AGNI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Divinité de la religion védique qui personnifie le feu (en sanskrit, agni : feu). Plusieurs « éléments » naturels (l'eau, la terre, l'air, etc.) tiennent une place importante dans la mythologie et le culte védiques, conjointement avec des « objets » cosmiques (le Soleil, la Lune, les rivières) et des « puissances » quasi abstraites (le temps, l'amour, la pensée, l'empire). Au tout premier rang de ces catégories sacrales se situe le feu, que les textes védiques révèrent sans le désigner autrement : agni (comme le latin ignis) n'est pas un nom propre, mais un appellatif utilisé pour parler aussi bien du foyer de cuisine ou de l'incendie de forêt que de la flamme brillant sur l'autel du sacrifice. À ce titre, les caractéristiques propres à l'élément igné sont toujours présentes dans la mythologie du dieu Agni : il est celui qui réchauffe, qui éclaire, qui purifie, qui détruit (en réduisant en cendres), qui règne sur la nourriture humaine (il préside à la catégorie du cuit, tenue pour supérieure à celle du cru). Les Indiens védiques, cependant, dépassent largement la simple vénération de l'élément feu : d'une part, ils font d'Agni un dieu véritable, doué d'une personnalité bien marquée et s'intégrant parfaitement au panthéon ; d'autre part, faisant la synthèse des fonctions élémentaires du feu, ils voient en lui une des deux forces qui assurent la vie du cosmos. On dit, en effet, dans les textes spéculatifs du Véda (certains hymnes, les brāhmana, les upaniṣad), que l'existence des êtres et des choses est assurée par la combinaison du pouvoir irradiant (chaud, sec, solaire) d'Agni et de la puissance féconde (froide, humide, lunaire) du soma (l'ambroisie, le nectar, le breuvage d'immortalité). Cet or et cet argent cosmiques, en se mariant au sein des eaux principielles, assurent la venue à l'être de l'univers dont la fin se produira lorsque cette union se défera. Cette place éminente du feu dans la cosmogonie justifie le rôle qu'il joue dans la liturgie. La base du culte étant l'offrande de nourriture faite aux dieux, l'oblation [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université de Lyon-III

Classification


Autres références

«  AGNI  » est également traité dans :

BRAHMANISME

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 3 618 mots

Dans le chapitre « Les divinités »  : […] Le brahmanisme et l'hindouisme qui en est issu se caractérisent par la facilité avec laquelle ils assimilent les divinités et les croyances qu'ils rencontrent. Ainsi le brahmanisme, héritier du védisme, va conserver la plupart de ses divinités, en même temps qu'il adoptera, les assimilant à ses dieux, celles auxquelles rendaient un culte des groupes sinon autochtones, du moins installés antérieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brahmanisme/#i_13512

FEU SYMBOLISME DU

  • Écrit par 
  • Gilbert DURAND
  •  • 3 497 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'image du fils »  : […] Par une autre sorte de production, le symbolisme du feu calorifique peut se maintenir dans les structures synthétiques : le feu sexualisé entraîne, en effet, les symboles de la fécondité, et plus particulièrement le symbolisme filial. Tout logiquement, le thème du contenu igné glisse vers la thématique du fils, du « fruit » du ventre de la mère. Le feu est fils, il est produit naturel ou industri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolisme-du-feu/#i_13512

JEU - Ethnologie du jeu

  • Écrit par 
  • Geza de ROHAN-CSERMAK
  •  • 9 576 mots

Dans le chapitre « Aspects religieux »  : […] On peut conclure, d'après les examens ethnologiques, que religion et jeu sont inséparables dans les coutumes traditionnelles de tous les peuples du monde. Dans la vie populaire européenne, les principaux événements liturgiques du calendrier chrétien sont à peu près partout accompagnés de fêtes profanes où les éléments ludiques dominent. Le jeu entre aussi dans l'église même, sous forme de pastor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-ethnologie-du-jeu/#i_13512

SOMA, religion védique

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 918 mots

Mot sanskrit qui signifie simplement « jus » (obtenu par pressurage d'une substance végétale) et qui désigne dans la religion védique l'élixir d'immortalité, le nectar, l'ambroisie ( amṛta ). C'est parce qu'ils consomment quotidiennement le soma qui leur est offert en sacrifice par les hommes que les dieux conservent leur statut d'immortels (dans la perspective hindoue, les i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soma-religion-vedique/#i_13512

VEDA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 13 414 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Problèmes »  : […] Ce serait une erreur de croire que la division du panthéon en trois fonctions suffit à tout expliquer de la mythologie védique. Maints problèmes subsistent. On peut citer, parmi les plus importants, celui de la rivalité entre deux classes de dieux : les Deva (« dieux », au sens de célestes, brillants) et les Asura (« forces » ou « souffles » de vie), d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/veda/#i_13512

Pour citer l’article

Jean VARENNE, « AGNI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/agni/