PORTUGAL, chronologie contemporaine

 

2016

24 janvier 2016
Portugal. Élection de Marcelo Rebelo de Sousa à la présidence de la République.

Candidat du Parti social-démocrate (centre droit) et du Parti populaire (conservateur), Marcelo Rebelo de Sousa est élu président avec 52 p. 100 des suffrages. Il devance largement son principal adversaire, le candidat indépendant António Sampaio da Nóvoa, soutenu par le Parti communiste des travailleurs portugais (maoïste) et le mouvement écologiste Libre, qui remporte 22,9 p. 100 des voix. La ca […] Lire la suite

2015

10-24 novembre 2015
Portugal. Chute du gouvernement de centre droit.

Le 10, le Parlement adopte une motion de censure à l’encontre du gouvernement de centre droit de Pedro Passos Coelho, par 123 voix contre 107. La coalition sortante arrivée en tête aux élections législatives d’octobre avait été reconduite en dépit de la perte de sa majorité parlementaire. Pour la première fois depuis la restauration de la démocratie en 1974, les formations de gauche – Parti social […] Lire la suite

4-22 octobre 2015
Portugal. Élections législatives sans majorité claire.

Le 4, la coalition de centre droit « Portugal en avant », formée du Parti social-démocrate (P.S.D.) du Premier ministre sortant Pedro Passos Coelho et du Centre démocratique et social-Parti populaire de Paulo Portas, en forte perte d’audience, arrive toutefois en tête aux élections législatives avec 36,9 p. 100 de suffrages et 102 sièges sur 230. La coalition gouvernementale, qui perd la majorité  […] Lire la suite

2014

24 novembre 2014
Portugal. Mise en examen de l'ancien Premier ministre socialiste José Socrates.

Le 24, l'ancien Premier ministre socialiste José Socrates, au pouvoir de 2005 à 2011, est mis en examen pour fraude fiscale, blanchiment de capitaux et corruption, et placé en détention provisoire.  […] Lire la suite

1er-7 août 2014
Portugal. Sauvetage public de la banque Banco Espirito Santo.

Le 1er, le titre de Banco Espirito Santo (B.E.S.), après avoir perdu 73 p. 100 de sa valeur en une semaine, est suspendu à la Bourse de Lisbonne.Le 3, le gouvernement et la Banque du Portugal, en accord avec Bruxelles, présentent un plan de sauvetage de l'ancienne première banque nationale. Celle-ci est scindée en deux. B.E.S. est chargée de liquider les actifs toxiques – au […] Lire la suite

17 mai 2014
Portugal. Sortie du programme d'aide financière européenne.

Après l'Irlande et l'Espagne en 2013, le Portugal sort à son tour du programme d'aide financière européenne lancé en mai 2011, pour un montant de 78 milliards d'euros, sous la tutelle de la « troïka » – Commission européenne, Banque centrale européenne et F.M.I. […] Lire la suite

2013

1er-21 juillet 2013
Portugal. Crise politique.

Le 1er, le ministre des Finances Vítor Gaspar, principal artisan des mesures d'austérité imposées au pays depuis mai 2011 par l'Union européenne et le F.M.I. en échange d'un plan de sauvetage de 78 milliards d'euros, démissionne en raison des fortes oppositions à sa politique et des mauvais résultats économiques. Le 2, le ministre des Affaires étrangères Paulo Portas, chef d […] Lire la suite

2012

6-27 septembre 2012
Union européenne. Feu vert pour le traité budgétaire et nouveaux plans d'austérité.

Le 6, le président de la Banque centrale européenne (B.C.E.) Mario Draghi détaille son plan de rachat de la dette publique des États en difficulté sur le marché, annoncé en août, afin de stopper la spéculation et l'envolée des taux d'intérêt dont sont victimes ces pays. Il ne fixe aucune limite à ces rachats, qu'il conditionne à l'appel des pays concernés aux fonds de soutien européens et à leur a […] Lire la suite

2-30 mars 2012
Union européenne. Mesures de sauvetage et montée du mécontentement social dans la zone euro.

