Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SOJA

Les marchés du soja

Trois marchés doivent être distingués : celui des graines, celui des tourteaux et celui de l'huile. Ils sont tous en forte progression. Depuis le début des années 2000, les exportations de graines de soja ont plus que doublé, passant de 45 à 90 millions de tonnes, en particulier du fait d'importations chinoises de plus en plus massives. Les exportations de tourteaux de soja ont progressé de leur côté de 35 à 54 millions de tonnes et celles d'huile de soja de 6 à 8 millions de tonnes. Comme ceux des céréales, les cours du soja et de ses produits dérivés ont été marqués par plusieurs envolées spectaculaires depuis les années 2007-2008. Le prix F.O.B. (free on board, c'est-à-dire le prix de la marchandise une fois chargée sur le navire qui va assurer son transport transocéanique), qui sert de référence, se situe aujourd'hui autour de 500 à 600 dollars par tonne alors qu'il stagnait autour de 200 dollars par tonne au tout début des années 2000.

Le Brésil et les États-Unis luttent désormais au coude à coude pour le rang de premier exportateur mondial de graines de soja, devant l'Argentine, le Paraguay et le Canada. Les exportations de l'ensemble des pays du Mercosur (Marché commun du Sud, regroupant les principaux pays d'Amérique du Sud) dépasse celles des États-Unis. Les principaux importateurs sont la Chine, qui absorbe désormais plus de 60 p. 100 des importations mondiales de graines de soja en raison de l'essor de ses élevages industriels, et l'Union européenne, très fortement déficitaire dans ce domaine, très loin devant le Japon et le Mexique.

Soja : exportations de graines

Soja : exportations de graines

Soja : importations de graines

Soja : importations de graines

Soja : exportations et importations de tourteaux (2012-2013)

Soja : exportations et importations de tourteaux (2012-2013)

En ce qui concerne le commerce des tourteaux de soja, les pays du Mercosur, dont la politique consiste à exporter le plus possible des produits transformés – incluant de la valeur ajoutée – que des produits bruts, arrivent nettement en tête : ils réalisent ensemble plus de 70 p. 100 des exportations mondiales de tourteaux de soja. Les États-Unis, qui ne réalisent que moins de 20 p. 100 des exportations mondiales de tourteaux de soja, continuent à exporter surtout des graines de soja, c'est-à-dire un produit brut non transformé. Le principal importateur mondial de tourteaux de soja est l'Union européenne. Elle est suivie de très loin par l'Indonésie, la Thaïlande, le Vietnam et l'Iran. Plutôt que des produits déjà transformés, la Chine importe des graines de soja qu'elle transforme elle-même en tourteaux et en huile.

Pour l'huile de soja, les principaux exportateurs sont l'Argentine et le Brésil et les principaux importateurs sont la Chine, l'Inde et l'Union européenne. L'huile de soja est aujourd'hui devancée par l'huile de palme, qui provient principalement d'Indonésie et de Malaisie. Dans ce domaine, le soja est défavorisé par rapport au palmier à huile en raison de teneurs en lipides nettement plus faibles.

Contrairement au maïs ou au colza, le soja demeure encore assez peu utilisé pour produire du biocarburant, mais, à l'avenir, il pourrait l'être davantage aux États-Unis, au Brésil et en Argentine.

— Jean-Paul CHARVET

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur émérite à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, membre de l'Académie d'agriculture de France

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Soja : la plante

Soja : la plante

Champ de soja

Champ de soja

Champs de soja

Champs de soja

Autres références

  • ARGENTINE

    • Écrit par Jacques BRASSEUL, Universalis, Romain GAIGNARD, Roland LABARRE, Luis MIOTTI, Carlos QUENAN, Jérémy RUBENSTEIN, Sébastien VELUT
    • 37 033 mots
    • 18 médias
    ...grands propriétaires, qui cultivent plusieurs centaines d'hectares, changent souvent de productions en fonction des marchés. Depuis la fin des années 1980, le soja apparaît comme une culture conquérante, dont la production s'étend sur la Pampa et, au-delà, vers le nord. Ce développement s'explique par le...
  • CHINE - Les régions chinoises

    • Écrit par Pierre TROLLIET
    • 11 778 mots
    • 3 médias
    L'associationsoja-gaoliang caractérise l'agriculture de ces plaines. Mais elle ne rend pas bien compte des vocations multiples de ces régions. Certes, dans l'ensemble, soja-gaoliang-millets, cultivés en été, souvent en rotation triennale, occupent la majeure partie des terres cultivées, mais, tandis...
  • COLZA

    • Écrit par Jean-Paul CHARVET
    • 4 235 mots
    • 9 médias
    ...années 1960 un pays grand consommateur d’huile de colza, et le Mexique (1,5 million de tonnes). Toutes ces zones sont également de gros importateurs de soja, ce qui exprime des déficits importants dans le domaine de la production d’oléo-protéagineux. En France, le développement de la production de colza...
  • CORN BELT ou CORN-SOY BELT

    • Écrit par Jean-Paul CHARVET
    • 786 mots

    Le Corn Belt, littéralement « ceinture de maïs », situé au sud de Chicago et des Grands Lacs d’Amérique du Nord, figure, avec la Pampa argentine, parmi les principaux greniers du monde. Traversé par la haute vallée du Mississippi et centré sur les États de l’Indiana, de l’Illinois et...

  • Afficher les 13 références

Voir aussi