VIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La vie comme mécanisme

À la fin du Traité de l'homme (1633, mais publié seulement en 1662-1664), Descartes écrit : « Je désire que vous considériez que ces fonctions suivent toutes naturellement, en cette Machine, de la seule disposition de ses organes, ne plus ne moins que font les mouvements d'une horloge ou autre automate, de celle de ses contrepoids et de ses roues ; en sorte qu'il ne faut point à leur occasion concevoir en elle aucune autre Âme végétative ni sensitive, ni aucun autre principe de mouvement et de vie, que son sang et ses esprits agités par la chaleur du feu qui brûle continuellement dans son cœur et qui n'est point d'autre nature que tous les feux qui sont dans les corps inanimés. » Il est assez connu que l'identification par Descartes de l'animal (l'homme physique ou physiologique y compris) à l'automate machiné et machinal est le verso de l'identification de l'âme à la pensée (« Il n'y a en nous qu'une seule âme et cette âme n'a en soi aucune diversité de parties... », Traité des passions, art. 47, 1649) et de la distinction substantielle de l'âme indivisible et de la matière étendue. Si le Traité de l'homme a pu, mieux encore que le résumé qu'en donnait en 1637, dans sa cinquième partie, le Discours de la méthode, faire fonction d'un manifeste pour une physiologie animale purifiée de toute référence à un principe d'animation, c'est parce que, entre-temps, la découverte par W. Harvey de la circulation du sang et la publication de l'Exercitatio anatomica de motu cordis et sanguinis in animalibus (1628) avaient apporté un exemple d'explication hydrodynamique d'une fonction de la vie que bien des médecins, en Italie notamment et en Allemagne, s'étaient efforcés d'imiter, sous forme de projets de modèles artificiels, pour expliquer d'autres fonctions comme la contraction musculaire, ou comme l'équilibration du poisson dans l'eau. En fait, les élèves et disciples de Galilée dans l'Accadémia del Cimento, J. A. Borelli [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 17 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  VIE  » est également traité dans :

VIVANT (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 2 944 mots

Les philosophies du vivant peuvent être classées dans un champ circonscrit par deux positions extrêmes et antagonistes qui ne sont défendues que par un petit nombre d’entre elles : « tout est vivant » ; « rien n’est vivant ». À une extrémité se situent des conceptionsqu’on peut qualifier d’« animistes » ou de « vitalistes », en donnant un sens très large à ces dénominations : elles considèrent que […] Lire la suite

ANIMAUX MODES DE REPRODUCTION DES

  • Écrit par 
  • Catherine ZILLER
  •  • 4 437 mots
  •  • 4 médias

Tout être vivant tend à se conserver en tant qu'individu et à se perpétuer en tant que membre d'une espèce. Ces deux tendances reposent l'une et l'autre sur une faculté fondamentale de la matière vivante, la faculté de se reproduire. La reproduction a pu être définie par Buffon (1748) comme « cette propriété commune à l'animal et au végétal, cette puissance de produire son semblable, cette chaîne […] Lire la suite

ARISTOTE

  • Écrit par 
  • Pierre AUBENQUE
  •  • 23 833 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La vie »  : […] De la nature à la vie, de la vie à l'âme, la transition est, pour Aristote, continue. Nous avons vu que la nature était définie par lui comme principe interne de mouvement, autrement dit comme spontanéité (ainsi, la pierre tend d'elle-même vers le bas). Dès lors, la difficulté n'est pas tellement pour lui d'expliquer le caractère naturel de la vie que de distinguer la nature animée de la nature in […] Lire la suite

ASSIMILATION & ACCOMMODATION, psychologie

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 578 mots

La réunion de ces deux notions a été proposée par Jean Piaget pour éclaircir et conceptualiser deux aspects fonctionnels qui caractérisent tous les phénomènes d'adaptation au sens le plus général du terme. Les concepts d'assimilation et d'accommodation sont apparus dans des registres objectifs bien différents. Le premier désigne la propriété qu'a la vie de transformer en ses propres substances des […] Lire la suite

ATMOSPHÈRE - La couche atmosphérique terrestre

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 7 814 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Propriétés optiques de l’atmosphère et effet de serre  »  : […] Si l’atmosphère terrestre est un milieu quasi transparent pour la lumière visible, celle à laquelle nos yeux sont sensibles, son opacité à certaines ondes électromagnétiques est un élément essentiel pour le développement de la vie sur notre planète . En effet, c’est ainsi que l’atmosphère tout à la fois nous protège en absorbant les rayonnements solaires les plus dangereux, et nous assure une tem […] Lire la suite

