Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ROMAINE RELIGION

Articles

  • ROME ET EMPIRE ROMAIN - Les origines

    • Écrit par Raymond BLOCH
    • 5 651 mots
    • 1 média
    ...Cures, Numa Pompilius. C'est un homme insigne surtout par sa piété et son respect des lois divines. Il donne à Rome droit, lois et bonnes mœurs, et à la religion romaine sa structure fondamentale. Il divise les jours en fastes et néfastes, partage l'année en douze mois. Il crée les flamines de Jupiter,...
  • ROME ET EMPIRE ROMAIN - La République

    • Écrit par Raymond BLOCH
    • 10 958 mots
    • 9 médias
    Les défaites de la deuxième guerre punique engendrèrent, comme il arrive souvent, peur, panique et superstition. Pour la foule anxieuse, la paix des dieux semblait rompue, il fallait la rétablir par des rites nouveaux et inconnus de la religion traditionnelle, puisque celle-ci ne semblait plus garantir...
  • ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

    • Écrit par Yann LE BOHEC, Paul PETIT
    • 35 262 mots
    • 17 médias
    ...sera « germanique », « parthique », ...). Politique et militaire, le pouvoir impérial est enfin, et peut-être surtout serait-on tenté de dire, religieux. Le prince est responsable des cultes officiels, « souverain pontife ». À cette autorité précise et concrète il ajoute des charges plus ou moins bien définies....
  • SACERDOCE

    • Écrit par Mariasusai DHAVAMONY, Universalis
    • 5 881 mots
    Dansle culte domestique, le paterfamilias était, chez les Romains, le responsable attitré de tous les actes liturgiques. Au niveau de l'État lui correspondait le roi (rex). Après l'abolition de la monarchie, celui-ci fut remplacé pour les fonctions sacrées par le roi du sacrifice (rex...
  • SALIENS, religion romaine

    • Écrit par Jean-Paul BRISSON
    • 280 mots

    L'activité guerrière dominait, de mars à octobre, une portion définie de l'année religieuse romaine correspondant à la saison primitivement réservée à ce type d'activité. En mars, sous la tutelle du dieu qui donnait son nom à ce mois, un ensemble de cérémonies visait à inspirer aux combattants sur...

  • SANCTUAIRE, Grèce hellénistique et Rome antique

    • Écrit par Pierre GROS, John SCHEID
    • 8 293 mots
    • 4 médias
    ...italique et étrusque n'ont pas cessé d'orienter la création, après la découverte et l'importation des formes les plus élaborées de l'ionisme oriental. Si l'on ignore ce qu'est un templum et quelles règles définissent un espace comme sacré, on ne saurait comprendre les types d'édifices cultuels...
  • SANCTUAIRE DE LA FORTUNA PRIMIGENIA (Préneste)

    • Écrit par Gilles SAURON
    • 274 mots
    • 1 média

    Enrichies par les conquêtes romaines, les élites de Préneste (actuelle Palestrina, Italie) reconstruisirent dans le dernier quart du iie siècle avant notre ère le sanctuaire de leur divinité oraculaire, la Fortuna Primigenia (Fortune « primordiale » et non « première née »). Au sein d'une...

  • SATURNE, religion romaine

    • Écrit par Jean-Paul BRISSON
    • 786 mots

    Le culte de Saturne est attesté à Rome depuis la plus haute antiquité et s'est maintenu assez vivace jusqu'à la fin de l'Empire ; mais il n'est pas possible pour autant de cerner avec précision les contours du personnage divin auquel il s'adressait. Son temple, au sud-ouest du ...

  • SIBYLLE

    • Écrit par André PAUL
    • 1 005 mots
    • 1 média

    Dans le Moyen-Orient antique, les traditions sur la Sibylle n'ont cessé de foisonner. Son caractère abstrait et sa qualité de terme générique aidant, la Sibylle (d'abord nom propre, Sibylla) donna lieu à une ample prolifération. À l'origine, il n'y avait qu'une seule Sibylle,...

  • TELLUS

    • Écrit par Jean-Paul BRISSON
    • 263 mots
    • 1 média

    À Rome, divinité féminine étroitement associée à Cérès dans les principaux offices de cette dernière : protection des céréales, mariage, funérailles. Selon l'heureuse expression d'Ovide, Cérès offre aux céréales « la cause » et Tellus « le lieu » de leur croissance. Cette dernière préside en somme...

