PARLANT CINÉMA

Médias de l’article

Du muet au parlant

Du muet au parlant
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

L'Eau du Nil (1928)

L'Eau du Nil (1928)
Crédits : D.R.

photographie

Cinéma parlant: premières tentatives

Cinéma parlant: premières tentatives
Crédits : Collection des appareils/ Cinémathèque française

photographie

La Mort aux trousses, A. Hitchcock

La Mort aux trousses, A. Hitchcock
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Tous les médias


Le terme, conservé par l'usage, de « cinéma parlant » n'est pas complètement adéquat pour désigner un genre où les bruits et la musique jouent un rôle essentiel. C'est de cinéma sonore qu'il faudrait parler. D'ailleurs, l'expression a été employée pour caractériser les films antiparlants, qui, refusant le dialogue synchrone, ne faisaient entendre qu'une musique d'accompagnement et quelques effets sonores (Les Lumières de la ville, de Chaplin). Ce courant lui-même confirme, a contrario, la place centrale de la voix et du dialogue dans le genre cinématographique, ce qu'on peut appeler son vococentrisme ; un vococentrisme qui est aussi un fait humain universel.

Rupture ou continuité ?

Ce qu'il y a de plus visible dans l'histoire du cinéma, c'est qu'elle se trouve coupée en deux parties par une rupture visible à l'œil nu et datable : celle que représente le passage du muet au parlant, qui se situe entre 1927 (année du Jazz Singer) et le début des années 1930. Personne ne s'attend à voir le cinéma vivre une deuxième rupture de même importance : les hologrammes, la vidéo, le 3-D mettent en jeu des technologies nettement différentes, qui bouleversent tellement la nature du simulacre cinématographique qu'on se retrouve face à quelque chose de radicalement autre. Quant aux apports techniques intervenus après la naissance du parlant – essentiellement la couleur, l'écran large et le son stéréophonique –, ils se sont introduits progressivement et sont loin d'avoir représenté une rupture analogue à celle du parlant. On sait d'autre part que l'enregistrement sonore a existé avant la reproduction des images animées. Pour créer le parlant, il suffisait donc de superposer l'un et l'autre en les gardant synchronisés, ce qui était encore délicat avec le disque (les tout premiers films parlants utilisèrent pourtant le sound-on-disc), mais n'a plus posé de problème avec l'emploi du son « optique », c'est-à-dire du son transformé en variations lumineuses inscrites sur une pellicule perf [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : écrivain, compositeur, réalisateur, maître de conférences émérite à l'université de Paris-III

Classification


Autres références

«  PARLANT CINÉMA  » est également traité dans :

NAISSANCE DU CINÉMA PARLANT

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 234 mots
  •  • 1 média

Inventeur du phonographe en 1877, Thomas Edison tenta, dès 1894, de l'associer avec son Kinétoscope. Lors de l'Exposition universelle de 1900, Léon Gaumont montrait de courtes scènes enregistrées, couplant électriquement phonographe et projecteur. En 1904, le Français Eugène Lauste enregistre le son à même la pellicule. Mais ces divers procédés ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-du-cinema-parlant/#i_94454

PARLANT (CINÉMA) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 3 247 mots

1899 États-Unis. The Astor Tramp, « picture song » de Thomas Edison . Bande filmée destinée à être accompagnée d'une chanson chantée en salle (derrière l'écran) par des artistes invités. 1900 France. Présentation par Clément Maurice du Phono-Cinéma-Théâtre à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parlant-cinema-reperes-chronologiques/#i_94454

ACTEUR

  • Écrit par 
  • Dominique PAQUET
  •  • 6 798 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'acteur de cinéma : le corps morcelé »  : […] L'apparition du parlant bouleverse les codes hérités du théâtre, en rompant avec cette gestuelle orientée vers l'abstraction immédiatement compréhensible pour s'orienter vers un jeu de plus en plus psychologique. Aux États-Unis, Lee Strasberg élabore, à l'Actor's Studio, et sur la base du système de Stanislavski, une méthode […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acteur/#i_94454

