MOLÉCULE

On dit souvent qu'une molécule est la plus petite entité d'une substance pouvant exister à l'état libre. En fait, la notion de molécule est bien plus complexe.

Une observation toute banale peut être le point de départ de recherches fructueuses. Il suffit par exemple de regarder un morceau de sucre se dissoudre dans une tasse de thé. On voit de fines traînées se développer à partir du morceau de sucre, se ramifiant, se propageant lentement dans toutes les directions, pour progressivement disparaître, laissant le thé de la tasse d'apparence bien homogène, comme si le morceau de sucre s'était divisé en parcelles extrêmement petites, invisibles pour notre œil. Les anciens Grecs, s'ils ne connaissaient ni le sucre ni le thé, avaient cependant remarqué le même phénomène de dispersion de la matière en versant lentement un filet de vin dans l'eau d'un cratère. L'expérience était d'autant plus frappante que le vin est un liquide coloré. Très vite, ils comprirent que celui-ci était constitué de petites « particules » porteuses des propriétés du vin, qui se dispersaient dans l'eau. Une observation similaire peut être faite lorsqu'on brise un caillou ou un morceau de métal en fragments de plus en plus petits. Mais jusqu'où pouvait aller ce fractionnement ? L'infini était pour les Anciens une notion angoissante, la notion de limite étant inconnue des philosophes de cette époque ; ils en conclurent que le fractionnement devait nécessairement aboutir à des particules de taille très petite, certes, mais finie, au-dessous de laquelle on ne pouvait plus descendre. D'où le nom d'atomes, c'est-à-dire des édifices « insécables », qu'ils donnèrent à ces particules. Aujourd'hui, le mot atome a un autre sens.

En l'absence de connaissances précises sur la structure de la matière, la notion de molécule resta longtemps un concept purement spéculatif. La molécule elle-même, en tant qu'objet physique, fut même contestée au xixe siècle par plusieurs chimistes, considérée tout au plus comme une notion inutile pour expliquer la réactivité chimique. Ce n'est finalemen [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Provence

Classification


Autres références

«  MOLÉCULE  » est également traité dans :

ADSORPTION

  • Écrit par 
  • Xavier DUVAL
  •  • 4 808 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Chimisorption »  : […] En chimisorption, les liaisons dans les molécules sont profondément modifiées par suite de la formation de liaisons chimiques avec l'adsorbant. L'objectif des recherches concerne principalement la description des espèces adsorbées et l'étude de leur stabilité, en relation avec leur rôle essentiel d'intermédiaires dans les réactions catalysées par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adsorption/#i_11232

AGRÉGATS, physico-chimie

  • Écrit par 
  • Jean FARGES, 
  • Rémi JULLIEN
  •  • 1 610 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Agrégats atomiques et moléculaires »  : […] spectrométrie de masse est la plus importante. Elle permet en effet de classer les agrégats selon le nombre N d'atomes ou de molécules qu'ils contiennent. Ainsi, les spectres de masses, pour certaines valeurs de N appelées « nombres magiques », font apparaître que les agrégats sont plus abondants et donc particulièrement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agregats-physico-chimie/#i_11232

ANALYTIQUE CHIMIE

  • Écrit par 
  • Alain BERTHOD, 
  • Jérôme RANDON
  •  • 8 879 mots
  •  • 4 médias

méthodes ou techniques d'analyse et l'association de techniques comme celle de la chromatographie en phase gazeuse avec la spectrométrie de masse (C.P.G.-S.M.), ont permis d'atteindre, en décembre 1994, la limite absolue de sensibilité en analyse chimique : la détection d'une seule molécule […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-analytique/#i_11232

AROMATICITÉ

  • Écrit par 
  • André JULG
  •  • 4 721 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Structure électronique des molécules aromatiques »  : […] de spin opposées. Enfin le carré du module de la fonction d'onde donne la densité électronique en chaque point. Le problème de la molécule ne diffère de celui de l'atome que par le fait que la charge positive, autour de laquelle gravitent les électrons, n'est pas ponctuelle, mais est répartie sur plusieurs centres : les noyaux des atomes. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aromaticite/#i_11232

ATOME

  • Écrit par 
  • José LEITE LOPES
  •  • 9 244 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Atomes et forces atomiques »  : […] Tous les atomes et molécules neutres, suffisamment éloignés l'un de l'autre, s'attirent avec une force dont l'énergie potentielle varie comme l'inverse de la sixième puissance de la distance mutuelle. Ce sont les forces d'attraction de Van der Waals, responsables de la cohésion des atomes des liquides ou des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atome/#i_11232

