PARLANT CINÉMA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Du muet au parlant

Du muet au parlant
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

L'Eau du Nil (1928)

L'Eau du Nil (1928)
Crédits : D.R.

photographie

Cinéma parlant: premières tentatives

Cinéma parlant: premières tentatives
Crédits : Collection des appareils/ Cinémathèque française

photographie

La Mort aux trousses, A. Hitchcock

La Mort aux trousses, A. Hitchcock
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Tous les médias


Une révolution « numérique » du son ?

À partir des années 1980, avec les développements de l'informatique, du téléphone mobile, d'Internet, etc., on a tendance à « techniciser » l'histoire du cinéma, c'est-à-dire à réduire son évolution à un simple effet des changements techniques. Pour le son, cet effet doit être relativisé, sans être pour autant ignoré.

En 2015, la majorité des films tournés et montrés dans le monde sont « numériques » d’un bout à l'autre de la chaîne, pour ce qui concerne le son comme l’image, et bien sûr leur projection ; on n'utilise plus que très rarement la pellicule et la bande magnétique. S’agissant du son, c'est dès 1990 environ, lors du tournage et des opérations de mélange, que le support numérique est utilisé, sans que le spectateur soit frappé par une différence avec ce qu'il connaissait auparavant. La grande révolution de l'esthétique du film avait eu lieu dès la fin des années 1970 : c'était celle du Dolby, avec un son distribué sur plusieurs pistes, une plus grande définition des graves et des aigus, et une « dynamique » (contrastes d'intensité) plus large.

Quand le public entend en 1990 dans une salle équipée en Dolby des silences profonds, par exemple dans La Double Vie de Véronique (1991), de Krzysztof Kieslowski, comment peut-il savoir si le son a été enregistré digitalement sur le tournage ou non ? On apprendra vite, d'ailleurs, qu'il n'existe pas un seul son numérique, mais plusieurs qualités liées à des différences de standards, tout comme pour la pellicule et la bande magnétique.

À la longue, cependant, le son numérique, par ses performances, a permis de franchir un pas supplémentaire – ce n'est un paradoxe qu'en apparence – vers un « silence des haut-parleurs » beaucoup plus absolu et pur, parfois quasi métaphysique. Des films aussi divers par leur genre, leur budget et leur ambition commerciale que Trois Couleurs. Bleu (1993), de Kieslowski, Mission : Impossible (1996), de Brian De Palma, Lost Highway (1997), de David Lynch, Contact (1997), de Robert Zemeckis, Uzak (2002), de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages


Écrit par :

  • : écrivain, compositeur, réalisateur, maître de conférences émérite à l'université de Paris-III

Classification


Autres références

«  PARLANT CINÉMA  » est également traité dans :

NAISSANCE DU CINÉMA PARLANT

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 234 mots
  •  • 1 média

Inventeur du phonographe en 1877, Thomas Edison tenta, dès 1894, de l'associer avec son Kinétoscope. Lors de l'Exposition universelle de 1900, Léon Gaumont montrait de courtes scènes enregistrées, couplant électriquement phonographe et projecteur. En 1904, le Français Eugène Lauste enregistre le son à même la pel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-du-cinema-parlant/#i_94454

PARLANT (CINÉMA) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 3 247 mots

1899 États-Unis. The Astor Tramp, « picture song » de Thomas Edison. Bande filmée destinée à être accompagnée d'une chanson chantée en salle (derrière l'écran) par des artistes invités.1900 France. Présentation par Clément Maurice du Phono-Cinéma-Théâtre à l’'Exposition universelle. Au programme, une scène d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parlant-cinema-reperes-chronologiques/#i_94454

ACTEUR

  • Écrit par 
  • Dominique PAQUET
  •  • 6 796 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'acteur de cinéma : le corps morcelé »  : […] Aux débuts du cinéma, l'acteur ne paraît pas un instant différent de l'acteur de théâtre. Car ce sont les mêmes qui, dans les premiers films de Méliès, interprètent les textes classiques. De même, dans le cinéma expressionniste, la technique de monstration et de dévoilement de l'expression appartient au théâtre comme au septième art. Elle se déploie dans une succession artificielle de moments où l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acteur/#i_94454