ALLEMAND CINÉMA

  • Écrit par 
  • Pierre GRAS, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 10 337 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les débuts du parlant et le cinéma du docteur Goebbels »  : […] Les premières années du parlant sont contemporaines de l'aggravation de la crise économique et politique. C'est ainsi que les innovations permises par la technique seront soit évacuées, soit captées par le régime hitlérien. Les recherches sur le son sont anciennes (Oskar Messter, dès 1903) et l'industrie dispose des brevets de la Tobis-Klangfilm, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-allemand/#i_94454

L'ANGE BLEU, film de Josef von Sternberg

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 985 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les pièges de l'amour »  : […] Par ailleurs, L'Ange bleu est l'un des tout premiers films parlants allemands. La maîtrise du son dont Sternberg fait preuve est confondante : l'univers sonore du cabaret, les cris de désespoir du professeur, son imitation du chant du coq, le déchirant « Cocorico ! » de son agonie en témoignent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-ange-bleu/#i_94454

ARZNER DOROTHY (1897?- 1979)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 721 mots

son premier long-métrage, Fashions for Women, qui sort dans les salles en 1927. Deux ans plus tard, elle réalise le premier film parlant du studio, The Wild Party (1929, Les Endiablées). Elle crée à cette occasion le microperche, qui permet de suivre les acteurs sur la scène du tournage tout en restant hors du champ de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dorothy-arzner/#i_94454

L'ATALANTE, film de Jean Vigo

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 912 mots

et dont l'œuvre totale ne dépasse pas trois heures. C'est l'un des deux ou trois plus beaux films français des années 1930 et l'un des premiers chefs-d'œuvre du cinéma parlant. C'est aussi un film maudit qui est d'abord distribué dans une version manipulée et tronquée. Elle est même accompagnée d'une chanson à la mode de Lys Gauty, Le Chaland […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-atalante-jean-vigo/#i_94454

BLASETTI ALESSANDRO (1900-1987)

  • Écrit par 
  • Giuditta ISOTTI-ROSOWSKY
  •  • 1 135 mots
  •  • 1 média

avec l'histoire du cinéma italien : s'il défend le cinéma muet, il saisit immédiatement la chance que représente le parlant, et réalise le premier film italien parlant, Resurrectio (1930, distribué après Terra madre), C'est en 1925 qu'il inaugure la première rubrique de critique cinématographique dans un quotidien italien. Il participe au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alessandro-blasetti/#i_94454

CHAPLIN CHARLIE

  • Écrit par 
  • Francis BORDAT
  •  • 3 965 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Chaplin cinéaste »  : […] Les problèmes posés par le passage au parlant fournissent un bon exemple de cette exigence. Le Dictateur (1940), premier film entièrement parlant de Chaplin, sort plus de dix ans après l'arrivée des talkies. Mais on aurait tort d'y voir une simple preuve de résistance à la nouveauté. Certes, Chaplin redoutait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlie-chaplin/#i_94454

CINÉMA (Aspects généraux) - Histoire

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Jean COLLET, 
  • Claude-Jean PHILIPPE
  •  • 21 824 mots
  •  • 37 médias

Dans le chapitre « Le règne des « producers » »  : […] Le cinéma muet avait su compenser son infirmité foncière par un surcroît de sensibilité et d'invention. Mais il ne pouvait se passer plus longtemps de la parole et du son. La mise au point technique du parlant ne fut pas déterminante, puisque les premiers essais concluants du synchronisme entre l'image et le son avaient été réalisés en 1919. À l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-histoire/#i_94454

CINÉMA (Aspects généraux) - La cinéphilie

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 4 017 mots

Dans le chapitre « La création de la Cinémathèque française »  : […] La « révolution » du parlant ne suscita pourtant pas un enthousiasme sans partage dans le milieu cinéphile. Après les pétitions, signées René Clair, Jean Renoir, Léon Moussinac, Charlie Chaplin ou Eisenstein contre le « diktat des frères Warner », vint le moment d'une douloureuse prise de conscience. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-la-cinephilie/#i_94454

CINÉMA (Aspects généraux) - Les cinémathèques

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 4 480 mots

Dans le chapitre « La constitution d'archives cinématographiques »  : […] L'arrivée du parlant (dès 1927 aux États-Unis, en 1929 en France) fut considérée comme une régression catastrophique par la plus grande partie de ces passionnés du film silencieux. Avec l'introduction du son, l'industrie et les gros bataillons du public imposèrent leur loi. On reconstruisit les studios et des salles de plus en plus vastes. Le film […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-les-cinematheques/#i_94454

