AUTORITÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une notion sociologique

Depuis De la division du travail social (1893), qui oppose l'autorité de type militaire des sociétés à solidarité mécanique à celle davantage liée aux rôles et fonctions tenus dans les sociétés à solidarité organique, jusqu'au Suicide (1897), qui statue sur les effets négatifs de l'anomie sociale sur l'individu, le constat d'un défaut d'autorité des différentes instances de régulation anime l'ensemble de la pensée d'Émile Durkheim, qui propose la discipline morale et l'éducation comme remèdes.

Émile Durkheim

Photographie : Émile Durkheim

Auteur des Règles de la méthode sociologique (1895), Émile Durkheim a donné à la «sociologie», discipline créée par Auguste Comte en 1838 mais encore associée chez ce dernier à la philosophie de l'histoire, son statut pleinement scientifique. 

Crédits : Bettman/ Getty Images

Afficher

La reconstitution du processus de rationalisation qu'a connu l'Occident au cours de son histoire invite Max Weber, dans Économie et société (1922), à une authentique sociologie de l'autorité dont il distingue trois types purs de légitimité à l'exercer (traditionnel, charismatique, légal), pour ensuite dégager l'orientation massive des conduites vers des réglementations procédurales et administratives, risquant finalement de porter atteinte, dans leur version bureaucratique ultime, à l'esprit de la démocratie. À Weber revient également le mérite d'avoir dessiné les contours de deux traditions politiques de l'autorité, selon qu'on la conçoive comme le produit d'un dispositif institutionnel ou comme la marque d'un leader.

Dans ce sillage, Georg Simmel (Sociologie, 1908), convaincu des vertus de cohésion et de loyalisme qu'apporte l'autorité, la définit comme une interaction prenant des formes idéales diverses (centralisation individuelle, subordination à une pluralité, subordination à un principe) caractéristiques des régimes politiques européens successifs (monarchie, république, organisation moderne). Plus tard, Alexandre Kojève (La Notion de l'autorité, 1942) dégagera quant à lui quatre formes pures d'autorité (du Père, du Chef, du Juge et du Maître) s'ordonnant au temps d'un point de vue métaphysique.

Chez les juristes, à l'inverse du normativisme juridique de Hans Kelsen (Théorie générale du droit et de l'État, 1945) qui dilue l'autorité dans l'objectivité anonyme des lois la légitimant et dans les fonctions professionnelles et la division du travail d'un personnel politique qui la détient sous forme de compétences diverses et limitées à gouverner, Carl Schmidt considère qu'« est souverain celui qui décide de la décision exceptionnelle » (Théologie politique, 1922). La constitutionnalité de l'État de droit n'exclut pas, selon ce juriste inféodé aux nazis, des modalités d'exercice absolutiste du pouvoir dans certaines situations où l'autorité d'une individualité charismatique s'affirme en marge du positivisme juridico-politique, et l'emporte par des décisions qui, pouvant en appeler à la conviction, les valeurs ou les fins ultimes, s'affranchissent momentanément des normes et des principes démocratiques. Ce décisionnisme rétablirait ainsi la politique comme une activité faite pour gouverner et non plus seulement comme un acte de gestion et d'administration technocratique propice à la dissolution des responsabilités et, à terme, à l'étiolement de l'autorité. Plus généralement, il est dans la nature même de la politique d'inventer constamment de nouvelles formes d'autorité (Julien Freund, L'Essence du politique, 1965).

Mais c'est en grande partie sur le thème de son déclin que s'écrit au xixe siècle la partition de l'autorité. Selon Hannah Arendt qui la définit comme « opposée à la fois à la contrainte par la force et à la persuasion par arguments », la source de ce recul tient au démantèlement progressif de la solide trinité qu'elle formait avec la religion et la tradition à l'époque romaine en donnant au monde une permanence que l'Église a la première fragilisée par la violence inédite qu'introduit la menace de l'enfer. La théorie critique d'Adorno et de Horkheimer avait au contraire souligné dans le processus de rationalisation que met en œuvre l'économie capitaliste, l'inquiétante vitalité de l'autorité sous des formes dégradées. Loin d'être seulement question de légitimité, Adorno soulignera, dans son essai La Personnalité autoritaire, que l'autorité renvoie à une prédisposition psychologique à la vulnérabilité, à laquelle répondent favorablement des formes hist [...]

Hannah Arendt

Photographie : Hannah Arendt

Après avoir soutenu en 1928 une thèse de doctorat sur le «Concept d'amour» sous la direction de Karl Jaspers, Hannah Arendt va s'intéresser à la vie de Rahel Varnhagen. Son travail sur cette figure de l'époque du romantisme allemand, et sur son impossible assimilation, marque une étape... 

