FORMULE 1

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fleuron du sport automobile, la formule 1 est une discipline où les pilotes virtuoses multiplient les prouesses tandis que les ingénieurs mettent en œuvre tout leur savoir-faire pour développer des monoplaces à la technologie toujours plus sophistiquée. Les sommes investies par les écuries sont considérables, tout comme les droits de retransmission télévisée, alors que les sponsors injectent massivement de l'argent pour que leur logo soit visible sur la coque des voitures.

L'histoire de la formule 1 est marquée par des champions d'exception – Fangio, Clark, Stewart, Lauda, Prost, Senna, Schumacher, Alonso, Räikkönen, Hamilton, Vettel... –, portant haut les couleurs d'écuries de légende – Ferrari, Lotus, Brabham, McLaren, Tyrrell, Williams, Renault, Mercedes... Le Championnat du monde est organisé par la Fédération internationale de l'automobile (F.I.A.), qui codifie de manière stricte le déroulement d'un grand prix.

Juan Manuel Fangio

Photographie : Juan Manuel Fangio

Vainqueur du Grand Prix de Grande-Bretagne le 14 juillet 1956 à Silverstone, le pilote automobile argentin Juan Manuel Fangio présente le trophée qui lui a été remis. Cette année-là, au volant d'une Ferrari-Lancia, il s'impose également lors des Grands Prix d'Argentine et d'Allemagne et... 

Crédits : Express/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Jim Clark

Photographie : Jim Clark

Le pilote britannique Jim Clark (1936-1968), champion du monde de formule 1, en 1963 et 1965, sur Lotus. Il trouve la mort sur le circuit d'Hockenheim, en Allemagne, en 1968. 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Jackie Stewart

Photographie : Jackie Stewart

Le pilote de formule 1 écossais Jackie Stewart, trois fois champion du monde. 

Crédits : Allsport/ Getty

Afficher

Alain Prost, 1990

Photographie : Alain Prost, 1990

Le pilote français Alain Prost, quadruple champion du monde de formule 1, devant une autre figure emblématique de l'automobile : le cheval cabré de la Scuderia Ferrari, en 1990. Mais il échouera pour le titre au volant de la voiture rouge. 

Crédits : Pascal Rondeau/ Allsport/ Getty

Afficher

Ayrton Senna, 1992

Photographie : Ayrton Senna, 1992

Ayrton Senna au volant de sa McLaren au départ du Grand Prix du Brésil en 1992. Sa mort, lors du Grand Prix de Saint-Marin, le 1ermai 1994, provoquera une onde de choc dans le monde de la formule 1 et au-delà, en raison du charisme du champion. 

Crédits : Pascal Rondeau/ Allsport/ Getty

Afficher

Michael Schumacher

Photographie : Michael Schumacher

Le pilote allemand Michael Schumacher, successeur d'Alain Prost et d'Ayrton Senna dans le rôle de vedette de la formule 1. 

Crédits : Pascal Rondeau/ Allsport/ Getty

Afficher

L'évolution de la technologie est marquée par des étapes cruciales : l'idée de placer le moteur à l'arrière, le châssis monocoque, la création du moteur Ford-Cosworth, l'invention de l'aileron, le moteur turbocompressé, le châssis à effet de sol, l'irruption de l'informatique en constituent quelques-unes.

Enfin, les sommes générées par la formule 1 font l'objet de nombreuses convoitises et peuvent engendrer divers conflits entre les acteurs d'un pouvoir sportif et économique aux multiples facettes au cœur desquels s'est souvent trouvé Bernie Ecclestone.

Historique

Avant le Championnat du monde

L'idée d'organiser des courses automobiles en circuit fermé revient au journaliste britannique John Gordon Bennett, qui imagina en 1899 une course internationale, limitée à trois voitures par pays : la Coupe Gordon-Bennett. Celle-ci allait rapidement connaître un grand succès : sa cinquième édition, qui se déroula en Allemagne en 1904 sur un circuit tracé dans le massif du Taurus, fut même honorée par la présence du kaiser Guillaume II. Le Grand Prix de l'Automobile-Club de France naît en 1906. Le premier circuit spécialement destiné à la course automobile est construit à Brooklands (Surrey) en 1907. Le circuit d'Indianapolis est inauguré le 15 septembre 1909. La première édition du Grand Prix de France, organisé par l'Automobile-Club de l'Ouest, se déroule le 29 juillet 1911. De nouveaux grands prix voient le jour : Italie, 1922 ; Belgique, 1926 ; Grande-Bretagne et Allemagne, 1928 ; Monaco, 1929. Durant les années 1930, le sport automobile connaît un développement rapide : l'Italien Tazio Nuvolari fait étalage de tout son talent au volant de l'Alfa Romeo P3 ; en Allemagne, Mercedes et Auto Union développent les modèles les plus compétitifs de l'époque, et ces deux marques dominent le Championnat d'Europe.

