GAUMONT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Français Léon Gaumont (1864-1946) est un industriel établi dans le matériel photographique lorsqu'il décide de financer les travaux de Georges Demen̈y sur l'image animée. Sa secrétaire, Alice Guy, passe à la réalisation dès 1896. Fabricant de matériel, Gaumont produit des films burlesques et des saynètes comiques, des petites fictions, qui alimentent un marché naissant, tandis que sont lancées bien des expériences : dessins animés d'Émile Cohl, recherches sur le son et la couleur. Les metteurs en scène Léonce Perret, Louis Feuillade, Jean Durand, Henri Fescourt œuvrent dans un grand studio installé en 1905 à Paris dans la Cité Elgé (les usines Gaumont) – modernisé, il deviendra en 1953 le fameux studio de télévision des Buttes-Chaumont avant d'être détruit en 1990. Gaumont crée des agences et des filiales dans une vingtaine de pays, produit des actualités cinématographiques, constitue un circuit de salles de cinéma, dont à Paris, place de Clichy, le célèbre Gaumont-Palace (3 400 places). De nombreux succès portent la marque Gaumont : Fantômas (1913-1914), Les Vampires (1915-1916), Judex (1917) de Louis Feuillade...

Jusqu'à la Première Guerre mondiale, Gaumont est, au côté de Pathé, une des firmes qui dominent le cinéma international, et détient des parts de marché importantes en Europe et aux États-Unis. La guerre sonne le glas de la puissance du cinéma français, et c'est le déclin. La Metro Goldwyn Mayer, intéressée principalement par le réseau de salles, entre dans le capital de Gaumont, qui va délaisser la production en 1927. Les efforts de Léon Gaumont associé à des ingénieurs danois pour se relancer dans le cinéma parlant, le conduisent à l'échec ; il perd en 1930 le contrôle de sa société au profit d'un groupe financier animé par Corniglion-Molini [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GAUMONT  » est également traité dans :

FRANCE (Arts et culture) - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS, 
  • René PRÉDAL
  •  • 11 179 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le choc du cinéma parlant et la Grande Dépression »  : […] En octobre 1927, The Jazz Singer , le premier film parlant de l'histoire du cinéma moderne, sort à New York. Les industriels français sont en retard. Le premier film parlant la langue de Voltaire, Les Trois Masques d'André Hugon, n'arrive qu'en octobre 1929 ; il a été tourné dans un studio londonien. Mais six mois plus tard les spectateurs exigent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-le-cinema/#i_39549

GUY ALICE (1873-1968)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 565 mots

Pionnière de l'industrie cinématographique française et américaine, Alice Guy fut la première femme réalisatrice. Née le 1 er  juillet 1873 à Paris, Alice Guy débute comme secrétaire de Léon Gaumont. Elle dirige son premier film, La Fée aux choux , en 1896 afin de montrer quel potentiel de divertissement recèlent la caméra fabriquée par son emplo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alice-guy/#i_39549

RASSAM JEAN-PIERRE (1942-1985)

  • Écrit par 
  • Vincent TOLEDANO
  •  • 649 mots

Le producteur Jean-Pierre Rassam fut au début des années 1970 l'une des figures les plus dérangeantes du nouveau cinéma français. Né à Beyrouth dans une famille d'origine syrienne, Jeean-Pierre Rassam réussit Science Po puis l'écrit de l'E.N.A., avant d'être recalé à l'oral. « Je n'avais pas le style fonctionnaire », expliquera-t-il plus tard. Sa v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-rassam/#i_39549

TOSCAN DU PLANTIER DANIEL (1941-2003)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 737 mots

En 1974, Nicolas Seydoux, l'un des héritiers Schlumberger, devient propriétaire de la maison Gaumont. Il va lui faire prendre le virage de la modernité, avec le concours de son ami Daniel Toscan du Plantier, né en 1941 à Chambéry, et venu de la publicité et de la presse ( France-Soir ). Le duo relance la doyenne des sociétés cinématographiques fr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-toscan-du-plantier/#i_39549

Pour citer l’article

Daniel SAUVAGET, « GAUMONT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaumont/