AUTORITÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La modernité politique

La modernité politique installe, au détriment du divin, un idéal de raison sous lequel vient se placer l'autorité en s'ordonnant sur une forme plus juridique de transcendance, l'État. Théorisé par Machiavel (Le Prince, 1513), ce dernier procède d'un pacte originel et volontaire, passé entre les hommes, abandonnant à la volonté générale et à son représentant, une partie de leur pouvoir, pour régler eux-mêmes leurs rapports de subordination. De Hobbes (Léviathan, 1651) à Rousseau (Du contrat social, 1762) en passant par Montesquieu (L'Esprit des lois, 1748) et Locke (Traité du gouvernement civil, 1690), les théories du contrat déclinent, malgré la diversité des formes politiques de gouvernement proposées (absolutisme ou libéralisme), ce nouveau mythe des origines. Entendue comme ensemble des attributs nécessaires à l'exercice du pouvoir, l'autorité rencontre alors la question de sa compatibilité avec les droits fondamentaux de l'individu qui requièrent, pour pérenniser le pouvoir politique, son retrait de la sphère privée (Benjamin Constant, Principes de politique, 1815 ; De la liberté des Anciens comparée à celle des Modernes, 1819).

Jean-Jacques Rousseau

Jean-Jacques Rousseau

Photographie

À mi-chemin entre philosophie et littérature, l'œuvre de Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) se distingue par sa diversité : traités sur l'éducation et le droit politique (L'Émile, Du Contrat social, 1762), roman épistolaire (La Nouvelle Héloïse, 1761), notamment. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Montesquieu

Montesquieu

Photographie

Charles-Louis de Secondat, baron de Montesquieu (1689-1755), portrait, 1728. École française d'après la médaille conçue par le graveur suisse Jacques-Antoine Dassier qui réalisa une série de médailles sur le thème des grands réformateurs. Huile sur toile (H. 0,63 m ;.L. 0,52.m). Musée... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

John Locke

John Locke

Photographie

L'Essai sur l'entendement humain (1690) de John Locke (1632-1704) s'oppose à l'innéisme de Descartes en établissant empiriquement les fondements de la connaissance. Ces thèses ont eu une importance considérable dans la constitution de l'esprit des Lumières. Portrait de John Locke, Boldeian... 

Crédits : AKG

Afficher

Initialement établie par les conservateurs (Edmund Burke, Louis de Bonald), mais également par Hegel, l'opposition entre l'autorité sociale traditionnelle des communautés et le pouvoir politique du nouvel ordre social issu de la Révolution nourrit la réflexion des premiers sociologues. Ainsi, le rationalisme positiviste d'Auguste Comte se refermera sur l'appel à un retour à un système d'autorité emprunté au modèle familial et corporatif du Moyen Âge. De son côté, Alexis [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages



Médias de l’article

Platon - Athènes

Platon - Athènes
Crédits : AKG

photographie

Saint Thomas d'Aquin, Juste de Gand

Saint Thomas d'Aquin, Juste de Gand
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Jean-Jacques Rousseau

Jean-Jacques Rousseau
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Montesquieu

Montesquieu
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Afficher les 10 médias de l'article





Écrit par :

  • : docteur en sociologie, D.E.A. de philosophie, maître de conférences à l'université de Paris V-Sorbonne

Classification


Autres références

«  AUTORITÉ  » est également traité dans :

ADORNO THEODOR WIESENGRUND (1903-1969)

  • Écrit par 
  • Miguel ABENSOUR
  •  • 7 892 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La personnalité autoritaire »  : […] Dans la construction du paradigme de la critique de la domination qui comprend Hegel, Marx, Nietzsche, Adorno a pour particularité, à la différence de Max Horkheimer, de ne pas faire intervenir Machiavel. En effet, si l'on considère le couple domination-émancipation, Horkheimer, sous l'emprise d'une lecture réductrice de l'auteur du Prince , se voit contraint de penser la politique du côté de la […] Lire la suite

AGRESSION (psychologie sociale)

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 899 mots

L’agression est définie comme un comportement qui vise à blesser intentionnellement un individu motivé à se soustraire à ce traitement. Les recherches conduites sur les formes et fonctions du comportement agressif ont mobilisé des méthodologies extrêmement variées (statistiques publiques judiciaires et policières, enquêtes de victimation ou de délinquance autoreportée, observations, tests cogniti […] Lire la suite

ARMÉE - Pouvoir et société

  • Écrit par 
  • Pierre DABEZIES
  •  • 16 276 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La spécificité militaire »  : […] On voit pourquoi il arrive à l'armée d'être un État dans l'État et au soldat, à la fois fort de ses fonctions éminentes et rivé à un cadre particulier par des liens extrêmement puissants, de se sentir, hors de son milieu, comme un étranger. Encore ne peut-on en rester là. De la mission de défense de la collectivité et, en simplifiant, de combat ne découlent pas seulement des fonctions inattendues, […] Lire la suite

AZTÈQUES

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA, 
  • Alexandra BIAR, 
  • Mireille SIMONI
  •  • 11 264 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre «  L'organisation sociale »  : […] Une telle ville était le reflet d'une organisation sociale déjà très poussée, fort différente de ce qu'elle avait été au temps des migrations de la petite tribu. Alors, l' autorité semble avoir été exercée par les prêtres de Huitzilopochtli, qui, peut-être avec l'aide des chefs de famille, guidaient la migration. Deux cents ans plus tard, les Espagnols trouvèrent en face d'eux un empire hautement […] Lire la suite

BASSE POLITIQUE, HAUTE POLICE (H. L'Heuillet) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 966 mots

Si la police, à la fois honnie et désirée, omniprésente dans le quotidien des cités modernes, a si peu été interrogée quant à son statut historique et philosophique, cela tient aux difficultés d'en dégager l'essence. Identifiée aux formes de l'État, son essence se dissout dans les questions liées aux institutions du politique ; vouée à la défense de l'ordre public, elle intéresse plus souvent les […] Lire la suite

BIOPOLITIQUE

  • Écrit par 
  • Frédéric GROS
  •  • 1 813 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une nouvelle logique de pouvoir »  : […] Cette rupture est cependant plus théorique que proprement historique, car les deux formes ne cessent en fait de coexister. La forme traditionnelle est le pouvoir de « souveraineté ». Il procède par prélèvement contraint et marquage symbolique. Par exemple : soustraire une partie des récoltes, supplicier les corps de condamnés, réquisitionner des richesses matérielles ou des forces de travail, off […] Lire la suite

BONALD LOUIS-AMBROISE DE (1754-1840)

  • Écrit par 
  • Colette CAPITAN PETER
  •  • 892 mots

Dans le chapitre « Un démenti à l'esprit du siècle »  : […] L'œuvre philosophique et politique de Bonald se présente comme un vaste démenti aux théories et aux idées révolutionnaires issues des encyclopédistes et de J.-J. Rousseau. Pour Bonald, l'idée contenue dans le Contrat social est une idée fausse, contredite par les faits. Les individus, dit Bonald, ne peuvent agir sur les lois qui règlent la vie en société, moins encore en être les auteurs, car ils […] Lire la suite

BOURRICAUD FRANÇOIS (1922-1991)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 867 mots

Deux intérêts bien distincts ont donné à l'œuvre de François Bourricaud son orientation et son originalité. L'un se rapporte aux thèmes classiques de la philosophie morale et politique ; l'autre, aux problèmes nés du développement de l'Amérique latine, et plus particulièrement à ceux qui sont posés par le « cas péruvien ». Ils sont présents dès l'élaboration de ses thèses pour le doctorat ès lett […] Lire la suite

CONFLITS SOCIAUX

  • Écrit par 
  • Alain TOURAINE
  •  • 15 390 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Conflits et hiérarchie »  : […] En revanche, les conflits organisationnels prennent une importance croissante. Dans le travail, l'organisation hiérarchique des salariés est de plus en plus stricte ; les rôles professionnels se définissent davantage par la situation dans une filière hiérarchique que par l'apport d'une qualité particulière. L'autonomie professionnelle tend à disparaître. L'employé se définit plus complètement que […] Lire la suite

CONTRAT SOCIAL

  • Écrit par 
  • Michel TROPER
  •  • 4 442 mots

Dans le chapitre « La doctrine du « trust » »  : […] La notion de trust permet d'arriver par des procédés analogues à ceux de Hobbes – la suppression de la dualité des contrats – à des résultats inverses : permettre le gouvernement démocratique. C'est en Angleterre, à l'occasion des révolutions du xvii e  siècle, que certains écrivains commencent à substituer cette notion de trust à celle de contrat de gouvernement, même si la terminologie n'est pas […] Lire la suite