ALLEMAND CINÉMA

  • Écrit par 
  • Pierre GRAS, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 10 335 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les débuts du parlant et le cinéma du docteur Goebbels »  : […] Les premières années du parlant sont contemporaines de l'aggravation de la crise économique et politique. C'est ainsi que les innovations permises par la technique seront soit évacuées, soit captées par le régime hitlérien. Les recherches sur le son sont anciennes (Oskar Messter, dès 1903) et l'industrie dispose des brevets de la Tobis-Klangfilm, qui se partage le marché mondial avec les américain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-allemand/#i_94454

L'ANGE BLEU, film de Josef von Sternberg

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 985 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les pièges de l'amour »  : […] Le roman, comme le scénario de départ, ont pour personnage principal le professeur Immanuel Rath qu'incarne, non sans cabotinage, le très célèbre Emil Jannings. Jannings est la grande star allemande de l'époque. Il a été Le Dernier des hommes ( Der letzte Mann , 1924), Tartuffe (1925) et même le diable de Faust […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-ange-bleu/#i_94454

ARZNER DOROTHY (1897?- 1979)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 721 mots

La cinéaste américaine Dorothy Arzner fut la seule femme à diriger des longs-métrages dans les studios d'Hollywood dans les années 1930. De 1927 à 1943, elle réalisa ainsi dix-sept films, dont Christopher Strong (1933, La Phalène d'argent ) et Dance, Girl, Dance (1940), deux œuvres qui ont marqué le cinéma féministe. Née à San F […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dorothy-arzner/#i_94454

L'ATALANTE, film de Jean Vigo

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 912 mots

L'Atalante est un film mythique. C'est le seul long-métrage d'un jeune réalisateur qui meurt à la fin du tournage et dont l'œuvre totale ne dépasse pas trois heures. C'est l'un des deux ou trois plus beaux films français des années 1930 et l'un des premiers chefs-d'œuvre du cinéma parlant. C'est aussi un film maudit qui est d'abord distribué dans une version manipulée et tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-atalante-jean-vigo/#i_94454

BLASETTI ALESSANDRO (1900-1987)

  • Écrit par 
  • Giuditta ISOTTI-ROSOWSKY
  •  • 1 135 mots
  •  • 1 média

Critique, figurant, acteur jouant son propre rôle, metteur en scène au théâtre, au cinéma et, à partir de 1962, à la télévision, Alessandro Blasetti adorait se définir comme « un océan de contradictions ». Né à Rome, il fait des études de droit, conformément à la tradition de sa famille maternelle où l'on était avocat de la curie romaine de père en fils. Mais il tient sans doute son goût pour les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alessandro-blasetti/#i_94454

CHAPLIN CHARLIE

  • Écrit par 
  • Francis BORDAT
  •  • 3 964 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Chaplin cinéaste »  : […] Il demeure aujourd'hui encore un paradoxe de la critique chaplinienne. Celui que les critiques unanimes célèbrent comme un des plus grands créateurs de l'histoire du cinéma est aussi un des moins reconnus en tant que réalisateur proprement dit. Plusieurs ouvrages publiés depuis la fin des années 1980 ont remis en question ce préjugé, que Chaplin, il est vrai, a contribué à renforcer : non seulemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlie-chaplin/#i_94454

CINÉMA (Aspects généraux) - Histoire

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Jean COLLET, 
  • Claude-Jean PHILIPPE
  •  • 21 812 mots
  •  • 37 médias

Dans le chapitre « Le règne des « producers » »  : […] Le cinéma muet avait su compenser son infirmité foncière par un surcroît de sensibilité et d'invention. Mais il ne pouvait se passer plus longtemps de la parole et du son. La mise au point technique du parlant ne fut pas déterminante, puisque les premiers essais concluants du synchronisme entre l'image et le son avaient été réalisés en 1919. À l'époque, les producteurs et les distributeurs d'un c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-histoire/#i_94454

