SAATCHI CHARLES (1943- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'homme d'affaires et collectionneur britannique d'art contemporain Charles Saatchi est né en 1943 dans une famille de chefs d'entreprise d'origine juive irakienne installée dans le nord de Londres. À dix-huit ans, il interrompt ses études pour travailler dans la publicité, domaine qui allait faire sa fortune et sa célébrité. Dès 1967, il crée une première société qui conçoit notamment pour le Health Education Council des campagnes antitabac particulièrement percutantes. En 1970, il s'associe avec son frère cadet Maurice – né en 1945, diplômé de la prestigieuse London School of Economics –, les deux frères détenant 80 p. 100 du capital de la société Saatchi & Saatchi Co. qu'ils dirigent jusqu'en 1993.

La carrière de Charles Saatchi a été largement favorisée par sa capacité de briser à plusieurs reprises les règles (telles que l'interdiction de démarcher directement les clients potentiels ou celle de pratiquer la publicité comparative) qui régulaient traditionnellement l'activité des membres de l'association professionnelle des publicitaires britanniques.

Au début des années 1970, le secteur de la publicité passait en Grande-Bretagne pour peu rentable, très aléatoire, et la scène londonienne de la publicité était dominée par des filiales d'agences américaines. Mais Charles Saatchi devait ébranler cette position des États-Unis. De même, alors que la communication politique était un domaine peu considéré, les frères Saatchi ont érigé la publicité électorale en vitrine de leur activité et les victoires électorales du Parti conservateur en 1979 et en 1983 ont été largement expliquées par l'impact de leurs campagnes de communication.

En 1986, Saatchi & Saatchi est devenu le groupe de publicité le plus important dans le monde mais, dès 1987, les frères Saatchi, qui ont connu quelques déboires, ne possédaient plus que 3 p. 100 du capital de leur société. Au milieu des années 1990, l'agence de publicité a été confrontée à un brusque déclin dû à des erreurs de gestion et, à partir de 1995, Charles Saatchi n'a plus été que partner de M&C Saatchi Agency. Cela n'a toutefois pas anéanti sa fortune et il est resté l'un des plus importants collectionneurs d'art contemporain dans le monde.

À partir des années 1980, comme l'industriel allemand Peter Ludwig, ou l'homme d'affaires italien Giuseppe Panza di Biumo, Charles Saatchi a joué un rôle de premier plan sur la scène et sur le marché de l'art contemporain.

Avec son épouse Doris, il a commencé sa collection au cours des années 1970, d'abord fortement centrée sur les artistes américains des années 1960 et 1970, minimalistes en particulier (Carl Andre, Donald Judd, Sol LeWitt, Brice Marden, Robert Ryman, Richard Serra), qui ont constitué le cœur de la collection, et d'autres artistes « historiques », tels que Frank Stella, Cy Twombly ou Andy Warhol. La collection a également accueilli un nombre important de peintres européens et américains tels que Georg Baselitz, Francesco Clemente, Anselm Kiefer, Malcom Morley, Sigmar Polke ou Julian Schnabel. S'il est d'usage de mentionner les noms les plus illustres d'une collection pour insister sur la clairvoyance de ceux qui l'ont constituée, il est juste de citer également les noms d'autres artistes (Jennifer Bartlett, Jonathan Borofsky, Neil Jenney, Elisabeth Murray, Susan Rothenberg ou Joel Shapiro) dont les œuvres ont été fortement achetées par les époux Saatchi et qui font l'objet aujourd'hui d'une bien moindre reconnaissance que les grands noms précédents.

Après avoir misé sur des artistes souvent américains et dont la réputation était déjà en voie d'établissement, les époux Saatchi ont joué ensuite la carte d'artistes britanniques en achetant tout d'abord les œuvres de Richard Deacon, Howard Hodgkin, Leon Kossoff, Richard Wentworth ou encore Victor Willing.

