BALLADE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Par son étymologie (ancien provençal ballada), la ballade est, comme le rondeau, une des formes lyriques associées à la danse. La structure la plus typique, qui l'a fait ranger parmi les formes fixes, comporte trois strophes sur les mêmes rimes terminées par un refrain, et un envoi comptant la moitié des vers de la strophe et reprenant les rimes finales et le refrain. L'idéal recherché est la strophe « carrée », où le nombre de vers par strophe est égal au nombre de syllabes par vers avec, comme perfection supplémentaire, la variation sémantique ou fonctionnelle que représente un refrain aux termes identiques (Charles d'Orléans et Villon en offrent d'excellents exemples). Cette structure est toutefois le produit d'une évolution et elle est traitée avec beaucoup de souplesse. La ballade ne se distingue nettement du virelai qu'à partir du xiiie siècle, pour acquérir sa physionomie propre au xive, notamment avec Guillaume de Machaut. À cette époque, l'envoi, généralement adressé à un prince (réel, ou à un bourgeois présidant un puy), est encore facultatif : même Eustache Deschamps (1346-1406), le producteur le plus fécond (plus de 1 000 ballades), ne se plie pas toujours à cette contrainte. La souplesse réside dans la variété des strophes et des mètres : ainsi les strophes peuvent être iso- ou hétérométriques (surtout au xive s., avec des vers de 4 à 10 syllabes) et d'une longueur variable (de 6 à 14 vers), comme l'envoi. Le refrain lui-même, constitué le plus souvent d'un vers, accueille des différences d'expression. D'abord chantée (Machaut), la ballade perdra progressivement son accompagnement musical (Deschamps), ce qui favorisera son épanouissement rhétorique et thématique. Les problématiques prises en charge par les auteurs sont très diverses : c'est d'abord la vie sentimentale, traitée dans la tradition courtoise, qui prime, mais, surtout grâce à Deschamps, et avec la distinction entre ballades amoureuses et ballades de moralité, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur en philosophie et lettres (philologie romane), chercheur qualifié du F.N.R.S., chargé de cours à l'université de Liège (littérature française des xve et xvie siècles), secrétaire de rédaction de la revue Le Moyen Âge, membre du Conseil de la langue de la Communauté française de Belgique

Classification


Autres références

«  BALLADE  » est également traité dans :

ARGOT

  • Écrit par 
  • Pierre GUIRAUD
  •  • 4 119 mots

Dans le chapitre « Le milieu »  : […] Le plus ancien document de la littérature jargonnesque est constitué par six ballades en jargon jobelin écrites par Villon et qui figurent en appendice de son œuvre. Voici la première strophe de la première de ces ballades :  Aparouart la grant mathegaudie  Ou accolez sont duppez et noirciz  Et par les anges suivants la paillardie  Sont greffiz et print cinq ou six  Là sont bleffleurs au plus haul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/argot/#i_5031

BALLADE, musique

  • Écrit par 
  • Edith WEBER
  •  • 959 mots
  •  • 2 médias

La ballade (en italien ballata , de ballare  : danser) est un genre littéraire et musical d'essence lyrique et de structure répétitive. Cette forme, monodique et polyphonique, est en usage de la fin du xiii e siècle jusqu'au xvi e siècle. Elle est chan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ballade-musique/#i_5031

BÜRGER GOTTFRIED AUGUST (1747-1794)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 738 mots

Né près de Halberstadt dans le Harz, fils de pasteur, Gottfried August Bürger étudie d'abord la théologie avant de se tourner vers le droit. À Göttingen, il fréquente les membres du Göttinger Hain, cercle d'écrivains auquel appartient Voss, traducteur célèbre de L'Iliade et de L'Odyssée . Bürger s'essaye, lui aussi, dans cette voie. Il diffuse en Allema […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gottfried-august-burger/#i_5031

CHARLES D'ORLÉANS (1394-1465)

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 550 mots

Le rapport entre la vie et les poèmes de Charles, duc d'Orléans (fils de Louis d'Orléans, qui fut tué par Jean sans Peur en 1407, et père de Louis XII), est plus compliqué que ne le ferait croire, par exemple, un rapprochement entre les ballades où il nous parle de son exil et l'histoire qui nous apprend ses vingt-cinq ans de captivité en Angleterre, après Azincourt (1415). L'espace, de mer et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-d-orleans/#i_5031

DANEMARK

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Frederik Julius BILLESKOV-JANSEN, 
  • Jean Maurice BIZIÈRE, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  • , Universalis
  •  • 19 538 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les origines »  : […] Aux ix e et x e  siècles, alors que se réalisait progressivement l'unité politique du royaume du Danemark, les grands du pays érigeaient des monuments runiques à la mémoire de leurs défunts. Gravé dans la pierre, le texte, tantôt en prose tantôt en vers, fait connaître, dans un style concis, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danemark/#i_5031

