Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

POÈME EN PROSE

Articles

  • POÈME EN PROSE

    • Écrit par Jacques JOUET
    • 1 013 mots

    La frontière qui sépare la poésie de la prose n'est guère indiscutable qu'aux yeux de ceux qui réduisent la poésie à la seule versification. Pourtant, cette frontière — son tracé ou bien son existence même — n'a jamais cessé d'être contestée de toutes parts, à toutes les époques....

  • AURÉLIA, Gérard de Nerval - Fiche de lecture

    • Écrit par Marie-Françoise VIEUILLE
    • 1 299 mots

    Commencée en 1853 dans la clinique du docteur Émile Blanche, poursuivie au cours d'un voyage en Allemagne, puis au retour, dans le même lieu, interrompue par le suicide de Gérard de Nerval (1808-1855) dans la nuit du 25 au 26 janvier 1855, Aurélia garde, quant à sa structure, un caractère...

  • BAUDELAIRE CHARLES (1821-1867)

    • Écrit par Pierre BRUNEL
    • 6 903 mots
    • 2 médias
    Claude Pichois a fait observer que, pour un certain nombre de sujets,Baudelaire semble avoir hésité entre le genre du poème en prose et celui de la nouvelle ou du récit. On peut faire observer que, dans l'autre sens, les petits poèmes en prose de Spleen de Paris pourraient être les résidus...
  • BERTRAND ALOYSIUS (1807-1841)

    • Écrit par Pierre BRUNEL
    • 921 mots

    Brunetto Latini opposait « la voie de la prose, large et pleinière si comme est ore la parleure des gens » et « li sentiers de rime, plus estroiz et plus fors ». Pourtant, la phrase française connut, au Moyen Âge, sa période gothique, dont Aloysius Bertrand a tenté de retrouver le secret. Il n'est pas...

  • BOUSQUET JOË (1897-1950)

    • Écrit par Marc BLOCH
    • 586 mots

    Né à Narbonne, au pays des cathares, Joë Bousquet est une sorte de cathare lui-même, c'est-à-dire un « pur ». Poète de la nuit, du vent et du silence, de tout ce qui est désespoir, il compose une œuvre abondante, constituée essentiellement de poèmes en prose. À sa souffrance, physique et morale, il...

  • CONNAISSANCE DE L'EST, Paul Claudel - Fiche de lecture

    • Écrit par Guy BELZANE
    • 1 023 mots

    Les soixante et un poèmes en prose de Connaissance de l'Est ont été rédigés par Paul Claudel (1868-1955) entre 1895 et 1905, durant les missions diplomatiques de l'écrivain en Chine. Moins célèbre que les Cinq Grandes Odes ou les drames, ce premier recueil, outre son « altière beauté...

  • DIVAGATIONS, Stéphane Mallarmé - Fiche de lecture

    • Écrit par Patrick BESNIER
    • 1 030 mots
    • 1 média

    Publié l'année précédant la mort de Stéphane Mallarmé (1842-1898), le volume de Divagations recueille, sous forme d'anthologie, l'essentiel de ses écrits en prose. À plusieurs reprises déjà, le poète avait choisi cette forme : Album de vers et proses (1887-1888), Pages (1891)...

  • LE SPLEEN DE PARIS, Charles Baudelaire - Fiche de lecture

    • Écrit par Jean-Didier WAGNEUR
    • 1 043 mots
    • 1 média

    « Quel est celui de nous qui n'a pas, dans ses jours d'ambition, rêvé le miracle d'une prose poétique, musicale sans rythme et sans rime, assez souple et assez heurtée pour s'adapter aux mouvements lyriques de l'âme, aux ondulations de la rêverie, aux soubresauts de la conscience ? » Cette phrase,...

  • JACOB MAX (1876-1944)

    • Écrit par Yvon BELAVAL
    • 1 371 mots
    • 2 médias

    Personnage insolite de la génération qui, dans les débuts de ce siècle, a inventé une sensibilité nouvelle, Max Jacob est connu surtout comme recréateur du poème en prose : or, cela ne va pas sans injustice contre le reste de son œuvre poétique et romancière. On a peint souvent du dehors le personnage,...

