PERFORMANCE, art

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

John Cage

John Cage
Crédits : H V Drees/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Homme et femme au balcon, M. Pistoletto

Homme et femme au balcon, M. Pistoletto
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie


La performance comme fête

La performance, Hans-Georg Gadamer nous en parle chaque fois qu'il analyse la « représentation » – théâtrale, ou scénique, ou muséale – d'une œuvre quelconque. Et, de cette représentation, il commence par énoncer qu'elle « a, d'une manière imprescriptible et ineffaçable, le caractère d'une répétition du même ». Mais abstenons-nous de comprendre cette formule de manière trop nietzschéenne. « Répétition, poursuit Gadamer, ne signifie pas certes ici que quelque chose soit répété au sens propre, c'est-à-dire reconduit à l'original. Chaque répétition est plutôt aussi originale que l'œuvre elle-même. »

La structure du temps ainsi délimitée « peut être reconnue dans l'expérience de la fête ». En effet, les fêtes se reproduisent ; mais, à chaque fois, la fête « n'est ni une autre, ni la simple commémoration d'une fête originelle [...] L'expérience temporelle de la fête est plutôt la célébration, un présent sui generis ». On est libre d'évoquer à ce propos la définition que J. Cage donne de la poésie : une « célébration du fait que nous ne possédons rien » ; une fête de la non-possession ou du non-avoir. Ce qui ne signifie pas une dépossession ou une privation, mais bien plutôt une pauvreté essentielle, l'intensité d'une présence qui se détache sur fond de néant. Pareillement, pour Gadamer, la fête n'a rien d'autre à offrir que sa pure présence ; et, en ce sens, elle ne doit rien à la mémoire. Qu'elle « n'existe que célébrée », cela n'implique pas « qu'elle soit pour autant de caractère subjectif et qu'elle n'ait son être que dans la subjectivité de ceux qui la célèbrent ; au contraire, on célèbre la fête parce qu'elle est là ». La représentation théâtrale – et, ajouterons-nous, la performance – participe de la même économie : certes, elle n'existe que si elle s'adresse à des spectateurs. « Et pourtant son être n'est pas simplement le point de rencontre des sentiments éprouvés par les spectateurs. C'est plutôt l'inverse : l'être du spectateur est déterminé par le fait d'« assister » au spectacle. Assister, c'est plus que se trouver présent en même t [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 29 pages




Écrit par :

  • : musicien, philosophe, fondateur du département de musique de l'université de Paris-VIII

Classification


Autres références

«  PERFORMANCE, art  » est également traité dans :

ABDESSEMED ADEL (1971- )

  • Écrit par 
  • Giovanni CARERI
  •  • 989 mots

Dans le chapitre « Entre provocation et méditation »  : […] À quelle innocence se réfère cette singulière immolation par le feu ? Comme dans le rêve qui, d'après Freud, recompose en une image énigmatique l'empreinte mémorielle des souvenirs de la veille, les œuvres d'Adel Abdessemed sont souvent constituées d'images appartenant à l'actualité récente, mais elles entraînent avec elles des figures plus anciennes, voire archaïques. Dans l'art chrétien, le feu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adel-abdessemed/#i_91943

ABRAMOVIC MARINA (1946- )

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 632 mots

Marina Abramovic née à Belgrade (Serbie) s'est imposée depuis les années 1970 comme l'une des références du body art aux côtés des américains Vito Acconci et Chris Burden. Ses performances parfois extrêmes, documentées par des photographies en noir et blanc commentées, sont restées uniques. Dès 1973, date de ses premières expérimentations sur son propre corps souvent mis à nu, Marina Abramovic p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marina-abramovic/#i_91943

ACCONCI VITO (1940-2017)

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 1 072 mots

Artiste protéiforme, Vito Acconci s'est d'abord consacré à la « poésie concrète », à la photographie et aux performances pour se tourner ensuite vers la vidéo. Chez lui, cette dernière est essentiellement constituée par la mise en scène du corps, tant dans le rapport au langage que dans le rapport aux gestes. Il s'agit le plus souvent de performances – filmées pour la plupart – au cours desquelles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vito-acconci/#i_91943

