CONTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Qu'est-ce qu'un conte populaire ?

Si le terme de conte présente, dans la littérature, des acceptions multiples et des frontières indécises, trois critères suffisent à le définir en tant que récit ethnographique : son oralité, la fixité relative de sa forme et le fait qu'il s'agit d'un récit de fiction.

Le conte populaire s'inscrit d'abord dans ce vaste champ qu'en 1881 Paul Sébillot baptise, d'une expression paradoxale, «  littérature orale ». Comme les comptines et les proverbes, les devinettes et les chansons, il bénéficie de cette « transmission de bouche à oreille » qui caractérise, selon Pierre Saintyves, le « savoir du peuple ». Chaque conte est un tissu de mots, de silences, de regards, de mimiques et de gestes dont l'existence même lubrifie la parole, au dire des conteurs africains.

Le conte est, de plus, un récit hérité de la tradition, ce qui ne signifie nullement qu'il se transmette de façon immuable. Le conteur puise dans un répertoire connu depuis longtemps la trame de son récit et lui imprime sa marque propre qui sera fonction de l'heure, du lieu, du public et de son talent spécifique. Le conte populaire est donc à la fois création anonyme, en ce qu'il est issu de la mémoire collective, et création individuelle, celle du « conteur doué », artiste à part entière, qui actualise le récit et, sans en bouleverser le schéma narratif, le fait sien. Le conte participe ainsi, avec la légende, de ce qu'Arnold Van Gennep appelle la « littérature mouvante », par opposition à la « littérature fixée » des proverbes et des dictons qui ne se modifient pas.

À l'intérieur de la littérature mouvante, le conte se singularise surtout par son caractère de fiction avouée. L'incipit « Il était une fois » atteste déjà la rupture avec le monde ordinaire. Les localisations spatio-temporelles du conte merveilleux l'accentuent : « Bien loin, au-delà de l'extrémité du monde et au-delà même des montagnes des sept chiens, il était une fois un roi... » Dans les contes facétieux – comme dans les histoires drôles –, la fiction se marque surtout par le caractère exemplaire de la situation initiale : « Deux Corses se rencontrent sur la place du village. » La légende, au contraire, se donne comme le récit d'événements qui se sont réellement produits et dont les acteurs sont connus ; son ancrage historique et géographique l'enracine dans la vie locale. Il faut signaler cependant que l'affirmation de réalité est quelquefois utilisée, en début ou en fin de conte, comme un moyen de capter l'attention de l'auditoire. Le conteur se présente alors comme un intercesseur malicieux entre le monde réel et l'univers imaginaire qu'il vient de faire naître : « On fut bien obligé de lui mettre un nez en bois, c'est mon grand-père le cordonnier qui le lui a fait. »

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Les frères Grimm

Les frères Grimm
Crédits : General Photographic Agency/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Geneviève Calame-Griaule

Geneviève Calame-Griaule
Crédits : D.R.

photographie

Afficher les 2 médias de l'article

Écrit par :

Classification

Autres références

«  CONTE  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean DERIVE, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Michel LABAN
  •  • 16 605 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le conte africain »  : […] Si tous ces romans jouent le jeu du réalisme, hérité du roman classique européen et sans doute parfaitement accordé à l'affirmation d'identité des nouvelles nations, il arrive aussi que l'écriture africaine se laisse porter par le plaisir de conter, si particulier au style oral. Le conte est devenu l'un des genres majeurs de la littérature africaine écrite, soit que l'on recueille et transcrive d […] Lire la suite

AKINARI UEDA (1734-1809)

  • Écrit par 
  • René SIEFFERT
  •  • 1 286 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'œuvre d'Akinari »  : […] Pour la postérité, Akinari est avant tout l'auteur des Contes de pluie et de lune ( Ugetsu-monogatari ). Dans ces neuf Contes fantastiques de jadis et naguère , il rompait délibérément avec le style et la manière des ukiyo-zōshi inaugurés au siècle précédent par Saikaku, et auxquels il avait lui-même sacrifié dans ses deux recueils de 1766 : Le Singe mondain à l'écoute sur tous les chemins ( Sh […] Lire la suite

ALCRIPE PHILIPPE LE PICARD dit PHILIPPE D' (1530/31-1581)

  • Écrit par 
  • Françoise JOUKOVSKY
  •  • 354 mots

Moine normand de l'abbaye cistercienne de Mortemer, dans la forêt de Lyons, Philippe d'Alcripe semble avoir suscité la défiance de ses confrères par une activité littéraire jugée peu sérieuse : c'est en effet l'auteur de La Nouvelle Fabrique des excellents traicts de vérité , un recueil de quatre-vingt-dix-neuf contes facétieux et fantastiques. Histoires de puits qui touche aux antipodes, de nez g […] Lire la suite

ALICE AU PAYS DES MERVEILLES, Lewis Carroll - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Sophie MARRET
  •  • 1 212 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un univers étrange et onirique »  : […] Les Aventures d'Alice au pays des merveilles naquirent lors d'une promenade en bateau à laquelle Lewis Carroll avait convié Alice, Lorina et Charlotte Liddell, les filles du doyen de Christ Church. Les enfants lui demandèrent de leur raconter une histoire qu'il inventa au fur et à mesure de leur progression, comme le rapporte son ami le révérend Duckworth qui les accompagnait. Sur la prière d'Ali […] Lire la suite

ANDERSEN HANS CHRISTIAN (1805-1875)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 3 656 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aux sources des « Contes » »  : […] Jusqu'ici, cependant, pas question de contes. Le plus curieux est bien de constater qu'Andersen ne semble pas y avoir songé pour asseoir cette célébrité dont il était et restera tant assoiffé. Homme de théâtre, poète et romancier, telles étaient ses ambitions avouées. Comment donc a-t-il été révélé à lui-même ? Trois éléments y ont certainement contribué. Le premier nous est donné par le titre mêm […] Lire la suite