Après la Seconde Guerre mondiale, les divers organismes vont se regrouper au sein de la Fédération internationale de l'automobile (F.I.A.) qui, en 1946, remplace l'Association internationale des automobiles-clubs reconnus. En 1948, la commission sportive de la F.I.A. décide de la création de trois formules : la formule internationale 1 pour les grands prix ; la formule 2 pour les cylindrées moyennes ; la formule 3 pour les petites cylindrées. Les véhicules équipés d'un moteur de 1,5 litre à super-carburation ou d'un moteur de 4,5 litres atmosphérique sont autorisés à participer aux grands prix de formule 1. En 1949, la F.I.A. décide d'organiser l'année suivante un Championnat du monde des conducteurs : celui-ci comptera six grands prix, plus les 500 Miles d'Indianapolis ; les cinq premiers de chaque course marqueront, respectivement, 8, 6, 4, 3 et 2 points, 1 point supplémentaire étant accordé à l'auteur du meilleur tour en course ; pour établir le classement, seuls les quatre meilleurs résultats seront retenus. La première course comptant pour le Championnat du monde de formule 1, le Grand Prix d'Europe, se déroule le 13 mai 1950 à Silverstone en Grande-Bretagne et voit le succès de l'Italien Giuseppe Farina, sur Alfa Romeo. Vainqueur de trois grands prix dans la saison, Giuseppe Farina est le premier champion du monde de formule 1 ; avec 30 points, il devance l'Argentin Juan Manuel Fangio, également vainqueur de trois grands prix et qui pilotait lui aussi une Alfa Romeo (27 points).

L'ère Fangio

En 1951, Alfa Romeo poursuit sa domination et l'Argentin Juan Manuel Fangio obtient son premier titre mondial. Dès 1952, Alfa Romeo se retire de la compétition, et une autre écurie italienne, Ferrari, prend le relais : les Ferrari remportent tous les grands prix en 1952, six sur sept en 1953, et le pilote vedette de la Scuderia, Alberto Ascari, est couronné deux fois champion du monde. En 1954, les spécifications des formules 1 changent : la cylindrée est limitée à 2,5 litres pour les moteurs atmosphériques, 750 cm3 pour les moteurs suralimentés ; Fangio, qui débute la saison au volant de la Maserati 250F et la poursuit à celui de la Mercedes W196, affirme définitivement son talent : vainqueur de six grands prix, il est champion du monde pour la deuxième fois. L'Argentin va remporter trois autres titres : sur Mercedes en 1955, Ferrari en 1956, Maserati en 1957. Le 25 juillet 1958, Juan Manuel Fangio annonce sa retraite sportive. Une nouvelle ère débute pour la formule 1.

Nouveaux constructeurs, nouveaux pilotes

Si le titre mondial échoit à un pilote de Ferrari, le Britannique Mike Hawthorn, en 1958, le titre des constructeurs – créé cette année-là mais qui ne connaîtra jamais le prestige du titre des conducteurs – revient à une écurie britannique, Vanwall. Les constructeurs britanniques vont dès lors dominer le Championnat, même si Ferrari leur tient la dragée haute. L'ingénieur britannique John Cooper avait en effet développé, avec le motoriste Climax, une monoplace révolutionnaire, en plaçant le moteur à l'arrière de la voiture : malgré une puissance moindre que celle des Ferrari traditionnelles à moteur avant (240 chevaux contre 290), le gain de poids (460 kg contre 560 kg) allait permettre une meilleure maniabilité, gommant le handicap lié à la puissance. L'Australien Jack Brabham est champion du monde sur Cooper-Climax en 1959 et en 1960. Ferrari obtient cependant le titre mondial en 1961 – alors que la cylindrée des moteurs a été limitée à 1,5 litre –, grâce à l'Américain Phil Hill.

Le Britannique Graham Hill, sur B.R.M., est couronné en 1962. Mais les hommes de l'année sont l'ingénieur Colin Chapman, qui a développé, pour la Lotus 25, le premier châssis monocoque, et l'Écossais Jim Clark, dont le talent va marquer le sport automobile. En 1963, Clark remporte le titre [...]

