NORD MER DU

Médias de l’article

Partage de la mer du Nord entre puissances riveraines

Partage de la mer du Nord entre puissances riveraines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Lac proglaciaire

Lac proglaciaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Rias en bouteille et ombilics de surcreusement

Rias en bouteille et ombilics de surcreusement
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Marées de la mer du Nord

Marées de la mer du Nord
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tous les médias


Mer épicontinentale peu profonde, grande comme la France, riche en poisson, bordée par des pays densément peuplés dont l'activité industrielle est ancienne, la mer du Nord est plus un lien qu'une frontière entre les pays riverains : à plusieurs reprises, des États supranationaux ont rassemblé des territoires situés de part et d'autre, et l'entrée de la Grande-Bretagne et du Danemark dans le Marché commun a fait de la mer du Nord une sorte de lac de la Communauté européenne. La découverte de gisements de produits minéraux (pétrole, gaz) a considérablement accru son intérêt économique pour l'Europe.

Limites et nomenclature

La mer du Nord est bordée à l'ouest par la Grande-Bretagne, les îles Orcades et les îles Shetland, à l'est par la Belgique, les Pays-Bas, l'Allemagne, le Danemark et la Norvège. Au sud, le détroit du pas de Calais la sépare de la Manche. Au nord, les limites sont moins précises : à la différence des autres détroits danois, le Skagerrak est généralement considéré comme un golfe de la mer du Nord ; quant à la limite avec la mer de Norvège, on peut la tracer, assez arbitrairement, le long du parallèle 610 N, entre la région de Bergen et les Shetland.

Partage de la mer du Nord entre puissances riveraines

Partage de la mer du Nord entre puissances riveraines

dessin

Le partage de la mer du Nord entre les puissances riveraines. Bien que les eaux soient encore internationales au-delà d'une certaine distance des côtes, les puissances riveraines se sont déclarées souveraines sur le fond de la mer, qui a été partagé entre elles selon la règle de la plus... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Dans ces limites, la mer du Nord a 1 100 km du nord au sud, avec une largeur habituellement comprise entre 500 et 600 km, mais qui atteint 900 km entre la côte suédoise et le fond du Firth of Forth. La superficie est de l'ordre de 550 000 km2.

La partie centrale n'a pas de nom particulier : elle est accidentée par le Dogger Bank, relief très étendu fréquenté par les chalutiers, et par des dépressions allongées dont la plus marquée est le Devil's Hole. La partie sud, resserrée entre les Pays-Bas et l'Est-Anglie, porte le nom de « baie Flamande », tandis que celui de « baie Allemande » est donné au secteur enserré entre le Danemark et la Frise. Au pied des côtes norvégiennes, une profonde dépression est appelée « auge Norvégienne » : les profondeurs y dépassent partout 200 m, atteignant localement 700 m, alors que partout ailleurs elles n'atteignent que rarement 100 m, et se tiennent [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  NORD MER DU  » est également traité dans :

ABERDEEN

  • Écrit par 
  • Claude MOINDROT
  •  • 201 mots
  •  • 2 médias

Située sur la mer du Nord, à l'embouchure (aber) de la Dee, Aberdeen, troisième ville d'Écosse (206 800 hab. en 2006), est la grande ville la plus septentrionale de Grande-Bretagne (570 de latitude nord). Premier port de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aberdeen/#i_24350

BRAER MARÉE NOIRE DU (janv. 1993)

  • Écrit par 
  • Christophe ROUSSEAU
  •  • 529 mots
  •  • 1 média

20 kilomètres et s'échoue vers 11h20 à l'ouest de Sumburgh Head, au sud des îles Shetland. Il se brise progressivement, laissant échapper sa cargaison, constituée de 84 500 tonnes de pétrole brut dans la mer du Nord et de 1 700 tonnes de fioul lourd de propulsion. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maree-noire-du-braer/#i_24350

BRUGES

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 1 865 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'essor »  : […] et xiie siècles, les marées de la mer du Nord atteignaient la ville. À partir de 1180, un large chenal, le Nouveau Zwin, fut creusé par la mer et atteignit ce qui fut plus tard la ville de Damme (dam signifie « barrage »). Le comte de Flandre y fit construire la première écluse à sas d'Europe. Bruges fut relié à Damme par un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruges/#i_24350

DÉCOUVERTE D'HYDROCARBURES EN MER DU NORD

  • Écrit par 
  • Bernard BENSAID, 
  • Guy MAISONNIER
  •  • 484 mots
  •  • 1 média

La mer du Nord est divisée en cinq secteurs biens distincts qui appartiennent respectivement au Royaume-Uni, à la Norvège, au Danemark, aux Pays Bas et à l'Allemagne. Les zones britannique et norvégienne concentrent à elles seules 90 p. 100 des réserves pétrolières et gazières […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-d-hydrocarbures-en-mer-du-nord/#i_24350

DUNKERQUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 716 mots
  •  • 2 médias

Dunkerque, ville de 92 510 habitants, est le centre d'une agglomération industrielle et portuaire de 180 000 habitants (en 2012) qui s'étend en bordure de la mer du Nord, entre l'estuaire de l'Aa et la frontière belge […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dunkerque/#i_24350

EKOFISK ACCIDENT PÉTROLIER D' (22 avril 1977)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 492 mots

En fin de journée du 22 avril 1977, la plate-forme Bravo du champ pétrolier d'Ekofisk, au centre de la mer du Nord, entrait en éruption, libérant sans retenue le gaz et le pétrole du gisement exploité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accident-petrolier-d-ekofisk/#i_24350