ACTIONNISME VIENNOIS

  • Écrit par 
  • Matthias SCHÄFER
  •  • 2 244 mots

Né sur les ruines de la politique conservatrice et étouffante que la bourgeoisie puis le régime nazi avaient établie en Autriche, l'actionnisme viennois, en allemand : Wiener Aktionismus (1960-1971), a renoué avec l'esprit provocateur des premières années de l'expressionnisme autrichien (Oskar Kokoschka, Alfred Kubin, Egon Schiele). En 1962, Otto Muehl, Adolf Frohner et Herm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actionnisme-viennois/#i_91943

ADKINS TERRY ROGER (1953-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 299 mots

Artiste conceptuel, sculpteur et saxophoniste américain né le 9 mai 1953 à Washington D.C., Terry Roger Adkins créa des sculptures « aussi éphémères et transitoires que la musique » et des œuvres d’art mêlant musique et arts visuels. Dans les années 1980, Adkins combine et recycle des objets trouvés, comme on le voit avec Smoke Signals […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terry-roger-adkins/#i_91943

ANDERSON LAURIE (1947- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 639 mots

Performer, compositeur et écrivain américaine, née le 5 juin 1947, à Wayne, dans l'Illinois. Laurie Anderson commence à étudier le violon à l'âge de cinq ans. Dans sa jeunesse, elle joue au sein de l'orchestre Chicago Youth Symphony. En 1966, elle se rend à New York afin de poursuivre des études d'art. Trois ans plus tard, elle obtient une licence au Barnard College puis, en 1972, une maîtrise à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laurie-anderson/#i_91943

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Sculpture

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 2 366 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Provocation, ironie, subversion : Gilbert et George, Bill Woodrow, Damien Hirst »  : […] Au sein de l'avant-garde britannique des années 1960, Gilbert (né en 1943) et George (né en 1942) incarnent avec humour une position radicale qu'ils inaugurent avec la performance Our New Sculpture , en janvier 1969. Revêtus de stricts costumes gris, les visages et les mains recouverts de bronze en poudre et de peinture métallique, ils chantent, debout sur une table, une cha […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-sculpture/#i_91943

ART (L'art et son objet) - Création contemporaine

  • Écrit par 
  • Paul ARDENNE
  •  • 3 566 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Vers une « nature moderne » »  : […] Loin que le readymade sclérose la notion d'œuvre d'art, il la fait au contraire éclater. La meilleure preuve en est ce constat, que tout un chacun formera s'il est familier des expositions d' art contemporain : l'œuvre d'art, à présent, ce peut être tout, son contraire et bien d'autres choses. Cherche-t-on des tableaux ? On en trouvera, mais peu d'ordinaires, et rarement pré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-l-art-et-son-objet-creation-contemporaine/#i_91943

BALDESSARI JOHN (1931- )

  • Écrit par 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 1 087 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Dans le sillage de l'art conceptuel »  : […] Témoignant d'un rapport conflictuel à la peinture, dont il décortiquera aussi bien le contenant que le contenu, John Baldessari n'a cessé, dès le début des années 1960, de développer des propositions ambivalentes, relevant d'une forme tantôt de proximité et d'attirance, tantôt de distance et de rejet de la chose picturale, qui aboutiront en 1970 au Cremation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-baldessari/#i_91943

BALLET

  • Écrit par 
  • Bernadette BONIS, 
  • Pierre LARTIGUE
  •  • 12 645 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « La rupture postmoderne aux États-Unis »  : […] Dans les années 1960, l'esprit d'expérimentation d'une nouvelle génération dite postmoderne, adepte du minimalisme et de l'anti-art, substitue à la notion de spectacle celle de « performance ». Au sein du collectif Judson Dance Theater (1962-1966), puis du Grand Union (1970-1976), Yvonne Rainer pose les fondements théoriques de la danse postmoderne, avec Trio A (1966) : mou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ballet/#i_91943

BARNEY MATTHEW (1965- )

  • Écrit par 
  • Caroline CROS
  •  • 1 061 mots

Dans le chapitre « Un parcours sans faute »  : […] Né en 1965 à San Francisco, élevé dans l'Idaho, formé à l'université Yale à New Haven, Matthew Barney, athlète de haut niveau, se fait connaître en 1991 lors de sa première exposition personnelle à la galerie Barbara Gladstone à New York. Il la transforme en salle de sport et en chambre froide ( Transexualis ), aux murs et au plafond percés de harnais auxquels l'artiste, à mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthew-barney/#i_91943

