ALLEMAGNE (Géographie)Géographie économique et régionale

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
CapitaleBerlin 3
Note : Certains ministères sont installés à Bonn. La Cour constitutionnelle siège à Karlsruhe
Langue officielleallemand
Unité monétaireeuro (EUR)
Population83 200 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)357 582

L'Allemagne de Berlin : différente et semblable : le titre de l'ouvrage du politologue Alfred Grosser (2002) exprime les paradoxes de la construction historique du pays et renvoie à leurs multiples implications sur l'organisation territoriale. Finalistes et déterministes, les théories explicatives du Sonderweg (la « voie particulière ») ne suffisent pas à expliquer les contradictions pourtant avérées de l'histoire politique et économique allemande : l'unification tardive et l'idée précoce de nation ; l'ombre des totalitarismes et l'intégration pionnière dans l'Europe démocratique et communautaire ; l'industrialisation massive et la conscience aiguë de l'aménagement de l'espace et de l'environnement ; le libéralisme économique et l'intervention de l'État-providence, etc. En fait, comme ailleurs sur le continent européen, la distribution des hommes et des activités se fonde sur des héritages territoriaux anciens, mais qui, au cœur de l'Europe centrale, ont été façonnés par la situation géographique de contacts et de carrefours, tant naturels que culturels. Aujourd'hui, les disparités socio-économiques, accentuées par les difficultés qui ont accompagné l’intégration de l’ex-RDA, peinent à se résorber. Les dynamiques territoriales contemporaines sont tributaires des mutations sectorielles de l'économie, de l'évolution des comportements sociaux et de la globalisation en cours, autant de faits qui contribuent à la communauté de destin des pays européens.

Nation et territoire

« L'Allemagne, mais où est-elle ? » À l'époque des guerres contre la France révolutionnaire, cette épigramme de Schiller et de Goethe (1796) raille l'institution moribonde du Saint Empire et déplore l'éclatement politique des pays de culture germanique (Kulturnation). À la fin du xviiie siècle, l'affirmation d'un sentiment national allemand, alors porté par l'Aufklärung (renouveau philosophique du xviiie siècle souvent associé à l'âge des Lumières), souligne déjà l'un des problèmes géopolitiques majeurs de l'Europe, celui de la longue indétermination territoriale de l'Allemagne.

Une unification politique tardive

Depuis la réunification de l'Allemagne, le 3 octobre 1990, le pays s'étend sur environ 357 000 kilomètres carrés, du Rhin à l'Oder, et de la Frise du Nord aux Alpes de l'Allgäu. Pourvu d'une double façade maritime, sur la mer du Nord et la mer Baltique, il partage 3 790 kilomètres de frontières terrestres avec neuf autres États de l'Europe occidentale et centrale. L'Allemagne appartient ainsi à la Mitteleuropa : au sens premier du terme, elle est un pays du « milieu » dont les frontières longtemps mouvantes ont toujours transgressé les limites naturelles et les ensembles économiques de l'Europe centrale. Contrairement à la plupart des autres grands États européens, son unité politique a été tardive et ses limites, encore incertaines jusqu'à une période récente, ont été dessinées par des bouleversements territoriaux considérables.

