ṬARAFA ‘AMR IBN AL-‘ABD AL-BAKRĪ (VIe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Poète préislamique, Ṭarafa est l'auteur de la plus longue des sept mu‘allaqāt. « Ṭarafa, qui pourtant a fait de sa chamelle une description célèbre, vivait dans l'entourage du roi lakhmide de Ḥīra, qui se vengea de ses railleries en le faisant périr » (C. Pellat, Langue et littérature arabes, Paris, 1970) ; ainsi peut-on résumer la vie du jeune poète, en retenant les traits les plus vraisemblables des nombreuses traditions qui nous sont parvenues à son sujet. Rapportons seulement celle-ci, qui fait de sa mort « une adaptation arabe du thème de la missive perfide » : s'étant attiré la haine du roi par une épigramme, « il se serait rendu au Baḥrayn chargé du message ordonnant qu'on le fît périr » (R. Blachère, Histoire de la littérature arabe, Paris, 1964). Les vers de sa mu‘allaqā développent les thèmes de la poésie préislamique tels que les exploits militaires, les plaisirs de la vie et la brièveté de l'existence. On trouvera une traduction de sa mu‘allaqa et des autres poèmes qui lui sont attribués dans : Seligsohn, Le Dīwān de Ṭarafa ibn al-‘Abd al-Bakrī, Bibliothèque de l'École pratique des hautes études, Paris, 1900-1901.

—  Georges BOHAS

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, directeur de l'Institut français d'études arabes de Damas

Classification

Autres références

«  TARAFA 'AMR IBN AL-'ABD AL-BAKRI ( VI e s.)  » est également traité dans :

ARABE (MONDE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Hachem FODA, 
  • André MIQUEL, 
  • Charles PELLAT, 
  • Hammadi SAMMOUD, 
  • Élisabeth VAUTHIER
  •  • 29 287 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La poésie en quête d'elle-même »  : […] Les mêmes textes qui codifient la poésie officielle laissent deviner l'existence d'une autre écriture qui serait le fait d'une génération ayant connu la notoriété au cours de la deuxième moitié du ii e / viii e  siècle. Emmenée par des hommes tels que Abū Nuwās, al-‘Abbās b. al-Aḥnaf, Abū l-‘Atāhiya..., elle aurait introduit un modernisme suspect à plus d'un titre. En premier lieu, parce que ses p […] Lire la suite

Pour citer l’article

Georges BOHAS, « ṬARAFA ‘AMR IBN AL-‘ABD AL-BAKRĪ (VIe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/tarafa-amr-ibn-al-abd-al-bakri/