BEECROFT VANESSA (1969- )

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  • , Universalis
  •  • 774 mots

Les performances organisées par cette italienne née à Gênes en 1969 et résidant actuellement à Los Angeles (Californie) ont durablement défrayé la chronique dans les années 1990. Si rares sont ceux à avoir assisté à ses « grands-messes », l'artiste s'est toujours plu à dilater les formats de ses photographies et à filmer ses « tableaux vivants » avec une esthétique affirmée. Dès 1993, date de ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vanessa-beecroft/#i_91943

BENOÎT JEAN (1922-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 327 mots

Artiste surréaliste, Jean Benoît est né en 1922 à Québec, Canada. Il suit des études à l'école des Beaux-Arts de Montréal, où il est l'élève d'Alfred Pellan. Avec ce dernier, Léon Bellefleur, Albert Dumouchel, Mimi Parent et Jeanne Rhéaume, il est cosignataire en 1948 du manifeste « Prisme d'Yeux », rédigé par Jacques de Tonnancour, qui entend réagir contre une définition trop étroite de l'avant- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-benoit/#i_91943

BEUYS JOSEPH (1921-1986)

  • Écrit par 
  • Didier SEMIN
  •  • 3 710 mots

Dans le chapitre « Guérison des formes, guérison par les formes »  : […] À la fois mise en scène ou modelage de la matière, mise en forme de son personnage d'artiste, réforme sociale, la question de la mise en forme – « Gestaltung », en allemand – est en effet centrale pour Beuys. Il est en cela un héritier des avant-gardes des années 1920, mais aussi, et plus fondamentalement, un sculpteur, même si le caractère protéiforme de son activité défie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-beuys/#i_91943

BODY ART

  • Écrit par 
  • Anne TRONCHE
  •  • 4 584 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'action contre l'œuvre »  : […] L'origine de cette situation réside peut-être dans l'enseignement du musicien John Cage au Black Mountain College, en Caroline du Nord. Dès 1952, il y organise simultanément des lectures de poésie, des concerts de musique, des conférences, des exercices de peinture et de danse ( concerted actions ) . En 1959, Allan Kaprow en développe la forme dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/body-art/#i_91943

BURDEN CHRIS (1946- )

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 822 mots

Né le 11 avril 1946 à Boston (Massachusetts), l’Américain Chris Burden est entré dans la légende dès ses toutes premières performances. Étudiant en art et architecture au Pomona College puis à l’université d’Irvine, il a incarné durant toutes les années 1970 la frange la plus extrême du body art et l'esprit californien, débridé et excessif. Sa toute première action, il la réalise en s'enfermant d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chris-burden/#i_91943

CAGE JOHN

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 3 368 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La tentation de l'Orient »  : […] Le concert du 7 février 1943 au Musée d'art moderne de New York avec Merce Cunningham, concert qui va imposer Cage dans les milieux de l'avant-garde, comporte la création de la suite Amores – deux pièces pour piano préparé et deux pièces pour trio de percussions – où s'expriment « l'érotique et la tranquillité, deux des émotions permanentes de la tradition de l'Inde ». Quand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-cage/#i_91943

CAGE JOHN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 669 mots

5 septembre 1912 John Milton Cage, Jr., naît à Los Angeles. 1938 John Cage entame ses recherches sur le piano préparé à la Cornish School of the Arts de Seattle. 1939 John Cage compose Imaginary Landscape n o  1 , qui constit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cage-reperes-chronologiques/#i_91943

CALLE SOPHIE (1953- )

  • Écrit par 
  • Elvire PEREGO
  • , Universalis
  •  • 1 766 mots

Dans le chapitre « Rituels d'appropriation »  : […] L'exposition-rétrospective, organisée par le Centre national de la photographie à l'hôtel Salomon de Rothschild, en 1998, s'intitulait, quant à elle, Doubles-jeux et rassemblait un ensemble, plein de séduction, mélangeant des séries ( Rituels d'anniversaires , Suite vénitienne , Le Détective , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sophie-calle/#i_91943