  • TERMINUS

    • Écrit par Jean-Paul BRISSON
    • 298 mots

    Le nom du dieu Terminus n'est autre qu'un nom commun très couramment employé en latin pour désigner la borne marquant la limite d'une propriété foncière ou d'un territoire. Aussi bien le dieu a-t-il pour mission de garantir tout ce qui borne un espace : tout propriétaire terrien lui rend un culte...

  • TRAJAN (53-117)

    • Écrit par Yann LE BOHEC
    • 3 150 mots
    • 3 médias
    ...soldats ; il porte les titres des succès qui lui ont valu le triomphe (par exemple « Dacique »). Vient enfin ce qui est peut-être le plus important, l' élément religieux : être fils d'un homme divinisé confère bien évidemment un caractère sacré certain ; le « souverain pontife » contrôle la religion ;...
  • TROPHÉE

    • Écrit par Olivier COLLOMB
    • 81 mots

    À l'origine, chez les Grecs puis chez les Romains, le trophée est formé des armes du vaincu accrochées à un arbre : elles sont des offrandes aux dieux qui ont donné la victoire. Devenu vers la fin de la République monument de pierre, le trophée représente et immortalise sur ses bas-reliefs le spectacle...

  • VEDIOVIS, VEIOVIS ou VEDIUS

    • Écrit par Jean-Claude DUMONT
    • 256 mots

    Dieu auquel sont consacrés deux temples datant sans doute du ~ iie siècle, à l'intérieur du pomoerium (Vediovis était donc considéré par les Romains comme un dieu indigène ancien) : l'un était situé sur la pente du Capitole, là où Romulus aurait auparavant ouvert son asile, et on y fêtait le dieu le...

  • VÉNUS, religion romaine

    • Écrit par Jean-Paul BRISSON
    • 849 mots

    Personnification d'un substantif neutre signifiant à peu près « le charme » au sens le plus fort du mot, tout ce qui est de nature à engendrer un attrait dont la raison ne rend pas compte. Pour prendre une idée de l'étendue des connotations de ce terme, il faut se rappeler que la même racine a fourni...

  • VESTA, religion romaine

    • Écrit par Catherine SALLES
    • 822 mots

    Déesse du feu et du foyer, Vesta est d'origine indo-européenne (ainsi que le prouve la comparaison de cette divinité avec l'Hestia des Grecs et l'Agni de l'Inde) ; le fait qu'elle soit invoquée à la fin de toute prière adressée à une quelconque divinité (Janus étant invoqué au...

  • VESTALES

    • Écrit par Catherine SALLES
    • 798 mots

    Les Romains faisaient remonter l'institution du collège des vestales à Numa ou à Romulus (mais, pour beaucoup, la mère de Romulus était elle-même une vestale). Ces prêtresses, dont la chasteté et la virginité sont les garants mystiques et indispensables de la stabilité du culte de Vesta, occupent une...

  • VIRTUS

    • Écrit par Jean-Paul BRISSON
    • 466 mots

    Littéralement, la « virtus » est la qualité propre du vir, c'est-à-dire du mâle. Aussi la première acception du mot fut-elle de désigner le courage physique dont doit faire preuve le soldat sur le champ de bataille. En ce sens, la notion de virtus entre en couple avec fortuna, la chance...

  • VOLTURNUS

    • Écrit par Catherine SALLES
    • 67 mots

    De ce dieu archaïque (dont le nom appelle des rapprochements étrusques) nous savons seulement qu'il avait un flamine et que, le 27 août, on célébrait en son honneur les Volturnalia. Son homonymie avec le fleuve principal de la Campanie, le Volturno, et la paternité de la source Juturne qui...

  • VULCAIN

    • Écrit par Catherine SALLES
    • 465 mots

    Dans la religion romaine, Volcanus est un dieu fort ancien, d'origine inconnue : pour certains, venu d'Ostie, il serait l'ancien dieu du Tibre ; pour d'autres, ce serait un dieu méditerranéen entré dans la religion romaine par l'intermédiaire de l'Étrurie (cf. le dieu étrusque Velchans). Il apparaît...