CINÉMA (Aspects généraux) - La cinéphilie

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 4 017 mots

Dans le chapitre « La création de la Cinémathèque française »  : […] La « révolution » du parlant ne suscita pourtant pas un enthousiasme sans partage dans le milieu cinéphile. Après les pétitions, signées René Clair, Jean Renoir, Léon Moussinac, Charlie Chaplin ou Eisenstein contre le « diktat des frères Warner », vint le moment d'une douloureuse prise de conscience. Le cinéma n'était plus un langage universel : s'il suffisait jusqu'alors de traduire les intertit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-la-cinephilie/#i_94454

CINÉMA (Aspects généraux) - Les cinémathèques

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 4 480 mots

Dans le chapitre « La constitution d'archives cinématographiques »  : […] L'arrivée du parlant (dès 1927 aux États-Unis, en 1929 en France) fut considérée comme une régression catastrophique par la plus grande partie de ces passionnés du film silencieux. Avec l'introduction du son, l'industrie et les gros bataillons du public imposèrent leur loi. On reconstruisit les studios et des salles de plus en plus vastes. Le film muet est mort en l'espace d'une saison. Non seulem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-les-cinematheques/#i_94454

CINÉMA (Aspects généraux) - Les théories du cinéma

  • Écrit par 
  • Youssef ISHAGHPOUR
  •  • 5 373 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Cinéma et technique »  : […] Cathédrale de l'avenir, nouvelle alchimie, révélation du visage, le monde rendu à sa transparence par la technique, mise en œuvre des lois de la nature, de l'histoire, de la pensée – autant de possibilités que proposait le cinéma. Mais voilà qu'il se réduit à raconter des histoires. C'est qu'il n'est pas seulement « par ailleurs une industrie », comme l'écrira Malraux ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-les-theories-du-cinema/#i_94454

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma documentaire

  • Écrit par 
  • Guy GAUTHIER, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 5 452 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le parlant (1930-1960) »  : […] L'esthétique du muet avait largement atteint sa maturité quand le parlant a imposé de nouvelles normes. Vertov, qui avait commencé à s'intéresser aux recherches sur le son avant de faire irruption dans le cinéma, les oriente désormais vers l'association images-sons ( Symphonie du Donbass , 1930). Flaherty, qui a tourné L'Homme d' Aran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-documentaire/#i_94454

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Scénario

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 3 562 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une histoire des histoires au cinéma »  : […] Le cinéma muet employait déjà le scénario préétabli, mais disposait d'une certaine marge pour le remanier après tournage, en modifiant simplement le texte des intertitres : véritable inclusion d'un texte écrit à l'intérieur du film, l'intertitre ne se bornait pas à donner l'essentiel des dialogues ; comme dans la bande dessinée, il jouait un rôle narratif, présentant les personnages, exposant les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-scenario/#i_94454

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Photographie de cinéma

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 4 316 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Deux bouleversements : le son et la couleur »  : […] À l'aube des années 1930 se produisit une importante révolution dans la photographie de cinéma. D'abord l'arrivée du son, qui amenait les chefs opérateurs (et un ou deux assistants) à s'enfermer dans des cabines roulantes et limitait considérablement la mobilité de la caméra. Le développement des recherches dans la dramatisation de la lumière se trouve en outre amoindri par le fait que l'on peut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-photographie-de-cinema/#i_94454

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Musique de film

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 6 504 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'avènement du sonore »  : […] L'avènement du sonore mit un terme à ces pratiques aléatoires qui ne peuvent que laisser perplexe dans la mesure où d'une salle à l'autre la perception que le spectateur avait des images pouvait s'avérer différente. Toutefois, il créa de nouveaux problèmes. Une question fondamentale se posa en effet : dès lors que tous les sons émis à l'image étaient audibles, comment justifier la présence d'une m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-musique-de-film/#i_94454

CULTURE - Culture de masse

  • Écrit par 
  • Edgar MORIN
  •  • 7 498 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'Olympe et le bonheur »  : […] Il y a en fait trois étapes décisives de la culture de masse. La première (19001930 env.) fait de celle-ci avant tout une culture de divertissement-évasion pour publics populaires. Elle est marquée par l'âge du cinéma muet. Celui-ci est l'héritier du roman-feuilleton du xix e  siècle, qui est lui-même l'héritier des légendes et épopées archaïques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-culture-de-masse/#i_94454