CHINOISE CIVILISATION - Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 353 mots
  •  • 41 médias

Dans le chapitre « Les années vidéo »  : […] Les années 1990 partagent leur dynamisme entre la performance, la vidéo naissante et la peinture dite « cynique » qui a la faveur des médias occidentaux. L'un des artistes les plus en vue, Yue Mijun (né en 1962) se représente – parfois en plusieurs exemplaires – dans toutes sortes de situations le crâne rasé avec un large sourire béat, même devant le peloton d'exécution. Zhou Chunya (né en 1955), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-les-arts/#i_91943

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma d'avant-garde

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 11 531 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Vidéo-art et performances »  : […] Sur la scène américaine et mondiale, des bouleversements se produisent avec d’abord l’apparition du vidéo-art dans les années 1960. Celui-ci, pour devenir un art à part entière et se séparer de la télévision, se décline souvent sous forme d’installations (des moniteurs assemblés diffusent des images en continu dans les galeries) et de performance : l’artiste se doit d’être présent dans la salle p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-d-avant-garde/#i_91943

COHEN STEVEN (1962- )

  • Écrit par 
  • Lise OTT
  •  • 1 155 mots

Dans le chapitre « L’ancrage dans l’art de la performance »  : […] Si les premières réalisations s’apparentent davantage à des happenings – spectacles courts et prenant la forme d’actions dansées –, les suivantes, au cours de la décennie 2000, entrent peu à peu, pour être aussi captées en vidéo, dans le champ plus conséquent de la performance, au croisement des arts visuels, du théâtre et de la danse. Ce concept permet l’exploration de formes d’expression dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/steven-cohen/#i_91943

COYOTE : J'AIME L'AMÉRIQUE ET L'AMÉRIQUE M'AIME (J. Beuys)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 352 mots

Soucieux de clarifier la portée politique subtile de son art, l'artiste allemand Joseph Beuys (1921-1986), élabora très soigneusement la première performance qu'il réalisa aux États-Unis en mai 1974. Celle-ci débuta dans l'avion qui le conduisait à New York, et a bord duquel l'artiste, les yeux bandés, refusa de poser son regard sur le continent nord-américain. À son arrivée, emmitouflé de pied en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coyote-j-aime-l-amerique-et-l-amerique-m-aime/#i_91943

DADA

  • Écrit par 
  • Henri BEHAR, 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 5 736 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Dada sur la scène du monde »  : […] Après la fermeture du cabaret en juillet 1916, faute de public, Ball et Henning tentent de mettre sur pied une tournée dada où seraient réédités les exploits zurichois. Cette initiative – au demeurant avortée – en préfigure d'autres. Outre les soirées, bals et festivals dada, les tournées respectivement organisées, de janvier à mars 1920, par Huelsenbeck, Raoul Hausmann et Johannes Baader en Allem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dada/#i_91943

DANSER SA VIE (exposition)

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 446 mots

Dans le chapitre « Danse et performance »  : […] Le dernier volet de l'exposition, « Danse et performance », visite les liens, anciens ou récents, qui unissent deux arts dans une authentique proximité. Depuis le mouvement dada (1916-1923), l'art tend à faire éclater l'espace d'exposition de l'œuvre pour retrouver la vie et la rue dans la perspective d'annihiler la barrière entre art noble et culture populaire. Cette préoccupation va toucher un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danser-sa-vie/#i_91943

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 475 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « De l'influence de l'art conceptuel »  : […] Ces mêmes principes d'unicité, d'indivisibilité, de symétrie et de clarté, souvent teintés de revendications nihilistes, se retrouvent en partie dans le pop art, qui constitue une autre des échappatoires au récit moderniste. Bien que d'origine britannique, le phénomène pop va connaître une expansion et une notoriété sans équivalents aux États-Unis. Ses représentants, plus ou moins dissidents, ceu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-les-arts-plastiques/#i_91943

FABRE JAN (1958- )

  • Écrit par 
  • Delphine JAUNASSE
  •  • 1 152 mots

Dans le chapitre « Corps glorieux »  : […] Jan Fabre mène ensuite ses principales investigations sur le terrain du corps. Là, les pratiques plastiques et scéniques se distinguent en se complétant. En dehors d'une matérialisation du passage du jour à la nuit où se nouent les processus de disparition et d'apparition chers au plasticien, la série de dessins L'Heure bleue s'attache au support comme peau, à ses transforma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-fabre/#i_91943