COUTUMIER DROIT

  • Écrit par 
  • Annie ROUHETTE
  •  • 4 221 mots

Dans le chapitre « Détermination de la coutume »  : […] Cela étant, il apparaît que, dans tous les types de sociétés, un problème identique se pose, celui de la détermination de la règle de droit coutumier dont le respect doit être assuré, ou la violation sanctionnée. On retrouve ici un autre aspect de la thèse d'E. Lambert. Pour cet auteur, la coutume n'a pas de valeur en elle-même, elle ne s'impose pas par une force propre ; il est nécessaire, pour q […] Lire la suite

DAHRENDORF RALF GUSTAV (1929-2009)

  • Écrit par 
  • Giovanni BUSINO
  •  • 2 582 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une sociologie de la société industrielle »  : […] Dès ses premiers travaux sur le fonctionnement de la société industrielle, Ralf Dahrendorf critique la doctrine fonctionnaliste du consensus normatif et de l'équilibre social et lui oppose la thèse selon laquelle toutes les sociétés complexes comportent nécessairement et en permanence une multiplicité de conflits d'intérêts, dissociés les uns des autres mais tous également soumis à diverses forme […] Lire la suite

DOGME

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JOSSUA
  •  • 6 561 mots

Même si l'on peut parler de dogmes en philosophie, politique, littérature et science, c'est en histoire des religions et plus particulièrement à propos du christianisme que le terme trouve son emploi usuel. Dans cette perspective, le « dogme » est une donnée non pas originelle mais dérivée. Au commencement existe le message de salut : événements survenus dans l'histoire, paroles exprimées dans le […] Lire la suite

DU CONTRAT SOCIAL, Jean-Jacques Rousseau - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 036 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Fonder l'autorité sur les lois de la raison »  : […] Ensemble de taille modeste (moins de 150 pages), découpé en quatre livres, le Contrat entend donner un fondement légitime à l'exercice du pouvoir au sein d'un corps politique constitué sur la raison, au moyen d'une démonstration qui s'organise en deux temps : la définition des principes de l'autorité (livres I et II) et les modalités d'application pratique de la forme gouvernementale retenue (li […] Lire la suite

ÉGLISE ET SECTE, notion d'

  • Écrit par 
  • Louis HOURMANT
  •  • 1 350 mots

Dans le chapitre « Des organisations différenciées »  : […] Ce modèle dual d'organisation des groupements chrétiens, développé au début du xx e  siècle par deux sociologues allemands, Ernst Troeltsch et Max Weber, met l'accent sur le caractère exclusif (secte) ou au contraire inclusif (Église) des groupes religieux. Dans une telle perspective, la secte est une association volontaire de croyants unis par l'intensité de leurs aspirations et résolus à main […] Lire la suite

ENFANCE (Situation contemporaine) - Évolution de la relation adultes-enfants

  • Écrit par 
  • Alain RENAUT
  •  • 5 424 mots

Dans le chapitre « Droits-protection et droits-libertés »  : […] Reste que les droits – qu'énumère utilement, pour prémunir contre tout retour d'un tel passé, la Convention des droits de l'enfant de 1989 – ne sont pas sans soulever de légitimes interrogations. Comment concilier en effet des droits apparemment contradictoires, qui conduisent tantôt à renforcer la protection des enfants (et donc l'autorité de celui qui a la charge de les protéger) et tantôt à […] Lire la suite

ENFANCE (Situation contemporaine) - L'enfant dans la société de consommation

  • Écrit par 
  • Benoît HEILBRUNN
  •  • 4 981 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'inversion des rapports d'autorité »  : […] Ce levier trangressif pose justement le problème de l'inversion des rapports d'influence et d'autorité au sein de la famille comme l'illustre l'une des marques transgénérationnelles parmi les plus représentatives : McDonald's. Cette marque touche toutes les générations (des enfants avec les aires de jeu, les goûters d'anniversaire et les happy meals ) au senior (avec les tea parties organisées da […] Lire la suite

ETHNOLOGIE - Ethnologie générale

  • Écrit par 
  • Raymond William FIRTH
  •  • 9 525 mots

Dans le chapitre « L'autorité et ses modes d'exercice »  : […] Là où l'écriture est inconnue, l'autorité repose sur le contact personnel entre le peuple et le dirigeant ou ses agents. Tout un cérémonial et un ensemble de récits visent à transmettre les normes et à les fixer dans les mémoires. La société se refère au passé pour donner force aux règles et aux valeurs. La législation explicite est très rare. D'autre part, la transmission orale permet des rajus […] Lire la suite

MILGRAM STANLEY (1933-1984)

  • Écrit par 
  • Michaël DAMBRUN
  •  • 322 mots

Stanley Milgram, né en 1933, est une figure emblématique de la psychologie sociale du xx e  siècle. Après des études en sciences politiques au Queens College de New York (1950-1954), il mène à bien un doctorat en psychologie sociale à Harvard (1954-1960) sur le thème du conformisme, sous la supervision de Solomon Asch. Pendant un séjour en Norvège et en France, il explore les différences culturel […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

20 mai 2020 • Suisse • Lancement d’une procédure de révocation du procureur général Michael Lauber.

