HILL DAMON (1960- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils de Graham Hill, qui ne lui montra guère d'affection dans son enfance, Damon Hill est un pilote au talent souvent sous-estimé. En 1993, il dispute le Championnat du monde de formule 1, sur Williams-Renault, dans l'ombre d'Alain Prost, à qui il tient néanmoins la dragée haute. L'année suivante, son nouveau coéquipier s'appelle Ayrton Senna. La mort du Brésilien, le 1er mai à Imola, laisse l'équipe Williams-Renault traumatisée. Damon Hill va alors monter sa force de caractère, remotivant son écurie ; il est finalement devancé d'un point par l'Allemand Michael Schumacher au classement final du Championnat du monde. De nouveau vice-champion du monde en 1995, il remporte enfin le titre suprême en 1996. Malgré cela, il est remercié par Frank Williams, qui lui préfère le talent naissant de Jacques Villeneuve. En 1999, Damon Hill met un terme à sa carrière.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  HILL DAMON (1960- )  » est également traité dans :

FORMULE 1

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 7 472 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Schumacher au cœur des débats »  : […] Orpheline de Prost et Senna, la formule 1 se trouve une nouvelle idole : l'Allemand Michael Schumacher. Au volant d'une Benetton-Ford, il est champion du monde en 1994. En 1995, il conserve son titre, cette fois sur Benetton-Renault. En 1996, il rejoint Ferrari, et va s'employer, avec le team manager français Jean Todt, à apporter à la Scuderia un titre qui lui échappe depui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/formule-1/#i_98530

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « HILL DAMON (1960- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/damon-hill/