HÉPHAÏSTOS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dieu du Feu, fils de Zeus et d'Héra selon plusieurs traditions, Héphaïstos est au contraire, selon la Théogonie d'Hésiode, engendré par la seule Héra (dépitée de la naissance d'Athéna issue du seul Zeus). Cette tradition s'accorde cependant mal avec l'aide qu'Héphaïstos est censé avoir apportée à son père en lui fendant la tête afin de permettre à Athéna de venir au monde.

Héphaïstos

Héphaïstos

dessin

Fils de Zeus et d'Héra, Héphaïstos est un dieu à part. Les Grecs croient qu'Héra l'aurait engendré seule. C'est un dieu boiteux, le seul qui ne soit pas beau sur l'Olympe. Pourtant, on lui connaît plusieurs femmes, dont la belle Aphrodite. Il apprend le travail des métaux et forge le... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Héphaïstos est boiteux : deux légendes expliquent cette infirmité. L'Iliade rapporte qu'au cours d'une querelle entre Zeus et Héra le dieu prit le parti de sa mère. Zeus, furieux, le jeta du haut de l'Olympe. L'Iliade rapporte cependant une autre légende selon laquelle Héphaïstos aurait été boiteux de naissance ; Héra, humiliée de l'infirmité de son fils, l'aurait, pour le dissimuler aux autres Olympiens, lancé du haut du mont ; il tomba dans l'Océan, où il fut recueilli par Téthys et Eurynomé, qui l'élevèrent dans une grotte sous-marine et pour lesquels il fit maints travaux (forgeant en particulier pour Téthys, sa mère, les armes d'Achille). D'une manière générale, l'infirmité du dieu s'accorde bien avec la maîtrise du feu et de ses techniques, avec son double aspect de grand technicien et de grand magicien.

Maître du Feu, Héphaïstos est aussi dieu des Métaux et de la Métallurgie : les volcans sont ses ateliers où travaillent avec lui les Cyclopes : outre les armes d'Achille, il a aussi fabriqué un trône d'or qui emprisonnait ceux qui s'y asseyaient et qu'il envoya à Héra. Aucun prodige technique ne lui est impossible et son secours, dans la guerre de Troie, comme dans la gigantomachie, est toujours décisif.

Quoique infirme, Héphaïstos s'est vu attribuer des femmes d'une grande beauté : dans L'Iliade, il a pour épouse Charis (la Grâce) ; Hésiode lui attribue Aglaé, la plus jeune des Charites. L'Odyssée lui attribue Aphrodite, que Zeus lui a spécialement donnée pour femme : celle-ci devient vite la maîtresse d'Arès, et Héphaïstos prévenu par Hélios, le Soleil qui voit tout, invente un stratagème pour emprisonner les amants. Il dispose un filet invisible autour du lit de la femme ; et, quand les deux amants s'y retrouvent, le filet se referme, les immobilisant. Héphaïstos alors appelle tous les dieux à admirer le spectacle. De honte, Aphrodite s'enfuit, provoquant l'hilarité générale. On attribue plusieurs enfants au dieu parmi lesquels on retiendra plus spécialement Érichtonios, l'un des premiers rois légendaires d'Athènes, né de la Terre et du désir inassouvi d'Héphaïstos pour la déesse vierge, Athéna.

—  Olivier JUILLIARD

Écrit par :

Classification


Autres références

«  HÉPHAÏSTOS  » est également traité dans :

MYTHOLOGIES - Le monde gréco-romain

  • Écrit par 
  • John SCHEID, 
  • Giulia SISSA, 
  • Jean-Pierre VERNANT
  • , Universalis
  •  • 4 799 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les puissances majeures »  : […] Au sommet de l'Olympe, dominant l'Univers, Zeus souverain, maître du Ciel, Père des dieux et des hommes, avec son épouse légitime, l'irascible Héra, la royale, sa propre sœur ; ensuite, les deux frères du prince : Poséidon, seigneur de toutes les eaux, des rivières, de la mer, du fleuve Océan, dont le flux ceinture le monde, Ébranleur du sol, maît […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythologies-le-monde-greco-romain/#i_51204

Pour citer l’article

Olivier JUILLIARD, « HÉPHAÏSTOS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hephaistos/