HILL PHIL (1927-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pilote automobile, Phil Hill fut, en 1961, le premier Américain couronné champion du monde de formule 1. Passionné de sports mécaniques, il dispute ses premières courses en 1948, au volant d'une M.G., puis vient se perfectionner en Grande-Bretagne, chez Jaguar et Rolls-Royce. Il s'illustre d'abord à l'occasion des épreuves d'endurance. À partir de 1956, il devient pilote officiel de l'écurie Ferrari. En 1958, il remporte les Douze Heures de Sebring et, surtout, les Vingt-Quatre Heures du Mans, associé au Belge Olivier Gendebien. Il s'imposera encore sur le circuit de la Sarthe, toujours sur Ferrari et associé à Olivier Gendebien, en 1961 et en 1962. Il fait ses débuts en formule 1 en 1958. En 1960, il signe sa première victoire : il s'adjuge le Grand Prix d'Italie. En 1961, il est couronné champion du monde de formule 1, au volant d'une Ferrari. Mais ce titre a un goût amer pour la Scuderia. En effet, le 10 septembre 1961, sur le circuit de Monza, son équipier et concurrent pour le titre, l'Allemand Wolfgang von Trips, s'est tué après une collision avec Jim Clark. La Ferrari de l'Allemand a fauché un rang de spectateurs et causé la mort de quatorze personnes. Phil Hill a remporté trois grands prix de formule 1 au cours de sa carrière. Il dispute sa dernière course automobile en 1967.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« HILL PHIL - (1927-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/phil-hill/