Le 2, lors du Conseil européen réuni à Bruxelles, les chefs d'État et de gouvernement des pays membres – Royaume-Uni et République tchèque exceptés – signent le traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (dit pacte budgétaire), qui renforce la discipline budgétaire en Europe. Le 9, la Grèce annonce la conclusion d'un accord avec ses créanciers privés sur la restructuration des 206  […] Lire la suite

14 février 2012
Union européenne. Dégradation de la note de six États de la zone euro.

L'agence de notation Moody's dégrade les notes de l'Italie, de l'Espagne, du Portugal, de la Slovénie, de la Slovaquie et de Malte. En revanche, elle maintient la note AAA de la France, tout en l'assortissant d'une perspective négative.  […] Lire la suite

13-30 janvier 2012
Union européenne. Dégradation de la note de neuf États de la zone euro.

Le 13, l'agence de notation Standard & Poor's dégrade la note de neuf États de la zone euro. La France et l'Autriche passent de AAA à AA+; la Slovénie de AA– à A+; l'Espagne de AA– à A; la Slovaquie de A+ à A; Malte de A à A–; l'Italie de A à BBB+; Chypre de BBB à BB+; le Portugal de BBB– à BB.Le 16, l'agence abaisse, en conséquence, la note du Fonds européen de stabilité financière (F.E.S.F.) de  […] Lire la suite

2011

5-30 juin 2011
Portugal. Victoire de l'opposition de centre droit aux élections législatives.

Le 5, le Parti social-démocrate (P.S.D., centre droit) de Pedro Passos Coelho remporte les élections législatives anticipées convoquées à la suite de la démission, en mars, du gouvernement du socialiste José Sócrates, au pouvoir depuis mars 2005. Il obtient 38,6 p. 100 des suffrages et 108 sièges sur 230. Le Parti socialiste arrive en deuxième position, avec 28 p. 100 des voix et 74 élus. Le Centr […] Lire la suite

3-20 mai 2011
Portugal. Validation du plan de sauvetage financier.

Le 3, le Premier ministre socialiste José Sócrates, qui a démissionné en mars dernier, présente le plan de sauvetage financier conclu avec l'Union européenne (U.E.) et le F.M.I. Ces instances acceptent de prêter à Lisbonne 78 milliards d'euros sur trois ans, contre un programme d'assainissement des finances publiques visant à ramener le déficit public de 9,1 p. 100 du P.I.B. en 2010 à 5,9 p. 100 e […] Lire la suite

6-8 avril 2011
Portugal. Demande d'une aide financière de l'Union européenne.

Le 6, le Premier ministre démissionnaire José Sócrates se résout à solliciter l'aide de l'Union européenne. Son pays, qui connaît une grave crise financière, est menacé d'un défaut de paiement de sa dette dès le mois de juin. Pedro Passos Coelho, chef du Parti social-démocrate, principale formation de l'opposition, soutient cette décision qu'il juge toutefois « tardive ».Le 8, les ministres des Fi […] Lire la suite

23-31 mars 2011
Portugal. Démission du gouvernement de José Sócrates.

Le 23, le Premier ministre socialiste José Sócrates annonce la démission de son gouvernement minoritaire, à la suite du rejet par le Parlement d'un plan d'austérité destiné à éviter le recours à l'aide financière du F.M.I. et de l'Union européenne. Le plan est rejeté par le Bloc de gauche (anticapitaliste) et par le Parti communiste, mais aussi par le Parti social-démocrate (centre droit), princip […] Lire la suite

23 janvier 2011
Portugal. Réélection du président Anibal Cavaco Silva.

Le président de la République sortant Anibal Cavaco Silva, candidat du Parti social-démocrate (centre droit), est réélu à la tête de l'État dès le premier tour avec 52,9 p. 100 des suffrages. Son principal rival, le poète Manuel Alegre, candidat du Parti socialiste et du Bloc de gauche, obtient 19,7 p. 100 des voix. Fernando Nobre, responsable d'une organisation humanitaire et candidat indépendant […] Lire la suite

2010

24-26 novembre 2010
Portugal. Grève générale contre la politique d'austérité.

