CIVILISATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le mot « civilisation » est employé en des sens très variés et souvent fort imprécis. D'une manière générale, on peut classer sous trois rubriques les significations qui lui sont attribuées explicitement ou implicitement. Premièrement, dans le langage le plus courant, le terme de civilisation est associé à un jugement de valeur et qualifie favorablement les sociétés à propos desquelles on l'emploie. Il suppose alors qu'il y ait, inversement, des peuples non civilisés ou sauvages. Le verbe « civiliser » en est la preuve, et, de ce verbe, dérive aussi un sens particulier du substantif qui désigne alors l'action de civiliser. La civilisation est, en deuxième lieu, un certain aspect de la vie sociale. Il y a des manifestations de l'existence collective qui peuvent être appelées phénomènes de civilisation ou qui, si elles se concrétisent dans des institutions et des productions, sont nommées œuvres de civilisation, alors que certaines autres ne méritent évidemment pas d'entrer dans cette catégorie. Enfin, le mot « civilisation » s'applique à un ensemble de peuples ou de sociétés. Ainsi, à côté de la civilisation qui est un degré élevé d'évolution ou un ensemble de traits caractéristiques, il y a les diverses civilisations qui possèdent ces caractères et en tirent une personnalité propre qui leur donne une place déterminée dans l'histoire ou dans l'ensemble des populations à un moment donné. Cette troisième signification du mot est donc liée à l'une ou l'autre des deux premières et en est l'objectivation, ou, si l'on préfère, c'est elle qui rend le concept opératoire dans l'analyse de la réalité sociale.

Il faudrait donc ou bien faire un choix entre les deux premiers sens ou bien les concilier, en tout cas les préciser. Cela suppose d'abord qu'on s'entende sur le contexte dans lequel on emploie le mot et qu'on précise les rapports entre civilisation et culture. Car il est facile de voir que, dans tous ses sens, la civilisation apparaît comme un type particulier de culture, ou comme un [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages



Écrit par :

  • : membre de l'Institut, professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  CIVILISATION  » est également traité dans :

ART (Aspects culturels) - L'objet culturel

  • Écrit par 
  • Jean-Louis FERRIER
  •  • 6 281 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'objet de civilisation au Moyen Âge et à la Renaissance »  : […] Dans La Figure et le lieu, l'ordre visuel du Quattrocento , Pierre Francastel applique à la peinture traditionnelle l'idée d' objet de civilisation. Lorsque, dans une œuvre du Moyen Âge, on voyait une grotte ou un rocher, cela signifiait, pour les spectateurs de l'époque, le lieu de rencontre du visible et de l'invisible, du Bien et du Mal, etc. La gro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-aspects-culturels-l-objet-culturel/#i_21375

BARBARIE ÉTAT DE

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 853 mots

L'état de barbarie est un concept tout relatif. Il a reçu des applications diverses dans le temps et dans l'espace. Dans l'Antiquité, le terme « barbare » est utilisé par les Grecs, puis par les Romains (grec barbaros , latin barbarus ). Il désigne alors l'étranger, celui qui n'est pas né à l'intérieur du territoire métropolitain ou celui dont les parent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etat-de-barbarie/#i_21375

CIVIL DROIT

  • Écrit par 
  • Muriel FABRE-MAGNAN
  •  • 9 088 mots

Dans le chapitre « Les enjeux du droit civil »  : […] L'attitude largement majoritaire chez les juristes consiste à se considérer comme de purs positivistes, maniant une technique et des catégories qui seraient neutres d'un point de vue anthropologique. La question des fondements est ainsi largement ignorée, beaucoup de civilistes se contentant – au mieux – de souligner que le droit véhicule des valeurs (morales ou éthiques) qui doivent le guider. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-civil/#i_21375

CIVILISATION PROCESSUS DE

  • Écrit par 
  • André BURGUIÈRE
  •  • 1 292 mots

La parution en France, en 1973, de La Civilisation des mœurs , traduction d'une partie du livre de Norbert Elias, Über den Prozess der Zivilisation , trente-quatre ans après sa publication quasi confidentielle en Suisse, fut un succès immédiat grâce aux comptes rendus enthousiastes que deux historiens de la mouvance des Annales , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/processus-de-civilisation/#i_21375

CULTURE - Culture et civilisation

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 14 332 mots
  •  • 2 médias