BIOLOGIE - L'être vivant

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 8 178 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les premières molécules organiques »  : […] vapeur d'eau ; ce mélange soumis au rayonnement énergétique du Soleil aurait engendré des molécules organiques ; tombées dans les océans, elles s'y accumulaient et formaient la « soupe chaude primitive » de Haldane, dans laquelle seraient nés les premiers organismes vivants, très simples et hétérotrophes, c'est-à-dire se nourrissant de matières […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-l-etre-vivant/#i_11232

BOUTLEROV ALEXANDRE MIKHAÏLOVITCH (1828-1886)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 385 mots

Boutlerov peut être considéré comme le principal pionnier de la « théorie de la structure chimique » qui affirme que les propriétés chimiques des molécules dépendent de leur structure, et que les formules les représentant doivent correspondre à la « position topographique des atomes ». Cette théorie que Boutlerov présente dès 1861 s'appuie sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-mikhailovitch-boutlerov/#i_11232

CHIMIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Élisabeth GORDON, 
  • Jacques GUILLERME, 
  • Raymond MAUREL
  •  • 11 166 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les outils et les méthodes de la chimie »  : […] de chimie de méthodes instrumentales d'analyse et de détermination de structures très performantes. Grâce aux progrès de ces techniques, il est devenu courant d'obtenir, en un temps raisonnable, l'isolement et la détermination complète de la structure des molécules ou de matériaux complexes, ce qui demandait auparavant plusieurs années de travail […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-histoire/#i_11232

CHIMIE - La chimie aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 10 832 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Chimie quantique »  : […] dérivent d'une aporie, la localisation des électrons, par paires, entre les atomes. Tout électron est au contraire délocalisé sur l'ensemble d'une molécule. La chimie quantique a comme objectif de déterminer cette distribution électronique, de définir la géométrie nucléaire qui minimise l'énergie électronique totale. Par exemple, le choix de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-la-chimie-aujourd-hui/#i_11232

CHIMIE - La nomenclature chimique

  • Écrit par 
  • Nicole J. MOREAU
  •  • 5 115 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Outils »  : […] ; par exemple Mg++, le cation magnésium, portant deux charges) ; Xb désigne une molécule formée de b atomes liés (par exemple, Cl2, le dichlore, est formé de deux atomes de chlore) ; dans cX, c désigne le numéro atomique, mais n'est que rarement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-la-nomenclature-chimique/#i_11232

CHIMIE THÉORIQUE

  • Écrit par 
  • Lionel SALEM, 
  • François VOLATRON
  •  • 4 287 mots
  •  • 15 médias

pour permettre au théoricien de déterminer le comportement des électrons dans les molécules. Ce comportement détermine à son tour la géométrie et la structure des molécules ainsi que leur aptitude à entrer en réaction et les changements et déformations qu'elles subissent lorsqu'elles réagissent. Il faut cependant, pour décrire les réactions et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-theorique/#i_11232

CHIRALITÉ, chimie

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 1 342 mots

Louis Pasteur (1822-1895) fut, vers 1848, le premier à conclure de l'étude des biomolécules que la chiralité est une propriété à la fois constitutive et caractéristique du vivant, à l'échelle moléculaire. Un sucre, un acide organique, un acide aminé en particulier sont des objets chiraux. Ils existent dans l'organisme sous l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chiralite-chimie/#i_11232

CINÉTIQUE CHIMIQUE

  • Écrit par 
  • Lucien SAJUS
  •  • 9 663 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Schéma réactionnel »  : […] ou moins complexes, qui souvent ne sont plus représentables par un ordre, indique bien que la plupart des réactions ne se ramènent pas à un acte unique entre les diverses molécules présentes dans l'équation stœchiométrique, mais se réalisent par un enchaînement d'étapes élémentaires : cet ensemble constitue le schéma réactionnel. Lorsque la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinetique-chimique/#i_11232

CINÉTIQUE DES FLUIDES THÉORIE

  • Écrit par 
  • Jean-Loup DELCROIX
  •  • 10 022 mots
  •  • 27 médias

Les gaz sont constitués de molécules neutres en faible concentration : les molécules y sont éloignées les unes des autres et se meuvent en général en ligne droite. Plus précisément, la trajectoire d'une molécule est une ligne brisée constituée de segments, le long desquels la molécule se meut librement, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-cinetique-des-fluides/#i_11232

COMPLEXES, chimie

  • Écrit par 
  • René-Antoine PARIS, 
  • Jean-Pierre SCHARFF
  •  • 4 354 mots
  •  • 7 médias

On appelle « complexe » tout édifice chimique formé par l'association de deux ou plusieurs entités chimiques indépendantes, ions ou molécules. C'est l'application à la chimie du concept selon lequel on désigne par « complexe » tout ce qui réunit plusieurs éléments différents […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/complexes-chimie/#i_11232

