VANADIUM

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Vanadium : production primaire

Vanadium : production primaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Productions de niobium, molybdène et vanadium

Productions de niobium, molybdène et vanadium
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Vanadium : alliage et composés

Vanadium : alliage et composés
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Vanadium : propriétés physiques

Vanadium : propriétés physiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tous les médias


Le vanadium métal

Caractéristiques physiques

Il existe deux isotopes naturels : le vanadium 51 (99,75 p. 100), stable, et le vanadium 50 (0,25 p. 100), radioactif de très longue demi-vie (1,4.1017 ans). Vingt-quatre isotopes artificiels sont connus (40V à 45V et 52V à 65V), dont 45V, de demi-vie 329 jours, et 48V, de demi-vie 15,973 5 jours. Les caractéristiques physiques les plus marquantes du vanadium sont indiquées dans le tableau 2.

Vanadium : propriétés physiques

Vanadium : propriétés physiques

Tableau

Propriétés physiques du vanadium. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Caractéristiques mécaniques et technologiques

Le tableau 3 rend compte des caractéristiques mécaniques et technologiques du vanadium non allié ; à l'état pur, il peut être transformé à froid. L'usinage est analogue à celui d'un acier, mais le soudage doit s'effectuer sous argon, soit par le procédé T.I.G., soit par bombardement électronique. La température de transition ductile-fragile est très basse (− 100 0C).

Vanadium : caractéristiques mécaniques

Vanadium : caractéristiques mécaniques

Tableau

Caractéristiques mécaniques du vanadium. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Toutes ces caractéristiques sont fortement affectées par la présence d'éléments interstitiels (O2, N2, C, etc.) qui sont responsables de l'aptitude à la transformation du métal. Cette dernière peut être évaluée soit par la dureté du métal, soit par le rapport des résistivités : ρ à 77 K/ρ à 20 K, comme en témoigne le tableau 4.

Vanadium : influence des éléments interstitiels sur les propriétés mécaniques

Vanadium : influence des éléments interstitiels sur les propriétés mécaniques

Tableau

Influences de la teneur en éléments interstitiels sur les propriétés mécaniques du vanadium. Elle affecte toutes les caractéristiques et notamment l'aptitude à la transformation du métal. Cette dernière peut être estimée soit par la dureté du métal, soit par le rapport des... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Par la purification au four à bombardement électronique, on peut préparer industriellement un excellent vanadium qui, après forgeage à tiède (ou filage pour les ébauches tubulaires), permet d'obtenir, par laminage, tréfilage ou étirage à froid, des tubes, des fils et des tôles ductiles jusqu'à des épaisseurs de quelques dixièmes de millimètre.

Résistance à la corrosion

Le vanadium possède une excellente tenue à la corrosion chimique, mais il est devancé dans les applications soit par les alliages de nickel, soit par les autres métaux du groupe Va, en particulier le tantale. Il est rapidement attaqué par les sels oxydants et les alcalis fondus ; en revanche, il résiste remarquablement aux métaux à l'état liquide, tels que le potassium, le [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  VANADIUM  » est également traité dans :

ACIER - Technologie

  • Écrit par 
  • Louis COLOMBIER, 
  • Gérard FESSIER, 
  • Guy HENRY, 
  • Joëlle PONTET
  •  • 14 167 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Aciers alliés »  : […] Les aciers alliés se distinguent des aciers non alliés par la présence de certains éléments d'alliage (cf. tableau). Les éléments d'alliage agissent sur la structure de l'acier et modifient par là certaines de leurs propriétés, mais ils peuvent aussi attribuer à l'acier des propriétés entièrement nouvelles. Chacun de ces éléments se caractérise par une tendance dominante soit à rester dissous da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acier-technologie/#i_10110

BAUXITES

  • Écrit par 
  • Michel ESTERLE, 
  • Jean-Pierre LAJOINIE
  •  • 3 786 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Utilisations »  : […] Selon leur composition, les bauxites sont diversement utilisées. Comme minerai d'aluminium (de loin la principale utilisation), dans les conditions actuelles, elles ne doivent pas contenir en moyenne plus de 8 p. 100 de silice (SiO 2 ) réactive dans le procédé de traitement et moins de 39 p. 100 d'alumine (A1 2 O 3 ) récupérable par ce même procédé. Pour l'industrie des réf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bauxites/#i_10110

CARBURANTS

  • Écrit par 
  • Daniel BALLERINI, 
  • Jean-Claude GUIBET, 
  • Xavier MONTAGNE
  •  • 10 523 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Les carburants lourds »  : […] Encore appelés « carburants marine », les carburants lourds sont utilisés dans des moteurs Diesel servant à la propulsion des gros navires et développant des puissances comprises entre 2 000 et 50 000 kilowatts. Ils se répartissent en deux grandes catégories : les « distillats » et les « résidus ». Les premiers, plus nobles, sont réservés à l'alimentation des bateaux d'un tonnage moyen, tandis que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carburants/#i_10110

OLIGOÉLÉMENTS

  • Écrit par 
  • Jean LAVOLLAY
  •  • 3 577 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Notion d'oligoélément »  : […] Les progrès de l'analyse chimique conduisirent à la mise en évidence de nombreux autres éléments et à leur détermination quantitative. La question s'est donc posée de savoir quels étaient ceux dont l'existence dans tous les organismes, végétaux et animaux, permettrait de les envisager comme des constituants normaux. Dès 1937, Gabriel Bertrand considérait comme démontré qu'en plus des onze élément […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oligoelements/#i_10110

SULFURIQUE ACIDE

  • Écrit par 
  • Gabriel TRIDOT
  •  • 3 514 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le procédé de contact »  : […] En phase gazeuse homogène, l'oxydation de SO 2 en SO 3 se fait d'après la réaction réversible : Le rendement en SO 3 est proportionnel à la racine carrée de la concentration en oxygène. L'exécution technique du procédé exige donc un large excédent en oxygène. Si l'emploi du platine comme catalyseur était connu depuis longtemps, les procédés dits de contact ne prirent leur essor industriel qu'aprè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acide-sulfurique/#i_10110

VANADINITE

  • Écrit par 
  • Philippe ROSSI
  •  • 240 mots
  •  • 1 média

Chlorovanadate de plomb, de formule chimique 3(V 2 O 5 ,3 PbO)PbCl 2 , cristallisé dans le système hexagonal en individus généralement prismatiques ou tabulaires non clivables. Les cristaux peuvent être creux ou groupés d'une manière analogue à ceux de la pyromorphite. De dureté 3, fragiles, les individus ont un éclat vitreux à adamantin et une couleur du rouge foncé au brun-rouge, en passant par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vanadinite/#i_10110

Voir aussi

Pour citer l’article

Roger DURAND, « VANADIUM », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vanadium/