ÉPICONTINENTALES MERS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 1 835 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Hydrologie »  : […] les marnages. C'est ainsi qu'en Manche, et dans le sud de la mer du Nord, les courants de marée sont généralement, lors de la vive-eau, supérieurs à deux nœuds (un mètre par seconde). Ils sont encore plus forts dans les détroits (pas de Calais, détroit d'Ormouz). Ces courants sont souvent plus rapides le long de certains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mers-epicontinentales/#i_24350

EUROPE - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Pierre RAT
  •  • 10 014 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'avant-pays »  : […] Des parties sont restées subsidentes : des lacs s'y installent ainsi que des golfes marins aux rivages fluctuants et parfois indécis avec mangrove, lagunes saumâtres... C'est le cas de la mer du Nord, dont les avancées hésitantes et répétées sur le bassin anglo-franco-belge et sur l'Allemagne sont à l'origine des étages classiques du Paléogène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geologie/#i_24350

GAZ NATUREL

  • Écrit par 
  • Bernard CLÉMENT, 
  • François DEBIEN, 
  • Évrard DE FOSSEUX, 
  • Jean-Pierre PERRET, 
  • Odile PUYRAIMOND, 
  • Patrick de RENÉVILLE, 
  • Michel RICHARD
  •  • 16 819 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre «  Histoire »  : […] monde avec celles de Panhandle (Texas), de Hassi R'Mel (Algérie) et d'Urengoye (Sibérie). Il s'est ensuite accéléré avec la mise en production, dans les années 1960, des premiers gisements découverts en mer du Nord (West Sole, en 1967, dans la partie britannique ; Cod en 1968 et Ekofisk en 1969 dans la partie norvégienne). La mise en exploitation, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaz-naturel/#i_24350

NORD-PAS-DE-CALAIS

  • Écrit par 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 4 691 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'espace naturel »  : […] sud et au nord deux cuvettes de subsidence : le bassin parisien et le bassin anglo-belge. Sa ligne de faîte partage les eaux entre la Manche, dans laquelle se jettent les petits fleuves côtiers (Authie, Canche, Liane), et la mer du Nord vers laquelle se dirigent l'Aa et les deux grands collecteurs régionaux : l'Escaut (dont sont tributaires la Lys […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nord-pas-de-calais/#i_24350

NORVÈGE

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  •  • 24 727 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « L'ère du pétrole »  : […] aussi par la mise en exploitation des gisements de pétrole et de gaz découverts dans la mer du Nord quelques années auparavant. Grâce à cette richesse providentielle, la Norvège, qui était l'un des pays les plus pauvres de l'Europe occidentale au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, devait devenir une grande puissance énergétique et l'une des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norvege/#i_24350

OFFSHORE - Installations offshore

  • Écrit par 
  • Bernard ANDRIER, 
  • Philippe OZANNE
  •  • 12 608 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les plates-formes métalliques fixes (ou « jackets ») »  : […] les prédispose à résister aux plus fortes houles. La plate-forme de Magnus en mer du Nord, par 186 mètres d'eau et dans des conditions de mer très dures (vagues de tempête de 30 m de hauteur), et celle de Bullwinkle (55 000 t d'acier) dans le golfe du Mexique, par 412 mètres de profondeur dans une mer plus clémente, restent des records en la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/offshore-installations-offshore/#i_24350

OFFSHORE - Démantèlement des plates-formes pétrolières

  • Écrit par 
  • Emmanuel GARLAND
  •  • 3 176 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La mer du Nord »  : […] En mer du Nord, la situation est quelque peu différente. En effet, les gisements sont situés dans des eaux nettement plus profondes et aux conditions océano-météorologiques très difficiles. Les plates-formes y ont donc une tout autre dimension, les plus importantes étant en béton. Les travaux de démantèlement y sont autrement plus lourds et plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/offshore-demantelement-des-plates-formes-petrolieres/#i_24350

PÉTROLE - Géographie du pétrole

  • Écrit par 
  • Christophe BÉLORGEOT
  •  • 5 063 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'Europe »  : […] qui s'est essentiellement traduite par le développement de l'exploitation de la mer du Nord, la production européenne de pétrole étant multipliée par 16 entre 1973 et 1998 (20 Mt en 1973, 325 Mt en 1998). Toutefois, l'exploitation des gisements de la mer du Nord se fait dans des conditions bien plus difficiles que pour ceux du golfe de Guinée ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrole-geographie-du-petrole/#i_24350

RHIN

  • Écrit par 
  • Gabriel WACKERMANN
  •  • 2 668 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Aspects physiques »  : […] d'années, jusque dans la plaine nord-européenne où le fleuve se déverse dans la mer du Nord avec un débit moyen de 2 200 mètres cubes par seconde. Son régime fluvial est rythmé principalement par les Alpes d'une part, qui lui assurent dans l'ensemble une importante alimentation printanière inhérente à la fonte des neiges et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhin/#i_24350

ROYAUME-UNI - Géologie des îles Britanniques

  • Écrit par 
  • Frederick Wiar DUNNING
  •  • 4 171 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La couverture récente atteinte par le plissement alpin »  : […] l'Irlande du Sud-Ouest. La dépression du Nord-Est n'est que le bord du grand bassin de la mer du Nord, où la puissance de la couverture récente dépasse 4 500 m. Le bassin de la mer du Nord est remarquable par l'étendue et la grande puissance des argiles tertiaires et quaternaires disposées en un synclinal orienté au nord-nord-ouest et par le nombre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-geologie-des-iles-britanniques/#i_24350

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Pierre PINOT, Alain PERRODON, « NORD MER DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-du-nord/