Le 24, la grève générale contre la politique d'austérité du gouvernement, convoquée par les deux principales centrales syndicales, la C.G.T.P. et l'U.G.T., unies pour la première fois depuis 1988, connaît une mobilisation sans précédent dans l'histoire du pays; les syndicats estiment que trois millions de personnes ont fait grève, sur une population de onze millions environ.Le 26, le Parlement ado […] Lire la suite

11-14 mai 2010
Vatican – Portugal. Visite du pape Benoît XVI au Portugal.

Du 11 au 14, Benoît XVI effectue une visite au Portugal pour commémorer l'apparition présumée de la Vierge à des jeunes bergers de Fatima, en 1917. Évoquant, au cours du voyage qui le conduit à Lisbonne, le scandale des prêtres pédophiles, il rompt avec l'attitude de certains cardinaux en reconnaissant la responsabilité propre de l'Église, affirmant: « Les attaques contre l'Église ne viennent pas  […] Lire la suite

2009

27 septembre-12 octobre 2009
Portugal. Victoire du Parti socialiste aux élections législatives.

Le 27, à l'issue des élections législatives, le Parti socialiste du Premier ministre sortant José Sócrates arrive en tête, mais n'obtient qu'une majorité relative: 37,8 p. 100 des suffrages, soit 97 sièges sur 230. Le principal parti d'opposition, le Parti social-démocrate (centre droit), recueille 30,7 p. 100 des voix, soit 81 sièges. Le Centre démocrate et social, populiste, obtient 10,8 p. 100  […] Lire la suite

2008

2-24 avril 2008
Pologne – Autriche – Slovaquie – Portugal – Union européenne. Ratifications nationales du traité de Lisbonne.

Le 2, le Parlement polonais approuve par 384 voix contre 56 la ratification du traité de Lisbonne. Seul le parti Droit et Justice a voté contre. Ce résultat est obtenu grâce à un accord entre le Premier ministre Donald Tusk et le président Lech Kaczynski, qui prévoit l'adoption par le Parlement d'une résolution affirmant la supériorité de la Constitution polonaise sur les lois européennes.Le 9, le […] Lire la suite

2007

11 février 2007
Portugal. Référendum sur la dépénalisation de l'avortement.

Les électeurs se prononcent par référendum en faveur de la dépénalisation de l'avortement, par 59,3 p. 100 des suffrages. Le taux de participation – 43,6 p. 100 – est inférieur à la majorité requise pour valider le résultat de la consultation. Cependant, le Premier ministre socialiste José Sócrates, qui s'était engagé en faveur du oui, se prévaut du résultat pour annoncer que son gouvernement fera […] Lire la suite

2006

22 janvier 2006
Portugal. Élection à la présidence du conservateur Anibal Cavaco Silva.

Le 22, le conservateur Anibal Cavaco Silva, Premier ministre de 1985 à 1995, remporte l'élection présidentielle dès le premier tour avec 50,6 p. 100 des suffrages. Il devance cinq adversaires de gauche, dont l'ancien vice-président socialiste du Parlement Manuel Alegre, qui se présentait en candidat indépendant (20,7 p. 100), et l'ancien président socialiste Mário Soares (14,3 p. 100). Anibal Cava […] Lire la suite

2005

20-24 février 2005
Portugal. Victoire des socialistes aux élections législatives.

Le 20, au terme d'une campagne électorale dominée par les thèmes de l'exclusion sociale et du chômage, et alors que le pays connaît une grave crise économique, le Parti socialiste remporte largement les élections législatives anticipées en obtenant 45 p. 100 des suffrages et 121 sièges sur 230 au Parlement (+ 26 par rapport au scrutin de mars 2002). Le Parti social-démocrate (centre droit), qui di […] Lire la suite

2004

12 juillet 2004
Portugal. Nomination de Pedro Santana Lopes au poste de Premier ministre.

Renonçant à convoquer de nouvelles élections comme le demandait l'opposition de gauche, le président socialiste Jorge Sampaio nomme au poste de Premier ministre Pedro Santana Lopes, ancien maire de Lisbonne et nouveau président du Parti social-démocrate (centre droit), en remplacement de José Manuel Durão Barroso, pressenti en juin pour assurer les fonctions de président de la Commission européenn […] Lire la suite

2002

17-28 mars 2002
Portugal. Victoire de l'opposition sociale-démocrate aux élections législatives.