Crédits : AKG-Images

Afficher

Theodor Adorno, 1935

Photographie : Theodor Adorno, 1935

Theodor Adorno, ici en décembre 1935, deviendra dans la seconde partie du XXe siècle l'une des principales figures de l'école de Francfort, qui réunit, à partir des années 1930, des philosophes et des sociologues afin d'étudier la culture de masse naissante. Développant la notion d'«... 

Crédits : I. Mayer-Gehrken/ T. W. Adorno Archiv, Frankfurt a.M.

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Platon - Athènes

Platon - Athènes
Crédits : AKG-images

photographie

Saint Thomas d'Aquin, Juste de Gand

Saint Thomas d'Aquin, Juste de Gand
Crédits : Erich Lessing/ AKG-images

photographie

Jean-Jacques Rousseau

Jean-Jacques Rousseau
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Montesquieu

Montesquieu
Crédits : Erich Lessing/ AKG-images

photographie

Afficher les 11 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur en sociologie, D.E.A. de philosophie, maître de conférences à l'université de Paris V-Sorbonne

Classification

Autres références

«  AUTORITÉ  » est également traité dans :

ADORNO THEODOR WIESENGRUND (1903-1969)

  • Écrit par 
  • Miguel ABENSOUR
  •  • 7 892 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La personnalité autoritaire »  : […] Dans la construction du paradigme de la critique de la domination qui comprend Hegel, Marx, Nietzsche, Adorno a pour particularité, à la différence de Max Horkheimer, de ne pas faire intervenir Machiavel. En effet, si l'on considère le couple domination-émancipation, Horkheimer, sous l'emprise d'une lecture réductrice de l'auteur du Prince , se voit contraint de penser la politique du côté de la […] Lire la suite

AGRESSION (psychologie sociale)

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 899 mots

L’agression est définie comme un comportement qui vise à blesser intentionnellement un individu motivé à se soustraire à ce traitement. Les recherches conduites sur les formes et fonctions du comportement agressif ont mobilisé des méthodologies extrêmement variées (statistiques publiques judiciaires et policières, enquêtes de victimation ou de délinquance autoreportée, observations, tests cogniti […] Lire la suite

ARMÉE - Pouvoir et société

  • Écrit par 
  • Pierre DABEZIES
  •  • 16 279 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La spécificité militaire »  : […] On voit pourquoi il arrive à l'armée d'être un État dans l'État et au soldat, à la fois fort de ses fonctions éminentes et rivé à un cadre particulier par des liens extrêmement puissants, de se sentir, hors de son milieu, comme un étranger. Encore ne peut-on en rester là. De la mission de défense de la collectivité et, en simplifiant, de combat ne découlent pas seulement des fonctions inattendues, […] Lire la suite

AZTÈQUES

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA, 
  • Alexandra BIAR, 
  • Mireille SIMONI
  •  • 11 273 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre «  L'organisation sociale »  : […] Une telle ville était le reflet d'une organisation sociale déjà très poussée, fort différente de ce qu'elle avait été au temps des migrations de la petite tribu. Alors, l' autorité semble avoir été exercée par les prêtres de Huitzilopochtli, qui, peut-être avec l'aide des chefs de famille, guidaient la migration. Deux cents ans plus tard, les Espagnols trouvèrent en face d'eux un empire hautement […] Lire la suite

BASSE POLITIQUE, HAUTE POLICE (H. L'Heuillet) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 966 mots

Si la police, à la fois honnie et désirée, omniprésente dans le quotidien des cités modernes, a si peu été interrogée quant à son statut historique et philosophique, cela tient aux difficultés d'en dégager l'essence. Identifiée aux formes de l'État, son essence se dissout dans les questions liées aux institutions du politique ; vouée à la défense de l'ordre public, elle intéresse plus souvent les […] Lire la suite

BIOPOLITIQUE

  • Écrit par 
  • Frédéric GROS
  •  • 1 813 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une nouvelle logique de pouvoir »  : […] Cette rupture est cependant plus théorique que proprement historique, car les deux formes ne cessent en fait de coexister. La forme traditionnelle est le pouvoir de « souveraineté ». Il procède par prélèvement contraint et marquage symbolique. Par exemple : soustraire une partie des récoltes, supplicier les corps de condamnés, réquisitionner des richesses matérielles ou des forces de travail, off […] Lire la suite

BONALD LOUIS-AMBROISE DE (1754-1840)

  • Écrit par 
  • Colette CAPITAN PETER
  •  • 892 mots

Dans le chapitre « Un démenti à l'esprit du siècle »  : […] L'œuvre philosophique et politique de Bonald se présente comme un vaste démenti aux théories et aux idées révolutionnaires issues des encyclopédistes et de J.-J. Rousseau. Pour Bonald, l'idée contenue dans le Contrat social est une idée fausse, contredite par les faits. Les individus, dit Bonald, ne peuvent agir sur les lois qui règlent la vie en société, moins encore en être les auteurs, car ils […] Lire la suite