La commission judiciaire de l’Assemblée fédérale décide de lancer une procédure de révocation à l’encontre du procureur général de la Confédération Michael Lauber. Le Tribunal administratif fédéral doit préalablement se prononcer sur le rapport de l’Autorité de surveillance du Ministère public [...] Lire la suite

18 mai 2020 • Israël - Autorité palestinienne • Condamnation d’un colon pour le meurtre de Palestiniens.

Un tribunal de Lod déclare Amiram Ben-Ouliel coupable du meurtre d’un jeune enfant palestinien et de ses parents, à Douma, en Cisjordanie, en juillet 2015, qualifiant son acte d’« attentat à caractère raciste ». Ce jeune colon ultrareligieux était adepte d’un groupe de souverainistes radicaux. Le Shabak, leservice de sécurité intérieure (plus connu sous le nom de Shin Bet), qui a assumé avoir eu r [...] Lire la suite

16 mars 2020 • France • Condamnation d’Apple pour pratiques anticoncurrentielles.

L’Autorité de la concurrence condamne la firme informatique américaine Apple à une amende de 1,1 milliard d’euros pour des pratiques anticoncurrentielles aux dépens de certains des revendeurs de ses équipements, dans les années 2000 et 2010. Le montant de cette amende est sans précédent en France.  [...] Lire la suite

6-16 mars 2020 • France • Condamnation de l’ancien prêtre Bernard Preynat.

autorité. Il est reconnu coupable d’agressions sexuelles sur de jeunes scouts de Sainte-Foy-lès-Lyon (Rhône), où il officiait, entre 1986 et 1991. L’affaire avait éclaté en janvier 2016 sous l’impulsion de l’association La Parole libérée. Le cardinal Barbarin, qui dirigeait alors le diocèse, avait été informé des faits en 2007, sans les dénoncer.  [...] Lire la suite

4 mars 2020 • Suisse • Sanction du Ministère public à l’encontre du procureur général Michael Lauber.

L’Autorité de surveillance du Ministère public de la Confédération (AS-MPC) publie les conclusions de l’enquête disciplinaire ouverte en mai 2019 contre le procureur fédéral Michael Lauber. Il était reproché à ce dernier d’avoir participé à des rencontres informelles avec le président [...] Lire la suite

19-27 février 2020 • Tunisie • Investiture du gouvernement d’Elyes Fakhfakh.

Le 19, le président Kaïs Saïed impose son autorité au chef d’Ennahda et président du Parlement Rached Ghannouchi qui accepte de soutenir l’investiture du gouvernement d’Elyes Fakhfakh, nommé Premier ministre en janvier. Ennahda souhaitait initialement obtenir plus de postes ministériels [...] Lire la suite

6 février 2020 • Suisse • Démission du directeur général de Crédit Suisse.

de la même année, celle-ci avait reconnu la surveillance d’un autre cadre, mise en place en février 2019. Tidjane Thiam avait été exonéré de toute responsabilité par une enquête interne. Le conseil renouvelle sa confiance au président de Crédit Suisse Urs Rohner, également l’objet de critiques dans cette affaire. L’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers et le procureur de Zurich ont ouvert des enquêtes.  [...] Lire la suite

1er-25 février 2020 • Israël - Autorité palestinienne • Suites du plan de paix américain.

Le 1er, les représentants des vingt-deux pays de la Ligue arabe réunis en sommet extraordinaire au Caire à la demande de l’Autorité palestinienne rejettent unanimement le plan de paix « américano-israélien » pour le Proche-Orient présenté en janvier. Le président [...] Lire la suite

28 janvier 2020 • États-Unis - Proche-Orient • Présentation du plan de paix américain pour le Proche-Orient.

de 50 milliards au profit de l’État palestinien. Benyamin Nétanyahou annonce aussitôt son intention d’annexer les territoires sur lesquels le plan de paix reconnaît la souveraineté israélienne. L’Autorité palestinienne, qui a rompu tout contact avec Washington depuis la reconnaissance de Jérusalem [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Éric LETONTURIER, « AUTORITÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/autorite/