Le 17, le Parti social-démocrate (libéral) remporte les élections législatives, avec 41,2 p. 100 des suffrages et 102 élus (+ 21 par rapport au précédent scrutin d'octobre 1999) sur 230, contre 37,8 p. 100 des voix et 95 députés (— 20) pour le Parti socialiste du Premier ministre sortant António Guterres. Ce dernier avait convoqué des élections anticipées à la suite de la défaite de son parti aux  […] Lire la suite

2001

16-28 décembre 2001
Portugal. Démission du Premier ministre et convocation d'élections anticipées.

Le 16, le Premier ministre, António Guterres, présente sa démission après l'échec du Parti socialiste (P.S.) aux élections municipales, le même jour. Au pouvoir depuis sa victoire aux élections d'octobre 1995, le P.S., dont le Premier ministre est le secrétaire général, perd les municipalités de Lisbonne et de plusieurs grandes villes du pays au profit du Parti social-démocrate (libéral) de Pedro  […] Lire la suite

14 janvier 2001
Portugal. Réélection du président Jorge Sampaio.

Le président socialiste Jorge Sampaio est réélu à la tête de l'État, dès le premier tour de scrutin, par 55,76 p. 100 des suffrages. Son adversaire de droite, Joaquim Ferreira Do Amaral, en recueille 34,54 p. 100. […] Lire la suite

1999

19 décembre 1999
Portugal – Chine. Rétrocession de Macao à la Chine.

À minuit, l'enclave de Macao est officiellement rétrocédée par le Portugal à la Chine en présence des chefs d'État des deux pays, Jorge Sampaio et Jiang Zemin. Occupée par les Portugais depuis près de quatre siècles et demi, Macao était la dernière possession coloniale occidentale en Asie. Toutefois, la Chine exerçait déjà, depuis le changement de régime à Lisbonne en 1974, une grande partie de la […] Lire la suite

10 octobre 1999
Portugal. Victoire aux élections législatives du Parti socialiste au pouvoir.

Le 10, au terme d'une campagne principalement marquée par la situation à Timor oriental, ancienne colonie portugaise, le Parti socialiste du Premier ministre António Guterres remporte les élections législatives, avec 44,1 p. 100 des suffrages et 115 sièges sur 230 (+ 3 par rapport au scrutin d'octobre 1995). L'opposition est en recul. Le Parti social-démocrate (libéral) de Duran Barroso obtient 32 […] Lire la suite

4-5 février 1999
France – Portugal. Visite du président Jacques Chirac au Portugal.

Les 4 et 5, le président Chirac se rend en visite à Lisbonne et Porto. Le principal thème abordé par les dirigeants français et portugais est l'Union européenne, dont le Portugal et la France assureront l'un après l'autre la présidence en 2000. Le président français tente de rassurer ses interlocuteurs, inquiets des conséquences que l'élargissement de l'Union pourrait avoir sur le montant des aide […] Lire la suite

1996

14 janvier 1996
Portugal. Élection de Jorge Sampaio à la présidence.

Le candidat socialiste Jorge Sampaio, ancien maire de Lisbonne, remporte l'élection présidentielle en obtenant 53,8 p. 100 des suffrages. Il était opposé à l'ancien Premier ministre libéral Anibal Cavaco Silva. Jorge Sampaio doit succéder au socialiste Mário Soares, à qui la Constitution interdisait de se présenter pour un troisième mandat. Le Parti socialiste avait déjà remporté les élections lég […] Lire la suite

1995

1er-29 octobre 1995
Portugal. Victoire socialiste aux élections législatives et désignation d'António Guterres comme Premier ministre.

Le 1er, le Parti socialiste d'António Guterres remporte les élections législatives, avec 43,76 p. 100 des suffrages et 112 élus sur 230 (+ 40 par rapport au précédent scrutin d'octobre 1991). Il devance le Parti social-démocrate (centre droit) du Premier ministre, Anibal Cavaco Silva, qui recueille 34,12 p. 100 des voix et obtient 88 sièges (— 47). Avec 9,05 p. 100 des suffr […] Lire la suite

1993

13 mai 1993
Espagne – Portugal. Dévaluation de la peseta et de l'escudo.