Leur collection atteignant une taille considérable (plus de 500 œuvres en 1985), les époux Saatchi ont souhaité l'exposer et ont fait aménager dans le nord de Londres un ancien entrepôt désaffecté de 2 500 mètres carrés d'exposition. En février 1985, l'exposition d'inauguration du 98A Boundary Road était exclusivement consacrée à des artistes américains aussi reconnus que Donald Judd, Andy Warhol, Cy Twombly et Brice Marden, la seconde présentant, quant à elle, entre autres, Sol LeWitt, Frank Stella et Robert Ryman. La collection Saatchi prenait ainsi pied dans le cercle fermé des lieux incontournables de l'art contemporain en exposant les artistes américains les plus en vue. Au cours des années 1990, elle s'est fait une spécialité de découvrir et d'exposer de jeunes artistes britanniques.

Charles Saatchi a en effet largement contribué à lancer les Young British Artists (YBAs) et à imposer la Grande-Bretagne sur la scène internationale de l'art. Rodé aux techniques publicitaires, il a conçu l'exposition Sensation, qui rassemblait de jeunes artistes radicaux britanniques dont les œuvres s'étendaient pour l'essentiel de la fin des années 1980 aux années 1990 (Damien Hirst présentait une vache et son veau, coupés en deux selon la longueur et plongés dans le formol). D'abord installée à la Royal Academy of Arts de Londres à l'automne de 1997, elle a ensuite été montrée au Brooklyn Museum of Art de New York en octobre 1999, déclenchant alors un scandale retentissant en exposant une Madone de Chris Offili, constituée de bouses d'éléphant et accompagnée d'images sexuelles. Cette exposition a fortement contribué à accroître la notoriété des artistes présentés. Au cours des ventes très médiatisées qui ont suivi, des prix records ont été obtenus par de jeunes artistes vedettes, dont Damien Hirst reste le plus célèbre. D'autres artistes britanniques tels que les frères Jake et Dinos Chapman, Chris Offili, Sarah Lucas ou Tracy Emin (My Bed) ont aussi largement profité du soutien déterminant de Charles Saatchi pour se faire reconnaître.

En 2003, la galerie Saatchi quitte Boundary Hall et s'installe à County Hall. En 2006, elle déménage à nouveau pour s'installer à Chelsea. Enfin, en juillet 2007, Charles Saatchi annonce qu'il compte ouvrir, en association avec Simon de Pury, un musée gratuit d'art contemporain qui fonctionnera en binôme avec sa galerie.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur de sociologie de l'art à l'université de Marne-la-Vallée, ancien élève de l'École normale supérieure de Cachan et de l'Institut d'études politiques de Paris, professeur agrégé de sciences sociales, membre de l'Institut universitaire de France

Classification

Autres références

«  SAATCHI CHARLES (1943- )  » est également traité dans :

ART CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD, 
  • Raymonde MOULIN
  •  • 12 402 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les collectionneurs internationaux »  : […] Parmi les grands collectionneurs se recrutent les taste- makers , collectionneurs « professionnels », dont Charles Saatchi, publicitaire londonien est le grand exemple . C'est à lui qu'il convient d'attribuer, avec le soutien organisé des galeries et des maisons de vente, le lancement et la reconnaissance de vagues successives d'artistes à travers des expositions telles que les Young British Arti […] Lire la suite

HIRST DAMIEN (1965- )

  • Écrit par 
  • John H. MATHEWS
  • , Universalis
  •  • 656 mots

Damien Hirst est un artiste anglais né en 1965 à Bristol. Il s'installe à Londres au début des années 1980 et travaille dans le bâtiment avant de faire des études d'art au Goldsmiths College. Il commence par réaliser des peintures pointillistes et des sculptures utilisant des techniques mixtes. Sa carrière est lancé en 1988 quand le magnat britannique de la publicité Charles Saatchi visite une […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alain QUEMIN, « SAATCHI CHARLES (1943- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-saatchi/