ANNALES ÉCOLE DES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le temps des sciences sociales

Il faut attendre la fin de la Seconde Guerre mondiale et même la succession de Febvre, en 1956, à la direction de la revue pour que le mouvement prenne de l'ampleur autour et au-delà des Annales. Malgré l'assistance de Fernand Braudel, qui lui succède au Collège de France, et la formation d'une nouvelle équipe avec le sociologue Georges Friedmann et l'historien Charles Morazé, Febvre continue de diriger la revue à sa guise. Sous un titre nouveau à partir de 1946, Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, la revue transformée a une double ambition qui servira dès lors de définition minimale du mouvement : s'inscrire dans ce qui est désormais affirmé comme une tradition en se portant sur tous les fronts de l'innovation scientifique. La revue peut s'appuyer sur une institution, la VIe section de l'École pratique des hautes études (E.P.H.E.), fondée en 1947 et présidée par Febvre. Pourtant, bien que perceptible dès 1946, le succès du mouvement, toujours modeste, ne sera effectif qu'au lendemain de la mort de Febvre alors que se met en place une conjoncture considérablement renouvelée de l'enseignement et de la recherche dans les sciences sociales.

L'action de Febvre et de Bloch s'était déployée dans un contexte singulier de crises qui avaient affecté des sociétés confrontées à une modernisation rapide, et n'épargnaient ni les sciences sociales, incapables de s'institutionnaliser, ni l'histoire, confrontée à une crise à la fois morale – issue de l'expérience vécue de la guerre – intellectuelle et institutionnelle. Braudel, quant à lui, héritera de la conjoncture des années 1960 nettement plus favorable, malgré les nouveaux clivages idéologiques de la guerre froide.

La création d'institutions nouvelles, en marge d'une université qui restera encore longtemps refermée sur elle-même, comme l'E.P.H.E., le Centre na [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ANNALES ÉCOLE DES  » est également traité dans :

BLOCH MARC (1886-1944)

  • Écrit par 
  • Georges DUBY
  •  • 595 mots

Partant pour la Grande Guerre, Marc Bloch laisse l'ébauche d'une thèse de doctorat, d'un propos déjà neuf : une étude des populations rurales d'Île-de-France à l'époque du servage ; dès le retour, il la soutient, telle quelle ( Rois et serfs , 1920). Il enseigne longtemps à Strasbourg, puis à Paris ; victime des mesures racistes, il entre dans la clandestinité en 1942 et continue d'écrire sous le […] Lire la suite

BRAUDEL FERNAND (1902-1985)

  • Écrit par 
  • Alberto TENENTI
  •  • 1 482 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une démarche novatrice »  : […] Né à Lunéville-en-Ornois (Meuse) le 24 août 1902, Fernand Braudel est agrégé d'histoire à vingt et un ans, professeur aux lycées de Constantine, d'Alger, de Paris. Il accepta en 1934 de se rendre au Brésil où il compta parmi les fondateurs de l'université de São Paulo. Il venait d'épouser celle qui sera, jusqu'à la fin de sa vie, sa collaboratrice. L'expérience de l'Afrique du Nord et du Brésil jo […] Lire la suite

CHARTIER ROGER (1945- )

  • Écrit par 
  • Michel DELON
  •  • 2 107 mots

Président du conseil scientifique de la Bibliothèque nationale de France ; puis de l'École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques, Directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, professeur au Collège de France à partir de 2007, les fonctions et les honneurs qui distinguent Roger Chartier couronnent à la fois une carrière et une discipline. La […] Lire la suite

CHAUNU PIERRE (1923-2009)

  • Écrit par 
  • Paul-André ROSENTAL
  •  • 901 mots

L 'historien Pierre Chaunu, mort le 22 octobre 2009 à Caen à l'âge de quatre-vingt-six ans, restera présent dans les mémoires par sa prolixité et ses engagements passionnés, dont il reconnaissait qu'ils pouvaient être véhéments. Apôtre de la croissance démographique, son œuvre est celle d'un historien d'abondance : une thèse monumentale sur Séville et l'Atlantique (1504-1650) , coécrite avec son é […] Lire la suite

DELUMEAU JEAN (1923-2020)

  • Écrit par 
  • Monique COTTRET, 
  • Jacqueline LAGRÉE
  •  • 1 183 mots

Jean Delumeau fut un grand historien du christianisme et du sentiment religieux, dont l’œuvre est à la fois marquée par l’influence de l’école historique des Annales et son engagement catholique. Né à Nantes le 18 juin 1923 et mort à Brest le 13 janvier 2020, il mena une carrière qui se lit comme un modèle français : l’École nationale supérieure de la rue d’Ulm, l’agrégation, l’École française de […] Lire la suite

ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES EN SCIENCES SOCIALES (E.H.E.S.S.)

  • Écrit par 
  • Jacques REVEL
  •  • 2 892 mots

Parmi les principales institutions françaises d'enseignement supérieur et de recherche, l'École des hautes études en sciences sociales est relativement jeune. Sous cette appellation, elle n'existe que depuis 1975, date à laquelle elle s'est substituée à l'ancienne VI e  section de l'École pratique des hautes études, section elle-même créée en 1947. Il faut cependant remonter bien plus loin dans l […] Lire la suite

FEBVRE LUCIEN (1878-1956)

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 2 134 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un historien enraciné et engagé »  : […] Né le 22 juillet 1878 dans la France de l’Est restée française, à Nancy où son père enseignait la grammaire, Lucien Febvre a toujours valorisé ses racines franc-comtoises. Camarade d’Albert Thomas et d’Henri Wallon à l’École normale supérieure, il est agrégé d’histoire en 1903, puis pensionnaire de la fondation Thiers. Il commence alors ses travaux sur la Franche-Comté, qui aboutiront en 1911 à l […] Lire la suite

FERRO MARC (1924-2021)

  • Écrit par 
  • André LOEZ
  •  • 1 020 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des Annales à l’écran et au décryptage des images »  : […] Marc Ferro n’est toutefois pas ancré définitivement dans le champ des études russes ou soviétiques, d’abord parce que ses analyses n’entrent pas dans le cadre conceptuel alors dominant du « totalitarisme », ensuite parce qu’une autre rencontre décisive a eu lieu en 1962, celle de Fernand Braudel. Ce dernier lui confie le poste de secrétaire de rédaction des Annales , auparavant occupé par Robert M […] Lire la suite

GOUROU PIERRE (1900-1999)

  • Écrit par 
  • Michel BRUNEAU
  •  • 816 mots

Le géographe Pierre Gourou a traversé le xx e  siècle avec une activité et une production d'une longévité exceptionnelle qui a donné naissance à une douzaine de livres. Du Tonkin (1931) à L'Afrique tropicale, nain ou géant agricole ? (1991), son œuvre présente une très grande continuité, avec une problématique récurrente sur les relations entre les hommes et les milieux naturels, passant nécessa […] Lire la suite

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 1 097 mots

L 'histoire comme justification de la politique, comme caution de la mémoire des groupes, l'histoire redécouverte par les autres sciences humaines et sociales sont autant de signes qui témoignent de l'actualité du travail des héritiers d'Hérodote. Les articles qui suivent entendent montrer l'état de la discipline aujourd'hui. À l'heure du règne de l'expertise et de l'interdisciplinarité, il import […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bertrand MÜLLER, « ANNALES ÉCOLE DES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-des-annales/