VIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La vie comme organisation

C'est, encore une fois, à Aristote qu'il faut faire remonter le terme de corps organisé. Un tel corps est un corps disposé pour fournir à l'âme les instruments ou les organes indispensables à l'exercice de ses pouvoirs. C'est pourquoi, jusqu'au xviie siècle, le corps organisé exemplaire c'est le corps animal. On s'interroge sur l'organisation du végétal, encore que selon Aristote les parties de la plante soient aussi des organes, quoique extrêmement simples. L'examen microscopique de préparations végétales a permis la généralisation du concept d'organisation, inspirant même des analogies fantaisistes entre les structures et les fonctions végétales et animales. R. Hooke (Micrographia, 1667), Malpighi (Anatome plantarum, 1675) et N. Grew (The Anatomy of Plants, 1682) ont découvert la structure de l'écorce, du bois, de la moelle, ont distingué les tubes, les vaisseaux et les fibres, ont comparé racines, tiges, feuilles, fruits sous le rapport de leurs membranes ou tissus.

L'organon grec désigne toutefois aussi bien l'instrument du musicien que l'outil de l'artisan. L'assimilation du corps organique humain à un orgue recouvre, au xviie siècle, plus qu'une métaphore – mais non la même – chez Descartes, Pascal, Bossuet (Traité de la connaissance de Dieu et de soi-même), Leibniz. La polyvalence, biologique et musicale, des termes (organisation, organique, organiser) se retrouve jusqu'au xixe siècle dans le Dictionnaire de Littré. Pour Descartes, l'orgue organique fonctionne sans organiste. Mais pour Leibniz l'unité structurale et fonctionnelle de l'orgue suppose l'organiste. Sans organisateur, c'est-à-dire sans âme, pas d'organisé ou d'organique. « On ne viendra jamais à quelque chose dont on puisse dire : voilà réellement un être, que lorsqu'on trouve des machines animées dont l'âme ou forme substantielle fait l'unité substantielle indépendante de l'union extérieure de l'attouchement » (Lettre à Arnauld, 28 nov. 1886). Moins célèbre, mais plus pédagogique, le médecin Daniel Duncan écrit : « L'Âme est cet habile organiste qui forme lui-même ses organes avant de les faire jouer [...]. C'est un jeu remarquable que, dans les orgues inanimées, l'organiste est différent de l'air qu'il y pousse ; au lieu que dans les orgues animées l'organiste et l'air qui les fait jouer sont une seule et même chose, je veux dire l'âme qui est extrêmement semblable à l'air ou au souffle » (Histoire de l'animal, ou la Connaissance du corps animé par la mécanique et par la chimie, 1686).

L'histoire du concept d'organisme, au xviiie siècle, se résume dans la recherche, par les naturalistes, les médecins et les philosophes, de substituts ou d'équivalents sémantiques de l'âme, pour rendre compte du fait, de mieux en mieux établi, de l'unité fonctionnelle d'un système de parties intégrantes. Dans un tel système les parties soutiennent entre elles de tels rapports de réciprocité, directe ou médiatisée, assez bien figurés par ce qu'on nomme aujourd'hui un graphe, que, pris à la rigueur, le terme de partie ne convient plus pour désigner les organes dont l'organisme peut être dit la totalité mais non l'addition.

La lecture de Leibniz a inspiré Charles Bonnet, que les observations d'Abraham Trembley sur la reproduction des polypes par bouturage et ses propres observations sur la parthénogenèse des pucerons ont confirmé dans son hostilité au mécanisme. « Je ne rends pas encore la difficulté assez saillante : elle ne consiste pas seulement à faire former mécaniquement tel ou tel organe, composé lui-même de tant de pièces différentes ; elle consiste principalement à rendre raison, par les seules lois de la mécanique, de cette foule de rapports variés qui lient si étroitement toutes les parties organiques, et en vertu desquelles elles conspirent toutes à un même but général ; je veux dire à former cette unité qu'on nomme un animal, ce tout organisé qui vit, croît, sent, se meut, se conserve, se reproduit » (« Tableau des considérations sur les corps organisés », in La Palingénésie philosophique, 1769).

