ÂGE DU BRONZE EN EUROPE

L'ajout d'étain au cuivre, dans une proportion d'environ 10 p. 100, a permis aux métallurgistes de la protohistoire d'obtenir un alliage plus résistant, le bronze. L'Âge du bronze européen s'étend de — 2200 à — 800. Il s'agit moins, en ses débuts, d'une période de transformations économiques et sociales que d'une simple innovation technique. Le bronze permet la réalisation de nouvelles formes, surtout pour des objets de prestige : épées, casques, jambières, épingles, parures diverses et élaborées, harnachements et ornements des chevaux et des chars, etc. Ce n'est que peu à peu que le bronze sera également utilisé pour l'outillage courant. L'orfèvrerie de l'or se développe aussi, avec des productions spectaculaires : parures, récipients, objets rituels, etc. Certains thèmes figuratifs sont caractéristiques de cette époque : chariots miniatures, chevaux, volatiles (cygnes ou canards), soleil. L'art de l'Âge du bronze s'exprime aussi, comme en Scandinavie, dans les gravures rupestres.

Char provenant de Trundholm, Danemark

Char provenant de Trundholm, Danemark

photographie

Cheval tirant le disque solaire provenant de Trundholm, Danemark. Âge du bronze, IIe millénaire. Bronze et or. Hauteur : 50 cm. Nationalmuseet, Copenhague. 

Crédits : AKG

Afficher

—  Jean-Paul DEMOULE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne et à l'Institut universitaire de France

Classification

Pour citer l’article

Jean-Paul DEMOULE, « ÂGE DU BRONZE EN EUROPE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/age-du-bronze-en-europe/