Le traité de Verdun (843) qui consacre le partage de l'Empire de Charlemagne constitue l'acte de naissance de l'Allemagne. Le royaume de Germanie réunit alors les quatre grandes tribus ou Stämme (Francs, Souabes, Bavarois et Saxons) auxquelles se joignent ensuite les Frisons et les Thuringiens. Cependant, la royauté allemande privilégie une vocation impériale qui s'accommode du morcellement territorial, si bien que l'Allemagne reste pendant près de neuf cents ans une confédération de principautés et de villes libres, avec, à sa tête, un monarque électif. Ce n'est qu'au xixe siècle que s'engage véritablement un processus de construction politique unitaire, qui s'effectue d'ailleurs sous tutelle et dans le cadre de la rivalité austro-prussienne. En 1806, Napoléon entreprend la vassalisation des États allemands. La victoire contre l'Autriche (1805), puis contre la Prusse (1806) lui permet de supprimer une centaine de principautés et d'instituer sur les ruines du Saint Empire une Confédération du Rhin qui finit par s'étendre à toute l'Allemagne, à l'exception de la Prusse, mais qui se désagrège rapidement après la défaite de Leipzig en 1813. Le Congrès de Vienne (1814-1815) organise alors les États d'Europe centrale en une Confédération germanique. Pourtant, malgré l'instauration d'une union douanière (Zollverein de 1834), cette construction politique est fragilisée par les ambitions hégémoniques de la Prusse, l'échec des révolutions libérales de 1848 et le retrait de l'Autriche vaincue en 1866.

L'unité allemande se réalise véritablement sous l'égide de la Prusse, par le contrôle de la Confédération de l'Allemagne du Nord et à l'occasion de la guerre de 1870-1871. Le Reich de Bismarck intègre par le haut, grâce à un système politique souple de type fédéral, un vaste ensemble territorial qui s'étend de la Lorraine à la Prusse orientale, mais laisse à l'écart la Bohême et l'Autriche. À la fin de la Première Guerre mondiale, il doit néanmoins céder le septième de son territoire au bénéfice de la France (Alsace-Lorraine), de la Belgique (Eupen et Malmédy), du Danemark (Schleswig du Nord) et de la Pologne (Posnanie), tandis que le pays est coupé en deux par le « corridor de Dantzig », l'accès à la mer de la Pologne ressuscitée. Les conséquences de la Seconde Guerre mondiale sont plus importantes encore. Suite à la perte des territoires situés à l'est de la ligne Oder-Neisse, en faveur de la Pologne une nouvelle fois reconstituée (Prusse orientale, Silésie, Poméranie orientale, ainsi qu'une partie du Brandebourg), la superficie de l'Allemagne est réduite d'un quart par rapport à la période qui précède les annexions du IIIe Reich. Et surtout, le pays est occupé par les armées alliées et est divisé en quatre zones d'occupation à la conférence de Potsdam de juillet-août 1945. Auparavant tracée par le protocole de Londres du 12 septembre 1944 le long de limites politiques traditionnelles entre d'anciens royaumes ou duchés, et non au point de jonction des armées alliées situé beaucoup plus à l'est, la ligne de démarcation qui sépare les zones occidentales de la zone soviétique devient en 1949, suite aux premiers épisodes de la guerre froide et au conflit sur le statut spécial de Berlin, une [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 19 pages

Médias de l’article

Port de Hambourg

Port de Hambourg
Crédits : I. Pompe/ LOOK/ Getty

photographie

Allemagne unie : population

Allemagne unie : population
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Allemagne unie : espace industriel

Allemagne unie : espace industriel
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Allemagne unie : espaces ruraux

Allemagne unie : espaces ruraux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur de géographie, enseignant-chercheur, université de Perpignan Via Domitia

Classification

Autres références

«  ALLEMAGNE  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Géographie) - Aspects naturels et héritages

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 8 234 mots
  •  • 5 médias

L'Allemagne, qui s'affirme au xixe siècle comme une grande puissance économique, surtout après la victoire de 1870-1871 sur la France, connaît à cette époque une explosion industrielle et urbaine. De nouvelles villes apparaissent dans les Reviere (régions industrielles). La Gründerzeit fait croire que l'expansio […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

  • Écrit par 
  • Pierre-Roger GAUSSIN
  •  • 14 149 mots
  •  • 7 médias

Plus de six siècles séparent la Germanie héritée des Carolingiens de cette « fédération de princes » qu'est l'Allemagne de la Réforme. L'histoire de cette longue période offre le contraste entre une politique vainement hantée par l'idée d'empire et la lente formation de la société allemande.Le […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne du XVIe et du XVIIe s.

