ANDRETTI MARIO (1940- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pilote automobile américain d'origine italienne né le 28 février 1940 à Montona (act. Motovun, Croatie). Mario Andretti débute sa carrière aux États-Unis, en IndyCar, en 1964. Dès 1965, il est champion IndyCar, titre qu'il conserve en 1966, et qu'il s'attribuera de nouveau en 1969.

Il fait ses débuts en formule 1 en 1968, au sein de l'écurie Lotus. Mais il ne se consacre pas entièrement à cette discipline, continuant jusqu'en 1974 à partager l'essentiel de son temps entre l'IndyCar et les courses d'endurance. Il fait des apparitions sur les circuits de formule 1 au volant de March, Ferrari et Parnelli. Il remporte néanmoins son premier succès, le Grand Prix d'Afrique du Sud, sur Ferrari, en 1971. Ce n'est qu'à partir de 1976 que Mario Andretti choisit de courir uniquement en formule 1. La même année, il remporte la dernière course de la saison, le Grand Prix du Japon, disputée sous une pluie battante qui a amené Niki Lauda à renoncer à défendre ses chances, abandonnant le titre mondial à James Hunt. En 1977, Mario Andretti remporte trois grands prix et se classe troisième du Championnat du monde, derrière Niki Lauda et Jody Scheckter.

En 1978, Mario Andretti et son coéquipier, le Suédois Ronnie Peterson, disposent de la meilleure monoplace du plateau : la Lotus 79, dessinée par Colin Chapman, voiture à effet de sol (un profil en aile d'avion renversée qui permet un meilleur appui, donc une meilleure adhérence). Cette année-là, les « flèches noires » réalisent quatre doublés, Mario Andretti s'adjugeant six victoires et le titre de champion du monde. Malheureusement, sa joie ne peut pas être complète, car Ronnie Peterson s'est tué le 10 septembre à Monza.

Par la suite, toutes les écuries de pointe adoptent l'effet de sol – qui sera finalement interdit en 1983 pour des raisons de sécurité – et les Lotus ne dominent plus leurs concurrentes. Mario Andretti signe en 1981 avec Alfa Romeo, sans connaître la réussite, puis dispute en 1982 quelques courses pour Williams et Ferrari. Il abandonne alors la formule 1, et reprend sa carrière en IndyCar, obtenant un quatrième titre en 1984. Mario Andretti n'arrête la compétition automobile qu'en 1994. Il a disputé 128 grands prix de formule 1 et en a remporté 12.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « ANDRETTI MARIO (1940- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-andretti/