »  : […] La création de l'euro, en janvier 1999, offrait l'opportunité de modifier sensiblement la donne monétaire internationale. Elle marquait l'aboutissement d'un effort de plusieurs décennies, initié par l'union européenne des paiements (1950), relancé par le « serpent dans le tunnel » (1972) et surtout, par le système monétaire européen (1979) qui avait créé l'écu. Avec la mise en place, cette fois, […] Lire la suite

CHANGE, notion de

  • Écrit par 
  • Marc POURROY, 
  • Séverine VANDELANOITE
  •  • 1 780 mots

Dans le chapitre « Les différents régimes de change »  : […] Le régime de change est l'ensemble des règles adoptées par une économie pour déterminer l’évolution du prix d’échange de sa devise vis-à-vis des autres monnaies. De nombreuses politiques peuvent être mobilisées : par exemple, la convertibilité du compte courant, l’ouverture du compte de capital, ou encore le pilotage du taux d’intérêt ; le principal outil demeure l'intervention des autorités monét […] Lire la suite

CRISE DE LA ZONE EURO

  • Écrit par 
  • Arnaud BALVAY
  •  • 324 mots

À partir de 2010, la zone euro est confrontée à une crise économique liée à la dette publique des États qui la composent. À partir de 2007, la crise des subprimes (prêts immobiliers à taux variable) contraint les principaux pays industrialisés, dont la dette publique est très importante depuis longtemps, à dépenser énormément pour sauver les banques et soutenir l'activité économique. Dans la zone […] Lire la suite

DOLLAR

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 11 211 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les émissions de papier-monnaie »  : […] Les gouvernements locaux recourent à un autre substitut d'espèces en émettant des bons de crédit ( bills of credit ). Ce sont des titres de dette publique remboursables en argent à une certaine échéance, librement transférables, émis en dénominations variées (y compris de faible montant) et commodes. Ils sont acceptés comme moyens d'échange dans chaque colonie où ils circulent. Quoique de noms ide […] Lire la suite

DRAGHI MARIO (1947- )

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 108 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aux commandes de la BCE »  : […] Mario Draghi exerce la présidence de la BCE à partir de novembre 2011. La première année est chaotique. Il est soumis à de nombreuses critiques, en particulier de la part de ceux qui s’interrogent sur son passage chez Goldman Sachs. Son heure de gloire arrive le 26 juillet 2012. Le sommet des chefs d’État européens vient de se conclure, non sans grande difficulté, sur la décision de principe des p […] Lire la suite

EURO

  • Écrit par 
  • Agnès BÉNASSY-QUÉRÉ
  •  • 6 240 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La théorie des zones monétaires optimales »  : […] L’exercice de comparaison des avantages et inconvénients de l'union monétaire est une application de la théorie dite des zones monétaires optimales, dont Robert Mundell, Prix Nobel d'économie en 1999, fut l'initiateur en 1961. De nationalité canadienne, Robert Mundell réfléchissait à la manière, pour la Banque nationale du Canada, de réagir à un événement affectant positivement la demande dans l […] Lire la suite

EUROPE - Histoire de l'idée européenne

  • Écrit par 
  • Jean-Baptiste DUROSELLE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 10 491 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Élargissement et union monétaire »  : […] L'entrée de la Grande-Bretagne se fit en 1973, Georges Pompidou prenant ses distances par rapport à son prédécesseur, comme il l'avait déjà fait en 1969 pour la dévaluation du franc. Il est vrai qu'à Londres Edward Heath était le premier chef de gouvernement britannique à se vouloir européen, tandis que les relations entre Georges Pompidou et le chancelier Brandt n'étaient pas bonnes. L'Europe à n […] Lire la suite

FRANC CFA (Communauté financière africaine)

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 882 mots

Unité monétaire de la Communauté financière africaine (CFA), créée à la fin de 1945 pour les anciennes colonies françaises d'Afrique ainsi que pour Madagascar, la Réunion, les Comores, et Saint-Pierre-et-Miquelon. Sa valeur, fixée à l'origine à 1,70 FF (franc français) de l'époque, a été portée à 2 FF en 1948. Cette parité de 50 pour 1 avec le franc français est restée immuable jusqu'au 11 janvier […] Lire la suite

Les derniers événements

12 septembre 2019 Union européenne. Assouplissement de la politique monétaire de la BCE.

monétaire destiné à enrayer le ralentissement de l’activité économique dans la zone euro : baisse du taux de dépôt de – 0,4 à – 0,5 p. 100 – une partie des réserves excédentaires des banques auprès de la BCE sera toutefois exemptée du taux négatif ; relance du programme de rachat de titres de dette arrêté en décembre 2018 ; promesse de ne pas augmenter […] Lire la suite

13 décembre 2018 Union européenne. Fin du programme d'assouplissement monétaire de la BCE.

monétaire lancé en mars 2015. Cette politique visait à faciliter l’accès au crédit à des taux proches de zéro afin de relancer l’économie de la zone euro après la crise de 2008 et de prévenir toute tendance déflationniste. La BCE a ainsi racheté des titres de dettes détenus par les banques pour un montant de 2 600 milliards d’euros. […] Lire la suite

19-21 février 2016 Union européenne – Royaume-Uni. Accord visant à limiter le risque d’un « Brexit ».

zone euro – comme le Royaume-Uni – peut obliger le Conseil à débattre d’une décision qui irait à l’encontre de ses intérêts. Londres n’obtient toutefois pas le droit de veto qu’il revendiquait sur la gestion de l’union monétaire. Le Royaume-Uni, qui souhaitait pouvoir priver les migrants européens de prestations sociales durant les quatre premières […] Lire la suite

1er janvier 2015 Lituanie – Union européenne. Élargissement de la zone euro à la Lituanie

zone euro. Sa demande d'adhésion à l'Union économique et monétaire a été approuvée par le Conseil européen en juillet 2014.  […] Lire la suite

15 mai 2012 France – Allemagne. Première rencontre entre le président François Hollande et la chancelière Angela Merkel

monétaire), signé en mars, que François Hollande entend renégocier, mais affirment leur volonté de maintenir la Grèce au sein de la zone euro et d'adopter des mesures supplémentaires pour favoriser la croissance de l'économie grecque.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

P. SCHAEFER, « ZONE MONÉTAIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/zone-monetaire/