CONFORMATIONS, chimie

  • Écrit par 
  • Jacques GORÉ
  •  • 3 341 mots
  •  • 7 médias

Quels que soient la composition élémentaire d'une molécule organique et l'arrangement de ses divers atomes, formant des chaînes linéaires ou ramifiées aussi bien que des systèmes comprenant un ou plusieurs cycles, plusieurs impératifs doivent être satisfaits : les longueurs des liaisons et les angles que font ces liaisons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conformations-chimie/#i_11232

COTTON AIMÉ AUGUSTE (1869-1951)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MATHIEU
  •  • 680 mots

Né à Bourg-en-Bresse, élève à l'École normale supérieure de 1890 à 1893, Aimé Auguste Cotton y enseigna de 1900 à 1922, après avoir été professeur à la faculté des sciences de Toulouse de 1895 à 1900. De 1920 à 1941, il fut professeur de physique théorique, puis de physique générale à la Sorbonne. Élu en 1923 à l'Académie des sciences, il en fut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aime-auguste-cotton/#i_11232

DIPOLAIRES MOMENTS

  • Écrit par 
  • Jean BARRIOL
  •  • 4 810 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Mise en évidence et mesure du moment permanent »  : […] La polarisation électrique P s'interprète comme la somme des contributions moyennes μ des molécules, au nombre de N par unité de volume, soit P = Nμ, d'où la relation générale :et, en u.e.s. : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moments-dipolaires/#i_11232

DUMAS JEAN-BAPTISTE (1800-1884)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 248 mots

Né à Alès, ce savant français contribua au premier développement de la chimie organique, en particulier de l'analyse organique. À vingt et un ans, Dumas avait déjà effectué des travaux originaux en biochimie et en embryologie ; en 1818, avec Charles Coindet, il utilisa pour la première fois l'iode pour le traitement du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-dumas/#i_11232

DYNAMIQUE MOLÉCULAIRE

  • Écrit par 
  • Jean RIESS
  •  • 5 171 mots
  •  • 31 médias

Dans le chapitre « Une nouvelle composante de la connaissance des structures des molécules »  : […] La connaissance de la constitution et de la structure des molécules et donc la description que l'on sait en donner ne cessent de s'affiner. Dans un premier temps, on est parvenu à déterminer leur composition élémentaire, c'est-à-dire la nature et les proportions relatives des atomes des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dynamique-moleculaire/#i_11232

FONCTION, chimie

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 1 249 mots

, ou le plus souvent un groupement d'atomes ou groupement fonctionnel, montrant une palette caractéristique de réactions. Par exemple, la fonction alcool est liée à la présence du groupement oxygène-hydrogène dans une molécule. Ce groupement donne lieu à un certain nombre de réactions qui lui sont propres, telles que la formation d'esters […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fonction-chimie/#i_11232

FORMULE, chimie

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 1 539 mots

Le rôle des formules chimiques va bien au-delà de la simple dénomination, et la formule est un véritable portrait de la molécule […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/formule-chimie/#i_11232

GNF6702, INHIBITEUR DE PROTÉASOMES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 892 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Stratégie de tri des molécules actives  »  : […] La recherche s’est tournée vers des molécules de synthèse qui affecteraient seulement des molécules cibles communes aux trypanosomes et aux leishmanies. Dans une démarche classique en chimie pharmaceutique, les chercheurs sont partis de la bibliothèque chimique de GlaxoSmithKline, riche de 1,8 million de molécules différentes. Des ensembles de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gnf6702-inhibiteur-de-proteasomes/#i_11232

ISOMÉRIE, chimie

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 1 788 mots
  •  • 1 média

De même que l'anagramme d'un mot comporte les mêmes lettres que celui-ci, arrangées différemment, de même les molécules peuvent inclure les mêmes atomes, mais disposés autrement. Un exemple de tels « isomères », terme qui signifie « formés de parts égales », est la paire constituée de l'acide cyanhydrique HCN et de l'acide isocyanique HNC. Et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isomerie-chimie/#i_11232

KOHN WALTER (1923-2016)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 448 mots

quantique appliquée aux ensembles d'électrons et de noyaux atomiques que sont les molécules présentes dans une réaction chimique, Kohn propose de considérer non pas le mouvement de chaque électron mais plutôt le nombre moyen d'électrons présents en chaque point de l'espace ; cette théorie s'est révélée adéquate, même pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-kohn/#i_11232

LASERS

  • Écrit par 
  • Yves LECARPENTIER, 
  • Alain ORSZAG
  •  • 10 804 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les lasers à colorants »  : […] Les molécules, comme les atomes dont elles sont formées, possèdent elles aussi des états (très nombreux), avec les niveaux d'énergie correspondants. Tout ce qui a été dit précédemment concernant les atomes et leurs interactions avec la lumière est donc aussi valable pour les molécules. C'est ainsi que les molécules de nombreux colorants présentent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lasers/#i_11232

LEHN JEAN-MARIE (1939-    )

