Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

COMBUSTIBLE NUCLÉAIRE

Articles

  • MAGNÉSIUM

    • Écrit par Maurice HARDOUIN, Michel SCHEIDECKER
    • 4 273 mots
    • 8 médias
    ...Seul le béryllium présente un coefficient plus faible. Le zirconium et l'aluminium sont trois fois plus absorbants, le fer neuf fois plus. Cette propriété a été largement exploitée dans la fabrication des gaines decombustibles de la filière uranium naturel-graphite-dioxyde de carbone.
  • MOX (Mixed Oxide), industrie nucléaire

    • Écrit par Bernard LAPONCHE
    • 1 817 mots

    Le MOX (Mixed Oxide) désigne un combustible constitué d'un mélange d' oxydes de plutonium et d' uranium, utilisé actuellement dans certains réacteurs à eau et uranium enrichi.

  • NUCLÉAIRE - Applications civiles

    • Écrit par Pierre BACHER
    • 6 724 mots
    • 9 médias
    L'utilisation optimale du combustible est devenue une préoccupation majeure des exploitants nucléaires. D'ores et déjà, dans les réacteurs actuels, le taux de combustion, qui matérialise la quantité d'énergie tirée du combustible, à l'origine de 25 à 30 GWj/t, a atteint 45 ou 50, voire 60 GWj/t,...
  • NUCLÉAIRE - Cycle du combustible

    • Écrit par Bernard BOULLIS, Noël CAMARCAT
    • 7 102 mots
    • 9 médias
    L'essentiel des combustibles nucléaires usés provient de l'irradiation, dans les réacteurs électronucléaires, de pastilles d'oxyde d'uranium enrichi (et aujourd'hui aussi, pour partie, d'oxyde mixte d'uranium et de plutonium). En France, du parc des 58  réacteurs de la filière à eau pressurisée qu'exploite...
  • NUCLÉAIRE - Déchets

    • Écrit par Pierre BEREST, Jean-Paul SCHAPIRA
    • 10 965 mots
    • 8 médias
    La France a fait, pour les combustibles usés des centrales nucléaires, le choix du traitement ou recyclage qui détermine une répartition particulière des substances radioactives produites entre déchets et matières. Des 8 000 tonnes d'uranium naturel utilisées chaque année pour fabriquer...
  • NUCLÉAIRE - Démantèlement des installations

    • Écrit par Francis LAMBERT
    • 3 169 mots
    • 2 médias
    Il faut distinguer les laboratoires et usines d'enrichissement isotopique et de fabrication de combustible, qui présentent un risque de contamination sans irradiation, et les installations de retraitement ou de recherche sur les combustibles irradiés ou de fabrication de sources radioactives, où le...
  • NUCLÉAIRE (notions de base)

    • Écrit par Universalis
    • 4 128 mots
    • 18 médias
    La fabrication du combustible puis son retraitement après utilisation dans les réacteurs nucléaires constituent le cycle du combustible.
  • NUCLÉAIRE - Réacteurs nucléaires

    • Écrit par Jean BUSSAC, Frank CARRÉ, Robert DAUTRAY, Jules HOROWITZ, Jean TEILLAC
    • 12 438 mots
    • 9 médias
    Le combustible nucléaire est le plus souvent un mélange de matières fissiles et fertiles : l'uranium naturel par exemple.
  • NUCLÉAIRE - Sûreté des centrales nucléaires

    • Écrit par Bernard LAPONCHE
    • 2 321 mots
    Afin de réaliser la combinaison entre les fissions et la réaction en chaîne, on dispose du combustible sous forme de crayons, de plaques de métal ou d'oxyde d'uranium, naturel ou légèrement enrichi (à plus forte teneur d'uranium 235). Plus les neutrons issus de la fission sont lents, plus ils produisent...
  • PHÉBUS PF

    • Écrit par Michel SCHWARZ
    • 2 903 mots
    • 2 médias
    ...accompagnée de la défaillance des systèmes de sauvegarde, l'eau du circuit primaire entrerait en ébullition, entraînant le dénoyage progressif des crayons de combustible constitués principalement de dioxyde d'uranium. En effet, même après la chute des barres de commande et de sécurité, constituées de matériaux...
  • PLUTONIUM

    • Écrit par Daniel CALAIS, André CHESNÉ
    • 3 883 mots
    • 1 média
    Au cours du fonctionnement du réacteur, il s'opère donc une transmutation de 238U en 239Pu qui s'accumule dans le combustible. Du fait de ses caractéristiques nucléaires, une partie du plutonium 239 subit la fission par les neutrons et une autre partie donne naissance par capture neutronique aux...
  • POLLUTION

