Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ASSIMILATION & ACCOMMODATION, psychologie

La réunion de ces deux notions a été proposée par Jean Piaget pour éclaircir et conceptualiser deux aspects fonctionnels qui caractérisent tous les phénomènes d'adaptation au sens le plus général du terme.

Les concepts d'assimilation et d'accommodation sont apparus dans des registres objectifs bien différents. Le premier désigne la propriété qu'a la vie de transformer en ses propres substances des substances ingérées ; le terme a été étendu à l'activité psychique générale de mise en forme des données externes hétérogènes. Le second désigne la fonction d'origine réflexe qui régule la vision selon la distance de l'objet ainsi que la capacité qu'a l'organisme de vivre dans des milieux différents, ou bien encore la capacité qu'a l'espèce d'engendrer des variétés selon les « niches écologiques » (on parle alors d'accommodats pour les changements qui surviennent dans le phénotype, tel par exemple le changement de la couleur de la peau qu'est le bronzage ; on parle de « somation » pour la production possible de plusieurs phénotypes à partir d'un même génotype, telles les différentes pigmentations de la peau dans l'espèce humaine).

L'originalité de Piaget a consisté à élargir le sens de ces deux termes. Ils deviendront les aspects complémentaires de l'équilibre « métastable » que constitue toute adaptation (biologique, psychologique ou sociologique). Piaget va jouer analogiquement des deux concepts pour tenter de penser la logique de l'interaction qui lie indissolublement une intériorité et une extériorité. Il en fait des mécanismes opposés, qui permettent de décrire tous les phénomènes de régulation de frontière et d'homéostase. Par cette régulation, un organisme (comme un psychisme) préserve sa forme structurellement stable sur un fond perpétuel d'instabilités, de changements, de bruits, de contradictions, d'obstacles.

Assimilation et accommodation fonctionnent dans l'œuvre de Jean Piaget comme deux des catégories principales de l'organisation. En thèse générale, l'assimilation désigne la réintégration d'éléments externes nouveaux dans une structure interne pré-existante ; l'accommodation, l'adaptation de l'organisme aux variations externes qu'il ne réussit pas à assimiler.

Selon Piaget, c'est le tout intérieur et extérieur qui s'adapte, se transforme, et qui est cause de son devenir organisationnel. La dialectique d'épigenèse qui lie dans une totalité les processus d'assimilation et d'accommodation permettrait en effet de rendre compte des interactions suivantes : « organisme/milieu » en biologie ; « structure de comportement/Umwelt (champ vital) » en éthologie ; « structures psychiques/environnement » en psychologie ; « sujet/objet » dans le domaine de l'épistémologie ; et, enfin, « théories objectives/contextes scientifiques » dans l'histoire des sciences. Selon Piaget, ces cinq oppositions mettent en jeu des transformations de structures, toutes rapportables à une logique d'équilibration entre ordre interne et ordre externe. Le programme piagétien consistera à tenter de dégager les mécanismes régulateurs et adaptatifs propres à chacun de ces domaines et d'en étudier les isomorphismes de structure et les analogies fonctionnelles.

— Alain DELAUNAY

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • PIAGET JEAN (1896-1980)

    • Écrit par Pierre GRÉCO
    • 5 918 mots
    • 1 média
    ...cognitive la raison d'être d'une incontestable vection. Toute action (et toute opération) en se répétant se généralise et s'incorpore des objets nouveaux (assimilation) ; aussi bien se module-t-elle en fonction des particularités de ces objets, à mesure même que l'assimilation ouvre l'accès à ces particularités...

Voir aussi