CINÉMA (Aspects généraux) - Les théories du cinéma

  • Écrit par 
  • Youssef ISHAGHPOUR
  •  • 5 374 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Cinéma et technique »  : […] , 1939) après avoir longuement parlé de l'art. Il l'est d'abord. Surtout avec le parlant qui, en exigeant un matériel et des conditions de tournage fort coûteux, va fermer la porte des studios au cinéma d'avant-garde et aux nouvelles théories. Il faudra, entre autres événements, la destruction des studios en Italie ou l'invention du matériel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-les-theories-du-cinema/#i_94454

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Scénario

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 3 564 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une histoire des histoires au cinéma »  : […] Naturellement, le parlant, en faisant entendre réellement la continuité des dialogues et en introduisant sur les tournages les contraintes de la prise de son, a obligé à planifier plus radicalement la réalisation des films, faisant du scénario préécrit un préalable indispensable. Dans les années 1930, cependant, le scénariste continua de rester […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-scenario/#i_94454

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Photographie de cinéma

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 4 318 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Deux bouleversements : le son et la couleur »  : […] des années 1930 se produisit une importante révolution dans la photographie de cinéma. D'abord l'arrivée du son, qui amenait les chefs opérateurs (et un ou deux assistants) à s'enfermer dans des cabines roulantes et limitait considérablement la mobilité de la caméra. Le développement des recherches dans la dramatisation de la lumière se trouve en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-photographie-de-cinema/#i_94454

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Musique de film

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 6 506 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'avènement du sonore »  : […] L'avènement du sonore mit un terme à ces pratiques aléatoires qui ne peuvent que laisser perplexe dans la mesure où d'une salle à l'autre la perception que le spectateur avait des images pouvait s'avérer différente. Toutefois, il créa de nouveaux problèmes. Une question fondamentale se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-musique-de-film/#i_94454

CULTURE - Culture de masse

  • Écrit par 
  • Edgar MORIN
  •  • 7 499 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'Olympe et le bonheur »  : […] rythme que la société technicienne-urbaine-bourgeoise. Le centre actif de la culture de masse devient le cinéma parlant, flanqué de la grande presse périodique, notamment féminine, et de la radio. Les films de Hollywood exaltent la mythologie du bonheur individuel (amour-réussite-bien-être), qui se trouve euphorisée par le happy end. Alors que l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-culture-de-masse/#i_94454

EISENSTEIN SERGE MIKHAÏLOVITCH - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 243 mots

17 février-25 novembre 1938 Tournage d'Alexandre Nevski, autorisé par Staline sur la requête d'Eisenstein. C'est le premier film parlant d'Eisenstein (avec une musique de Serguei Prokofiev) qui lui permet de matérialiser ses théories sur le rapport son-image […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eisenstein-reperes-chronologiques/#i_94454

FRANCE (Arts et culture) - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS, 
  • René PRÉDAL
  •  • 11 181 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le choc du cinéma parlant et la Grande Dépression »  : […] En octobre 1927, The Jazz Singer, le premier film parlant de l'histoire du cinéma moderne, sort à New York. Les industriels français sont en retard. Le premier film parlant la langue de Voltaire, Les Trois Masques d'André Hugon, n'arrive qu'en octobre 1929 ; il a été tourné dans un studio londonien. Mais six […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-le-cinema/#i_94454

GALLONE CARMINE (1886-1973)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 582 mots

Le parlant va l'amener à se spécialiser dans le film musical où il signe tantôt des biographies de musiciens (Casta Diva, 1935, qu'il réalisera à nouveau en 1955 ; Giuseppe Verdi, 1938 ; ou Puccini, 1953), tantôt des adaptations d'opéras populaires (Rigoletto, 1947 ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carmine-gallone/#i_94454

GILBERT JOHN (1899-1936)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 523 mots
  •  • 1 média

L'échec de la transition de Gilbert vers le parlant donne lieu à de nombreuses conjectures. Selon les commentaires les plus anciens, sa voix aurait été « aiguë » ou « efféminée ». La qualité de la voix de l'acteur dans des films sonores comme Queen Christina (1933, La Reine Christine) de Ruben Mamoulian […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-gilbert/#i_94454

