ALICE AU PAYS DES MERVEILLES, Lewis CarrollFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Quand je lisais des contes de fées, je m'imaginais que des aventures de ce genre n'arrivaient jamais, et, maintenant, voici que je suis en train d'en vivre une ! On devrait écrire un livre sur moi, on le devrait ! », s'exclame l'héroïne des Aventures d'Alice au pays des merveilles, poussant le lecteur à suspendre toute « incroyance » – pour paraphraser le romantique anglais Coleridge – à l'égard de l'univers onirique dans lequel elle se trouve plongée. Sans doute les rapports complexes de l'univers de fiction de Lewis Carroll (1832-1898) à la réalité victorienne dans laquelle celui-ci se trouve ancré contribuèrent-ils au succès d'une œuvre qui, au-delà de sa drôlerie, reste énigmatique et dérangeante. Ainsi la réputation d'Alice a-t-elle depuis longtemps franchi les frontières de la Grande-Bretagne pour compter au rang des grands mythes modernes. Cette figure paradoxale ne cesse toutefois de nous fasciner, résistant toujours autant à notre compréhension, en miroir des œuvres dont elle est le personnage central (Alice au pays des merveilles, 1865, que suivra De l'autre côté du miroir, 1872).

Lewis Carroll

Lewis Carroll

Photographie

Mathématicien, écrivain et photographe, le Britannique Charles Lutwidge Dodgson, plus connu sous le pseudonyme de Lewis Carroll, se photographie ici en compagnie de Mrs. MacDonald, épouse de l'écrivain George MacDonald, et surtout parmi ses enfants, en 1862. 

Crédits : Lewis Carroll/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Les aventures d'Alice naquirent de l'imagination d'un mathématicien qui enseignait à l'université de Christ Church à Oxford et qui fut l'auteur d'une quinzaine de traités et de manuels portant sur l'algèbre, la géométrie et la logique. Charles Ludwidge Dodgson, qui adopta le pseudonyme de Lewis Carroll pour la publication de ses fantaisies littéraires, semble leur avoir accordé une importance mineure au regard de ses productions plus sérieuses. Pourtant ses recherches marquent le cœur de ses contes, qui dévoilent, au détour des conversations d'Alice avec les créatures de ses univers merveilleux, des intuitions profondément novatrices, anticipant sur le formalisme logique, la linguistique de Ferdinand de Saussure (1857-1913), voire l [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : ancienne élève de l'E.N.S. Fontenay/Saint-Cloud, professeur agrégé d'anglais, maître de conférences à l'université de Rennes-2

Classification


Autres références

«  ALICE AU PAYS DES MERVEILLES, Lewis Carroll  » est également traité dans :

CARROLL LEWIS (1832-1898)

  • Écrit par 
  • Jean GATTÉGNO
  •  • 2 947 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Poète et logicien »  : […] Lewis Carroll , de son vrai nom Charles Lutwidge Dodgson, naquit à Daresbury, petite bourgade proche de Manchester. Son père était prêtre de l'Église anglicane, ministre de la paroisse, et devait plus tard accéder à de plus hautes responsabilités. Charles était le troisième enfant d'une très nombreuse famille. La majeure partie de son enfance s'écoula à Daresbury, puis à Croft, dans le Yorkshire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lewis-carroll/#i_25280

Pour citer l’article

Sophie MARRET, « ALICE AU PAYS DES MERVEILLES, Lewis Carroll - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alice-au-pays-des-merveilles/