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BEHR, 
  • Mir Wais HOSSEINI
  • , Universalis
  •  • 590 mots

Chimiste français né le 30 septembre 1939 à Rosheim (Bas-Rhin), Jean-Marie Lehn a reçu, en 1987, le prix Nobel de chimie, avec les Américains Donald J. Cram et Charles J. Pedersen. Ce prix récompense leurs travaux sur l'élaboration et l'utilisation de molécules « creuses » pouvant exercer, avec une haute sélectivité, une interaction spécifique de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marie-lehn/#i_11232

LIAISONS CHIMIQUES - Liaison et classification

  • Écrit par 
  • André JULG
  •  • 8 332 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La molécule d'hydrogène »  : […] La molécule H2 est la plus simple des molécules neutres puisqu'elle résulte de l'union de deux atomes d'hydrogène. Malheureusement, l'équation de Schrödinger correspondante n'est pas intégrable, aussi des solutions approchées doivent-elles être recherchées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liaisons-chimiques-liaison-et-classification/#i_11232

LIAISONS CHIMIQUES - Liaison hydrogène

  • Écrit par 
  • André JULG
  •  • 3 325 mots
  •  • 3 médias

possédant des groupements OH mettent en évidence l'existence d'associations entre les molécules par l'intermédiaire de ces groupements. L'énergie de ces associations est en général beaucoup plus faible que les énergies rencontrées pour les liaisons entre les divers atomes dans les molécules, si bien que les deux molécules associées, tout en étant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liaisons-chimiques-liaison-hydrogene/#i_11232

LUMIÈRE

  • Écrit par 
  • Séverine MARTRENCHARD-BARRA
  •  • 6 173 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Interaction lumière-matière »  : […] La matière qui nous entoure est plus généralement formée de molécules, qui sont elles-mêmes des assemblages d'atomes. Il existe des niveaux électroniques dans ces molécules, mais également d'autres types de niveaux – vibrationnels et rotationnels – qui peuvent être également excités avec des photons moins énergétiques que les états électroniques – […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lumiere/#i_11232

LUMINESCENCE

  • Écrit par 
  • Séverine MARTRENCHARD-BARRA
  •  • 3 909 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Atomes et molécules isolés »  : […] Le principe reste le même dans le cas des molécules, mais la complexité s’accroît en raison de la présence d’autres niveaux d’énergie liés à la vibration des atomes à l’intérieur de la molécule et à la rotation. Il en résulte un phénomène qui n’existe pas chez les atomes isolés : la possibilité de dissiper tout ou partie de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luminescence/#i_11232

MACROMOLÉCULES

  • Écrit par 
  • Michel FONTANILLE, 
  • Yves GNANOU, 
  • Marc LENG
  •  • 13 785 mots
  •  • 8 médias

Les macromolécules sont des entités chimiques constituées par un très grand nombre d'atomes assemblés entre eux par des liaisons covalentes. Alors que les molécules simples sont formées de quelques dizaines d'atomes au maximum, les macromolécules se caractérisent par des grandeurs tridimentionnelles et par des masses molaires qui sont, de beaucoup […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macromolecules/#i_11232

MAGNÉTOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Jean HOARAU
  •  • 5 367 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Application de la loi d'additivité de Pascal »  : […] D'après cette loi, la susceptibilité magnétique d'une molécule χM est égale à la somme des susceptibilités χA des atomes qui la constituent, corrigée éventuellement d'incréments λ caractérisant certaines particularités moléculaires : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetochimie/#i_11232

MATIÈRE

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME, 
  • Hélène VÉRIN
  •  • 10 674 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'idéalisation de l'espace cristallin ; un détour heuristique vers les structures moléculaires »  : […] existence d'une « forme primitive » propre à chaque espèce cristalline. En 1793, il propage la dénomination de « molécule intégrante » pour désigner le terme de la « division en petits solides, [...] passé lequel on arriveroit à des particules si petites, qu'on ne pourroit plus les diviser, sans les analyser, c'est-à-dire sans détruire la nature […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere/#i_11232

MATIÈRE (physique) - État solide

  • Écrit par 
  • Daniel CALÉCKI
  •  • 8 606 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les solides moléculaires »  : […] Dans un atome différent d'un atome de gaz rare ou plus généralement dans une molécule, le nuage électronique n'a aucune raison d'être à symétrie sphérique. Les répartitions des charges positives et négatives n'ont aucune raison d'être centrées au même point ; il peut donc exister un moment dipolaire permanent. On parle alors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etat-solide/#i_11232

