Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

POUVOIR

Articles

  • POUVOIR

    • Écrit par Catherine COLLIOT-THÉLÈNE
    • 1 455 mots

    Catégorie centrale de la pensée politique moderne, la notion de pouvoir hérite d'une histoire complexe où la tradition de la philosophie antique (des sophistes à Aristote) se croise avec des représentations issues du christianisme. Les conflits d'attribution entre autorités temporelles (l'empereur...

  • POUVOIR (notions de base)

    • Écrit par Philippe GRANAROLO
    • 3 501 mots

    Par rapport au français, la langue anglaise présente la particularité de distinguer deux modalités de la notion de pouvoir, à travers deux verbes bien distincts : « I can » signifie « j’ai la capacité de… », alors que « I may » a le sens de « j’ai la permission de… », « les lois...

  • ADORNO THEODOR WIESENGRUND (1903-1969)

    • Écrit par Miguel ABENSOUR
    • 7 899 mots
    • 1 média
    ...interne. Le projet légitime de la raison de libérer les hommes de la peur – peur de la mort, peur des dieux – donne lieu à inversion quand il s'inscrit sous le signe de la souveraineté, quand il identifie malencontreusement la libération de la peur à une volonté de souveraineté. C'est dans cette désastreuse...
  • ALAIN ÉMILE CHARTIER, dit (1868-1951)

    • Écrit par Robert BOURGNE
    • 4 560 mots
    ...l'inégalité de fait par la proclamation de la souveraineté du peuple. Mais cela même transforme la République. Si le peuple, qui n'exercera jamais aucun pouvoir, est dit souverain, c'est que le pouvoir a cessé de l'être. La force en s'organisant se règlemente et appelle le droit, mais elle ne peut se valider...
  • ANTHROPOLOGIE

    • Écrit par Élisabeth COPET-ROUGIER, Christian GHASARIAN
    • 16 158 mots
    • 1 média
    ...explicatifs, c'est-à-dire les théories totalisantes et les politiques révolutionnaires du passé. Affirmer détenir la vérité ou connaître la réalité des choses, c'est exercer un pouvoir dans la mesure où c'est sa propre voix qui est exposée aux dépens des autres voix. Avec lui (et bien qu'ils ne se soient eux-mêmes...
  • ANTHROPOLOGIE ANARCHISTE

    • Écrit par Jean-Paul DEMOULE
    • 4 849 mots
    • 3 médias

    L’anarchie en tant que pensée politique émergea vers le milieu du xixe siècle, en même temps que l’anthropologie sociale (ou ethnologie), laquelle fut d’abord livresque, avant de se pratiquer sur le terrain à partir de la fin du même siècle. Pourtant, ces deux domaines, malgré quelques pionniers,...

  • ANTHROPOLOGIE POLITIQUE

    • Écrit par Georges BALANDIER
    • 5 811 mots
    • 1 média
    Lesnotions de pouvoir, de coercition et de légitimité s'imposent nécessairement, et d'une manière solidaire, au départ de toute recherche théorique. Mais la première est en position dominante. Le pouvoir, quelles que soient les formes qui conditionnent son emploi, est reconnu dans toute société humaine,...
  • ANTHROPOLOGIE ÉCONOMIQUE

    • Écrit par Maurice GODELIER
    • 5 153 mots
    ...les sociétés segmentaires sans statuts héréditaires, un homme, pour s'élever au-dessus des autres et devenir un « leader », doit accumuler un « fonds de pouvoir » (Malinowski), amasser des richesses pour les distribuer avec une générosité calculée. Il crée ainsi, avec l'aide de ses parents puis de tous...
  • ARMÉE - Pouvoir et société

    • Écrit par Pierre DABEZIES
    • 16 324 mots
    • 5 médias
    Aux divergences entre l'armée et la société répondent souvent des démêlés avec le pouvoir. Le premier problème est de savoir qui commande : face au pouvoir civil, en principe détenteur d'une souveraineté pleine et entière, le poids des armes et leur spécificité confèrent à l'autorité militaire, dotée...
  • AUTORITÉ

    • Écrit par Éric LETONTURIER
    • 2 800 mots
    • 11 médias

    Constamment tiraillée entre l'approximation conceptuelle et l'instrumentalisation idéologique, la notion d'autorité requiert un usage particulièrement prudent. D'un côté, elle fait l'objet d'une acception lâche par le sens commun, qui l'emploie indifféremment comme synonyme de pouvoir, de force, d'...

  • BIOPOLITIQUE

    • Écrit par Frédéric GROS
    • 1 816 mots
    • 2 médias

    C'est à Michel Foucault qu'on doit l'invention du concept de « biopolitique ». Ce terme, apparu en 1974 dans une conférence prononcée au Brésil sur « la médecine sociale », est largement repris et défini en 1976, simultanément dans l'œuvre publiée (La Volonté de...

