Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

TITIUS-BODE LOI DE

Loi empirique due à Johann Daniel Titius (1766) et reprise en 1772 par Johann Elert Bode. La loi de Bode établit une relation entre la distance des planètes au Soleil et leur rang, compté à partir du Soleil. Elle s'écrit :a = 0,4 + 0,3 × 2n–1,

a est la distance moyenne planète-Soleil exprimée en unités astronomiques (u.a.) et n un nombre entier égal au rang de la planète. Pour Mercure, a = 0,4 ; n égale 1 pour Vénus, 2 pour la Terre, 3 pour Mars, 5 pour Jupiter. La lacune observée pour n = 4 aura permis la découverte des astéroïdes en incitant les astronomes à rechercher une planète à la distance de 2,8 u.a. On doit à Giuseppe Piazzi (1801) la découverte de Cérès, première des milliers de petites planètes qui constituent l'anneau des astéroïdes. La loi de Titius-Bode, assez exacte jusqu'à Uranus devient inexacte par excès pour des distances plus grandes (elle donne a = 38,8 u.a. pour Neptune dont la distance réelle est de 30,1 u.a.).

— Pierre MOYEN

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ASTÉROÏDES

    • Écrit par Christiane FROESCHLÉ, Claude FROESCHLÉ, Patrick MICHEL
    • 10 700 mots
    • 13 médias
    ...de ce dernier, Giuseppe Piazzi, le 1er janvier 1801. Son orbite est reconnue elliptique et son demi-grand axe estimé à 2,8 ua, distance à laquelle la loi de Titius-Bode suggère l'existence d'une planète. Le 28 mars 1802, Heinrich Wilhelm Olbers découvre (2) Pallas, dont la dimension de l'orbite...
  • DÉCOUVERTE DU PREMIER ASTÉROÏDE

    • Écrit par James LEQUEUX
    • 428 mots

    Dans son Mysterium cosmographicum, publié en 1596, Kepler remarque déjà, entre les orbites de Mars et de Jupiter, l'existence d'un « vide » dans le système solaire schématisé par un emboîtement de sphères et de polyèdres réguliers. D'après la loi empirique, dite de Titius-Bode,...

  • PLANÉTAIRES SYSTÈMES

    • Écrit par Dominique PROUST
    • 5 151 mots
    • 3 médias
    ...à son compte une relation numérique liant les distances des planètes au Soleil. Découverte en 1741 par le philosophe allemand Christian Wolff, cette relation est précisée par son compatriote Johann Daniel Tietz (1729-1796, qui latinise son nom en Titius). S'inspirant de ces travaux, Bode publie une...

Voir aussi