TEMPORALITÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Terme abstrait, mais qui se veut concret. La temporalité est le temps vécu par la conscience, celui dont elle fait l'expérience et qui déploie, à partir du présent (seul moment que saisisse une attention opérante), un passé qui est fait de rétentions utilisées comme acquis et comme appoint pour l'action (mais c'est le présent qui somme et interprète ce qui fut actuel et ne l'est plus) et un futur qui est fait de protentions, c'est-à-dire de projets, de possibilités nouvelles (mais c'est encore le présent qui anticipe l'avenir, en fonction de ses souvenirs et de ses prises). À la distinction proposée par Bergson entre temps qualitatif (celui de la durée intérieure) et temps quantitatif (celui des chronomètres), Gaston Berger ajoute celle du temps existentiel (ou temps à tonalité affective) et du temps opératoire (ou temps de l'action sur les choses, qui est objectif, mesurable).

Alors que les Anciens concevaient le temps comme cyclique (périodes ayant un contenu identique et se répétant sans fin), les Modernes le considèrent comme linéaire (progression d'une histoire orientée ou, du moins, d'une évolution indéfinie). Quant aux physiciens, ils parlent de « temps propre », par opposition au temps du sens commun ; ils admettent une pluralité des temps propres, par impossibilité de rapporter tous les phénomènes de l'univers à un seul et même temps. Mais le temps des physiciens n'est pas la temporalité, qui est la vie même de la conscience et qui comporte les trois opérations décrites plus haut (par emprunt partiel aux analyses phénoménologiques de Husserl). En outre, la temporalité comporte un élément dramatique : elle vit une menace, celle de l'instant ultime, qui sera la fin, la caducité de tout projet.

—  Henry DUMÉRY

Écrit par :

  • : professeur de philosophie à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  TEMPORALITÉ  » est également traité dans :

AFFECTIVITÉ

  • Écrit par 
  • Marc RICHIR
  •  • 12 253 mots

Dans le chapitre « La disjonction de l'affectivité et de la subjectivité : Heidegger »  : […] du Dasein, se découvre comme être toujours déjà projeté au monde. Ce « toujours déjà » signifie, à son tour, que la Befindlichkeit est le lieu par excellence de la temporalisation originaire de l'être du Dasein – et indissocialement de l'être du monde – depuis et en un passé originaire qui n'a jamais été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affectivite/#i_45544

BACHELARD GASTON (1884-1962)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques WUNENBURGER
  •  • 3 479 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une exploration de l’imaginaire »  : […] complémentaire de l’imagination poétique exclue de la science, Bachelard a rencontré la question de la temporalité, largement développée par Bergson. Déjà, l’expérience du langage poétique l’incite à s’opposer à la primauté de la durée bergsonienne en posant la réalité de l’instant discontinu. L’enquête sur le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-bachelard/#i_45544

BERGSON HENRI (1859-1941)

  • Écrit par 
  • Camille PERNOT
  •  • 8 102 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La durée »  : […] Le changement est inséparable du temps, et la philosophie bergsonienne s'élabore en contrepoint d'une réflexion sur celui-ci. « Durée » est le nom donné par Bergson à la perception du temps réel, qu'il oppose à la notion commune (pragmatique et sociale) du temps, ainsi qu'à son concept scientifique. Le temps des horloges, comme celui de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-bergson/#i_45544

CYCLE

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 689 mots

Une conception cyclique du temps a souvent été comprise par la pensée moderne comme la marque du primitivisme d'une culture ou le symptôme d'une régression archaïsante chez un sujet. Une telle conception, dans les deux cas, résulterait d'une attitude de fuite devant la réalité de l'irréversibilité temporelle. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycle/#i_45544

DESTIN

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT
  •  • 2 486 mots

Dans le chapitre « Le destin, « mouvement éternel, continu et réglé » »  : […] en se produisant comme actes de langage. Ainsi se pose une double temporalité : celle du temps réel, cyclique, régi par la dilatation et la condensation de l'éther ; et celle du temps superficiel, du devenir où arrivent la vie et la mort de l'homme. Le destin, c'est l'entrecroisement de ces deux temps ; c'est pourquoi la réflexion du stoïcien se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/destin/#i_45544

DURÉE

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 954 mots

Cette notion indique l'idée de persistance d'un phénomène, de maintenance temporelle d'une réalité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/duree/#i_45544

ENGAGEMENT

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE, 
  • Jacques LECARME, 
  • Christiane MOATTI
  •  • 11 580 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le rapport à l'avenir »  : […] Le pouvoir anticipatif de l'engagement se fonde sur la structure de la temporalité propre à l'être humain. Les choses conservent en elles les traces du passé, et, d'autre part, elles contiennent des possibilités qui annoncent d'une certaine manière leur avenir. Mais la présence en elles du passé et de l'avenir est inerte ; l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/engagement/#i_45544

ESTHÉTIQUE - L'expérience esthétique

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 5 075 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'expérience comme totalité interne »  : […] Chronos, le temps de la mesure, renvoie, selon la Logique du sens de Gilles Deleuze, à la succession incessante des instants. Une œuvre musicale peut être jouée ou écoutée comme un pur défilé de sonorités : quand le montage ne parvient pas à « prendre », ce qui advient demeure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-l-experience-esthetique/#i_45544

ÊTRE ET TEMPS, Martin Heidegger - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 793 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'être-pour-la-mort »  : […] est ses possibilités : « tendu vers un pouvoir-être qu'il est lui-même », il est ouvert à un futur sur les bases d'un passé dont il hérite. En ce sens, le mouvement de la temporalité part du futur, reprend le passé et ouvre le présent. Ce mouvement de se projeter n'est pas infini : il rencontre sa limite propre avec la mort. « Possibilité de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etre-et-temps/#i_45544

