Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ABŪ MIḤDJĀN (mort apr. 638)

Poète arabe de la tribu des Thaqīf du Ḥidjāz. Abū Miḥdjān s'opposa d'abord, avec sa tribu, à la prédication de Mahomet, avant de se convertir en 631 et de combattre, brillamment assure-t-on, aux côtés des troupes musulmanes. Cela ne l'empêcha pas d'avoir maille à partir avec l'autorité califale, et il fut plusieurs fois expulsé du Ḥidjāz parce qu'il s'adonnait à la boisson. Il semble qu'il mourut au cours d'une expédition en Perse après 638. Son œuvre, transmise oralement comme celle de tous les poètes arabes jusqu'au premier siècle de l'islam, a beaucoup souffert d'être recueillie tardivement. Il nous reste de lui de courts fragments et quelques vers isolés. On le présente comme l'un des tout premiers poètes bachiques arabes, mais il a aussi composé des poèmes de jactance et des chants de guerre.

— Jamel Eddine BENCHEIKH

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Jamel Eddine BENCHEIKH. ABŪ MIḤDJĀN (mort apr. 638) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Voir aussi