Le gouvernement espagnol obtient de ses partenaires de la C.E. un réaménagement des parités du S.M.E. et procède à une dévaluation de 8 p. 100 de la peseta. Avec celles du 17 septembre 1992 – 5 p. 100 – et du 22 novembre de la même année – 6 p. 100 –, la devise espagnole a perdu environ 20 p. 100 de sa valeur par rapport au « noyau dur » des monnaies européennes (deutsche Mark, francs français et  […] Lire la suite

1991

6 octobre 1991
Portugal. Victoire du Premier ministre Cavaco Silva aux élections législatives.

Les neuf millions d'électeurs portugais sont appelés à renouveler les 230 sièges de l'Assemblée de la République, au terme d'une campagne personnalisée à l'extrême en raison de l'exigence posée par Anibal Cavaco Silva, Premier ministre depuis octobre 1985, d'obtenir la majorité absolue pour rester au pouvoir. En dépit d'un taux d'abstention élevé (31,8 p. 100), il réussit son pari, puisque le Part […] Lire la suite

13 janvier 1991
Portugal. Réélection du président Mario Soares.

Le socialiste Mario Soares est réélu président de la République, avec 70,4 p. 100 des suffrages exprimés. Ce score s'explique par la popularité du chef de l'État, mais aussi par le soutien du Parti social-démocrate (droite libérale) au pouvoir, le Premier ministre Annibal Cavaco Silva ayant renoncé à présenter un candidat contre Mario Soares. Dès lors, la seule incertitude concernait le taux d'abs […] Lire la suite

1988

25 août 1988
Portugal. Grand incendie dans le vieux Lisbonne

Un incendie se déclare dans le centre historique et commercial de Lisbonne. Très vite, une grande partie du quartier de la Baixa est en flammes et les pompiers ne peuvent empêcher la destruction de cet ensemble architectural du XVIIIe siècle, reconstruit par le marquis de Pombal après le tremblement de terre du 1er novembre 1755.Il faut remonter à cett […] Lire la suite

1987

19 juillet 1987
Portugal. Victoire du Parti social-démocrate aux élections législatives

Les Portugais sont appelés à élire leurs 24 représentants au Parlement européen, ainsi que les 250 députés du Parlement national, dissous en avril par le président Mário Soares, après le renversement du cabinet minoritaire de centre droit d'Anibal Cavaco Silva.Le Parti social-démocrate (P.S.D.) du Premier ministre sortant obtient 50,5 p. 100 des voix et 148 sièges (+ 60). C'est la première fois, d […] Lire la suite

6-8 avril 1987
France – Portugal. Visite officielle du président François Mitterrand à Lisbonne

Du 6 au 8, François Mitterrand se rend en voyage officiel au Portugal, à l'invitation de son « vieil ami » Mario Soares. Le contexte de crise politique – le gouvernement de centre droit d'Anibal Cavaco Silva a été renversé le 3 – n'empêche pas le président français de s'entretenir aussi bien avec son homologue portugais qu'avec le Premier ministre en sursis. Les propositions soviétiques relatives  […] Lire la suite

3-28 avril 1987
Portugal. Dissolution du Parlement après le vote d'une motion de censure

Le 3, le gouvernement dirigé depuis octobre 1985 par Anibal Cavaco Silva (centre droit) est renversé par une motion de censure déposée par le Parti rénovateur démocratique de l'ancien président de la République Ramalho Eanes, qui rallie les socialistes et les communistes. Derrière les motifs avancés (mépris du Parlement, manipulation de l'opinion publique), il faut voir, de la part des partis de g […] Lire la suite

26 mars 1987
Portugal – Chine. Signature d'un accord sur le retour de Macao à la Chine

Le 26, la Chine et le Portugal paraphent un accord qui prévoit, aux termes de négociations engagées en juin 1986, que Macao, possession portugaise depuis 1557, sera rétrocédé à Pékin le 20 décembre 1999. La Chine s'engage à maintenir, comme à Hong Kong, pendant cinquante ans le système économique et le mode de vie de ce territoire de 15,5 km2 et de 350 000 habitants. […] Lire la suite

1986

16 février 1986
Portugal. Élection de Mario Soares à la présidence de la République