Graham Hill

Photographie : Graham Hill

Le pilote britannique Graham Hill (1929-1975), champion du monde des conducteurs en 1962 et en 1968. Il a disputé 176 grands prix au cours de sa carrière. 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages

Médias de l’article

Juan Manuel Fangio

Juan Manuel Fangio
Crédits : Express/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Jim Clark

Jim Clark
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Jackie Stewart

Jackie Stewart
Crédits : Allsport/ Getty

photographie

Alain Prost, 1990

Alain Prost, 1990
Crédits : Pascal Rondeau/ Allsport/ Getty

photographie

Afficher les 12 médias de l'article


Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  FORMULE 1  » est également traité dans :

FORMULE 1 : CHAMPIONNAT DU MONDE

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 184 mots

Créée en 1946, la Fédération internationale de l'automobile décide en 1949 d'organiser en 1950 un Championnat du monde des conducteurs pour la catégorie des « formules internationales no 1 ». Pour cette première édition, le classement est établi en retenant les quatre meilleurs résultats obtenus par les pilotes au cours des sept grands prix disputés. L'Italien […] Lire la suite

ALONSO FERNANDO (1981- )

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 1 761 mots
  •  • 1 média

Pilote automobile espagnol né le 29 juillet 1981 à Oviedo (Asturies). Son père, José Luis Alonso, un ouvrier passionné de sports mécaniques, l'initie au karting dès sa tendre enfance. Pour permettre à son fils et à quelques autres gamins de piloter, il construit, avec des amis, une petite piste en face de l'usine où il travaille, à La Manjoya, dans la banlieue sud d'Oviedo. Le petit Fernando montr […] Lire la suite

ANDRETTI MARIO (1940- )

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 404 mots

Pilote automobile américain d'origine italienne né le 28 février 1940 à Montona (act. Motovun, Croatie). Mario Andretti débute sa carrière aux États-Unis, en IndyCar, en 1964. Dès 1965, il est champion IndyCar, titre qu'il conserve en 1966, et qu'il s'attribuera de nouveau en 1969. Il fait ses débuts en formule 1 en 1968, au sein de l'écurie Lotus. Mais il ne se consacre pas entièrement à cette di […] Lire la suite

ASCARI ALBERTO (1918-1955)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 432 mots

Pilote automobile italien né le 13 juillet 1918 à Milan. Fils d'un pilote qui a trouvé la mort en 1925 à Montlhéry, Alberto Ascari , après s'être essayé à la moto dès 1936, se lance dans la course automobile en 1940. Il est engagé par Enzo Ferrari – un ami de son père – et dispute les Mille Miglia. Avant la création du Championnat du monde de formule 1, Alberto Ascari remporte le Grand Prix d'Euro […] Lire la suite

AUTOMOBILE SPORT

  • Écrit par 
  • Jean DURRY
  •  • 863 mots
  •  • 9 médias

Au mois de mai 1903, lorsque Gabriel atteint Bordeaux, vainqueur à 105 km/h sur Mors de la première étape du Paris-Madrid, il ne peut savoir que cinq morts et de nombreux blessés — pilotes, mécaniciens, foule inconsciente — viennent de signer la condamnation de cette forme de compétition : l'épreuve, interdite par le ministère de l'Intérieur, ne repartira pas de la capitale girondine . Cela faisai […] Lire la suite

BALESTRE JEAN-MARIE (1921-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 329 mots

Dirigeant sportif français. Pendant près d'un quart de siècle, Jean-Marie Balestre fut l'homme fort du sport automobile français. En outre, de 1985 à 1993, son action à la tête de la Fédération internationale de l'automobile (F.I.A.) permit de moderniser la formule 1, qui connut sous son impulsion un essor qui ne s'est pas démenti depuis lors. D'abord journaliste, ce passionné de sports mécaniqu […] Lire la suite

BRABHAM JACK (1926-2014)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 663 mots

L’Australien Jack Brabham est le seul pilote automobile à avoir été sacré champion du monde de formule 1 au volant d’une monoplace de sa propre écurie. Jack Brabham est né le 2 avril 1926 à Hurtsville, près de Sydney. Après s'être essayé à la compétition automobile en Australie et en Nouvelle-Zélande à la fin des années 1940 et au début des années 1950, il gagne l'Europe et dispute le Championnat […] Lire la suite