  • LEOPARDI GIACOMO (1798-1837)

    • Écrit par Sergio SOLMI
    • 2 837 mots
    • 1 média
    ...faces. D'un côté, Leopardi en appelle à « l'argument profond, tout philosophique et métaphysique » de son livre ; de l'autre, il déclare avoir fait de la « poésie en prose, comme il est d'usage aujourd'hui ». Sachons gré à la critique moderne d'avoir mis en valeur le caractère avant tout lyrico-fantastique...
  • FRANÇAISE LITTÉRATURE, XIXe s.

    • Écrit par Marie-Ève THÉRENTY
    • 7 758 mots
    • 6 médias
    ...réaction antisentimentale, en fait un manifeste de rupture avec le romantisme, avant deux crises plus décisives, la crise de vers et la crise du sujet. Baudelaire, le premier, pose avec Le Spleen de Paris l’ambition d’une prose poétique musicale mais adaptée à la description de la vie moderne. La crise...
  • MALLARMÉ STÉPHANE (1842-1898)

    • Écrit par Jean-Louis BACKES
    • 5 997 mots
    • 2 médias
    ...que, de l'abondante production à visées théoriques qui fleurit dans les revues du mouvement, se détachent impérieusement, difficiles et superbes, les poèmes en prose que publia Mallarmé sous le modeste nom d'articles. La continuité est en effet visible entre les poèmes en prose écrits à Tournon, les...
  • POÉSIE

    • Écrit par Michel COLLOT, Dominique VIART
    • 9 394 mots
    • 2 médias
    ...Chine et chez les Arabes une prose rimée ; et la prose poétique de Rousseau ou de Chateaubriand use de rythmes analogues à ceux du vers. Les premiers poèmes en prose, ceux d'Aloysius Bertrand par exemple, se sont construits sur le modèle de formes fixes, comme la ballade. Et l'on qualifie aujourd'hui...
  • PONGE FRANCIS (1899-1988)

    • Écrit par Michel COLLOT
    • 2 418 mots
    • 1 média
    ...adaptation de la forme au fond sous-tend l'ambition d'inventer « une forme rhétorique par objet » : ainsi l'orange appelle « une étude rondement menée ». Le poème en prose fournit à Ponge un cadre assez souple pour s'adapter à la diversité des choses, mais assez fermement délimité pour leur donner une forme...
  • QUELQUE CHOSE NOIR, Jacques Roubaud - Fiche de lecture

    • Écrit par Yves LECLAIR
    • 882 mots

    Quelque chose noir (Gallimard, 1986) marque une étape aussi singulière que décisive dans l’œuvre de Jacques Roubaud. Ce recueil inscrit en prose et en vers le travail du deuil, chez un poète qui a perdu la femme aimée. Ce n’est qu’au bout du silence qu’il retrouvera la possibilité du poème....

  • RIMBAUD ARTHUR (1854-1891)

    • Écrit par Jean-Luc STEINMETZ
    • 5 063 mots
    • 1 média
    Ces cinquante-quatre poèmes en prose étonnent par leur beauté, mais aussi leur disparate. Quelques-uns sont groupés par séries : Vies, Enfances, Veillées, Villes, et laissent entrevoir un projet plus articulé, au point que l'on a pu parler d'une « poétique du fragment » (André Guyaux). D'autres...
  • SURRÉALISME - Histoire

    • Écrit par Ferdinand ALQUIÉ, Pierre DUBRUNQUEZ
    • 11 416 mots
    • 3 médias
    ...connaissance trouvera sans doute sa forme la plus accomplie dans L'Immaculée Conception que publient ensemble Breton et Eluard en 1930. Étonnante suite de poèmes en prose dont les auteurs se livrent à des « essais de simulation » d'états démentiels, de la débilité mentale à la démence précoce. Deux poètes...
  • VERS LIBRE

    • Écrit par Jacques JOUET
    • 681 mots

    Bien avant d'être nommément « vers libre », le vers français s'est souvent autorisé la variabilité métrique. Il s'agissait des « vers irréguliers », ceux dont parle La Fontaine dans un Avertissement à ses premiers contes : « L'auteur a voulu éprouver lequel...