EISENSTEIN SERGE MIKHAÏLOVITCH - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 243 mots

23 janvier 1898 Serge Mikhaïlovitch Eisenstein naît à Riga en Lettonie, d'un père d'origine juive, ingénieur-architecte de la ville, et d'une mère slave. 1906 Eisenstein découvre à Paris le cinéma et le musée Grévin. 1915-1917 Après d'excellentes études secondaires, il entre à l'Institut des travaux publics de Petr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eisenstein-reperes-chronologiques/#i_94454

FRANCE (Arts et culture) - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS, 
  • René PRÉDAL
  •  • 11 154 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le choc du cinéma parlant et la Grande Dépression »  : […] En octobre 1927, The Jazz Singer , le premier film parlant de l'histoire du cinéma moderne, sort à New York. Les industriels français sont en retard. Le premier film parlant la langue de Voltaire, Les Trois Masques d'André Hugon, n'arrive qu'en octobre 1929 ; il a été tourné dans un studio londonien. Mais six mois plus tard les spectateurs exigent des fi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-le-cinema/#i_94454

GALLONE CARMINE (1886-1973)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 582 mots

Né à Taggia en 1886 Carmine Gallone est mort à Rome en 1973. Sa carrière est une des plus longues du cinéma italien, totalement tributaire du goût du public dont le metteur en scène, depuis les « dive » des années 1910 jusqu'aux péplums des années 1960, épousa sans faille les inclinations. Très tôt, il dirige la mythique Lyda Borelli dans plusieurs de ses succès, dont Malombra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carmine-gallone/#i_94454

GILBERT JOHN (1899-1936)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 523 mots
  •  • 1 média

Star de l'ère du cinéma muet, l'Américain John Gilbert vit sa carrière brisée au moment du passage au parlant. John Gilbert, de son vrai nom John Cecil Pringle, naît dans une famille de modestes acteurs le 10 juillet 1899 à Logan dans l'Utah. Il fait sa première apparition sur les écrans en 1916 en tant que figurant pour le studio Inceville de Los Angeles, dirigé par le pionnier du cinéma Thomas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-gilbert/#i_94454

GRIFFITH DAVID WARK - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 482 mots

22 janvier 1875 David Wark Griffith naît à Floydsfork (devenu Crestwood, Kentucky, États-Unis). 1885 Sa famille connaît une grande pauvreté après la mort du père, Jacob Wark Griffith, figure légendaire de l’histoire des États-Unis, nommé général de l’armée de la Confédération durant la guerre de Sécession. 1880-1903 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/griffith-reperes-chronologiques/#i_94454

HOLLYWOOD

  • Écrit par 
  • Joël AUGROS, 
  • Francis BORDAT
  •  • 7 744 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'avènement du parlant et l'apogée du « classicisme » hollywoodien »  : […] Produit par les frères Warner, Le Chanteur de jazz déclenche en 1927 la révolution du parlant. En l'espace de deux ans, les studios sont reconstruits et les salles équipées pour les talkies . Mais les dépenses considérables que l'industrie doit engager, aggravées peu après par les effets de la Dépression, conduisent à de profondes restructurations, dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hollywood/#i_94454

INDE (Arts et culture) - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Amandine D'AZEVEDO, 
  • Charles TESSON
  •  • 6 967 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le film musical, le système de studios »  : […] Contrairement à d’autres pays (URSS, Japon), l’Inde a très vite accepté le cinéma parlant. L’année 1931 verra l’éclosion des premiers films parlants telugu, bengalī, tamoul, le plus célèbre étant le film musical hindī, Alam Ara d’Ardeshir Irani, considéré comme perdu. Auparavant, les intertitres des films muets étaient traduits en quatre langues pour toucher un large public, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-le-cinema/#i_94454

ITALIE - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 7 718 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le cinéma italien pendant l'époque fasciste (1922-1945) »  : […] Arrivé au pouvoir en 1922, le fascisme s'est d'abord peu soucié de la question du cinéma. En matière de communication de masse, il ne se préoccupe que de la presse écrite, ne prenant pas la mesure du message que peut véhiculer le film. Seuls l'intéressent les actualités et les documentaires ; le film de fiction apparaît comme un simple divertissement qu'il convient de contrôler au regard de l'ord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-le-cinema/#i_94454