AUTOMATES CELLULAIRES

  • Écrit par 
  • Philippe COLLARD
  •  • 2 328 mots

L'intelligence artificielle (I.A.), en proposant de concevoir des machines dotées de capacités de « raisonnement », constitue la première tentative pour implanter et étudier sur des médias artificiels certaines caractéristiques du monde vivant. Cet objectif trop ambitieux a conduit l'I.A. à un échec relatif. La vie artificielle (V.A.) suit une démarche plus réaliste et pragmatique ; elle propose […] Lire la suite

BERGSON HENRI (1859-1941)

  • Écrit par 
  • Camille PERNOT
  •  • 8 102 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Place de l'homme dans la nature »  : […] L'homme n'est pas un être à part issu d'une origine sublime mais, comme tous les autres vivants, un produit de la vie et de son évolution, au moral et au physique. L'humanité n'est qu'une espèce animale, la dernière apparue et le terme de l'évolution sur la terre. Cependant, l'homme n'est pas le but de l'évolution, car l'élan vital ne poursuivait aucun projet précis ; ni même seulement son aboutis […] Lire la suite

BIODIVERSITÉ

  • Écrit par 
  • Robert BARBAULT
  •  • 4 698 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  De la diversité du vivant au concept de biodiversité »  : […] Que la vie se manifeste sous des formes très diverses est un fait bien connu, et de longue date. Quand ils peignaient des bisons, des lions, des sangliers ou des antilopes, les hommes des cavernes témoignaient déjà, entre autres, de leur connaissance d'un monde vivant diversifié. Depuis lors, les naturalistes, paléontologues, systématiciens, puis écologues et généticiens n'ont cessé de faire état […] Lire la suite

BIOLOGIE - L'être vivant

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  • , Universalis
  •  • 5 064 mots
  •  • 1 média

Le terme « biologie » (β́ιος, vie, et λ́ογος, science) désigne la science qui étudie les êtres vivants, la vie. Il est utilisé, pour la première fois par le médecin allemand Gottfried R. Treviranus (1776-1832), dans Biologie oder Philosophie der lebenden Natur ( Biologie ou Philosophie de la n ature vivante ), ouvrage en six tomes publié à Göttingen en 1802. Pour lui, la biologie envisagera «  […] Lire la suite

BIOLOGIE, en bref

  • Écrit par 
  • François GROS
  • , Universalis
  •  • 945 mots

La prise de conscience de la réalité biologique, c'est-à-dire de ce qui caractérise le vivant par rapport à l'inanimé, remonte sans doute aux premières tentatives des Anciens pour définir et expliquer cette différence. On pense ici à la philosophie naturaliste d'Aristote, aux idées d'Hippocrate, puis de Galien. Leur conception de la vie s'inscrit le plus souvent dans une dimension métaphysique ou […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Suisse. Condamnation de Berne par la CEDH. 19 janvier 2021

sanction ne constituait pas une mesure proportionnée à l’objectif de lutte contre la criminalité organisée ni à celui visant à protéger les droits des tiers. Elle condamne la Suisse à verser 922 euros à la requérante pour atteinte à la dignité humaine et au droit au respect de la vie privée et familiale. […] Lire la suite

France. Condamnation d’un propagateur et recruteur djihadiste. 15 janvier 2021

La cour d’assises spéciale de Paris condamne le Suisse d’origine bosniaque connu sous le nom d’Abd’al Muhaymin al-Bosnie à une peine de quinze ans de prison assortie d’une période de sûreté de dix ans et d’une interdiction à vie du territoire français pour « association de malfaiteurs en relation […] Lire la suite

Turquie. Fin du plus important procès lié à la tentative de coup d’État de 2016. 26 novembre 2020

Le plus important procès lié à la tentative de coup d’État de juillet 2016 s’achève avec la condamnation à la prison à vie de trois cent trente-sept des quatre cent soixante-quinze prévenus. Soixante autres sont condamnés à des peines de prison inférieures. Environ cent cinquante mille […] Lire la suite

États-Unis – Israël. Libération d’un espion juif américain. 20 novembre 2020

L’ancien analyste de la marine américaine Jonathan Pollard, de confession juive, coupable d’avoir livré des renseignements à Israël, est libéré après trente années de prison et cinq ans de liberté conditionnelle. Arrêté en novembre 1985, Jonathan Pollard avait été condamné à la prison à vie […] Lire la suite

Éthiopie. Offensive de l’armée fédérale contre le Tigré. 4-28 novembre 2020

, en septembre, à la suite du report à 2021 des élections générales par le pouvoir central, et après le refus des autorités tigréennes de reconnaître la légitimité de celui-ci au-delà de son mandat. Le Front populaire de libération du Tigré (FPLT) au pouvoir à Mekele a dominé la vie politique du pays après […] Lire la suite

Pour citer l’article

Georges CANGUILHEM, « VIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/vie/