MATIÈRE (physique) - État liquide

  • Écrit par 
  • Jean-Louis RIVAIL
  •  • 3 247 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les potentiels intermoléculaires et les modèles de l'état liquide »  : […] Pour comprendre théoriquement l'état liquide, il convient d'avoir en mémoire qu'il existe toujours entre deux molécules neutres des forces présentant un caractère attractif à courte distance, que l'on nomme forces de Van der Waals. Elles se manifestent par un minimum de la courbe de variation de l'énergie d'interaction u(r) avec la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etat-liquide/#i_11232

MATIÈRE (physique) - État gazeux

  • Écrit par 
  • Henri DUBOST, 
  • Jean-Marie FLAUD
  •  • 8 283 mots
  •  • 10 médias

À l'observation microscopique, on constate que les gaz sont constitués d'atomes ou de molécules séparés par de grands espaces vides, alors qu'ils sont en contact dans la matière condensée. Une quantité macroscopique de gaz contient néanmoins un très grand nombre de molécules (6 × 1023 par mole). Celles-ci sont animées de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etat-gazeux/#i_11232

MÉSOMÉRIE

  • Écrit par 
  • Bernard CARTON
  •  • 345 mots

On rencontre parfois des cas où un choix ne peut être fait entre plusieurs structures à peu près également stables d'un même corps et dont aucune ne permet à elle seule de rendre compte de toutes les propriétés de la substance. On appellera mésomérie l'état d'une telle molécule, la forme stable étant intermédiaire entre les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesomerie/#i_11232

MÉSOMORPHE ÉTAT

  • Écrit par 
  • Jacques SIMON
  •  • 3 043 mots
  •  • 18 médias

solides ont une périodicité tridimensionnelle stricte alors que, dans les liquides usuels, ni la direction des molécules ni la position de leur centre de gravité ne s'ordonnent. L'état mésomorphe est obtenu à partir du réseau tridimensionnel par l'introduction graduelle de différents types de désordre. Le désordre peut être soit dynamique – à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etat-mesomorphe/#i_11232

MEYER JULIUS LOTHAR (1830-1895)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 322 mots

Chimiste allemand né à Varel dans l'Oldenburg (ancien État de l'Allemagne incorporé aujourd'hui dans le Land de Basse-Saxe) et mort à Tübingen. Il a établi, indépendamment de Mendeleïev, une classification des éléments mettant en évidence la périodicité de leurs propriétés. Tout en ayant étudié la physique, Julius Lothar Meyer s'intéressait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julius-lothar-meyer/#i_11232

MICROSCOPIE

  • Écrit par 
  • Christian COLLIEX, 
  • Jean DAVOUST, 
  • Étienne DELAIN, 
  • Pierre FLEURY, 
  • Georges NOMARSKI, 
  • Frank SALVAN, 
  • Jean-Paul THIÉRY
  •  • 19 720 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « « Voir » les molécules »  : […] considérables ont été apportés par la microscopie électronique dans la visualisation des macromolécules isolées. Parmi celles-ci, les acides nucléiques, les protéines et certains polysaccharides ont fait l'objet de très nombreuses études. Il est important de bien comprendre que la microscopie électronique ne remplacera jamais les méthodes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microscopie/#i_11232

MOLÉCULAIRES JETS & FAISCEAUX

  • Écrit par 
  • Roger CAMPARGUE
  •  • 5 696 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Définition des trois types de faisceaux »  : […] avec des parcours en « zigzag » dont les parties linéaires commencent et finissent lors des collisions incessantes, qui se produisent entre molécules ou sur les parois du réservoir (cf. chambre 1, ). Les vitesses des molécules, dues à cette agitation thermique, ont des directions réparties uniformément dans tout l'espace et des grandeurs avec des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jets-et-faisceaux-moleculaires/#i_11232

MOUVEMENT BROWNIEN

  • Écrit par 
  • Didier ROUX
  •  • 631 mots
  •  • 2 médias

Un gaz est un ensemble de molécules éloignées les unes des autres qui sont sans cesse en mouvement et qui décrivent une marche aléatoire dans l'espace lors de chocs entre elles. L'ensemble de ces mouvements permet de comprendre les propriétés macroscopiques des gaz et, entre autres, la relation entre la température, la pression et le volume (loi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-brownien/#i_11232

PHARMACOLOGIE

  • Écrit par 
  • Edith ALBENGRES, 
  • Jérôme BARRE, 
  • Pierre BECHTEL, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Georges HOUIN, 
  • Henri SCHMITT, 
  • Jean-Paul TILLEMENT
  •  • 20 277 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Objectifs »  : […] La pharmacochimie, version moderne de la chimie thérapeutique (medicinal chemistry), a pour objet la conception et la synthèse de molécules à visées thérapeutiques. Elle utilise donc essentiellement la chimie organique pour ses réalisations et la pharmacologie pour déterminer, ou préciser selon les cas, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pharmacologie/#i_11232

PHOTOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Jacques JOUSSOT-DUBIEN
  •  • 3 532 mots
  •  • 4 médias

les travaux dont la finalité est de déterminer la nature des états excités réactifs des molécules obtenues par absorption de la lumière, d'étudier les processus de désactivation de ces états, notamment ceux qui conduisent à des produits différents des réactifs irradiés et d'établir les mécanismes selon lesquels s'opèrent les réarrangements intra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photochimie/#i_11232

POPLE JOHN ANTHONY (1925-2004)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 940 mots

C'est à Pittsburgh que Pople accomplit la plupart de ses travaux. En 1953, alors qu'il était encore à Cambridge, il avait développé une façon d'effectuer un calcul approché des orbitales moléculaires lorsqu'il suffit de considérer le comportement d'un seul électron par atome, comme dans le cas des hydrocarbures conjugués. Pendant ses premières […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-anthony-pople/#i_11232

PRIX LASKER 2017

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 202 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le prix Albert-Lasker pour la recherche médicale fondamentale »  : […] de recherche. C’est en travaillant sur la croissance des levures qu’il effectue la découverte qui le mènera au prix Lasker. En étudiant le mode d’action d’une molécule appelée rapamycine, une macrolide naturelle produite par la bactérie Streptomyces hygroscopicus et qui possède divers usages médicaux liés à ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-lasker-2017/#i_11232

PRIX LASKER 2016

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 224 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le prix Lasker-DeBakey pour la recherche clinique  »  : […] C, et inhibe ainsi la multiplication virale in vitro ainsi qu’in vivo sans interférer avec la biologie des cellules du foie. Cette molécule, le sofosbuvir, est désormais largement utilisée en clinique. Seule ou en association avec la ribavirine, elle élimine le virus chez les patients atteints d’une infection chronique par le virus de l’hépatite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-lasker-2016/#i_11232

PRIX NOBEL DE CHIMIE 2017

  • Écrit par 
  • Rémi FRONZES
  •  • 2 271 mots
  •  • 3 médias

Le prix Nobel de chimie 2017 a été attribué au Suisse Jacques Dubochet, à l’Allemand Joachim Frank et au Britannique Richard Henderson pour avoir contribué au « développement de la cryomicroscopie électronique pour la détermination de la structure à haute résolution des biomolécules en solution ». Il récompense, comme le prix Nobel de physique 2017 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-chimie-2017/#i_11232

PRIX NOBEL DE CHIMIE 2016

  • Écrit par 
  • Jacques MADDALUNO
  •  • 1 116 mots
  •  • 3 médias

répondent à une question fondamentale : l’homme est-il capable de fabriquer des machines qui soient de la taille d’une molécule, c’est-à-dire environ un nanomètre (1 nm = 1 millionième de millimètre) ? Pour relever ce défi, les trois lauréats du prix Nobel de chimie 2016 ont imaginé et préparé, à l’aide des outils de la chimie organique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-chimie-2016/#i_11232

PRIX NOBEL DE CHIMIE 2015

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 675 mots
  •  • 3 médias

L’ADN, support matériel de l’hérédité chez la plupart des organismes, est une longue molécule sensible à de nombreux agents physico-chimiques (molécules réactives, rayons X, rayons ultraviolets, etc.) qui peuvent la couper ou la modifier. En dépit de ces agressions potentielles récurrentes, l’ADN reste correctement transmis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-chimie-2015/#i_11232

PYTHAGORISME, chimie

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 1 108 mots

des éléments. Le système périodique de Mendeleïev se base sur la suite des nombres 2, 8, 18, 32, 50... Bien d'autres règles numériques se partagent le domaine chimique. Ainsi, la règle de Hückel spécifie le nombre d'électrons pi, 4+ 2 (n est un nombre entier), délocalisés sur le pourtour d'une molécule aromatique comme le benzène C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pythagorisme-chimie/#i_11232

QUANTIQUE PHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Claude de CALAN
  •  • 5 281 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Effets quantiques microscopiques »  : […] leurs électrons, des forces de liaison entre atomes apparaissent, donnant naissance aux molécules (c'est le domaine de la chimie). Là encore, l'outil principal est l'équation de Schrödinger pour des électrons soumis aux forces de plusieurs noyaux. Le problème est donc plus ardu que celui de la physique atomique, et il est d'autant plus difficile […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physique-quantique/#i_11232

RADICAL, chimie

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 1 574 mots

les années 1830-1840, en une problématique venue de la philologie, une nouvelle discipline alors influente. Les philologues s'intéressaient aux racines des mots, et les chimistes ne furent pas en reste. Ils s'intéressèrent à la racine de cet équivalent du mot qu'est une formule représentant une molécule et ils dénommèrent « radical » cette racine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radical-chimie/#i_11232