FILLIOU ROBERT (1926-1987)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCADÉ
  •  • 1 238 mots

Dans le chapitre « La Cédille qui sourit et La Fête permanente »  : […] Robert Filliou se rapproche de l'esprit Fluxus (il fait la connaissance d'Emmett Williams et de George Maciunas), sans toutefois totalement y adhérer. Installé à Villefranche-sur-Mer, il ouvre en 1965 avec George Brecht un atelier-boutique : La Cédille qui sourit . « On faisait des jeux, on inventait et „désinventait“ des objets, on était en contact avec les petits et les gra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-filliou/#i_91943

FIRMAN DANIEL (1966- )

  • Écrit par 
  • Valérie DA COSTA
  •  • 930 mots

Dans le chapitre « L’art en apesanteur »  : […] L’intégration du geste propre à la performance dans la démarche artistique de Daniel Firman s’est trouvée notamment nourrie par la lecture de textes sur la danse et plus particulièrement sur les œuvres chorégraphiques d’Isadora Duncan, de Rudolf von Laban et de Merce Cunningham. Il ne cesse en effet d’affirmer son intérêt pour la danse. Il s’intéresse notamment aux traces du mouvement dansé ou de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-firman/#i_91943

FLUXUS

  • Écrit par 
  • Didier SEMIN
  •  • 2 263 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Actions et vente par correspondance »  : […] Ces manifestations Fluxus tiennent du chahut, du théâtre, du mime, de la poésie déclamée, du concert, voire de l'exposition. Les commentateurs ont pris l'habitude de les désigner comme des performances (de to perform , « accomplir ») ou des happenings (approximativement, « quelque chose qui a lieu »), mais c'est le mot event (« événement »), proposé par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fluxus/#i_91943

GILBERT ET GEORGE GILBERT PROESCH (1943- ) et GEORGE PASSMORE (1942- ), dits

  • Écrit par 
  • Bernard MARCADÉ
  • , Universalis
  •  • 1 592 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sculptures vivantes »  : […] Gilbert et George (Gilbert Proesch est né dans les Dolomites, Italie, en 1943 et George Passmore dans le Devon, Grande-Bretagne, en 1942) se sont rencontrés en 1967 à Londres, à la St. Martin's School of Art où ils suivent l'enseignement du sculpteur Anthony Caro et où ils ont comme camarades de promotion Hamish Fulton, Barry Flanagan et Bruce McLean. Issus tous deux de la petite bourgeoisie provi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilbert-et-george-gilbert-proesch-et-george-passmore-dits/#i_91943

HAPPENING

  • Écrit par 
  • François PLUCHART
  •  • 4 070 mots

Dans le chapitre « De la peinture à la mise en scène »  : […] Le happening est né d'une volonté d'échapper à la peinture, mais il est né de la peinture. Autour de 1955, et à peu près simultanément aux États-Unis et au Japon, des peintres ont éprouvé le besoin de transformer le tableau en un système dynamique et évolutif, notamment l' assemblage d'objets auquel, le premier sans doute, Allan Kaprow a donné le nom d'environnement. Ces œuvres composites sont l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/happening/#i_91943

HATOUM MONA (1952- )

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 719 mots

Mona Hatoum a d'abord été connue comme une artiste réalisant des performances qui mettaient souvent en scène la violence et la sexualité, et au cours desquelles son propre corps était volontairement exposé, parfois jusqu'à la limite de ses forces. Bien que ces performances aient été presque toutes filmées, Mona Hatoum ne les considère pas comme un travail vidéo à part entière. C'est en 1983 qu'ell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mona-hatoum/#i_91943

HIJIKATA TATSUMI (1928-1986)

  • Écrit par 
  • Bertrand RAISON
  •  • 1 181 mots

Avec la mort de Hijikata Tatsumi, c'est un peu de la force de l'avant-garde japonaise des années 1960 qui s'en est allée. Il ne fut pas seulement le fondateur de l' ankoku buto (signifiant « danse des ténèbres » ; plus tard abrégé en buto ), mais surtout le révélateur de toute une génération de poètes, d'acteurs, de cinéastes qui se reconnut en lui. Per […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hijikata/#i_91943