FOLKLORE

  • Écrit par 
  • Nicole BELMONT
  •  • 12 223 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Histoire du folklore comme discipline »  : […] Il est important de tenter de retracer la préhistoire de l'étude du folklore pour en saisir la spécificité. Lorsque cette discipline est née, au début du xix e siècle, l' ethnologie, en effet, existait déjà, même si elle n'en portait pas encore le nom. Elle s'était constituée à partir de la découverte au xvi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/folklore/#i_5031

JOUKOVSKI VASSILI ANDREÏEVITCH (1783-1852)

  • Écrit par 
  • Jean BONAMOUR
  •  • 1 306 mots

Dans le chapitre « De la traduction à la création »  : […] Historiquement, l'œuvre de Joukovski se place au confluent de plusieurs courants : classicisme vieillissant, sentimentalisme, romantisme. Ses ballades le feront considérer comme l'introducteur, en Russie, du romantisme et en feront la cible des « classiques », tenants de l'amiral A. S. Chichkov. C'est pour le défendre que sera fondée une célèbre société littéraire, l'Arzamas, à laquelle appartiend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vassili-andreievitch-joukovski/#i_5031

MILLEVOYE CHARLES HUBERT (1782-1816)

  • Écrit par 
  • Édouard GUITTON
  •  • 328 mots

À cheval sur deux siècles, Millevoye est le type du poète de transition : il fait le joint entre le classicisme déclinant et l'aube du romantisme. Sa courte carrière commence en 1800 : à peine quinze ans plus tard, elle est terminée. De santé chétive, avec une mauvaise vue, poitrinaire, il alternait la vivacité et la mélancolie, l'impétuosité et l'amertume, le travail et la dissipation. Homme d'ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-hubert-millevoye/#i_5031

ŒUVRES POÉTIQUES, Christine de Pizan - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 815 mots

Dans le chapitre « L'art de la ballade »  : […] Dans le tome 1 dominent les formes fixes caractéristiques de la poésie de la fin du Moyen Âge : plus de 300 ballades et 69 rondeaux ainsi que des lais, virelais, complaintes, jeux à vendre (chaque strophe de ce jeu de société commence par « je vous vends »...). Les ballades isolées, souvent écrites avec une très grande virtuosité technique, sont pour l'essentiel des pièces de circonstance. Quant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvres-poetiques-christine-de-pizan/#i_5031

PERCY THOMAS (1729-1811)

  • Écrit par 
  • Roger MEUNIER
  •  • 158 mots

Fin lettré, Thomas Percy a recueilli et édité d'anciennes ballades sous le titre de Reliques de l'ancienne poésie anglaise ( Reliques of Ancient English Poetry , 1765). Cette publication suscita un vaste mouvement d'intérêt pour la poésie traditionnelle anglaise et écossaise, jusque-là presque totalement ignorée des cercles littéraires. Le texte de base […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-percy/#i_5031

LE TESTAMENT, François Villon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 940 mots

Dans le chapitre « Un « testament » poétique »  : […] La fiction testamentaire est encore plus sûrement brouillée par l'insertion, au fil des huitains, de ballades et de rondeaux, formes poétiques très codées, de facture métrique et de thématique très diversifiées, qui donnent aussi au Testament le statut d'une anthologie. Certaines ballades sont des exercices de style très élaborés, qui situent Villon dans la mouvance des Gran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-testament/#i_5031

VERS

  • Écrit par 
  • Elsa MARPEAU
  •  • 1 746 mots

Dans le chapitre « Naissance de l'alexandrin »  : […] Utilisé pour la première fois dans le Pèlerinage de Charlemagne (fin xi e -début xii e  siècle), son nom apparaît seulement au xii e  siècle, dans une poésie épique, le Roman d'Alexandre . Ce vers de dou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vers/#i_5031

VERSIFICATION

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 1 216 mots

Dans les langues où la longueur de la syllabe est pertinente (soit par la nature de la voyelle, soit par sa position, c'est-à-dire son environnement consonantique de droite), les vers sont construits et identifiés d'après un nombre relativement fixe de pieds (séquence rythmée de syllabes longues, notées ▂, et de syllabes courtes, notées ⌣). Les vers de six pieds sont dits hexamètres, et sont surto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/versification/#i_5031

VILLON FRANÇOIS (1431-apr. 1463)

  • Écrit par 
  • Jacqueline CERQUIGLINI-TOULET
  •  • 3 062 mots

Dans le chapitre « « Et ne sait comment on me nomme » »  : […] Villon, c'est d'abord un nom que nous livre une œuvre courte et dense en des points stratégiques : l'ouverture et la clôture des textes. Ainsi du Lais encadré entre un « Je, Françoys Villon, écolier » et un « Fait au temps de la dite date / Par le bien renommé Villon ». Ainsi du Testament qui s'achève par : « Ici se clôt le testament / Et finit du pauv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-villon/#i_5031

Pour citer l’article

Claude THIRY, « BALLADE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ballade/