Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BRONZE & FER, âges

Le fer et l'âge du fer

Une nouvelle étape, le plus souvent historique, est franchie avec l'utilisation courante du fer terrestre : celui-ci est plus difficile à obtenir que le bronze car, après la réduction partielle du minerai qui forme une loupe au fond du fourneau, il faut cingler celle-ci avec de fortes masses pour en sortir des fragments de métal rassemblés en lingot ; il faut ensuite remarteler ce fer dans des conditions physiques et thermiques tout à fait précises pour mettre en forme l'objet voulu et lui donner les qualités indispensables à son utilisation ; il faut en particulier réintroduire par cémentation une faible teneur en carbone pour aciérer le fer et le rendre plus dur. Les conditions technologiques de cette nouvelle métallurgie apparaissent entre 1500 et 1000 avant J.-C. dans une région qui va de l'Anatolie à l'Iran. En cinq siècles, la connaissance de la métallurgie du fer se répand en Europe, en Asie et dans une partie de l'Afrique. Au xie siècle avant J.-C., les Philistins possèdent le fer, les Phéniciens le diffusent probablement jusqu'à Carthage ; de là il parvient au Nigeria, où il est connu vers 400 avant J.-C. Les Grecs et les Égyptiens l'utilisent depuis le ixe siècle avant J.-C. L'Europe centrale (culture de Hallstatt), l'Italie, la France, la péninsule Ibérique possèdent le fer dès le viiie siècle avant J.-C. La Scandinavie et la Grande-Bretagne le découvrent vers le ve siècle avant J.-C. À l'est, l'Inde et la Chine le possèdent à peu près à la même époque. La Chine acquiert même, à la fin du Ier millénaire avant J.-C., la technologie de la fonte du fer, redécouverte en Occident au xvie siècle de notre ère. Au sud, si à la suite de l'Égypte le Soudan connaît le fer vers 200 avant J.-C., celui-ci se répand ensuite en Afrique centrale et orientale. Vers l'an 500 de notre ère, les Bantous transmettent la métallurgie du fer depuis le Nigeria jusqu'en Afrique du Sud. En Amérique, le fer est arrivé avec les Européens.

-1000 à -600. Le fer et les cavaliers - crédits : Encyclopædia Universalis France

-1000 à -600. Le fer et les cavaliers

Europe, diffusion du fer - crédits : Encyclopædia Universalis France

Europe, diffusion du fer

Comment peut-on expliquer que la connaissance de la métallurgie du fer se soit si rapidement diffusée ? D'abord, le minerai de fer est largement répandu et ne pose pas les redoutables problèmes de récupération que posent cuivre et étain. Ensuite, les qualités du fer, quand celui-ci est bien travaillé, sont supérieures à celles des autres métaux, surtout pour les armes et en particulier les épées. Or on constate qu'une partie de la diffusion du fer est due à des guerriers cavaliers ; le cheval monté a été une terreur pour le monde antique de la fin de l'âge du bronze tant au Proche-Orient qu'en Europe occidentale. Le fer a favorisé l'épanouissement de petits peuples guerriers tels que les Scythes, les Thraces et plus tard les Celtes, tentés par le pillage des riches contrées du Proche-Orient et de la Méditerranée. D'autres peuples, comme les Étrusques, les Ligures, les Ibères, bénéficient aussi du nouvel ordre économique auquel participe le fer et dans lequel domine une certaine autonomie fondée sur une vie agricole et surtout pastorale : c'est l'époque où le sel exploité à Hallstatt (Autriche), dans la vallée de la Seille (Meurthe-et-Moselle) ou à Salies-de-Béarn (Pyrénées-Atlantiques) devient une denrée précieuse liée à un type d'élevage extensif. Le village fortifié annonce l'oppidum celtique de la culture de La Tène ou le castro ibérique de la fin du Ier millénaire avant J.-C. Le fer y joue un rôle non seulement au niveau des armes, mais aussi au niveau de la vie quotidienne (chenets, outils à feu, clous de charpente, etc.). Il faut noter que les religions de ces peuples sont très diverses mais qu'elles font souvent intervenir des dieux guerriers. Certaines d'entre elles sont d'ailleurs connues par des textes anciens contemporains ; il en est ainsi[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : conservateur général du patrimoine, directeur de la rénovation du musée de l'Homme

Classification

Pour citer cet article

Jean-Pierre MOHEN. BRONZE & FER, âges [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Médias

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture - crédits : Encyclopædia Universalis France

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture

-1000 à -600. Le fer et les cavaliers - crédits : Encyclopædia Universalis France

-1000 à -600. Le fer et les cavaliers

Europe, diffusion du fer - crédits : Encyclopædia Universalis France

Europe, diffusion du fer

Autres références

  • ÂGE DU BRONZE EN EUROPE

    • Écrit par Jean-Paul DEMOULE
    • 182 mots
    • 1 média

    L'ajout d'étain au cuivre, dans une proportion d'environ 10 p. 100, a permis aux métallurgistes de la protohistoire d'obtenir un alliage plus résistant, le bronze. L'Âge du bronze européen s'étend de — 2200 à — 800. Il s'agit moins, en ses débuts, d'une période de transformations...

  • ÂGE DU FER EN EUROPE

    • Écrit par Jean-Paul DEMOULE
    • 183 mots
    • 1 média

    Connue des Hittites au IIe millénaire, la métallurgie du fer apparaît en Europe vers — 800. On parle alors d'Âge du fer (— 800-— 50), même s'il ne s'agit, comme pour le bronze, que d'une simple invention technique. Plus répandu dans la nature que le cuivre, le fer nécessite pour être réduit...

  • AFANAS'EVO

    • Écrit par Vadime ELISSEEFF
    • 457 mots
    • 1 média

    Afanas'evo est le nom d'une sépulture qui a servi à désigner une civilisation. L'Afanas'ievskaja Gora, c'est-à-dire le mont Athanase, se trouve en Russie, au nord de Minoussinsk, près de Bateni, dans la région de Khakassie.

    La culture d'Afanas'evo est la plus ancienne...

  • AFGHANISTAN

    • Écrit par Daniel BALLAND, Gilles DORRONSORO, Universalis, Mir Mohammad Sediq FARHANG, Pierre GENTELLE, Sayed Qassem RESHTIA, Olivier ROY, Francine TISSOT
    • 37 316 mots
    • 19 médias
    Au cours d'une période qui s'étend du Paléolithique supérieur (30 000 ans av. J.-C.) au Néolithique et à l'âge du bronze, l'art participe à la koiné culturelle de l'Asie moyenne, entre Caspienne et Indus ; il est particulièrement représenté, à partir du Néolithique, par de belles poteries...
  • APPARITION DE L'INDUSTRIE DU FER

    • Écrit par Nicole CHÉZEAU
    • 183 mots

    Les premières traces de l'industrie du fer sont attestées vers 1700 à 1500 avant J.-C. dans le sud du Caucase. À cette époque, les forgerons chalybes faisaient chauffer un mélange de minerai de fer et de charbon de bois dans un simple trou. Chez les Hittites, ce procédé primitif évolue vers le...

  • ART CELTIQUE, en bref

    • Écrit par Jean-Paul DEMOULE
    • 185 mots
    • 1 média

    Vers — 480, la civilisation de Hallstatt du Premier Âge du fer se transforme en une nouvelle civilisation, celle de La Tène (du nom d'un site des bords du lac de Neuchâtel), qui correspond, à l'échelle de toute l'Europe, à la période du Second Âge du fer (— 480-— 50). La civilisation de La Tène...

  • Afficher les 62 références

Voir aussi