TWOMBLY CY (1928-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Depuis les années 1950, Cy Twombly réalisait, dans ses ateliers de New York et d'Italie, des œuvres sur toile et sur papier couvertes de traces et de signes que Roland Barthes a décrites comme « un palimpseste pervers ». S'inscrivant dans la continuité de l'expressionnisme abstrait tout en étant associées au néodadaïsme, sensuelles et ironiques, elles vont marquer des générations de peintres, dans le temps où l'on proclame la mort de la peinture. Médium dont elles accompagneront le retour dans les années 1980.

Après l'expressionnisme abstrait

Né le 25 avril 1928 à Lexington (Virginie), dans le sud des États-Unis, Cy Twombly, après des études à la Boston Museum School où il découvre les œuvres de Chaïm Soutine, Kurt Schwitters et Alberto Giacometti, arrive à New York en septembre 1950 en plein âge d'or de la peinture américaine. Il rencontre à l'Art Students League Robert Rauschenberg, qui va devenir son complice pour de nombreuses années, et se rend sur ses conseils au Black Mountain College (Caroline du Nord) où se joue dans la pluridisciplinarité la suite de l'expressionnisme abstrait. S'y trouvent, aux côtés d'un musicien comme John Cage et d'un poète comme Charles Olson, Franz Kline mais aussi Robert Motherwell qui en 1951 écrit sur son travail et lui ouvre les portes de la Kootz Gallery. Dans les œuvres à l'huile sur toile qu'il y présente, Twombly cherche à retrouver l'impact de l'art primitif, ainsi que des peintures de certains de ses contemporains, dont Jean Dubuffet.

En 1952-1953, il part avec Rauschenberg pour l'Italie, l'Espagne et le Maroc. À son retour, il expose ses œuvres, marquées par son voyage (Tiznit, 1953), à la Stable Gallery aux côtés des White et Black Paintings de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : docteur en histoire de l'art contemporain, professeur d'histoire de l'art à l'école régionale des Beaux-Arts de Rouen

Classification


Autres références

«  TWOMBLY CY (1928-2011)  » est également traité dans :

DESSIN CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Philippe PIGUET
  •  • 2 082 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De nouveaux supports pour le dessin »  : […] Le dessin contemporain n'est plus l'affaire exclusive d'un support, comme cela fut le cas par le passé, du parchemin fait à la main à la feuille de papier industrialisée. Celle-ci reste toutefois le matériau de prédilection des artistes avec son lot de qualités spécifiques au regard du grammage, du grain et de la fibre. L'œuvre graphique de Cy Twombly qui multiplie assemblage et collage est ainsi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dessin-contemporain/#i_93392

Voir aussi

Pour citer l’article

Lucile ENCREVÉ, « TWOMBLY CY - (1928-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cy-twombly/