BUTTON JENSON (1980- )

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 1 147 mots
  •  • 1 média

Le pilote britannique Jenson Button est devenu champion du monde de formule 1 en 2009, après dix années de compétition au plus haut niveau, confirmant enfin son talent. Il a obtenu ce titre au terme d'une saison atypique, au volant d'une Brawn G.P. qui a damé le pion aux monoplaces de toutes les grandes écuries. Jenson Button est né le 19 janvier 1980 à Frome (Somerset), bourgade campagnarde du […] Lire la suite

CLARK JIM (1936-1968)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 386 mots

Quand la monoplace de l'Écossais Jim Clark quitte la route et heurte un arbre, le 6 avril 1968, à Hockenheim, lors d'une course de formule 2, c'est le plus talentueux pilote de son temps qui trouve la mort. Juan Manuel Fangio a dit de lui : « Je l'ai vu courir plusieurs fois et je crois pouvoir affirmer qu'il était le meilleur de tous. » L'hommage d'une légende à un mythe. Jim Clark est né le 4 ma […] Lire la suite

FANGIO JUAN MANUEL (1911-1995)

  • Écrit par 
  • Johnny RIVES
  • , Universalis
  •  • 1 496 mots
  •  • 2 médias

Tous les records de la formule 1 que l'Argentin Juan Manuel Fangio a établis dans les années 1950 ont certes été battus. L'Écossais Jim Clark l'a dépassé en 1968 en ce qui concerne le nombre de victoires (25 contre 24), mais il a fallu attendre 2003 pour que l'Allemand Michael Schumacher obtienne un titre mondial de plus que lui. Fangio fut-il pour autant surpassé ? Juan Manuel Fangio doit en ef […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

5-27 mai 2020 Union européenne. Présentation du projet de plan de relance économique.

Reprenant l’avis formulé par les dirigeants français et allemand, la présidente de la Commission européenne propose d’abonder le budget européen – 1 100 milliards d’euros prévus pour la période 2021-2027 – d’un emprunt de 750 milliards. Sur cette somme, 250 milliards seraient destinés à des prêts, 433 milliards à des transferts budgétaires aux États les plus touchés par la pandémie de Covid-19 et 67 milliards à des garanties apportées aux banques. […] Lire la suite

11-22 mai 2018 Suisse. Élection de Pierre Maudet à la présidence du Conseil d'État de Genève.

Le 11, alors que Pierre Maudet (Parti libéral-radical) a été réélu dès le premier tour, le 15 avril, au Conseil d’État (gouvernement) du canton de Genève, le quotidien Tribune de Genève s’interroge sur les conditions du voyage effectué par celui-ci et sa famille à Abu Dhabi en novembre 2015, à l’occasion du Grand Prix de formule 1. Reconnaissant une « imprudence », Pierre Maudet admet que le voyage a été payé par un ami et indique qu’il a reversé l’équivalent de son montant à des œuvres religieuses. […] Lire la suite

1er-6 mai 2017 Israël – Autorité palestinienne. Modification de la charte du Hamas.

Le 1er, le chef en exil du Hamas, Khaled Mechaal, présente depuis Doha (Qatar) la nouvelle rédaction de la charte du Mouvement de la résistance islamique, initialement publiée en août 1988. L’organisation palestinienne qui contrôle la bande de Gaza est considérée comme terroriste par Israël, ainsi que par les États-Unis et l’Union européenne notamment. […] Lire la suite

22 avril 2012 Bahreïn. Regain d'agitation politique à l'occasion du grand prix de formule 1

Le grand prix de formule 1 se déroule sur le circuit de Sakhir, au sud de Manama, en dépit de l'agitation politique qui continue de secouer l'émirat depuis les émeutes de février 2011. Les jours précédents, les autorités ont fait arrêter de nombreux opposants, tandis que, dans les villages chiites entourant la capitale, des affrontements ont opposé les forces de l'ordre à des manifestants. […] Lire la suite

14 décembre 2005 France. Rapport sur la dette publique

Le document évalue le montant de cette dette à quelque 1 100 milliards d'euros. S'y ajoutent de 450 à 900 milliards d'euros, correspondant au versement des retraites aux fonctionnaires. La dette publique est passée d'environ 20 p. 100 du P.I.B. au début des années 1980 à 66 p. 100 aujourd'hui, au-delà du plafond de 60 p. 100 autorisé par le pacte de stabilité européen. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « FORMULE 1 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/formule-1/