DE GASPERI ALCIDE (1881-1954)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Originaire du Trentin, alors terre autrichienne, De Gasperi défend la cause irrédentiste, comme vice-président du Comité d'agitation trentin (1903), ce qui lui vaut d'être arrêté. Journaliste, il dirige la Voce cattolica (1904) puis, pendant plus de vingt ans, Il Trentino. Militant de l'Unione politica popolare, d'inspiration catholique, élu en 1911 député à la Chambre autrichienne par le collège de Val di Fiemme, il se range constamment dans l'opposition et prononce des discours courageux pour défendre l'italianité de sa province.

Alcide De Gasperi, 1951

Alcide De Gasperi, 1951

Photographie

Discours du président du Conseil démocrate-chrétien italien, Alcide De Gasperi (1881-1954), à Bologne en juin 1951. Bologne était alors le seul chef-lieu de province dont la municipalité était restée communiste aux élections municipales de juin 1951. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Après le retour du Trentin à l'Italie, lieutenant de Don Sturzo, De Gasperi est porté à la présidence du Parti populaire italien par le premier congrès de Bologne (1919). En 1921, il est élu député et préside, à la Chambre, le groupe des popolari. Il prend très tôt des positions hostiles au fascisme et, après la marche sur Rome et l'accession de Mussolini au pouvoir, il est l'un des secrétaires du Comité de l'Aventin, groupant les élus qui ont, volontairement, abandonné le Parlement (juin 1924). Après la dissolution des partis politiques et la déchéance des membres de l'opposition de leur mandat électif (nov. 1926), De Gasperi est arrêté et condamné à quatre ans de prison. Libéré, il vit d'un modeste emploi à la bibliothèque du Vatican. Pendant la dictature, De Gasperi s'emploie à reconstituer le Parti catholique populaire qui, à la Libération, reprendra son vieux nom de Démocratie chrétienne. Secrétaire général de cette formation, il figure parmi les membres du Comité de libération nationale, issu des divers groupes de résistance. Après l'élimination de Badoglio, De Gasperi est ministre sans portefeuille du premier cabinet Bonomi, de juin à décembre 1945, puis ministre des Affaires étrangères dans le second cabinet. De Gasperi forme son premier gouvernement, malgré les réticences des socialistes et grâce à l'assentiment de Togliatti et des communistes. De décembre 1945 à juillet 1953, il va demeurer au pouv [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  DE GASPERI ALCIDE (1881-1954)  » est également traité dans :

DÉMOCRATIE CHRÉTIENNE

  • Écrit par 
  • Pierre LETAMENDIA
  • , Universalis
  •  • 6 251 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'Europe d'après guerre »  : […] Le retour de la démocratie en Autriche, en Allemagne et en Italie, la libération du reste de l'Europe et l'action de nombreux chrétiens contre le nazisme vont donner de nouvelles perspectives au catholicisme politique, qui dans de nombreux pays est de surcroît conforté par l'introduction du suffrage féminin. Les tendances catholiques autoritaires sont privées de légitimité par l'issue du conflit. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/democratie-chretienne/#i_5800

ITALIE - La vie politique depuis 1945

  • Écrit par 
  • Geneviève BIBES, 
  • Marc LAZAR
  • , Universalis
  •  • 31 392 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La politique extérieure »  : […] C'est sans doute dans le domaine international que la réussite de De Gasperi a été la plus complète. En quelques années, avec l'aide de Carlo Sforza, ministre des Affaires étrangères, il réussit à donner à l'Italie une place importante dans le concert des nations et à lui assurer un prestige qu'elle ne retrouvera plus. Les deux piliers irremplaçables de la politique étrangère italienne datent de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-la-vie-politique-depuis-1945/#i_5800

Pour citer l’article

Paul GUICHONNET, « DE GASPERI ALCIDE - (1881-1954) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcide-de-gasperi/