JANNINGS EMIL (1884-1950)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 006 mots

Né en Suisse, le pays de sa mère, d'un père américain d'origine allemande, Emil Jannings (de son vrai nom Janenz) a été un des grands acteurs du cinéma muet allemand et son nom reste attaché à de grands classiques signés Lubitsch, Leni, Murnau, Sternberg. Il connut les fastes de Hollywood et, après être revenu en Allemagne où il retrouva son rang de grande vedette dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emil-jannings/#i_94454

JAPON (Arts et culture) - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Hubert NIOGRET
  •  • 5 586 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les débuts »  : […] Toutes les premières périodes de l'histoire du cinéma japonais, celles de la maturation d'un art et d'une industrie en devenir, peuvent se lire comme un échange permanent entre les influences étrangères – et particulièrement américaines – et la transmission d'un patrimoine culturel national. Signe symbolique, sans doute, le premier film au Japon aurait été un court-métrage de la Vitascope, la soci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-le-cinema/#i_94454

JOLSON AL (1886-1950)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 350 mots
  •  • 1 média

Le chanteur et comédien américain Al Jolson a connu une immense popularité sur scène et au cinéma du début des années 1910 jusqu'aux années 1940. Son nom demeure attaché au premier film en partie sonore de l'histoire, Le Chanteur de jazz (1927) . Asa Yoelson naît à Srednice, en Russie (aujourd'hui Seredzius, en Lituanie), sans doute le 26 mai 1886. Sa famille s'établit aux É […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-jolson/#i_94454

KEATON BUSTER - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 941 mots

4 octobre 1895 Naissance de Joseph Frank Keaton à Piqua (ou Pickway, Kansas). Ses parents, Joe et Myra, sont des acteurs qui participent à des tournées ambulantes avec le prestidigitateur Harry Houdini qui donnera à l'enfant le surnom de « Buster ». Dès l'âge de trois ans, il se produit sur scène avec eux. 1899 Les Trois Keaton abandonnent le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/keaton-reperes-chronologiques/#i_94454

LE MUET A LA PAROLE (colloque)

  • Écrit par 
  • François ALBERA
  •  • 1 109 mots

Il existe une actualité du son enregistré, dupliqué, mixé, mis en scène, de son histoire et son évolution depuis la fin du xix e  siècle. Au cours de l'année 2004, à Paris, un colloque international organisé à l'auditorium du Louvre par une équipe du C.N.R.S., « Le muet a la parole », l'exposition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-muet-a-la-parole/#i_94454

MICHEAUX OSCAR (1884-1951)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 051 mots
  •  • 1 média

Oscar Micheaux est le seul cinéaste indépendant afro-américain à avoir pu développer une œuvre sur trente ans. Entre 1919 et 1948, il tourne et produit quarante films dont vingt-sept muets. Self-made-man et admirateur du penseur réformiste noir Booker T. Washington qui prône l'émancipation de son peuple par le travail et l'accès au savoir, Micheaux sera une des figures cardinales du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oscar-micheaux/#i_94454

MINEUR JEAN (1902-1985)

  • Écrit par 
  • André MARTIN
  •  • 825 mots

Pendant un demi-siècle, le cinéma a proposé à ses habitués une forme de spectacle qu'approvisionnaient plusieurs canaux convergents de production dont la fonction a été trop rarement étudiée : courts métrages documentaires, films d'animation, bobines d'actualités, films annonces auxquels s'ajoutaient les performances d'attractions vivantes de cirque ou de music-hall. Parmi toutes ces formes, l'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-mineur/#i_94454

M LE MAUDIT, film de Fritz Lang

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 970 mots

En 1931, Fritz Lang (1890-1976) est sans doute l'un des deux ou trois cinéastes de culture allemande les plus célèbres. Il a derrière lui une riche carrière de réalisateur de films populaires depuis ses débuts en 1919. Il a réalisé, d'après les mythologies nordique et germanique, quelques fresques historiques très ambitieuses comme Les Trois Lumières ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/m-le-maudit/#i_94454