    • Écrit par François RAMADE
    • 20 869 mots
    • 15 médias
    La connaissance du cycle du « combustible » nucléaire est indispensable pour comprendre où se situent les principaux risques de pollution (fig. 8).
  • RÉACTEUR NUCLÉAIRE EPR (European Pressurized Reactor)

    • Écrit par Bernard LAPONCHE
    • 1 555 mots
    ...centrales. Tous ces réacteurs appartiennent à la filière des réacteurs à eau pressurisée (R.E.P., en anglais P.W.R. pour Pressurized Water Reactor). Le combustible est de l'oxyde d'uranium (UO2) enrichi à 3,5 p. 100 d'uranium 235 (contre 0,7 p. 100 dans l'uranium naturel) et l'eau joue le double...
  • RÉACTEURS NUCLÉAIRES À SELS FONDUS

    • Écrit par Daniel HEUER, Elsa MERLE-LUCOTTE
    • 2 731 mots
    ...spectre neutronique thermique, par leur modérateur (élément permettant de ralentir la vitesse des neutrons pour assurer une réaction en chaîne efficace). Les installations aujourd'hui en exploitation sont dites de génération II (la première génération regroupant les réacteurs construits avant 1970), principalement...
  • THERMONUCLÉAIRE ÉNERGIE

    • Écrit par Robert DAUTRAY, Pascal GARIN, Michel GRÉGOIRE, Guy LAVAL, Jean-Paul WATTEAU, Joseph WEISSE
    • 19 213 mots
    • 33 médias

    Le xxe siècle nous a appris que l'énergie de fusion thermonucléaire est la source d'énergie du Soleil et de la plupart des autres étoiles. C'est cette énergie qui produit le rayonnement électromagnétique X issu de la région centrale de notre étoile et qui, par diffusion, absorption...

  • THORIUM

    • Écrit par Alfred LECOCQ, Jean-Pierre ZANGHI
    • 2 967 mots
    • 2 médias
    ..., puis à l'uranium 233 qui est fissile. Pour cette raison, on dit que le thorium est un matériau fertile, et il est possible de l'employer comme combustible nucléaire, associé à un matériau fissile comme l'uranium 235 ou le plutonium 239. Il est d'autant plus intéressant que le rapport de régénération...
  • TŌKAI-MURA ACCIDENT NUCLÉAIRE DE (30 sept. 1999)

    • Écrit par Yves LEERS
    • 444 mots
    • 1 média

    Un accident de criticité, c'est-à-dire le déclenchement incontrôlé d'une réaction de fission en chaîne au sein d'un milieu contenant des matières fissiles, s'est produit le 30 septembre 1999 au Japon, à Tōkai-Mura (310 000 habitants, 140 km au nord-est de Tōkyō), dans l'usine de fabrication de...

  • URANIUM

    • Écrit par Bernard BOUDOURESQUES, Jean CARALP, Jeanne LEHMANN, Jean-Louis VIGNES
    • 6 228 mots
    • 9 médias
    Les concentrés d'uranium sont utilisés pour élaborer le combustible nucléaire. La nature chimique de ce dernier est fonction de la filière nucléaire employée. Par exemple, la filière la plus utilisée, particulièrement en France –  réacteur à eau ordinaire sous pression (R.E.P.) – emploie du dioxyde...
  • VANADIUM

    • Écrit par Roger DURAND
    • 2 606 mots
    • 6 médias
    ...(section de capture dix fois plus faible que celle du fer) et à sa bonne tenue dans le sodium liquide, en fait un matériau de choix pour le gainage des combustibles dans les réacteurs à neutrons rapides, spécialement pour les surgénérateurs. Dans la génération de ces réacteurs nucléaires, les alliages...
  • ZIRCONIUM ET HAFNIUM

    • Écrit par Marcel ARMAND
    • 1 798 mots
    • 4 médias
    Le gainage ducombustible des réacteurs à eau constitue l'utilisation la plus importante du zirconium : il s'agit le plus souvent de tubes minces (épaisseur 0,7 mm, diamètre 10-15 mm, longueur 4 m), mais de nombreuses pièces de structure du cœur sont également en alliage de zirconium. Quant au hafnium,...

Médias

Nucléaire : procédé Purex

Nucléaire : procédé Purex

Risques de pollution nucléaire

Risques de pollution nucléaire