ANIMAUX MODES D'ALIMENTATION DES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La macrophagie

Quelques exemples pris dans différents taxons illustreront cette modalité alimentaire.

Les Cnidaires sont des prédateurs possédant des outils spécialisés qui leur permettent de compenser leur faible mobilité. Ils possèdent des tentacules armés de cellules urticantes particulières, propres à l'embranchement des Cnidaires, les cnidoblastes.

Les Annélides polychètes errantes sont des espèces prédatrices, nécrophages ou plus rarement brouteuses d'algues, qui possèdent une trompe musculeuse pour saisir et déchiqueter les aliments. Cette trompe peut posséder des mâchoires cornées (trompe dite « armée », par exemple néreis) ou être dépourvue de mâchoires (trompe dite « inerme », par exemple nephthys).

Chez les Échinodermes, les oursins phytophages possèdent une structure typique, la lanterne d'Aristote, constituée de cinq mâchoires articulées, chacune portant une dent fortement minéralisée. L'étoile de mer, prédatrice, consomme des animaux fixés (éponges, madréporaires...) ou peu mobiles (lamellibranches) en dévaginant sur eux son estomac.

Les Mollusques gastéropodes (escargots, limaces) possèdent un bulbe buccal qui permet la dilacération des aliments grâce à un élément caractéristique, la radula (un long ruban hérissé de dents chitinisées) qui agit comme une râpe : des mouvements de va-et-vient, assurés par des muscles antagonistes, permettent de râper les tissus végétaux ou animaux.

Les Insectes possèdent un appareil buccal complexe constitué de 2 mandibules, 2 maxilles (mx) et 1 labium (soudure de 2 mx). Les palpes maxillaires et labiaux ont un rôle sensoriel (tactile et gustatif). La forme des pièces buccales présente des variations considérables selon le régime alimentaire (types broyeur, lécheur, piqueur, suceur...).

Les Vertébrés présentent un [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  ANIMAUX MODES D'ALIMENTATION DES  » est également traité dans :

NUTRITION

  • Écrit par 
  • René HELLER, 
  • Raymond JACQUOT, 
  • Alexis MOYSE, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 13 665 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Besoins énergétiques »  : […] L' organisme animal convertit l'énergie potentielle chimique en d'autres formes d'énergie : chaleur, travail mécanique musculaire, travail osmotique cellulaire, énergie chimique inhérente au protoplasme lui-même ou à ses sécrétions, production d'électricité ou de lumière. Les mutations d'énergie satisfont au premier principe de la thermodynamique : la quantité d'énergie extériorisée est égale, aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nutrition/#i_43801

OCÉAN ET MERS (Vie marine) - Vie pélagique

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 7 198 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Nutrition »  : […] Les adaptations des êtres planctoniques en matière de nutrition sont moins remarquables que celles qui concernent la flottabilité. Chez les végétaux, il est essentiel que la cellule demeure au-dessus de la profondeur de compensation pour que son métabolisme carboné ait un bilan positif. Toutefois, l'éclairement trop intense et trop riche en radiations rouges et orangées des eaux très superficiell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-vie-marine-vie-pelagique/#i_43801

OCÉAN ET MERS (Vie marine) - Vie benthique

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 5 290 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Collecte de la nourriture »  : […] Ses modalités sont infiniment variées chez les animaux benthiques. On peut distinguer sommairement deux grandes catégories, les macrophages et les microphages, suivant que la taille des proies est relativement importante par rapport à celle de l'espèce considérée, ou qu'il s'agit au contraire de proies microscopiques. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-vie-marine-vie-benthique/#i_43801

PARASITISME

  • Écrit par 
  • Claude COMBES, 
  • Louis EUZET, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 6 247 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'adaptation au parasitisme »  : […] Selon la localisation du parasite chez l'hôte, on peut séparer trois types de parasitisme : – Les ectoparasites vivent sur les téguments de l'hôte et restent ainsi en contact direct avec le milieu extérieur. – Les mésoparasites se rencontrent dans l'hôte mais dans des organes ouverts sur le milieu extérieur (intestin, appareil urinaire ou génital par e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parasitisme/#i_43801

POLAIRES MILIEUX

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Yvon LE MAHO
  •  • 8 299 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une richesse venant de la mer »  : […] Durant la période hivernale polaire, le soleil apparaît à peine à l'horizon et aucun rayon lumineux n'arrive à atteindre l'océan en raison de la banquise qui le recouvre. En revanche, la vie explose dès que cette glace se fragmente et disparaît. On considère que la croissance bactérienne estivale en Antarctique n'a pas d'équivalent ailleurs sur notre planète. Algues et bactéries se développent, f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieux-polaires/#i_43801

PRÉDATION

  • Écrit par 
  • Rémy CHAUVIN
  •  • 2 944 mots
  •  • 1 média

La prédation, activité qu'il ne faut pas confondre avec l'agression, met en jeu des comportements très complexes et très différents suivant les espèces. Elle pose de graves problèmes aussi bien à l' éthologie qu'à la science de l'évolution. Les éthologistes ont mis assez longtemps à accorder à la prédation toute l'attention qu'elle méritait. On s'était plutôt intéressé jusque-là aux comportements […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/predation/#i_43801

PRIMATES

  • Écrit par 
  • Bertrand L. DEPUTTE
  •  • 23 052 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Sites de vie »  : […] La structure de l'habitat doit fournir aux groupes sociaux la nourriture nécessaire mais aussi les sites de repos à l'abri des prédateurs ; ces deux facteurs sont intimement liés (Gautier-Hion et al., 1981), amenant les animaux à des choix qui varient au cours de la journée. La recherche de sites de repos ou de sommeil sûrs attire les babouins hamadryas (mais aussi le babouin chacma et le magot) p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/primates/#i_43801

SOCIÉTÉS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Bernard THIERRY
  •  • 5 394 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Compétition sociale et manipulation des congénères »  : […] La rivalité entre partenaires de même sexe ou de sexe différent entraîne des mécanismes de sélection sexuelle qui sont à la base des différents systèmes d'appariement des animaux. Certains conflits d'intérêt ont des conséquences directes sur la reproduction des individus. Chez les lions, les mâles forment des associations de frères ou cousins qui doivent prendre le contrôle d'un groupe de femelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/societes-animales/#i_43801

Voir aussi

Pour citer l’article

Martine MAÏBECHE, René LAFONT, « ANIMAUX MODES D'ALIMENTATION DES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/animal-modalites-alimentaires/