Pierre MOYEN

auteur

AZÉOTROPE MÉLANGE

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 114 mots

Mélange présentant la propriété d'avoir une température d'ébullition unique et définie pour une composition déterminée ; un mélange azéotrope, ou un azéotrope, présente alors certaines propriétés physiques, qui sont celles des corps purs, et notamment la propriété d'avoir la même composition en phase gazeuse et en phase liquide. La température d'ébullition d'un azéotrope est inférieure à la tempér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melange-azeotrope/#i_0

CAGNIARD DE LA TOUR CHARLES baron (1777-1859)

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 159 mots

Physicien et ingénieur français, élève de l'École polytechnique, Cagniard de La Tour est l'auteur de nombreuses inventions. En 1819, il invente la sirène qui porte son nom. Cette sirène est actionnée à l'air comprimé dont le débit réglable permet de faire varier la vitesse de rotation d'un disque métallique, et donc la hauteur du son émis. On dispose ainsi d'une source sonore de fréquence variable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-cagniard-de-la-tour/#i_0

DOUBLET, optique

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 46 mots

Combinaison de deux lentilles dont les paramètres (rayons de courbure des faces, indice des verres et courbes de dispersion) sont choisis de manière à annuler une (ou plusieurs) des aberrations, le plus souvent l'aberration chromatique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/doublet-optique/#i_0

ÉTAT, physique atomique et nucléaire

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 219 mots

Description la plus complète d'un atome ou d'un noyau. Dans le formalisme de Heisenberg, un état correspond à un vecteur propre de la matrice décrivant le système.À un état correspond une valeur de l'énergie et une seule, que le système soit placé ou non dans un champ extérieur, mais plusieurs états peuvent avoir la même énergie : on dit alors qu'il y a dégéné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etat-physique-atomique-et-nucleaire/#i_0

HEAVISIDE ÉCHELON DE

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 44 mots

Fonction utilisée en calcul symbolique et notée ν(t) ou Y(t) dont la valeur est 1 pour t ≥ 0 et 0 pour t < 0.L'échelon de Heaviside sert à représenter un signal commençant à t = t0, et donc pour introduire une discontinuité. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echelon-de-heaviside/#i_0

IMPÉDANCE, physique

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 166 mots

Inertie opposée par un système, ou par un milieu, au passage d'un phénomène périodique. L'impédance s'exprime par un nombre complexe, noté Z, égal au rapport entre l'amplitude complexe du phénomène cause et l'amplitude complexe du phénomène effet, les deux phénomènes étant supposés de même fréquence.La partie réelle de Z s'appelle résistance, R ; sa partie imaginaire s'appelle réactance, X. Selon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impedance-physique/#i_0

LIPPMANN GABRIEL (1845-1921)

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 298 mots

Physicien français, Gabriel Lippmann, né le 16 août 1845 à Hollerich (Luxembourg), fait ses études à l'École normale supérieure, puis à Heidelberg et à Berlin. Sa thèse, Relations entre les phénomènes électriques et capillaires (1875), le conduit à fabriquer un électromètre capillaire extrêmement sensible.Nommé professeur à la Sorbonne et directeur du laboratoire de physique, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-lippmann/#i_0

MÉLANGE, physico-chimie

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 435 mots

Réunion de deux ou de plusieurs substances qui présente simultanément les propriétés suivantes :Les dimensions des constituants sont petites devant celles du produit final ;Les constituants du mélange sont sans action physique ou chimique réciproque profonde ;La séparation des constituants du mélange s'effectue à l'aide de procédés physiques simples ne mettant généralement en jeu que des quantités […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melange-physico-chimie/#i_0

MÉTALLOÏDES

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 257 mots

Terme, aujourd'hui désuet, utilisé pour désigner, dans la classification périodique, les éléments chimiques dont les propriétés sont intermédiaires entre celles des métaux et celles des non-métaux. Pour ces éléments, la couche électronique de valence comporte plus de quatre électrons, auxquels peuvent s'ajouter des électrons pour former l'octet stable. Les métalloïdes sont donc accepteurs d'électr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metalloides/#i_0

PRIESTLEY JOSEPH (1733-1804)

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 913 mots

Chimiste anglais, théologien, chef principal (avec Theophilus Lindsey), du mouvement des unitariens ou antitrinitaires, pédagogue et théoricien politique, né à Birstall Fieldhead (près de Leeds) et mort à Northumberland en Pennsylvanie Joseph Priestley était le fils d'un tailleur calviniste qui, d'esprit ouvert, le laissa se préparer au pastorat chez les dissidents. Priestley apprit alors l'hébreu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-priestley/#i_0

RADIOLYSE

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 32 mots

Rupture d'une molécule sous l'effet d'un rayonnement ionisant. La radiolyse est à l'origine des phénomènes chimiques produits par les radiations ionisantes. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radiolyse/#i_0

RANKINE WILLIAM JOHN MACQUORN (1820-1872)