ARABE (MONDE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Hachem FODA, 
  • André MIQUEL, 
  • Charles PELLAT, 
  • Hammadi SAMMOUD, 
  • Élisabeth VAUTHIER
  •  • 29 288 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'imaginaire captif »  : […] Il peut paraître audacieux d'introduire l'imaginaire « populaire » dans un développement sur la littérature. En premier, parce que l'objet se dérobe lui-même à l'analyse et surgit plus de nos définitions qu'il ne dévoile sa réalité. Ensuite, parce que la culture arabo-islamique, tout entière organisée par son discours scientifique, a mis l'imaginaire sous bonne garde, et plus strictement encore ce […] Lire la suite

AYMÉ MARCEL (1902-1967)

  • Écrit par 
  • Jacques BENS
  •  • 2 016 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un réalisme fantastique »  : […] Sur cette Terre, dont les êtres humains ont fait un séjour pas bien gai, il reste un moyen de ne pas sombrer dans la plus extrême mélancolie : c'est le rêve. Alors, dans les forêts franc-comtoises et dans les rues de Paris, les événements merveilleux surgissent sans prévenir. Ce qu'il y a de plus fascinant dans ce surnaturel, c'est qu'il se produit sans point d'exclamation. Marcel Aymé l'introduit […] Lire la suite

BARBE-BLEUE

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 465 mots

Héros d'un conte célèbre, Barbe-Bleue épouse puis tue plusieurs femmes, en prétextant un interdit violé, mais la dernière lui échappe par ruse et le fait mettre à mort. Le nom est devenu synonyme d'homme cruel et sanguinaire. Faut-il, avec l'abbé E. Boissard (1886), identifier Barbe-Bleue à Comerus, barbare roi breton qui égorgeait ses femmes dès qu'elles étaient enceintes et que châtia saint Gild […] Lire la suite

BASILE GIAMBATTISTA (1575-1632)

  • Écrit par 
  • Paul LARIVAILLE
  •  • 857 mots

Napolitain engagé dans l'armée vénitienne, c'est lorsqu'il se trouvait en garnison dans l'île de Candie, que Giambattista Basile fut admis à l'Académie des extravagants, fondée par le noble vénitien Andrea Cornaro. Rentré dans sa patrie en 1608, il ne quittera plus le territoire de Naples que pour un séjour de quelques mois à Mantoue en 1612-1613. À partir de 1615, il est chargé de divers postes d […] Lire la suite

BELLE AU BOIS DORMANT LA

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 431 mots

Elle bénéficie de tous les dons possibles, mais un maléfice l'endort pour cent ans. Le prince charmant la réveille ; toutefois, ses épreuves sont loin d'être achevées. La Belle est l'héroïne du premier des Contes de ma mère l'Oye , recopié dès 1695 dans le manuscrit offert à la jeune duchesse d'Orléans par Pierre d'Armancour, fils cadet de Charles Perrault. Au xix e siècle, les « ritualistes » on […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

25 septembre 2022 Italie. Élections législatives.

Situé en dehors de des deux coalitions, le Mouvement 5 étoiles de Guiseppe Conte est en net recul avec 15,4 % des voix et 52 sièges (contre 228 durant l’ancienne législature). La formation Terzo Polo (« Troisième Pôle », centre) de Matteo Renzi et Carlo Calenda fait son entrée au Parlement avec 7,8 % des suffrages et 21 élus. Le taux de participation est de 63,9 %. […] Lire la suite

14-21 juillet 2022 Italie. Démission du président du Conseil Mario Draghi.

Mario Draghi et le chef du M5S Giuseppe Conte s’opposent sur la politique gouvernementale à l’égard du conflit en Ukraine. Le second est réservé vis-à-vis des sanctions contre Moscou et du soutien militaire à Kiev. Sa position a incité le ministre des Affaires étrangères Luigi Di Maio à quitter le M5S en juin, suivi par soixante élus de ce parti, favorables à la ligne gouvernementale. […] Lire la suite

13-29 janvier 2021 Italie. Démission du gouvernement de Giuseppe Conte.

Matteo Renzi accuse le président du Conseil Giuseppe Conte, qui gouverne par décrets depuis plus de dix mois, de vouloir s’attribuer « les pleins pouvoirs » à la faveur de la pandémie de Covid-19 et critique le programme d’affectation des 209 milliards d’euros du plan de relance européen, que le Conseil des ministres a adopté la veille. Le 25, Giuseppe Conte annonce la démission de son gouvernement. […] Lire la suite

3-26 avril 2020 Italie. Décrue de l'épidémie de Covid-19.

Le 26, le Premier ministre Giuseppe Conte présente la « phase 2 » de la lutte contre la pandémie de Covid-19, qui doit débuter le 4 mai. À cette date, des masques de protection doivent être disponibles pour tous. Le secteur manufacturier, le bâtiment et le commerce de gros reprendront leurs activités, puis les commerces de détail ainsi que les musées, deux semaines plus tard. […] Lire la suite

18 septembre 2019 France – Italie. Visite du président Emmanuel Macron à Rome.

Le président français Emmanuel Macron effectue une visite à Rome, alors que Giuseppe Conte a formé au début du mois un gouvernement de coalition regroupant le Mouvement 5 étoiles (M5S) et le Parti démocrate (PD). L’éviction du pouvoir de la Ligue (extrême droite) de Matteo Salvini permet un redémarrage des relations bilatérales. Emmanuel Macron et Giuseppe Conte évoquent notamment le dossier migratoire au sujet duquel les positions des deux pays se sont rapprochées. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernadette BRICOUT, « CONTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/conte/