En septembre 1914, accordant au ton de la propagande de guerre l'anathème jeté par Luther sur l'universalisme romain et renouvelé par Herder sur la philosophie des Lumières, Thomas Mann posait en principe, dans la Neue Rundschau , l'antagonisme de la « culture » allemande et de la « civilisation » française. « Civilisation et culture, expliquait-il, sont des contraires, ils c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-culture-et-civilisation/#i_21375

DÉCADENCE

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 9 959 mots

Longtemps hantée par le déclin et la chute de l'Empire romain d'Occident, la réflexion sur la décadence est solidaire d'une méditation sur l'Histoire dans laquelle elle s'inscrit. Elle l'est également de spéculations sur le destin des civilisations dont le devenir est souvent interprété à partir d'un modèle unique qui se résout en une métaphore organiciste : les individus vieillissent, les espèce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decadence/#i_21375

LE DÉCLIN DE L'OCCIDENT, Oswald Spengler - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 244 mots

Dans le chapitre « Déterminisme biologico-historique et solution nationaliste »  : […] « Existe-t-il une logique de l'histoire ? [...] Y a-t-il, au fond de tout ce qui est historique, des formes biographiques primaires et universelles ? » Telle est la question générale formulée par l'auteur qui, dans la substantielle introduction du tome I, entend substituer à la pauvreté du schéma linéaire, mécaniste et ternaire traditionnellement réservé au découpage de l'humanité (Antiquité, Moye […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-declin-de-l-occident/#i_21375

LA DIALECTIQUE DE LA RAISON, T. W. Adorno et M. Horkheimer - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 910 mots
  •  • 1 média

Écrite aux États-Unis, alors que T. W. Adorno (1903-1969) et Max Horkheimer (1895-1973) ont fui le nazisme, achevée en 1944 et publiée en 1947, à Amsterdam, La Dialectique de la raison. Fragments philosophiques constitue une œuvre charnière, qui ne rencontrera une réelle audience qu'à partir des années 1960. Le livre constitue une véritable déconstruction des concepts et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-dialectique-de-la-raison/#i_21375

ELIAS NORBERT (1897-1990)

  • Écrit par 
  • Alain GARRIGOU
  •  • 1 796 mots

À la fin de sa vie, Norbert Elias avait trop attendu la reconnaissance publique pour se croire enfin compris. Si la qualité de l'œuvre en était la seule clé, cette reconnaissance eût dû venir plus tôt. Nul ne dénierait en tout cas son ambition. La théorie de la civilisation forgée par Elias se frotte à des faits empiriques selon une posture méthodologique obstinée. Il fallait de l'originalité p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norbert-elias/#i_21375

ÉSOTÉRISME

  • Écrit par 
  • Serge HUTIN
  •  • 7 491 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les sociétés traditionnelles face au monde moderne »  : […] L'ésotérisme doctrinal, tel qu'on le trouve exposé par Guénon et ses disciples, considère la société contemporaine comme radicalement aberrante par rapport aux normes traditionnelles qui régissent (et doivent toujours régir) la vie collective. L'un des livres de Guénon, consacré à une analyse implacable du monde moderne, porte le titre : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esoterisme/#i_21375

ETHNOCIDE

  • Écrit par 
  • Pierre CLASTRES
  •  • 4 680 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Universalité de l'ethnocentrisme »  : […] On nomme ethnocentrisme cette vocation à mesurer les différences à l'aune de sa propre culture. L'Occident serait ethnocidaire parce qu'il est ethnocentriste, parce qu'il se pense et se veut la civilisation. Une question néanmoins se pose : notre culture détient-elle le monopole de l'ethnocentrisme ? L'expérience ethnologique permet d'y répondre. Considérons la manière dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnocide/#i_21375

ÉVOLUTIONNISME CULTUREL & SOCIAL

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 2 775 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Origines et premières ébauches »  : […] Les principes fondamentaux de l'évolutionnisme culturel et social se situent au confluent de plusieurs courants d'idées émanant eux-mêmes de diverses observations. C'est, d'abord, la comparaison entre divers types de civilisations qui a pu suggérer l'idée que les uns représentaient des formes arriérées et les autres des formes avancées de la société. Ces comparaisons pouvaient être faites entre, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evolutionnisme-culturel-et-social/#i_21375