Au second tour de l'élection présidentielle, grâce à un bon regroupement des voix de gauche, Mario Soares, candidat du Parti socialiste, l'emporte avec 51,35 p. 100 des voix contre 48,65 p. 100 à Diogo Freitas do Amaral qui avait frisé la majorité absolue au premier tour. Le nouveau président de la République, qui entrera en fonction le 9 mars, affirme dès son élection sa volonté de représenter l' […] Lire la suite

26-31 janvier 1986
Portugal. Large victoire du candidat de centre droit au premier tour de l'élection présidentielle

Le 26 a lieu le premier tour de l'élection présidentielle qui doit désigner le successeur du général Ramalho Eanes. Parmi les quatre candidats, dont aucun n'obtient la majorité absolue, Diogo Freitas do Amaral, soutenu par le Centre démocratique et social (C.D.S.) et le Parti social-démocrate (P.S.D.), obtient le meilleur score avec 46 p. 100 des suffrages. Mario Soares, candidat du Parti socialis […] Lire la suite

1985

6-31 octobre 1985
Portugal. Effondrement des socialistes et victoire des sociaux-démocrates

Le 6, les électeurs portugais sont appelés à renouveler les 250 députés du Parlement, dissous le 12 juillet à la suite de la rupture de la coalition gouvernementale par le Parti social-démocrate (P.S.D.) en juin. Alors que le Parti socialiste de Mario Soares espérait obtenir une majorité suffisante pour pouvoir continuer de gouverner seul, il subit une véritable déroute : il n'obtient que 20,8 p.  […] Lire la suite

3-12 juillet 1985
Portugal. Dissolution du Parlement

Le 3, le président Eanes annonce que le Parlement portugais sera dissous le 12 et que les élections législatives anticipées auront lieu au début d'octobre. Le Parti social-démocrate (P.S.D.) avait décidé, le 4 juin, de rompre la coalition gouvernementale formée avec le Parti socialiste depuis juin 1983. Cette rupture avait entraîné la démission du Premier ministre socialiste, Mario Soares, et de s […] Lire la suite

1er-10 mai 1985
États-Unis – République fédérale d'Allemagne – Espagne – Portugal. Tournée du président Ronald Reagan en Europe

Le 1er, Ronald Reagan entame par l'Allemagne fédérale une tournée de dix jours à travers l'Europe. Du 2 au 4, il assiste à Bonn au onzième sommet des pays industrialisés, le 5, après avoir visité le camp de concentration de Bergen-Belsen, le président américain se rend, pour une visite éclair, au cimetière militaire de Bitburg, petite ville de l'Eifel où se trouve une import […] Lire la suite

1984

19-21 janvier 1984
France – Portugal. Visite officielle du Premier ministre Pierre Mauroy au Portugal

Le 19, Pierre Mauroy entame une visite officielle de trois jours au Portugal. Le thème dominant de ce voyage est la demande d'adhésion portugaise à la C.E.E., en attente depuis 1977. À plusieurs reprises, le Premier ministre français rassure ses hôtes sur les intentions françaises, affirmant que le Portugal devrait être fixé au cours du premier semestre 1984, qui correspond à la présidence françai […] Lire la suite

1983

4-21 juin 1983
Portugal. Formation d'un gouvernement de coalition centre gauche

Le 4, au terme de cinq semaines de négociations, un accord est signé entre le Parti socialiste, vainqueur des élections législatives du 25 avril, et le Parti social-démocrate (P.S.D.) permettant la formation d'un cabinet de coalition.Le 9, le gouvernement présidé par Mario Soares est investi par le général Antonio Eanes, président de la République. Sur les dix-sept membres, neuf appartiennent au P […] Lire la suite

25 avril 1983
Portugal. Victoire du Parti socialiste aux élections législatives anticipées

Le 25, neuf ans jour pour jour après le début de la révolution des Œillets, les Portugais renouvellent les 250 députés de l'Assemblée de la République, dissoute le 21 janvier à la suite de la démission du Premier ministre Francisco Pinto Balsemao en décembre 1982.Les résultats consacrent le retour du Parti socialiste au premier rang des formations politiques du pays, puisqu'il obtient, avec 36,3 p […] Lire la suite