GRIFFITH DAVID WARK - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 483 mots

15 octobre 1930 Sortie du premier film parlant de Griffith, Abraham Lincoln […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/griffith-reperes-chronologiques/#i_94454

HOLLYWOOD

  • Écrit par 
  • Francis BORDAT
  •  • 6 296 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'avènement du parlant et l'apogée du « classicisme » hollywoodien »  : […] Produit par les frères Warner, Le Chanteur de jazz déclenche en 1927 la révolution du parlant. En l'espace de deux ans, les studios sont reconstruits et les salles équipées pour les talkies. Mais les dépenses considérables que l'industrie doit engager, aggravées peu après par les effets de la Dépression, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hollywood/#i_94454

INDE (Arts et culture) - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Charles TESSON
  •  • 4 904 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le film musical, le système de studios »  : […] Contrairement à d'autres pays (U.R.S.S., Japon), l'Inde a très vite accepté le cinéma parlant. L'année 1931 verra l'éclosion des premiers films parlant telugu, bengalī, tamoul, le plus célèbre étant le film musical hindī Alam Ara d'Ardeshir Irani. Auparavant, les intertitres des films muets étaient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-le-cinema/#i_94454

ITALIE - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 7 719 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le cinéma italien pendant l'époque fasciste (1922-1945) »  : […] l'appui des pouvoirs publics. Des travaux sont entrepris pour moderniser les installations et en octobre 1930 sort le premier film parlant italien, La canzone dell'amore (La Dernière Berceuse) de Gennaro Righelli. La Cines de Pittaluga produit une quarantaine de films de 1931 à 1933, mais l'élan se ralentit avec la mise au point du système du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-le-cinema/#i_94454

JANNINGS EMIL (1884-1950)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 006 mots

Milestone), et Crépuscule de gloire (The Last Command, de Josef von Sternberg) lui valent l'oscar du meilleur acteur en 1928, la première année où cette récompense est décernée. Mais l'avènement du cinéma parlant met un terme à sa carrière hollywoodienne, son anglais étant trop marqué d'un accent étranger […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emil-jannings/#i_94454

JAPON (Arts et culture) - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Hubert NIOGRET
  •  • 5 587 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les débuts »  : […] Peu à peu remise sur pied, l'industrie permet au premier film parlant de voir le jour en 1925 : Aurore (Rei-mei), d'Ōsanai ; mais cette « première » sera sans lendemain, et il faudra attendre le début des années 1930 pour voir se développer une production de films parlants, qui mettra au chômage les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-le-cinema/#i_94454

JOLSON AL (1886-1950)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 350 mots
  •  • 1 média

Le chanteur et comédien américain Al Jolson a connu une immense popularité sur scène et au cinéma du début des années 1910 jusqu'aux années 1940. Son nom demeure attaché au premier film en partie sonore de l'histoire, Le Chanteur de jazz (1927) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-jolson/#i_94454

KEATON BUSTER - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 942 mots

Novembre-décembre 1928 Le Figurant (Spite Marriage) est le dernier film muet de Buster Keaton. L'avènement du parlant met fin à son œuvre proprement personnelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/keaton-reperes-chronologiques/#i_94454

LE MUET A LA PAROLE (colloque)

  • Écrit par 
  • François ALBERA
  •  • 1 109 mots

L'avènement du cinéma sonore – abusivement identifié dans la doxa à l'apparition de The Jazz Singer (1927) –, c'est-à-dire de l'inscription du son sur la bande image elle-même, a relancé et reformulé cet entrelacement du live et du dupliqué avec la reconnaissance d'une qualité propre à l'enregistrement et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-muet-a-la-parole/#i_94454

MICHEAUX OSCAR (1884-1951)

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 051 mots

En 1928, Micheaux est contraint de déposer le bilan : l'arrivée du parlant, l'intégration par Hollywood de thèmes « noirs » dans ses fictions s'avèrent fatales au mouvement cinématographique afro-américain indépendant. Mais l'année suivante, le pugnace producteur fonde, avec des partenaires blancs, la Micheaux Film […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oscar-micheaux/#i_94454