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 146 mots

Ingénieur et physicien écossais né à Édimbourg et mort à Glasgow, William J. M. Rankine commence ses recherches par l'étude de la fatigue des métaux et son application aux essieux des locomotives (1843). S'intéressant ensuite aux propriétés thermodynamiques de la vapeur d'eau, il propose le cycle qui porte son nom et qui décrit les variations d'état de la vapeur dans une machine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-john-macquorn-rankine/#i_0

ROTATION, agriculture

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 345 mots

Née de la nécessité de régénérer la terre après chaque récolte, la rotation, ou alternance de différentes végétations d'une année à l'autre, a permis de compenser en partie l'insuffisance des techniques agricoles et notamment de la fumure. La rotation biennale, la plus simple, faisait alterner culture et jachère un an sur deux ; ce fut sans doute la règle da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rotation-agriculture/#i_0

SEMI-MÉTAUX

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 76 mots

Éléments dont la couche électronique de valence comprend quatre électrons (en principe). Ces éléments pourront soit gagner, soit perdre quatre électrons pour arriver à l'octet stable. Leurs propriétés sont donc intermédiaires entre celles des métalloïdes et celles des métaux. Chimiquement, ils seront souvent amphotères ; physiquement, leur caractéristiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/semi-metaux/#i_0

SÉRIES, spectroscopie

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 295 mots

Dans le spectre d'émission d'un atome, on peut trouver des raies dont les nombres d'ondes (inverse des longueurs d'onde, o = 1/λ) sont exprimés par une relation du type :σ = R(1/n2 — 1/m2),dans laquelle R est une constante, dite de Rydberg, dont la valeur dépend de l'élément […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/series-spectroscopie/#i_0

SORBY HENRY CLIFTON (1826-1908)

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 264 mots

Géologue anglais, né à Woodbourne et mort à Sheffield, qui, par ses études sur les roches en lames minces, a mérité le nom de père de la pétrographie microscopique. Les premières recherches de Henry Clifton Sorby concernent l'agriculture, et, en 1847, il publie un article sur l'utilisation du soufre et du phosphore dans les engrais. Puis, il s'intéresse à la géologie, et son premier article sur l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-clifton-sorby/#i_0

STARK EFFET

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 528 mots

Sous l'action d'un champ électrique, les niveaux d'énergie d'un atome sont perturbés et, par conséquent, les raies émises par cet atome sont modifiées. Elles sont décomposées en plusieurs composantes dont le centre de gravité peut être déplacé par rapport à la raie initiale. Cet effet, analogue à l'effet Zeeman, est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effet-stark/#i_0

STROBOSCOPIE

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 194 mots

Technique permettant la visualisation de phénomènes périodiques matériels trop rapides pour être suivis par l'œil. Elle utilise une lampe émettant, à la fréquence f voisine de celle du phénomène F, des éclairs de durée beaucoup plus courte que la période du phénomène à étudier (afin que le mouvement observé soit insensible pendant la durée des éclairs). Entre deux éclairs, la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stroboscopie/#i_0

SURFUSION

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 182 mots

État d'une substance qui reste à l'état liquide à une température inférieure à sa température de solidification. La surfusion est un cas particulier de métastabilité, qui ne peut se produire qu'avec un liquide très pur et ne contenant pas de germes cristallins. Même dans ces conditions, la surfusion cesse à une température, dite de nucléation, en dessous de laquelle le liquide cristallise, même en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surfusion/#i_0

TITIUS-BODE LOI DE

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 176 mots

Loi empirique due à Johann Daniel Titius (1766) et reprise en 1772 par Johann Elert Bode. La loi de Bode établit une relation entre la distance des planètes au Soleil et leur rang, compté à partir du Soleil. Elle s'écrit :a = 0,4 + 0,3 × 2n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loi-de-titius-bode/#i_0

TYNDALL JOHN (1820-1893)

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 182 mots

Physicien irlandais, né à Leighlin Bridge (comté de Carlow) et mort à Hindhead (Surrey).Tyndall a déjà travaillé comme ingénieur lorsqu'il part étudier, avec Bunsen, à Marburg, où il obtient son doctorat (1850). De retour en Angleterre, il fait des recherches sur la transparence des gaz et des vapeurs à la chaleur, ce qui l'occupe de 1859 à 1871. Il établit, en particulier, la valeur de l'absorpti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-tyndall/#i_0

VORTEX

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 208 mots

En mécanique des fluides, on appelle vortex un type de tourbillon dans lequel la vitesse des particules du fluide en chaque point est inversement proportionnelle à la distance entre le point et le centre du tourbillon. Un tel tourbillon est physiquement irréalisable (la vitesse au centre serait infinie), mais peut être approché soit si, au cent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vortex/#i_0

WHEATSTONE sir CHARLES (1802-1875)

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 189 mots

Physicien anglais né à Gloucester et mort à Paris. Wheatstone publie ses premiers travaux en acoustique alors qu'il était employé chez un marchand d'instruments de musique (1823).En 1837, après avoir étudié la vitesse d'un courant électrique dans un conducteur grâce à un système de miroirs tournants, il met au point avec W. F. Cooke un télégraphe électrique.Wheatstone s'occupe aussi d'optique, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wheatstone-sir-charles/#i_0