L'ANGE BLEU, film de Josef von Sternberg

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Josef von Sternberg (1894-1969), de son vrai nom Jonas Sternberg, est un juif viennois d'origine modeste dont la famille émigre aux États-Unis dans sa petite enfance. Il débute à Hollywood en 1912 en exerçant toutes sortes de métiers : nettoyeur et vérificateur de copies de films, monteur, titreur, photographe. En 1925, il met en scène son premier film Les Chasseurs de salut (The Salvation Hunters). Mais c'est son cinquième film, Les Nuits de Chicago (Underworld, 1927) qui lui apporte la célébrité. C'est l'un des premiers films de gangsters de l'histoire du cinéma, à l'origine d'un genre qui ne va pas cesser de se développer au sein de la production américaine. La période muette de Sternberg culmine en 1928 avec Les Damnés de l'océan (The Docks of New York), film célèbre pour ses recherches plastiques et le raffinement de ses images et de son décor de studio.

C'est donc un cinéaste qui jouit d'une solide réputation internationale qu'Eric Pommer appelle à Berlin pour adapter le roman d'Heinrich Mann Professor Unrat (Professeur Unrat ou la fin d'un tyran, 1904) et diriger la plus grande star du cinéma allemand des années 1920, Emil Jannings.

Josef von Sternberg a remarqué une jeune actrice allemande, Marlene Dietrich. Loin d'être une débutante, elle comptabilise déjà dix-sept films et a été la vedette de comédies musicales très populaires comme Es liegt in der Luft (1923), Broadway (1925) et Zwei Krawatten (1928) dans laquelle Sternberg la découvre. Née à Berlin en 1901, elle a près de trente ans quand elle incarne la sulfureuse chanteuse de cabaret Lola-Lola dans L'Ange bleu (Der Blaue Engel).


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Pour citer l’article

Michel MARIE, « L'ANGE BLEU, film de Josef von Sternberg », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-ange-bleu/