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 6 502 mots
  •  • 6 médias

Entre 1519 et 1648 apparaissent en Allemagne de profondes transformations. Pendant qu'à l'ouest s'opère l'élaboration de puissantes monarchies, Espagne, France, Angleterre, persiste en Allemagne l'état féodal marqué par les progrès de l'oligarchie réduisant l'Empereur à l'impuissance et le peuple à la servitude. S'y ajoute au début du siècle la division religieuse, aux résonances sociales rapideme […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

  • Écrit par 
  • Michel EUDE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 26 856 mots
  •  • 39 médias

On ne saurait exagérer l'importance de la date de 1648 dans l'histoire de l'Allemagne. Non que les traités de Westphalie, en dépit d'une légende tenace, aient instauré un « nouvel ordre européen » : ils sont avant tout un règlement des questions allemandes à l'issue de la longue période – quelque 1 […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République démocratique allemande

  • Écrit par 
  • Georges CASTELLAN, 
  • Rita THALMANN
  •  • 19 315 mots
  •  • 6 médias

La Deutsche DemokratischeRepublik (D.D.R., en français R.D.A.) s'est comportée, de sa création en 1949 à la chute du Mur de Berlin en 1989, comme la démocratie populaire la plus fidèle à […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République fédérale d'Allemagne jusqu'à la réunification

  • Écrit par 
  • Alfred GROSSER, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 16 229 mots
  •  • 10 médias

Stabilité et changement rythment l'évolution de la république fédérale d'Allemagne (R.F.A.), fondée en 1949.Stabilité n'est pas synonyme d'immobilité. Le jeu des partis politiques allemands s'est considérablement simplifié en passant du pluralisme au tripartisme, en évoluant du centre droit vers le centre gauche après 1969 puis en revenant au centre droi […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - Le processus de réunification

  • Écrit par 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 2 709 mots
  •  • 4 médias

Pour la seconde fois en cent vingt ans, l'Allemagne retrouve son unité, en 1990. C'est la Prusse qui a unifié le pays après les guerres contre le Danemark, l'Autriche et la France. L'unité n'a été proclamée ni à Berlin ni même sur le territoire allemand, mais dans la galerie des Glaces du château de Versailles, le 18 janvier 1871, pendant que les troupes prus […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - L'Allemagne unie

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LE GLOANNEC
  •  • 7 695 mots
  •  • 1 média

La guerre froide a fait de l'Europe un théâtre majeur des relations Est-Ouest, où s'affrontent États-Unis et Union soviétique. Au cœur de cette Europe, l'Allemagne, divisée, n'est pas souveraine, mais elle n'en est pas moins essentielle, en tant que pièce maîtresse de l'Alliance atlantique, principale […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - L'économie allemande depuis la réunification

  • Écrit par 
  • Hans BRODERSEN
  •  • 6 021 mots
  •  • 7 médias

La réunification économique interallemande de 1990 est-elle un échec, un semi-échec ou une réussite ? Quel bilan économique tirer après plusieurs décennies d'efforts pour intégrer les territoires de l’ancienne république démocratique allemande (RDA) dans la compétition mondiale ? L'Allemagne a-t-elle digéré ces efforts et sera-t-elle en mesure de maintenir, voire d'accroître, ses positions alors q […] Lire la suite

ALLEMAGNE - Les institutions

  • Écrit par 
  • Stéphane SCHOTT
  •  • 4 225 mots

Les institutions de la république fédérale d’Allemagne sont définies par la Loi fondamentale (L.F.), ou Grundgesetz, du 23 mai 1949. Pensé à l’origine comme une Constitution provisoire pour l’Allemagne de l’Ouest, le Grun […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Guillaume LACQUEMENT, « ALLEMAGNE (Géographie) - Géographie économique et régionale », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-geographie-geographie-economique-et-regionale/