MANDEVILLE BERNARD DE (1670-1733)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Rotterdam, étudiant en médecine à Leyde, Bernard de Mandeville s'établit à Londres, où il fit carrière comme médecin à la mode et comme homme de lettres. Auteur d'une œuvre littéraire abondante, il est passé à la postérité avec un court opuscule didactique, La Ruche bourdonnante ou les Canailles changées en honnêtes gens (The Grumbling Hive or Knaves Turn'd Honest, 1705). Cette fable de quelque cinq cents vers fut reprise dans une version remaniée et enrichie de commentaires : The Fable of the Bees : or Private Vices, Publick Benefits, publiée en 1714.

La Fable des abeilles, comme l'indique son sous-titre (« vices privés, vertus collectives »), développe le thème selon lequel la civilisation et la prospérité économique résultent des besoins naturels de bien-être et de luxe et non des vertus d'abnégation et d'épargne. Adam Smith, encore que, dans sa Théorie des sentiments moraux, il critique vertement Mandeville pour avoir opposé à la vertu de l'homme naturel ses besoins de mieux-être, devait être influencé par l'idée, développée par cet auteur, d'une société guidée vers la prospérité par la recherche de l'intérêt individuel et du bien-être personnel.

Mandeville construisait sa fable à partir d'un argument : celui des méfaits de l'esprit d'épargne, vertu individuelle, mais désastre pour la collectivité. Cet argument, qui avait tout pour déplaire à Smith et à ses disciples, devait en revanche attirer plus tard l'attention de Keynes, qui, dans un appendice historique à sa Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie cite Mandeville de façon élogieuse.

—  Bernard DUCROS

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification


Autres références

«  MANDEVILLE BERNARD DE (1670-1733)  » est également traité dans :

LES COMBATS POUR LA NATURE (V. Chansigaud) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 233 mots

Dans le chapitre « L’homme dans la nature »  : […] Valérie Chansigaud a choisi sept propositions. « Population et ressources » évoque la thèse selon laquelle il existe trop d’humains sur la planète. Avec son Essai sur le principe de population , Malthus a lancé cette controverse au début du xix e  siècle, au moment où le développement industriel de la Grande-Bretagne s’amorce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-combats-pour-la-nature/#i_1852

STYLE (arts)

  • Écrit par 
  • Frédéric ELSIG
  •  • 2 073 mots

Dans le chapitre « Style et attributionnisme »  : […] Style dérive du latin stilus , qui désigne d'abord le poinçon servant à écrire sur des tablettes de cire, puis l'acte d'écrire lui-même et ses différents genres. Passé en français au cours du xiv e  siècle, il en vient à signifier la manière de s'exprimer, la rhétorique qui fait la singularité d'un poète et que partage, consc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-arts/#i_1852

Pour citer l’article

Bernard DUCROS, « MANDEVILLE BERNARD DE - (1670-1733) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-de-mandeville/