ZUHĀYR (520?-? 609)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un des plus célèbres poètes arabes de la période antéislamique, Zuhāyr ibn Abī Sulmā appartient à une famille connue pour avoir fourni de nombreux poètes et sa descendance ne fait pas mentir cette réputation. Il ne semble pas s'être converti à la religion prêchée par Mahomet. Son œuvre poétique pose, bien entendu, des problèmes d'authenticité, mais on peut affirmer sans risques qu'elle représente bien la production des grands nomades d'Arabie. Des quelque six cents vers qui nous sont parvenus de lui, il faut retenir la très célèbre mu‘allaqa qui fournit un modèle de la qaṣīda classique.

Son fils, Ka‘b ibn Zuhāyr, s'oppose d'abord à l'islām avant de se convertir. À cette occasion, il dédie au Prophète un poème, encore très récité de nos jours, intitulé Le Manteau (Al-Burda). On attache une importance toute particulière à cette œuvre dont R. Blachère a pu écrire : « c'est le plus ancien spécimen de poème d'apparat qui nous soit parvenu », par lui « sont définis les éléments fondamentaux du genre laudatif dans le premier quart du viie siècle ».

—  Jamel Eddine BENCHEIKH

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jamel Eddine BENCHEIKH, « ZUHĀYR (520?-? 609) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/zuhayr/