MINEUR JEAN (1902-1985)

  • Écrit par 
  • André MARTIN
  •  • 825 mots

à Paris, d'abord boulevard de Courcelles, et deux ans plus tard sur les Champs-Élysées. Déjà, avec l'apparition du cinéma sonore, quelques jeunes cinéastes ont commencé à réaliser pour l'agence Damour des films publicitaires fantaisistes : ils ont nom Jacques Prévert, Marcel Carné, Allégret, Roger Leenhardt. On trouve aussi parmi eux des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-mineur/#i_94454

M LE MAUDIT, film de Fritz Lang

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 970 mots

Dr. Mabuse der Spieler, 1922). Avec Metropolis, il réalise en 1927 une superproduction d'anticipation qui est un sommet de l'art muet. Le cinéma parlant lui ouvre une nouvelle carrière tout aussi prestigieuse, d'abord allemande puis nord-américaine avec des films importants tels que Furie (Fury, 1936) et L' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/m-le-maudit/#i_94454

POULSEN VALDEMAR (1869-1942)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 214 mots

Ingénieur danois, Poulsen a contribué à la réalisation du cinéma parlant et au développement de la télégraphie sans fil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valdemar-poulsen/#i_94454

RENOIR JEAN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 361 mots

1931 Première expérience du film parlant : On purge bébé, d'après la pièce de Georges Feydeau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/renoir-reperes-chronologiques/#i_94454

R.K.O. (Radio Keith Orpheum)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 948 mots
  •  • 1 média

Contrairement aux autres majors hollywoodiennes qui toutes avaient produit et distribué des films muets, R.K.O. est née avec le cinéma parlant, et pour le cinéma parlant. En effet sa maison mère, Radio Corporation of America, une des puissances de l'industrie du matériel sonore, déjà présente dans l'industrie des loisirs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radio-keith-orpheum/#i_94454

RUSSIE (Arts et culture) - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Bernard EISENSCHITZ
  •  • 10 172 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Transition »  : […] Les dirigeants soviétiques prennent conscience de l'universalité du cinéma sonore : la décision de reconvertir l'industrie est politique avant d'être commerciale, comme toujours dans le cinéma soviétique. Staline l'explique à Eisenstein et à Alexandrov au moment de les envoyer à l'étranger : « Le monde entier regarde attentivement les films […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-arts-et-culture-le-cinema/#i_94454

SOUS LES TOITS DE PARIS, film de René Clair

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 940 mots

En 1927, Le Chanteur de jazz (The Jazz Singer) d'Alan Crosland, avec Al Jolson comme vedette, remporte le premier grand succès international du cinéma sonore et parlant, bien que les dialogues y soient de très courte durée (deux minutes). Le film est distribué à Paris fin 1929 après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sous-les-toits-de-paris/#i_94454

LES TEMPS MODERNES, film de Charlie Chaplin

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 916 mots
  •  • 1 média

Les Lumières de la ville (City Lights, 1931), dans une Amérique déjà convertie au parlant, Charlie Chaplin (1889-1977) sort, avec Les Temps modernes (Modern Times), un film sans dialogues audibles. Plus exactement, ce qu'on appelait alors un « film sonore », c'est-à-dire avec une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-temps-modernes-charlie-chaplin/#i_94454

TWENTIETH CENTURY FOX

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 961 mots

William Fox est un des premiers à investir dans le cinéma parlant, en s'associant à l'ingénieur Theodor Case pour développer la recherche sur le son optique. Son objectif premier est de produire des actualités cinématographiques parlantes, qu'il présente à partir de 1927. Armé de son brevet Movietone, il signe un compromis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/twentieth-century-fox/#i_94454

WARNER BROS

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 083 mots
  •  • 1 média

Ernst Lubitsch, Michael Curtiz, Lewis Milestone. Sam Warner, qui s'est intéressé très tôt à la radio (un émetteur fonctionnait dans le studio dès 1925), est à l'origine de la collaboration avec la Western Electric qui a investi dans les techniques de cinéma sonore. Les Warner sont ainsi les premiers, avec Fox, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/warner-bros/#i_94454

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel CHION, « PARLANT CINÉMA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-parlant/