HORN REBECCA (1944- )

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 1 488 mots

Dans le chapitre « Outils, masques et machines »  : […] Rebecca Horn est née en Allemagne, à Michelstadt, en 1944. Âgée de vingt ans, elle intègre l'école des Beaux-Arts de Hambourg, dont elle sortira diplômée en 1970. Au cours de sa première année d'étude, en 1964, elle manipule sans protection de la résine et des solvants qui atteignent gravement ses poumons. Rebecca Horn est conduite dans un sanatorium où elle est soignée pendant un an. À cela s'ajo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rebecca-horn/#i_91943

HOWL, Allen Ginsberg - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Michel FABRE
  •  • 874 mots
  •  • 1 média

Howl , ce long poème d'Allen Ginsberg (1926-1997), composé sous l'influence de Jack Kerouac et de William Burroughs, fut lu en public en octobre 1955, lors d'une séance organisée par Kenneth Rexroth dans la Galerie Six à San Francisco, avant d'être publié en 1956. Il devint du jour au lendemain l'étendard de la révolte de la « beat generation ». C'est une lamentation jazzée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/howl/#i_91943

JOSEPH BEUYS EN QUÊTE D'UNE SCULPTURE SOCIALE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 485 mots

1940 Joseph Beuys s'engage dans la Luftwaffe, où il est formé comme opérateur radio avant d'être envoyé sur le front russe en juin 1940. Développant plus tard sa propre mythologie, l'artiste expliquera l'utilisation omniprésente du feutre et de la graisse dans son œuvre en la reliant aux moyens par lesquels des nomades tartares le sauvèrent du froid après que son avion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-beuys-en-quete-d-une-sculpture-sociale-reperes-chronologiques/#i_91943

MACIUNAS GEORGE (1931-1978)

  • Écrit par 
  • Cécile GODEFROY
  •  • 724 mots

Artiste fondateur du mouvement Fluxus, Yurgis (George) Maciunas naît à Kaunas en 1931 d'un père lituanien et d'une mère russe. En 1947, il s'installe avec ses parents à New York et suit les cours d'art, d'arts graphiques et d'architecture de la Cooper Union School of Arts de l'université de New York de 1949 à 1952. Il entreprend ensuite une formation en musicologie et architecture au Carnegie In […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-maciunas/#i_91943

McCARTHY PAUL (1945- )

  • Écrit par 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 940 mots

Avant de connaître la notoriété, Paul McCarthy (né en 1945 à Salt Lake City) fut longtemps considéré comme un « jeune » artiste sulfureux et marginal. Un statut qu'une première rétrospective importante à New York en 2001, suivie d'expositions d'envergure à Munich et Londres (2005), puis Stockholm et Gand (2006-2008) ont permis de reconsidérer. Ces manifestations ont non seulement eu le mérite de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-mccarthy/#i_91943

MENDIETA ANA (1948-1985)

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 961 mots

En 1982, à New York, l'artiste d'origine cubaine Ana Mendieta déclare : « Je crois que l'artiste est limité, même dans ce à quoi il peut donner vie. Je fais l'art que je fais parce que c'est le seul type d'art que je peux faire. Je n'ai pas le choix. Le philosophe espagnol Ortega y Gasset a dit : „Être un héros, être héroïque, c'est être soi-même“. » Pour Ana Mendieta, l'héroïsme aura consisté à m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ana-mendieta/#i_91943

MONK MEREDITH (1942- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 375 mots

Artiste américaine née le 20 novembre 1942 à Lima (Pérou). Meredith Jane Monk étudie le piano et l'eurythmie dès son plus jeune âge. En 1964, elle obtient une licence au Sarah Lawrence College de Bronxville (New York). Dès les débuts de sa carrière, Elle s'intéresse au chant, au cinéma, à la chorégraphie et à l'interprétation. Son œuvre multiforme, qu'elle appelle « théâtre composite », intègre t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meredith-monk/#i_91943

NAUMAN BRUCE (1941- )