BOURRICAUD FRANÇOIS (1922-1991)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 867 mots

Deux intérêts bien distincts ont donné à l'œuvre de François Bourricaud son orientation et son originalité. L'un se rapporte aux thèmes classiques de la philosophie morale et politique ; l'autre, aux problèmes nés du développement de l'Amérique latine, et plus particulièrement à ceux qui sont posés par le « cas péruvien ». Ils sont présents dès l'élaboration de ses thèses pour le doctorat ès lett […] Lire la suite

CONFLITS SOCIAUX

  • Écrit par 
  • Alain TOURAINE
  •  • 15 394 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Conflits et hiérarchie »  : […] En revanche, les conflits organisationnels prennent une importance croissante. Dans le travail, l'organisation hiérarchique des salariés est de plus en plus stricte ; les rôles professionnels se définissent davantage par la situation dans une filière hiérarchique que par l'apport d'une qualité particulière. L'autonomie professionnelle tend à disparaître. L'employé se définit plus complètement que […] Lire la suite

CONTRAT SOCIAL

  • Écrit par 
  • Michel TROPER
  •  • 4 442 mots

Dans le chapitre « La doctrine du « trust » »  : […] La notion de trust permet d'arriver par des procédés analogues à ceux de Hobbes – la suppression de la dualité des contrats – à des résultats inverses : permettre le gouvernement démocratique. C'est en Angleterre, à l'occasion des révolutions du xvii e  siècle, que certains écrivains commencent à substituer cette notion de trust à celle de contrat de gouvernement, même si la terminologie n'est pas […] Lire la suite

Les derniers événements

11-25 mai 2022 France. Fin du masque obligatoire dans les transports.

Le 25, la Haute Autorité de santé (HAS) recommande la mise en place d’un troisième rappel vaccinal – ou cinquième dose – destiné aux personnes immunodéprimées et à leur entourage, ainsi qu’aux personnes âgées de plus de soixante-cinq ans ou présentant des comorbidités, afin d’anticiper la « résurgence probable d’un variant » à l’automne. […] Lire la suite

6-22 avril 2022 Israël – Autorité palestinienne. Perte de sa majorité par le gouvernement et tensions sur l'esplanade des Mosquées.

Le 6, le gouvernement de Naftali Bennett perd sa majorité parlementaire à la suite de la défection de la députée Idit Silman, membre de Yamina (extrême droite), le parti du Premier ministre. Le gouvernement de coalition n’est plus soutenu que par 60 députés sur 120. Le Parlement n’est pas en session. Le 7, à Tel-Aviv, un Palestinien ouvre le feu sur une terrasse de bar, tuant deux personnes. […] Lire la suite

2-3 février 2022 Allemagne – Russie. Interdiction croisée des chaînes Deutsche Welle et RT.

Le 3 également, le magazine Challenges indique que l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom, ex-CSA) française a ouvert une instruction sur « le traitement de l’information par RT France », à la demande d’associations. En juillet 2019, le régulateur britannique des médias avait condamné RT à une lourde amende pour la diffusion d’émissions enfreignant « l’impartialité requise de la présentation d’informations ». […] Lire la suite

2-25 janvier 2022 France. Adoption de la loi sur le passe vaccinal.

Le 14, la Haute Autorité de santé (HAS) autorise l’utilisation du vaccin Nuvaxovid, produit par le laboratoire américain Novavax. Il s’agit d’un vaccin fondé sur une technologie classique et non sur celle de l’ARN messager. Le 16, à l’issue de vifs débats, le Parlement adopte définitivement le projet de loi examiné en procédure accélérée, qui transforme le passe sanitaire en passe vaccinal, désormais obligatoire pour accéder aux bars, restaurants, cinémas, théâtres ou transports en commun de longue distance pour les personnes de seize ans et plus. […] Lire la suite

2-27 décembre 2021 France. Annonce de la transformation du passe sanitaire en passe vaccinal.

Le 20, la Haute Autorité de santé (HAS) donne son aval à la vaccination de tous les enfants de cinq à onze ans, sous réserve d’une approbation parentale. Le 27, alors que le seuil des cent mille contaminations sur vingt-quatre heures a été dépassé deux jours plus tôt, Jean Castex annonce l’extension du port du masque en extérieur, sur décision préfectorale, le retour des jauges pour les grands rassemblements – deux mille personnes en intérieur, cinq mille en extérieur –, l’interdiction des concerts debout et de la consommation debout dans les bars, l’interdiction de la consommation de boissons et d’aliments dans les cinémas, théâtres, équipements sportifs et transports collectifs, ainsi que l’obligation du télétravail au moins trois jours par semaine, quand cela est possible. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Éric LETONTURIER, « AUTORITÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/autorite/