TITIUS-BODE LOI DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Loi empirique due à Johann Daniel Titius (1766) et reprise en 1772 par Johann Elert Bode. La loi de Bode établit une relation entre la distance des planètes au Soleil et leur rang, compté à partir du Soleil. Elle s'écrit :a = 0,4 + 0,3 × 2n–1,

a est la distance moyenne planète-Soleil exprimée en unités astronomiques (u.a.) et n un nombre entier égal au rang de la planète. Pour Mercure, a = 0,4 ; n égale 1 pour Vénus, 2 pour la Terre, 3 pour Mars, 5 pour Jupiter. La lacune observée pour n = 4 aura permis la découverte des astéroïdes en incitant les astronomes à rechercher une planète à la distance de 2,8 u.a. On doit à Giuseppe Piazzi (1801) la découverte de Cérès, première des milliers de petites planètes qui constituent l'anneau des astéroïdes. La loi de Titius-Bode, assez exacte jusqu'à Uranus devient inexacte par excès pour des distances plus grandes (elle donne a = 38,8 u.a. pour Neptune dont la distance réelle est de 30,1 u.a.).

—  Pierre MOYEN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  TITIUS-BODE LOI DE  » est également traité dans :

ASTÉROÏDES

  • Écrit par 
  • Christiane FROESCHLÉ, 
  • Claude FROESCHLÉ, 
  • Patrick MICHEL
  •  • 10 660 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre «  Historique »  : […] Le premier astéroïde, (1) Cérès, est découvert à l'observatoire de Palerme, par le directeur de ce dernier, Giuseppe Piazzi, le 1 er  janvier 1801. Son orbite est reconnue elliptique et son demi-grand axe estimé à 2,8 ua, distance à laquelle la loi de Titius-Bode suggère l'existence d'une planète. Le 28 mars 1802, Heinrich Wilhelm Olbers découvre (2) Pallas, dont la dime […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asteroides/#i_26581

DÉCOUVERTE DU PREMIER ASTÉROÏDE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 427 mots

Dans son Mysterium cosmographicum , publié en 1596, Kepler remarque déjà, entre les orbites de Mars et de Jupiter, l'existence d'un « vide » dans le système solaire schématisé par un emboîtement de sphères et de polyèdres réguliers. D'après la loi empirique, dite de Titius-Bode, proposée par Johann Daniel Titius en 1766, popularisée par Johann Elert Bode en 1772 et « confirm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-du-premier-asteroide/#i_26581

PLANÉTAIRES SYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Dominique PROUST
  •  • 5 144 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La relation de Bode »  : […] En 1772, une découverte importante vient apporter de nouvelles lumières sur l'ordonnancement des planètes du système solaire. En Allemagne, Johann Elert Bode (1747-1826), directeur de l'Observatoire de Berlin, reprend à son compte une relation numérique liant les distances des planètes au Soleil. Découverte en 1741 par le philosophe allemand Christian Wolff, cette relation est précisée par son co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-planetaires/#i_26581

Pour citer l’article

Pierre MOYEN, « TITIUS-BODE LOI DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/loi-de-titius-bode/