Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SURRÉALISME (repères chronologiques)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

1917 Le terme « surréaliste » est utilisé pour la première fois par Guillaume Apollinaire (1880-1918) dont la pièce de théâtre Les Mamelles de Tirésias est sous-titrée « Drame surréaliste en deux actes et un prologue ».

Mars 1919 Premier numéro de la revue Littérature dirigé par Philippe Soupault, André Breton et Louis Aragon. Ce dernier y signale brièvement la parution de Vingt-Cinq Poèmes de Tristan Tzara, qui avait fondé à Zurich le mouvement Dada.

Juillet 1923 La représentation du Cœur à gaz de Tristan Tzara donne lieu à un affrontement violent entre dadaïstes (Jacques Baron, René Crevel, Tzara lui-même...) et surréalistes (Paul Eluard, Louis Aragon, Breton...).

29 juillet 1924 Prévenant la constitution d'un « mouvement surréaliste », Michel Leiris note dans son journal : « Le groupement Dada ne va pas tarder à devenir une sorte de succursale freudienne, aussi ennuyeuse que furent les pires chapelles littéraires. Les seuls véritables destructeurs sont des isolés. Dès que l'on se réunit, on bâtit. »

1924 André Breton publie le Manifeste du surréalisme : « Surréalisme, n. m. Automatisme psychique pur par lequel on se propose d'exprimer [...] le fonctionnement réel de la pensée. [...] Ont fait acte de surréalisme absolu MM. Aragon, Baron, Boiffard, Breton, Carrive, Crevel, Delteil, Desnos, Eluard, Gérard, Limbour, Malkine, Morise, Noll, Péret, Picon, Soupault, Vitrac. »

5 mars 1925 Antonin Artaud propose « la disparition de la rubrique Textes surréalistes, de tout texte d'allure surréaliste et qui touche tant soit peu à la vie ». Cette déclaration d'intention constitue sans doute la première source d'un conflit qui conduira, en 1926, à l'exclusion d'Artaud du groupe surréaliste.

1925 Le surréalisme se tourne vers le communisme lors de la guerre du Maroc. À cette occasion, la publication de La Révolution d'abord et toujours fait entrer le surréalisme dans ce que Breton appellera en 1934 sa « phase raisonnante » : « Nous ne sommes pas des utopistes : cette Révolution, nous ne la concevons que sous sa forme sociale. »

6 juin 1928 Le film de Luis Buñuel et Salvador Dalí, Un chien andalou, est présenté pour la première fois en public. Désappointé par les applaudissements que suscita la première projection, Buñuel dénonça dans le numéro 11 de La Révolution surréaliste « la foule imbécile qui a trouvé beau et poétique ce qui, au fond, n'est qu'un désespéré, un passionné appel au meurtre ». Le film sera projeté durant huit mois au Studio 28 à Paris où, se souvenait le cinéaste, il provoqua « des évanouissements, un avortement, [et] plus de trente dénonciations au commissariat ».

1929 André Breton, Second Manifeste du surréalisme, publié dans La Révolution surréaliste. « Au point de vue intellectuel il s'agissait, il s'agit encore d'éprouver par tous les moyens et de faire reconnaître à tout prix le caractère factice des vieilles antinomies destinées à prévenir toute agitation insolite de la part de l'homme [...] » Le texte sera repris en opuscule en 1930.

1936 International Surrealist Exhibition à Londres. « Nations représentées : Amérique, Belgique, Tchécoslovaquie, Danemark, France, Allemagne, Grande-Bretagne, Grèce, Italie, Roumanie, Espagne, Suède, Suisse. » Parmi la soixantaine d'artistes participants : Alexander Calder, Marcel Duchamp, Alberto Giacometti, Pablo Picasso, Henry Moore, Victor Brauner, Constantin Brancusi...

Juillet 1941 Exil d'André Breton à New York durant la guerre (là il retrouve, notamment, Max Ernst, Marcel Duchamp, Yves Tanguy).

1942 Inauguration de la galerie de Peggy GuggenheimArt of this Century, à New York. Les œuvres exposées avaient été acquises par Peggy Guggenheim sur les conseils de Max Ernst, Marcel Duchamp et André Breton. La même année, à l'occasion de l'exposition[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur d'histoire de l'art contemporain à l'université de Brown, Rhode Island (États-Unis)

Classification

Pour citer cet article

Hervé VANEL. SURRÉALISME - (repères chronologiques) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • LA RÉVOLUTION SURRÉALISTE (exposition)

    • Écrit par
    • 892 mots

    En 2002, le surréalisme aura eu les honneurs des cimaises du monde entier : à Londres, à New York et à Paris, les expositions rétrospectives se sont succédé, la première, avec deux étapes, mettant en exergue le désir, la seconde, présentée au Centre Georges-Pompidou du 6 mars au 24 juin 2002, la révolution...

  • GENRES LITTÉRAIRES, notion de

    • Écrit par
    • 1 847 mots
    ...(drame bourgeois, poème en prose, roman poétique...), l'effacement progressif de cette taxinomie infinie, au profit de la notion de « texte ». Le point culminant de cette tendance sera atteint avec le surréalisme, qui ira jusqu'à privilégier l'action (la vie) à une quelconque forme littéraire....
  • ALBERTI MERELLO RAFAEL (1902-1999)

    • Écrit par
    • 1 250 mots
    ...Canto), d'une extraordinaire virtuosité technique et formelle. La crise profonde que traverse Alberti est marquée par l'un des sommets du surréalisme espagnol, Sur les anges (Sobre los ángeles), dont une explication purement formelle, telle qu'on l'a proposée parfois, ne suffit pas à traduire...
  • ALCOOLS (G. Apollinaire) - Fiche de lecture

    • Écrit par
    • 964 mots
    • 2 médias
    S'il est une influence subtile, c'est bien celle que pouvait exercer une lyrique aussi singulière, métissée et intime à la fois. Alcools a marqué ses contemporains par l'audace de sa diversité et la richesse de sa liberté formelle, que les surréalistes contribuèrent à populariser. Mais certaines écritures...
  • ALEIXANDRE VICENTE (1898-1984)

    • Écrit par
    • 1 777 mots
    • 1 média
    ...tentant d'établir un contact entre le corps et l'univers. L'emploi quasi constant de la strophe et du vers courts donne à cette œuvre une allure classique. Le livre suivant marque une rupture formelle et coïncide avec l'avènement d'une période assez fortement imprégnée d'influences surréalistes. ...
  • Afficher les 112 références