INDUSTRIE - La civilisation industrielle

  • Écrit par 
  • John NEF
  •  • 8 085 mots
  •  • 2 médias

L'expression « civilisation industrielle » est d'un emploi récent. Pour préciser le sens employé ici, et l'importance que ce concept pourrait prendre dans l'avenir, un aperçu historique s'impose concernant l'origine et l'évolution des deux termes qu'elle contient. L'adjectif « industriel » vient du substantif « industrie ». À l'origine, ce mot signifiait seulement « industrieux ». Mais depuis des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/industrie-la-civilisation-industrielle/#i_21375

JEU - Jeu et rationalité

  • Écrit par 
  • Jacques EHRMANN
  •  • 4 828 mots

Dans le chapitre « Le jeu «  civilisateur » »  : […] Pour Huizinga et Caillois, le mot culture et son synonyme, le terme civilisation, prennent un double sens. Le premier, technique ou ethnologique, désigne simplement les diverses formes que revêtent les sociétés humaines. Le deuxième, que l'on peut dire métaphysique, qualifie la trajectoire d'une histoire de l'humanité qui serait aussi celle d'un progrès, d'une histoire qui, partie de l'homme prim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-jeu-et-rationalite/#i_21375

KEYSERLING HERMANN VON (1880-1946)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 890 mots

Né à Könno, en Livonie, le comte de Keyserling appartenait à une vieille famille de la noblesse allemande installée dans les provinces baltiques. Lorsqu'il meurt, âgé de soixante-six ans, à Innsbruck, il a parcouru toute la planète et longuement visité l'Inde, la Chine, le Japon, l'Amérique. L'immense succès du Journal de voyage d'un philosophe ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-von-keyserling/#i_21375

MŒURS

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 7 982 mots
  •  • 1 média

Au terme de « mœurs » sont associées deux sortes de significations, dont la cohérence et la précision diffèrent. D'abord, ce mot peut être pris pour synonyme de manière d'être, de faire, de sentir, de penser. Rapportées à un peuple ou à un individu, ces manières constituent un ensemble de traits distinctifs . Tacite parle ainsi des « mœurs des Germains », et La Bruyère des « caractères ou mœurs de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moeurs/#i_21375

MORGAN LEWIS HENRY (1818-1881)

  • Écrit par 
  • Maurice GODELIER
  •  • 3 677 mots

Dans le chapitre « Le fondateur de la science anthropologique »  : […] Lewis H. Morgan naquit dans une ferme près du village d'Aurora, dans l'État de New York. Il étudia le droit et s'installa comme avocat à Rochester en 1844. En 1855, il devint le conseiller juridique d'une compagnie de chemins de fer qui construisait une voie entre le Michigan et la région des mines de fer du lac Supérieur. Outre ses travaux professionnels et scientifiques, il se préoccupa beaucoup […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lewis-henry-morgan/#i_21375

MORTALITÉ

  • Écrit par 
  • Jean BOURGEOIS-PICHAT
  •  • 2 985 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les trois types de mortalité »  : […] On distingue trois types de mortalité : une mortalité endogène qui correspond à la façon dont s'éteindrait un groupe d'êtres humains soustraits aux aléas de l'existence et livrés aux seules forces biologiques ; une mortalité de « civilisation » due au fait que les conditions rapportées ci-dessus ne sont jamais réalisées et que les différentes formes de sociétés ont plus ou moins de moyens de lutte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mortalite/#i_21375

RACE

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET, 
  • Universalis
  •  • 4 633 mots

Dans le chapitre « Le siècle des Lumières »  : […] L' anthropologie du siècle des Lumières est particulièrement significative car elle cherche à rendre compte de l'existence, récemment découverte, des nations sauvages, pour mieux l'opposer à celle du monde européen civilisé. Ce qui intéresse les philosophes, c'est de découvrir le sens des nations européennes. Ce faisant, ils confondent les apparences « raciales » et les « productions sociologique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/race/#i_21375

TRIBU

  • Écrit par 
  • Maurice GODELIER
  •  • 9 666 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le point de départ : les travaux de Morgan »  : […] Pour comprendre les thèses de Morgan concernant les formes d'organisation sociales « tribales », il faut rappeler brièvement ce que fut sa grande découverte (cf. morgan  ; voir son ouvrage Systems of Consanguinity and Affinity of the […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tribu/#i_21375

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean CAZENEUVE, « CIVILISATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/civilisation/