10 avril 1983
Proche-Orient. Assassinat d'Issam Sartaoui, conseiller politique de Yasser Arafat

Issam Sartaoui, un des conseillers politiques de Yasser Arafat, chef du comité exécutif de l'O.L.P., est assassiné à Albufeira, dans le sud du Portugal, où il participait aux travaux du XVIe congrès de l'Internationale socialiste. Cet attentat, revendiqué par le groupe palestinien dissident d'Abou Nidal, visait, à travers Issam Sartaoui, qui avait tenté à plusieurs reprises  […] Lire la suite

4-27 février 1983
Portugal. Dissolution du Parlement et changement de leaders pour deux partis de gouvernement

Le 4, le président Eanes signe le décret de dissolution du Parlement portugais, mettant fin à la période d'indécision ouverte par la démission, le 20 décembre 1982, du Premier ministre Francisco Pinto Balsemao. Les élections générales anticipées auront lieu le 25 avril.Du 18 au 20 se tient, à Lisbonne, le Ve congrès du Centre démocratique et social (C.D.S.), un des trois par […] Lire la suite

1982

12-29 décembre 1982
Portugal. Démission du Premier ministre Francisco Pinto Balsemao

Le 12, les élections locales permettent de mesurer l'évolution des forces en présence sur la scène politique portugaise. L'Alliance démocratique (coalition au pouvoir), si elle obtient 42 p. 100 des voix, est en recul par rapport au scrutin de 1979 (— 5 p. 100). Par contre, le Parti socialiste passe de 27,5 p. 100 à près de 32 p. 100 des voix ; l'A.P.U. (communiste) reste stable.Le 20, tirant les  […] Lire la suite

12 août 1982
Portugal. Adoption de la nouvelle Constitution

Le Parlement approuve le texte final de la révision de la Constitution de 1976. La nouvelle Charte ne remet pas en cause les nationalisations mais confirme la suppression du Conseil de la révolution et réduit les pouvoirs du président de la République, qui ne pourra plus désigner les chefs militaires que sur proposition du gouvernement. […] Lire la suite

12-15 mai 1982
Vatican – Portugal. Visite du pape Jean-Paul II au Portugal

Le 12, Jean-Paul II arrive à Lisbonne, où, après une cérémonie à la cathédrale, il est reçu par le général Eanes, président de la République. Ce dernier lui demande d'être le médiateur entre le Portugal et l'Indonésie dans le conflit de Timor-Est. Se rendant le soir même à Fatima, Jean-Paul II échappe de peu à un attentat, un an exactement après celui de la place Saint-Pierre. Son agresseur, armé  […] Lire la suite

1981

11-12 décembre 1981
France – Portugal. Visite du président François Mitterrand à Lisbonne

Le 11, François Mitterrand se rend à Lisbonne pour une visite de vingt-quatre heures. S'entretenant successivement avec le chef de l'État, le général Eanes, ainsi qu'avec le Premier ministre Francisco Pinto Balsemão, et le secrétaire général du Parti socialiste Mario Soares, le président de la République se déclare « très satisfait » de la « remarquable convergence de vues » entre la France et le  […] Lire la suite

2 août-1er septembre 1981
Portugal. Crise gouvernementale

Le 2, Enrico de Melo, leader de l'aile droite du Parti social-démocrate (P.S.D.), exige la démission du Premier ministre Francisco Pinto Balsemão, également membre du P.S.D. Déjà, le 27 juillet, des tensions entre les différentes tendances de ce parti avaient provoqué le départ de Carlos Macedo, ministre des Affaires sociales.Le 11, le Premier ministre, tirant les conclusions des critiques exprimé […] Lire la suite

5-12 janvier 1981
Portugal. Formation du gouvernement Balsemao

Le 5, Francisco Pinto Balsemao présente au général Eanes, chef de l'État, son gouvernement, constitué après la disparition tragique de Francisco Sá Carneiro dans un accident d'avion, le 4 décembre 1980, et les élections présidentielles du 7 décembre 1980. Les dix-huit ministres appartiennent aux deux formations de l'Alliance démocratique (A.D.), le Parti social-démocrate et le Centre démocratique  […] Lire la suite

— Universalis