RAMAN EFFET

  • Écrit par 
  • Michel DELHAYE
  •  • 6 454 mots
  •  • 5 médias

caractères essentiels de ce phénomène : la diffusion d'une radiation monochromatique par des molécules polyatomiques entraîne l'apparition de radiations de très faible intensité dont les fréquences sont différentes de celle de la radiation incidente. Les changements de fréquence observés sont essentiellement liés aux vibrations moléculaires. L' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effet-raman/#i_11232

REACH (Registration, Evaluation and Authorization of Chemicals)

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 8 034 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Quelques questions »  : […] composés à répertorier que de ceux qui seront proposés à l'interdiction pure et simple. Puisque plusieurs dizaines de millions de molécules existent, il ne peut être question de les passer toutes en revue. Mais comment choisir les dizaines de milliers de molécules à étudier ? Question connexe, est-il sérieux de procéder à une évaluation du risque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reach/#i_11232

RÉACTION, chimie

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 2 724 mots

Dans le chapitre « Mécanisme réactionnel »  : […] Étudier un mécanisme réactionnel, c'est répondre à de telles questions, motivées par le désir de tout savoir du comportement des molécules intervenant dans une transformation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reaction-chimie/#i_11232

RÉSONANCE MAGNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques COURTIEU, 
  • Maurice GOLDMAN
  •  • 7 306 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Applications de la résonance magnétique à la chimie »  : […] Cette importance provient de ce que chaque spin nucléaire est soumis à des champs locaux caractéristiques de la molécule dont il fait partie et de sa place dans la molécule. Ces champs sont en général beaucoup plus faibles que les champs dipolaires internucléaires. C'est pourquoi la R.M.N. de haute résolution se pratique la plupart du temps sur des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/resonance-magnetique/#i_11232

SAINTE-CLAIRE DEVILLE HENRI (1818-1881)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 271 mots

Chimiste français né à l'île Saint-Thomas (Antilles) et mort à Boulogne-sur-Seine. Fils d'un consul de France, Henri Étienne Sainte-Claire Deville obtient, en 1844, deux doctorats, en médecine et en sciences ; il est alors chargé de l'organisation de la nouvelle faculté des sciences de Besançon (1844), où il est aussi professeur de chimie puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-sainte-claire-deville/#i_11232

SIMULATION, chimie

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 1 324 mots

Dans le chapitre « Évolution des simulations en chimie »  : […] Les modèles moléculaires, comme des maquettes agrandies, permettent de se faire une idée, par la vue et par le toucher, de ce à quoi ressemble une molécule quelconque. Leur rôle est fondamental, puisqu'ils servent de support à l'imagination. La notion d'objet moléculaire ne va pas de soi. Alors qu'une molécule, cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simulation-chimie/#i_11232

SINANOǦLU OKTAY (1935-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 295 mots

position et d’interaction, point clé de la prédictibilité de la réactivité chimique d’une molécule. La dernière théorie est dérivée de ce modèle. Elle a été élaborée entre 1980 et 1990, et vise à permettre de prédire facilement la réactivité lors d’interaction entre plusieurs molécules. On la connaît sous le nom de Sinanoğlu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oktay-sinanoglu/#i_11232

SPECTROMÉTRIE DE MASSE

  • Écrit par 
  • Michel de SAINT SIMON
  •  • 7 088 mots
  •  • 7 médias

en fonction de la masse de ses constituants : particules subatomiques, atomes, molécules, macromolécules biologiques ou non, agrégats, etc. Elle offre trois fonctions principales : la séparation des constituants atomiques ou moléculaires, la mesure de leur abondance relative et la mesure précise des masses atomiques ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spectrometrie-de-masse/#i_11232

SPECTROPHOTOMÉTRIE OPTIQUE

  • Écrit par 
  • Dora GRAND
  •  • 5 233 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Spectrophotométries d'absorption ou d'émission résolue dans le temps »  : […] Elles permettent l'étude de l'émission ou de l'absorption d'une molécule seule ou d'un groupe de molécules qui, sous l'action d'une impulsion brève (de 10—14 à 10—6 s) vont se transformer au cours du temps par réaction chimique ou désactivation. Selon la nature de l'impulsion – […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spectrophotometrie-optique/#i_11232

SPECTROSCOPIE

  • Écrit par 
  • Michel de SAINT SIMON
  •  • 5 068 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Spectroscopie moléculaire »  : […] À faible résolution, on observe dans les spectres moléculaires la présence de bandes continues qui, analysées avec des appareils plus puissants, révèlent la présence de très nombreuses raies. Celles-ci correspondent à des transitions électroniques dans le visible et dans l'ultraviolet, à des modes de vibration des molécules de plus faible énergie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spectroscopie/#i_11232

STÉRÉOCHIMIE - Stéréochimie organique

  • Écrit par 
  • Henri B. KAGAN, 
  • Charles PRÉVOST
  •  • 14 211 mots
  •  • 7 médias