En Allemagne, à la fin du xviiie siècle, le texte qui a le plus fait pour inscrire l'organisme en tête des concepts de la biologie de la période romantique est la Critique du jugement (1790) et Kant. À l'article 65, Kant, sans utiliser les mots de vie ou de vivant, analyse le concept d'être organisé. Un tel ê [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 17 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  VIE  » est également traité dans :

VIVANT (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 2 944 mots

Les philosophies du vivant peuvent être classées dans un champ circonscrit par deux positions extrêmes et antagonistes qui ne sont défendues que par un petit nombre d’entre elles : « tout est vivant » ; « rien n’est vivant ». À une extrémité se situent des conceptionsqu’on peut qualifier d’« animistes » ou de « vitalistes », en donnant un sens très large à ces dénominations : elles considèrent que […] Lire la suite

ANIMAUX MODES DE REPRODUCTION DES

  • Écrit par 
  • Catherine ZILLER
  •  • 4 440 mots
  •  • 4 médias

Tout être vivant tend à se conserver en tant qu'individu et à se perpétuer en tant que membre d'une espèce. Ces deux tendances reposent l'une et l'autre sur une faculté fondamentale de la matière vivante, la faculté de se reproduire. La reproduction a pu être définie par Buffon (1748) comme « cette propriété commune à l'animal et au végétal, cette puissance de produire son semblable, cette chaîne […] Lire la suite

ARISTOTE

  • Écrit par 
  • Pierre AUBENQUE
  •  • 23 834 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La vie »  : […] De la nature à la vie, de la vie à l'âme, la transition est, pour Aristote, continue. Nous avons vu que la nature était définie par lui comme principe interne de mouvement, autrement dit comme spontanéité (ainsi, la pierre tend d'elle-même vers le bas). Dès lors, la difficulté n'est pas tellement pour lui d'expliquer le caractère naturel de la vie que de distinguer la nature animée de la nature in […] Lire la suite

ASSIMILATION & ACCOMMODATION, psychologie

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 578 mots

La réunion de ces deux notions a été proposée par Jean Piaget pour éclaircir et conceptualiser deux aspects fonctionnels qui caractérisent tous les phénomènes d'adaptation au sens le plus général du terme. Les concepts d'assimilation et d'accommodation sont apparus dans des registres objectifs bien différents. Le premier désigne la propriété qu'a la vie de transformer en ses propres substances des […] Lire la suite

ATMOSPHÈRE - La couche atmosphérique terrestre

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 7 818 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Propriétés optiques de l’atmosphère et effet de serre  »  : […] Si l’atmosphère terrestre est un milieu quasi transparent pour la lumière visible, celle à laquelle nos yeux sont sensibles, son opacité à certaines ondes électromagnétiques est un élément essentiel pour le développement de la vie sur notre planète . En effet, c’est ainsi que l’atmosphère tout à la fois nous protège en absorbant les rayonnements solaires les plus dangereux, et nous assure une tem […] Lire la suite

AUTOMATES CELLULAIRES

  • Écrit par 
  • Philippe COLLARD
  •  • 2 328 mots

L'intelligence artificielle (I.A.), en proposant de concevoir des machines dotées de capacités de « raisonnement », constitue la première tentative pour implanter et étudier sur des médias artificiels certaines caractéristiques du monde vivant. Cet objectif trop ambitieux a conduit l'I.A. à un échec relatif. La vie artificielle (V.A.) suit une démarche plus réaliste et pragmatique ; elle propose […] Lire la suite

BERGSON HENRI (1859-1941)

  • Écrit par 
  • Camille PERNOT
  •  • 8 102 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Place de l'homme dans la nature »  : […] L'homme n'est pas un être à part issu d'une origine sublime mais, comme tous les autres vivants, un produit de la vie et de son évolution, au moral et au physique. L'humanité n'est qu'une espèce animale, la dernière apparue et le terme de l'évolution sur la terre. Cependant, l'homme n'est pas le but de l'évolution, car l'élan vital ne poursuivait aucun projet précis ; ni même seulement son aboutis […] Lire la suite