  • Écrit par 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 2 818 mots

Dans le chapitre « Décloisonneur de genres »  : […] Né en 1941 à Fort Wayne dans l'Indiana, Nauman reçoit en 1964 son Bachelor of Science à l'université du Wisconsin. Il y a étudié les mathématiques, la physique et les arts plastiques mais il s'est aussi initié, indépendamment de son cursus universitaire, à la musique et à la philosophie. À la suite de l'obtention de son Master of Arts à l'université de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruce-nauman/#i_91943

ODENBACH MARCEL (1953- )

  • Écrit par 
  • Philippe DUBOIS
  •  • 972 mots

Artiste plasticien et vidéaste allemand, Marcel Odenbach est né en 1953 à Cologne. Après des études d'architecture, d'histoire de l'art et de sémiologie, il se fait connaître à partir de 1976 par son travail avec la vidéo. En 1992, il est nommé professeur à l'École supérieure des beaux-arts à Karlsruhe. Les performances vidéo qu'il réalisa de 1976 à 1981 lui permirent d'expé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-odenbach/#i_91943

ŒUVRE D'ART

  • Écrit par 
  • Mikel DUFRENNE
  •  • 7 918 mots

Dans le chapitre « L'œuvre, tout de même »  : […] On peut se demander si l'œuvre d'art n'a pas aujourd'hui pour irrévocable destin d'être impossible, démantelée, anéantie dans un pseudo-savoir. On peut penser néanmoins que le concept d'œuvre peut survivre à ces réflexions, comme la réalité de l'œuvre survit à ces pratiques. Non qu'il faille faire machine arrière : l'œuvre aujourd'hui n'est plus, ne peut plus être ce qu'elle a été ; les mutations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvre-d-art/#i_91943

ORLAN (1947- )

  • Écrit par 
  • Anne TRONCHE
  • , Universalis
  •  • 1 031 mots

L'artiste française Orlan , reconnue internationalement pour ses actions et performances ayant trait à l'« art corporel » (ou body art), s'exprime notamment à travers la photographie, l'art vidéo, le multimédia et la sculpture interactive. En 1977, elle se fait connaître d'un large public en se transformant durant le temps de la Foire internationale d'art contemporain (F.I.A.C.) de Paris en machi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orlan/#i_91943

PAPE LYGIA (1929-2004)

  • Écrit par 
  • Thierry DUFRÊNE
  •  • 918 mots

Dans le chapitre « De l'abstraction géométrique au néo-concrétisme »  : […] L'art abstrait a été introduit en Amérique du Sud par Joaquín Torrès-García, qui revint à Montevideo après avoir côtoyé les avant-gardes européennes, de Mondrian au mouvement Abstraction-Création. Buenos Aires, Rio de Janeiro et São Paulo sont touchées à leur tour ; de grands artistes apparaissent, tels les Argentins Rhod Rothfuss ou Gyule Kosice, et des groupes se forment, comme en 1945 Arte Con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lygia-pape/#i_91943

RESTAURATION (art contemporain)

  • Écrit par 
  • Marie-Hélène BREUIL, 
  • Cécile DAZORD
  •  • 2 347 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Reconsidération des modes de catégorisation »  : […] La réévaluation des principes structurants de la conservation-restauration de l'art contemporain implique, enfin, une reconsidération du mode de catégorisation des domaines concernés. Le premier domaine est lié à l'introduction massive, dans le champ de l'art contemporain, de matériaux récents et peu ou mal connus – en termes de stabilité et de vieillissement notamment. Les matériaux synthétiques, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-restauration/#i_91943

SCHILLING ALFONS (1934-2013)

  • Écrit par 
  • Christina TSCHECH
  •  • 831 mots

Dans le chapitre « L’expérience du temps et du mouvement »  : […] À la fin des années 1950, inspiré par la dynamique de l’expressionnisme abstrait de la New York School, Alfons Schilling commence, avec Günter Brus, à projeter violemment de la peinture sur de grands papiers fixés au mur. Animé par le désir d’intégrer l’expérience du mouvement à l’œuvre, Alfons Schilling met au point une installation rotative qui permet d’exécuter des peintures sur une plaque tour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfons-schilling/#i_91943

Voir aussi

Pour citer l’article

Daniel CHARLES, « PERFORMANCE, art », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/performance-art/