  • BIOPOLITIQUE (anthropologie)

    • Écrit par Frédéric KECK
    • 2 027 mots

    Dans son cours au Collège de France en 1976, intitulé « Il faut défendre la société », Michel Foucault a défini la biopolitique comme l’application des techniques de pouvoir aux phénomènes vivants. Depuis la fin des années 1990, date à laquelle ce cours a été publié, le terme « biopolitique...

  • BODIN JEAN (1529-1596)

    • Écrit par Pierre MESNARD
    • 4 649 mots
    • 1 média
    ...forme vitale de l'État, ne saurait se monnayer. La souveraineté, comme la république, est une et indivisible : elle appartient en entier à celui qui a le pouvoir de donner et de casser la loi, prince, élite ou peuple. Dans le premier cas, on a une monarchie, dans le deuxième une aristocratie, dans le dernier...
  • BONALD LOUIS-AMBROISE DE (1754-1840)

    • Écrit par Colette CAPITAN PETER
    • 893 mots
    ...les hommes puissent vivre libres et souverains et se donner le régime de leur choix est contraire aux données de l'expérience et de l'histoire. Famille, religion, gouvernement : tout prouve qu'il y a toujours, en tous lieux, un pouvoir (Dieu, le roi, le père), des ministres (le sacerdoce, la noblesse,...
  • BOUCHERON PATRICK (1965- )

    • Écrit par Yann LIGNEREUX
    • 1 207 mots
    • 1 média

    L’historien Patrick Boucheron construit une œuvre dont les rythmes et les saillants épousent les évolutions de sa discipline comme les temps et les troubles de son époque. Portant sur le Moyen Âge, principalement celui des cités et des pouvoirs italiens entre le xiiie et le xve siècle,...

  • BUTLER JUDITH (1956- )

    • Écrit par Françoise COLLIN
    • 1 095 mots
    Laquestion politique – celle des formes de lutte contre le pouvoir dominant – est abordée dans The Psychic Life of Power (1997), et dans Excitable Speach : aPolitics of The Performative (1996). Inspirée entre autres par Foucault et Althusser, Judith Butler souligne que le pouvoir est à la fois,...
  • CHARISMATIQUE POUVOIR

    • Écrit par Jacques ELLUL
    • 542 mots

    L'un des trois types de domination — avec le pouvoir traditionnel et le pouvoir rationnel — de la classification établie à ce sujet par Max Weber. Le terme « charismatique », qui vient du grec charisma (« grâce », « bienfait », « don »), s'applique à quelqu'un qui a reçu des dieux,...

  • CLASSES SOCIALES - Penser les classes sociales

    • Écrit par Gérard MAUGER
    • 4 742 mots
    • 2 médias
    ...correspondent un capital, un habitus et un « droit d'entrée » spécifiques, des intérêts, des stratégies et des enjeux particuliers. Dans ce cadre, dit Bourdieu, « le champ du pouvoir est un champ de forces défini dans sa structure par l'état du rapport de force entre des formes de pouvoir, ou des espèces de capital...
  • CLASSES SOCIALES - Classe dominante

    • Écrit par Gérard MAUGER
    • 2 474 mots
    ...notoriété du nom et de l'étendue et de la qualité du réseau de relations. Elle oppose donc les différentes fractions de la classe dominante au sein du champ du pouvoir. Le champ du pouvoir, explique Bourdieu dans La Noblesse d'État en 1989, est « un champ de forces défini dans sa structure par l'état du...
  • CLASSES SOCIALES - La théorie de la lutte de classes

    • Écrit par André AKOUN
    • 8 287 mots
    ...le modèle hiérarchique l' inégalité sociale est appréhendée comme la forme même de la justice. Aussi n'est-elle aucunement vécue comme une inégalité de pouvoir ou une inégalité d'avoir et ne renvoie-t-elle pas à des catégories politiques, au sens où on l'entendrait aujourd'hui, ni à des catégories économiques...
  • CLASTRES PIERRE (1934-1977)

    • Écrit par Claude LEFORT
    • 1 334 mots

    Avec une sûreté, une concision et une élégance qui devaient marquer chacun de ses écrits, le premier essai de Pierre Clastres, Échange et pouvoir : philosophie de la chefferie indienne, jetait les fondements de son anthropologie politique. Il contenait déjà, pour l'essentiel, l'interprétation...

  • CONFLITS SOCIAUX

    • Écrit par Alain TOURAINE
    • 15 439 mots
    • 8 médias

    Un conflit est une relation antagonique entre deux ou plusieurs unités d'action dont l'une au moins tend à dominer le champ social de leurs rapports. L'existence d'un conflit suppose en effet deux conditions apparemment opposées : d'une part, des acteurs, ou plus généralement des unités d'action délimitées...