IMPÉDANCE, physique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Inertie opposée par un système, ou par un milieu, au passage d'un phénomène périodique. L'impédance s'exprime par un nombre complexe, noté Z, égal au rapport entre l'amplitude complexe du phénomène cause et l'amplitude complexe du phénomène effet, les deux phénomènes étant supposés de même fréquence.

La partie réelle de Z s'appelle résistance, R ; sa partie imaginaire s'appelle réactance, X. Selon que le phénomène résultant est en avance ou en retard sur le phénomène initial, la réactance prend le nom soit d'inductance (électricité) ou d'inertance (mécanique et acoustique), soit de capacitance.

La grandeur Y = 1/Z, inverse de l'impédance, est l'admitance. Sa partie réelle est la conductance, C ; sa partie imaginaire est la susceptance, S.

Toutes ces grandeurs sont liées entre elles par les relations :

L'angle entre l'amplitude résultante et l'amplitude cause s'appelle le déphasage.

—  Pierre MOYEN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  IMPÉDANCE, physique  » est également traité dans :

AUDITION - Acoustique physiologique

  • Écrit par 
  • Pierre BONFILS, 
  • Yves GALIFRET, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 14 763 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « L'oreille moyenne »  : […] L'oreille moyenne est une cavité de la région mastoïdienne de l'os temporal, fermée du côté distal par la membrane tympanique, et communiquant avec l'oreille interne par deux ouvertures percées dans la paroi osseuse : la fenêtre ovale et la fenêtre ronde. L'air pénètre dans cette cavité par la trompe d'Eustache qui débouche dans le naso-pharynx ; son ouverture pendant la déglutition assure l'égal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/audition-acoustique-physiologique/#i_12557

AVIATION - Avions civils et militaires

  • Écrit par 
  • Yves BROCARD
  •  • 9 429 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Furtivité »  : […] Une nouvelle discipline est apparue dans les années 1960-1970 : la discrétion radar, encore appelée furtivité. Il s'agit de rester le plus longtemps possible invisible aux radars ennemis, au sol ou aéroportés, afin de pouvoir échapper aux défenses de l'adversaire, notamment à ses missiles antiaériens. On cherche alors à réduire la section équivalente radar (S.E.R.) qui est la mesure de l'écho émi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aviation-avions-civils-et-militaires/#i_12557

ÉLECTRO-ACOUSTIQUE

  • Écrit par 
  • Éric de LAMARE
  •  • 7 348 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Haute fidélité »  : […] Donner au mélomane qui écoute chez lui de la musique enregistrée ou radio-diffusée la même « sensation » sonore que s'il se trouvait au concert est, en réalité, un pari fort difficile à tenir pour un très grand nombre de raisons, parmi lesquelles on peut distinguer, d'une part, des problèmes purement techniques et, d'autre part et surtout, des questions de principe. Les problèmes techniques sont l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electro-acoustique/#i_12557

SONS - Production et propagation des sons

  • Écrit par 
  • Michel BRUNEAU, 
  • André DIDIER, 
  • Jean-Claude RISSET
  •  • 13 384 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Pouvoir de rayonnement d'une source sonore »  : […] Pour qu'un système vibrant serve de source sonore, il faut qu'il mette en vibration le milieu ambiant (liquide ou gaz) et donc qu'il rayonne de l'énergie sonore. Il est clair que le pouvoir de rayonnement d'une telle source dépend aussi bien des propriétés du milieu que de celles de la source elle-même. On peut s'en rendre compte le plus facilement en prenant le cas d'une surface sphérique vibran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sons-production-et-propagation-des-sons/#i_12557

VIBRATIONS MÉCANIQUES

  • Écrit par 
  • Michel CAZIN
  •  • 6 840 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Détermination expérimentale des caractéristiques dynamiques »  : […] Dans la plupart des cas pratiques, les coefficients caractéristiques de l'inertie du système étudié et des efforts auxquels il est soumis ne sont pas exactement connus ; il en résulte qu'une détermination détaillée du torseur dynamique et du torseur des efforts extérieurs ne conduirait qu'à une précision illusoire, puisque sont mal connus les moments et produits d'inertie des pièces, les élasticit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vibrations-mecaniques/#i_12557

WHEATSTONE sir CHARLES (1802-1875)

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 185 mots
  •  • 1 média

Physicien anglais né à Gloucester et mort à Paris. Wheatstone publie ses premiers travaux en acoustique alors qu'il était employé chez un marchand d'instruments de musique (1823). En 1837, après avoir étudié la vitesse d'un courant électrique dans un conducteur grâce à un système de miroirs tournants, il met au point avec W. F. Cooke un télégraphe électrique. Wheatstone s'occupe aussi d'optique, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wheatstone-sir-charles/#i_12557

Pour citer l’article

Pierre MOYEN, « IMPÉDANCE, physique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/impedance-physique/