BIODIVERSITÉ

  • Écrit par 
  • Robert BARBAULT
  •  • 4 700 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  De la diversité du vivant au concept de biodiversité »  : […] Que la vie se manifeste sous des formes très diverses est un fait bien connu, et de longue date. Quand ils peignaient des bisons, des lions, des sangliers ou des antilopes, les hommes des cavernes témoignaient déjà, entre autres, de leur connaissance d'un monde vivant diversifié. Depuis lors, les naturalistes, paléontologues, systématiciens, puis écologues et généticiens n'ont cessé de faire état […] Lire la suite

BIOLOGIE - L'être vivant

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  • , Universalis
  •  • 5 064 mots
  •  • 1 média

Le terme « biologie » (β́ιος, vie, et λ́ογος, science) désigne la science qui étudie les êtres vivants, la vie. Il est utilisé, pour la première fois par le médecin allemand Gottfried R. Treviranus (1776-1832), dans Biologie oder Philosophie der lebenden Natur ( Biologie ou Philosophie de la n ature vivante ), ouvrage en six tomes publié à Göttingen en 1802. Pour lui, la biologie envisagera «  […] Lire la suite

BIOLOGIE, en bref

  • Écrit par 
  • François GROS
  • , Universalis
  •  • 945 mots

La prise de conscience de la réalité biologique, c'est-à-dire de ce qui caractérise le vivant par rapport à l'inanimé, remonte sans doute aux premières tentatives des Anciens pour définir et expliquer cette différence. On pense ici à la philosophie naturaliste d'Aristote, aux idées d'Hippocrate, puis de Galien. Leur conception de la vie s'inscrit le plus souvent dans une dimension métaphysique ou […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

18 mars 2022 Belgique. Accord gouvernemental sur le programme énergétique.

Le gouvernement de coalition s’accorde sur un programme énergétique qui prévoit l’accélération de la transition vers les énergies renouvelables, l’investissement dans des « petits réacteurs modulaires » (SMR) et la prolongation de dix ans de la durée de vie de deux des sept réacteurs nucléaires du pays (Doel 4 et Tihange 3), couplée à la construction d’une ou deux centrales à gaz. […] Lire la suite

15 mars 2022 Inde. Polémique au sujet de l'interdiction du port du voile à l'école dans le Karnataka.

Ce jugement apparaît comme un soutien à l’idéologie suprémaciste de l’hindutva qui défend la supériorité du mode de vie hindou, largement majoritaire en Inde – l’Islam constituant la principale minorité. L’interdiction avait suscité de nombreuses manifestations de soutien ou de contestation au cours des semaines précédentes, alors que cinq États du pays s’apprêtaient à renouveler leur Parlement. […] Lire la suite

24 février 2022 France. Condamnation de la France par le comité des droits de l'enfant des Nations unies.

Il estime qu’en ne rapatriant pas ces enfants celle-ci viole ses obligations au regard de la Convention internationale des droits de l’enfant, notamment le « droit à la vie » et le « droit à ne pas subir de traitements inhumains et dégradants ». Depuis mars 2019, onze enfants français sur les quarante-neuf concernés par cette requête ont été ramenés en France, sur un nombre total d’enfants français détenus en Syrie estimés à deux cents. […] Lire la suite

8-17 février 2022 France. Commémoration des victimes de Charonne et adoption de la loi sur les « réparations » à destination des harkis.

Le 15, le Parlement adopte définitivement le projet de loi « portant reconnaissance de la Nation envers les harkis et les autres personnes rapatriées d’Algérie anciennement de statut civil de droit local et réparation des préjudices subis par ceux-ci et leurs familles du fait de l’indignité de leurs conditions d’accueil et de vie dans certaines structures sur le territoire français ». […] Lire la suite

17 février 2022 Belgique. Remise de l'inventaire des œuvres d'art d'origine congolaise acquises abusivement.

En marge du sommet Union européenne-Union africaine, le Premier ministre Alexander De Croo remet à son homologue congolais Jean-Michel Sama Lukonde l’inventaire des quatre-vingt-quatre mille œuvres d’art et objets de la vie quotidienne provenant du Congo qui sont détenus par l’AfricaMuseum (ancien Musée royal de l’Afrique centrale) de Tervuren (Brabant flamand). […] Lire la suite

Pour citer l’article

Georges CANGUILHEM, « VIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 juillet 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/vie/