Cette discipline comprend deux parties : la stéréochimie statique, qui n'envisage que la structure spatiale des molécules, et la stéréochimie dynamique, qui étudie les variations des structures spatiales au cours des réactions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stereochimie-stereochimie-organique/#i_11232

STÉRÉOCHIMIE - Stéréochimie et liaison chimique

  • Écrit par 
  • André JULG
  •  • 2 056 mots
  •  • 1 média

Une remarque préliminaire est cependant nécessaire. La géométrie d'une molécule est essentiellement conditionnée par son énergie. Or, celle-ci est attribuée à l'édifice dans son ensemble, si bien que les règles de base de la stéréochimie, qui sont pour la plupart fondées sur les interactions entre les diverses parties, plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stereochimie-stereochimie-et-liaison-chimique/#i_11232

STRUCTURE, chimie

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 1 342 mots

polyèdres platoniciens faisaient se rejoindre la religion pythagoricienne du nombre et une prise en compte géométrique de la matière. Cette même notion a durablement imprégné la chimie. La description de la forme des molécules, et celle de leurs proches parents les complexes, usent de cette syntaxe depuis plusieurs siècles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-chimie/#i_11232

STRUCTURE DISSIPATIVE

  • Écrit par 
  • Isabelle STENGERS
  •  • 2 470 mots

Le terme « structure dissipative » a été créé, en 1969, par Ilya Prigogine pour souligner la signification des résultats auxquels lui-même et ses collaborateurs de l'école de Bruxelles venaient de parvenir : loin de l'équilibre thermodynamique, c'est-à-dire dans des systèmes traversés par des flux de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-dissipative/#i_11232

SUPRAMOLÉCULAIRE (CHIMIE)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie LEHN
  •  • 9 096 mots
  •  • 13 médias

Au-delà de la chimie moléculaire, fondée sur la liaison covalente, s'étend la chimie supramoléculaire, fondée sur les interactions moléculaires – les associations de deux ou plusieurs espèces chimiques et la liaison intermoléculaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/supramoleculaire-chimie/#i_11232

THÉORIE ÉLECTRIQUE DES COMBINAISONS CHIMIQUES

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 420 mots

l'Europe savante. Son hypothèse sur la constitution des composés chimiques impliquait la distinction atomes-molécules. Mais elle portait en germe un conflit : l'existence de molécules faites de paires d'atomes identiques était inexplicable. Si l'hypothèse dualiste de Berzelius rendait compte de la structure de très nombreux composés minéraux, elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-electrique-des-combinaisons-chimiques/#i_11232

TYPES THÉORIE DES, chimie

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 1 007 mots

à confronter avec ceux de l'expérience. La théorie des types vient ainsi s'intercaler, dans l'histoire de la chimie, entre deux autres doctrines influentes, la théorie des radicaux qui la précéda et la théorie structurale qui lui succéda. Elle s'applique principalement aux molécules de la chimie organique, c'est-à-dire aux composés du carbone C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-des-types-chimie/#i_11232

ULTRAVIOLET

  • Écrit par 
  • Jacques ROMAND, 
  • Boris VODAR
  •  • 4 448 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Nature des phénomènes »  : […] Pour les molécules, les spectres électroniques sont dus à des transitions faisant intervenir une grande variété d'états excités, et, en dépit de la complexité des spectres et des mécanismes (prédissociation, processus non radiatifs, ruptures de liaison, photodissociation), la spectroscopie de l'ultraviolet constitue souvent le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ultraviolet/#i_11232

UNIVERS

  • Écrit par 
  • Jean AUDOUZE, 
  • James LEQUEUX
  •  • 6 641 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Domaine atomique »  : […] s'étendent sur des distances de l'ordre de 10—12 mètre. La masse volumique des atomes « tombe » donc à des valeurs de l'ordre de 109 à 1011 kilogrammes par mètre cube. Les atomes et les ions peuvent interagir entre eux par réactions chimiques pour donner naissance aux molécules […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/univers/#i_11232

VALENCE, chimie

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 2 224 mots
  •  • 1 média

Les valences sont des indices numériques attachés aux différents éléments, qui rendent compte des régularités observées dans leur groupement en molécules […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valence-chimie/#i_11232

ZEEMAN EFFET

  • Écrit par 
  • Jean MARGERIE
  •  • 5 756 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Effet Zeeman des molécules libres »  : […] Dans un champ magnétique suffisamment faible, les molécules subissent un effet Zeeman linéaire semblable à celui d'un atome : un niveau de moment cinétique total F(F + 1) se décompose en 2F + 1 sousniveaux équidistants, avec un écart gFβB entre sous-niveaux consécutifs. Les règles de sélection et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effet-zeeman/#i_11232

Voir aussi

Pour citer l’article

André JULG, « MOLÉCULE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/molecule/