HILL GRAHAM (1929-1975)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Graham Hill a trouvé la mort dans un accident d'avion, le 30 novembre 1975.

Graham Hill

Graham Hill

photographie

Le pilote britannique Graham Hill (1929-1975), champion du monde des conducteurs en 1962 et en 1968. Il a disputé 176 grands prix au cours de sa carrière. 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Il avait pris sa retraite un an auparavant, après avoir disputé 176 grands prix de formule 1, remporté le titre mondial des conducteurs en 1962 et en 1968, triomphé dans les 500 Miles d'Indianapolis en 1966 et en 1972 dans les Vingt-Quatre Heures du Mans sur Matra, en compagnie de Henri Pescarolo. Tout au long de sa carrière, il avait témoigné du remarquable registre de son talent en s'imposant dans des compétitions aussi différentes que celles d'Indianapolis et du Mans ou les courses de formule 1. Il avait une force d'athlète, qu'il avait acquise dans la Royal Navy grâce à la pratique de l'aviron. Pourvu d'une grande ténacité, il prenait bien souvent l'avantage dans les derniers tours sur des concurrents parfois plus brillants mais moins bons comptables de leurs efforts. Né à Hampstead (Grande-Bretagne), il avait commencé comme mécanicien chez Colin Chapman, qui l'avait remarqué et qui venait de créer la Lotus, marque sur laquelle Graham Hill allait remporter ses premiers succès. C'est dans une école de pilotage en 1952 que le petit mécanicien, séduit tout d'abord par le motocross, prit goût à la course. Sa réussite fut tardive, puisqu'il obtint sa première grande victoire à Brands Hatch pour les coupes de Noël 1957 et remporta son premier grand prix, un an plus tard, à Reims. Il avait la trentaine, l'âge qui, en règle générale, marque la consécration d'un grand pilote. Sa carrière achevée, Graham Hill, en y investissant des capitaux personnels mais aussi avec le concours d'une marque de cigarettes, avait créé en 1973 l'écurie automobile Embassy-Hill.

—  Roland MESMEUR

Écrit par :

Classification


Autres références

«  HILL GRAHAM (1929-1975)  » est également traité dans :

FORMULE 1

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 7 472 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Nouveaux constructeurs, nouveaux pilotes »  : […] Si le titre mondial échoit à un pilote de Ferrari, le Britannique Mike Hawthorn, en 1958, le titre des constructeurs – créé cette année-là mais qui ne connaîtra jamais le prestige du titre des conducteurs – revient à une écurie britannique, Vanwall. Les constructeurs britanniques vont dès lors dominer le Championnat, même si Ferrari leur tient la dragée haute. L'ingénieur britannique John Cooper […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/formule-1/#i_97707

Pour citer l’article

Roland MESMEUR, « HILL GRAHAM - (1929-1975) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/graham-hill/