POULSEN VALDEMAR (1869-1942)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 214 mots

Ingénieur danois, Poulsen a contribué à la réalisation du cinéma parlant et au développement de la télégraphie sans fil. À l'Exposition universelle de 1900, Louis Gaumont présente des « phonoscènes » avec un appareil de projection et un phonographe, synchronisés mécaniquement : le film est projeté en même temps que tourne le cylindre du phonographe. Mais on assiste également aux démonstrations de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valdemar-poulsen/#i_94454

RENOIR JEAN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 360 mots

15 septembre 1894 Naissance à Paris de Jean Renoir, second fils du peintre Pierre-Auguste Renoir. 1894-1912 Il est surtout élevé par une servante, Gabrielle, au milieu des modèles de son père et de peintres amis (Cézanne, Monet, Degas, Pissarro...). 1913 Il s'engage dans la cavalerie. 1915-1916 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/renoir-reperes-chronologiques/#i_94454

R.K.O. (Radio Keith Orpheum)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 948 mots
  •  • 1 média

Contrairement aux autres majors hollywoodiennes qui toutes avaient produit et distribué des films muets, R.K.O. est née avec le cinéma parlant, et pour le cinéma parlant. En effet sa maison mère, Radio Corporation of America, une des puissances de l'industrie du matériel sonore, déjà présente dans l'industrie des loisirs avec ses éditions phonographiques et le réseau de stations-radio de la Nation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radio-keith-orpheum/#i_94454

RUSSE CINÉMA

  • Écrit par 
  • Bernard EISENSCHITZ
  •  • 10 169 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Transition »  : […] Les dirigeants soviétiques prennent conscience de l'universalité du cinéma sonore : la décision de reconvertir l'industrie est politique avant d'être commerciale, comme toujours dans le cinéma soviétique. Staline l'explique à Eisenstein et à Alexandrov au moment de les envoyer à l'étranger : « Le monde entier regarde attentivement les films soviétiques et tout le monde les comprend. Vous n'imagine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-russe/#i_94454

SOUS LES TOITS DE PARIS, film de René Clair

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 940 mots

En 1927, Le Chanteur de jazz ( The Jazz Singer ) d'Alan Crosland, avec Al Jolson comme vedette, remporte le premier grand succès international du cinéma sonore et parlant, bien que les dialogues y soient de très courte durée (deux minutes). Le film est distribué à Paris fin 1929 après avoir triomphé aux États-Unis. La même année, le cinéma français ne p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sous-les-toits-de-paris/#i_94454

LES TEMPS MODERNES, film de Charlie Chaplin

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 916 mots
  •  • 1 média

Fort du triomphe, cinq ans plus tôt, d'un film encore muet, Les Lumières de la ville ( City Lights , 1931), dans une Amérique déjà convertie au parlant, Charlie Chaplin (1889-1977) sort, avec Les Temps modernes ( Modern Times ), un film sans dialogues audibles. Plus exactement, ce qu'on appelait alors un « fi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-temps-modernes-charlie-chaplin/#i_94454

TWENTIETH CENTURY FOX

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 961 mots

William Fox, né en Hongrie en 1879, d'abord propriétaire d'un important circuit de salles de cinéma dans la région de New York, puis distributeur de films, devient producteur et s'installe à Hollywood dès 1914. À ses débuts dans la production, il lance la star Theda Bara – considérée comme la première vamp du cinéma – et devient exportateur de films dès 1919, alors qu'il éte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/twentieth-century-fox/#i_94454

WARNER BROS

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 082 mots
  •  • 1 média

Warner Bros est une des plus célèbres majors hollywoodiennes, une des plus représentatives aussi par ses origines, son évolution et son intégration à l'ère de la télévision et d'Internet. Elle est née sous la forme d'une petite affaire familiale, réunissant quatre frères issus de l'immigration juive d'Europe centrale : Harry (1881-1958) et Albert (1882-1967), nés en Pologne, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/warner-bros/#i_94454

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel CHION, « PARLANT CINÉMA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-parlant/