GÉNÉRATION

  • Écrit par 
  • Claudine ATTIAS-DONFUT
  •  • 1 301 mots

La notion de génération est une catégorie qui procède non pas de données biologiques, mais de processus sociaux et temporels. Les naissances et décès continuels, par lesquels la société se renouvelle, ne forment pas en eux-mêmes des générations. Celles-ci sont des abstractions, des produits de l'imaginaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/generation/#i_45544

INFINI, philosophie

  • Écrit par 
  • Emmanuel LÉVINAS
  •  • 6 339 mots

Dans le chapitre « Le fini sans infini »  : […] positives de l'existence : être-au-monde, souci et être-pour-la-mort, que se décrit la finitude. C'est en partant de la temporalité finie et à travers le dénivellement et la banalisation de cette temporalité finie que Heidegger déduit le temps infini. Et, à la page finale de son Kant et le problème de la métaphysique, Heidegger enseigne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/infini-philosophie/#i_45544

INTERPRÉTATION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS, 
  • Jacqueline PILON
  •  • 7 433 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'interprétation comme fonction du temps »  : […] que ce qui les confirme dans un « virtuosisme » très fin de siècle : ils sont accablés par leur propre présent. Et leur situation se révèle dès lors assez curieusement complémentaire de celle de leurs adversaires ; partisans de l'historicisme et adeptes du présent se rejoignent dans une même conception désincarnée du temps. Autrement dit, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interpretation-musicale/#i_45544

LYRISME

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Jean-Pierre DIÉNY, 
  • Jean-Michel MAULPOIX, 
  • Vincent MONTEIL, 
  • René SIEFFERT
  •  • 10 718 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le temps et l'espace du lyrisme »  : […] Le sujet lyrique ne s'exprime qu'en se liant à un lieu et à une temporalité particulière. Le vallon de Lamartine, le promontoire de Victor Hugo, la « maison du berger » de Vigny, les fenêtres de Baudelaire et de Mallarmé figurent cette posture subjective dans sa relation avec le monde extérieur, qu'il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lyrisme/#i_45544

MODALITÉS, logique

  • Écrit par 
  • Pascal ENGEL
  •  • 7 600 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Nécessité, contingence et plénitude »  : […] concepts modaux à travers l'histoire de la philosophie. Le premier rattache la modalité au temps : « possible » signifie ce qui est vrai à un moment quelconque du temps, « nécessaire » ce qui est vrai à tous les moments du temps. C'est ce qu'on appelle parfois la conception « statistique » des modalités, partagée aussi bien par des auteurs qui, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modalites-logique/#i_45544

MODERNITÉ

  • Écrit par 
  • Jean BAUDRILLARD, 
  • Alain BRUNN, 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 8 051 mots

Dans le chapitre « La modernité et le temps »  : […] Sous tous les aspects, la temporalité moderne est spécifique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modernite/#i_45544

MONDE

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 5 934 mots

Dans le chapitre « La transcendance »  : […] (et corrélativement de la mondanéité) doit se poursuivre dans deux directions. D'une part, il faut montrer quelle est sa structure interne : ici doit intervenir une théorie de la temporalité. Si l'existant ne peut se rejoindre qu'en se quittant, à travers un intervalle infini, c'est qu'il est à la fois toujours séparé de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monde/#i_45544

MORT - Les interrogations philosophiques

  • Écrit par 
  • René HABACHI
  •  • 7 527 mots

Dans le chapitre « Mort et temporalité : mort propre et mort d'autrui »  : […] Plus que tout autre, Heidegger fait de la temporalité l'étoffe même de l'existence. Dès qu'il s'éveille à lui-même, le Dasein est candidat à sa mort et sa vie croît à l'ombre de son deuil. De là, cette structure fondamentale de l'« être-pour-la-mort », […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-les-interrogations-philosophiques/#i_45544

PÉRIODISATION, histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 1 335 mots

Dans le chapitre « Critique et réhabilitation ? »  : […] les facultés », in Revue internationale de l'enseignement, 1884). L'historien oublie alors que l'homme du Moyen Âge de 1491 est le même que l'homme de la Renaissance de 1492. Ou qu'un simple déplacement de la date d'origine de l'ère chrétienne suffit pour faire débuter le vingtième siècle avec l'arrivée au pouvoir d'Adolf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/periodisation-histoire/#i_45544

POULET GEORGES (1902-1991)

  • Écrit par 
  • François POIRIÉ
  •  • 725 mots

D'origine belge, Georges Poulet fut professeur à l'université d'Édimbourg, de Baltimore (1952, Johns Hopkins University), de Zurich (1956), de Nice enfin (1968). Sa bibliographie complète comprend une vingtaine d'ouvrages, d'Études sur le temps humain (1949) à La Pensée indéterminée (1985), ainsi que d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-poulet/#i_45544

RÉCIT DE VOYAGE

  • Écrit par 
  • Jean ROUDAUT
  •  • 7 144 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La question de l'enjeu »  : […] Le déplacement dans l'espace s'accompagne de l'idée d'une remontée des temps : Chateaubriand se figure les Grecs anciens à la vue des Indiens d'Amérique, comme Paul Claudel se promenant à Fribourg pensait être dans le décor des Maîtres chanteurs. Dans Boomerang de Michel Butor, ce sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recit-de-voyage/#i_45544

Pour citer l’article

Henry DUMÉRY, « TEMPORALITÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/temporalite/