NIGER

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique du Niger (NE)
Chef de l'ÉtatMohamed Bazoum (depuis le 2 avril 2021)
Chef du gouvernementOuhoumoudou Mahamadou (depuis le 3 avril 2021)
CapitaleNiamey
Langue officiellefrançais
Unité monétairefranc CFA
Population22 928 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)1 186 408

Histoire

Le Niger est une région dont le peuplement remonte à la préhistoire, comme l'attestent les outillages anciens en céramique et en métal, les gravures et peintures rupestres ou encore les restes de squelettes bien alignés retrouvés sur les sites de Bura dans le sud-ouest du pays. Au Néolithique, les hommes abandonnèrent les modes de vie de subsistance comme la cueillette et la chasse pour devenir producteurs agricoles et sédentaires. Avec l'assèchement du Sahara entre — 4 000 et — 2 000 environ et la désertification des régions du Ténéré, du Talak, de l'Aïr et de l'Azawagh, ils quittèrent le nord pour venir peupler ce qui correspond au centre et au sud du pays actuel, en quête de zones au climat plus clément. Au fil des siècles, diverses formes d'organisations territoriales se sont disputé cet espace jusqu'au contact avec les Européens. À partir de ce moment, l'espace nigérien a été totalement et constamment remodelé.

Les formations politiques précoloniales

À l'ouest, la période précoloniale est surtout marquée par l'affirmation de l'empire Songhay dont le berceau se trouve au Mali actuel. Deux importants mouvements de migrations vont accroître la présence songhay dans l'ouest du Niger et le nord du Bénin actuel : le premier après l'éviction de la dynastie des Soni par les Askai en 1493, et le second à la suite de la défaite de ces derniers face aux Marocains en 1591. Au nord, on note la formation des grandes confédérations touarègues des kel Aïr, kel Ferouan, kel Ewi et Ouliminden. Le sultanat de l'Aïr est ainsi fondé en 1405. Au centre, les États haoussa comme Sokoto, Zaria, Gobir, Katsina, Kabi, prennent naissance. À l'extrême est enfin, autour du lac Tchad, ce sont d'abord le Kanem, puis, à partir du xvie siècle, le Bornou dirigé par Idris Alaoma (1580-1617) qui s'imposèrent comme puissances dominantes.

Entre le xviie et le xviiie siècle, l'espace nigérien ressent la désintégration de l'empire Songhay. À la suite de la défaite de 1591, l'espace songhay éclate entre plusieurs principautés de part et d'autre du fleuve Niger. Au Gorouol et à l'Anzourou, créés après la chute des Soni, viennent s'ajouter le Kourmey, le Téra, le Djamare, le Karma, le Dendi. Cette situation de l'ouest contraste avec celle du centre où certains États haoussa, comme le Gobir, s'affirment en tant que puissances montantes. Plus à l'ouest des cités haoussa, l'Ader connaît un essor qui lui permit même d'imposer sa suzeraineté à l'Aïr.

Le xixe siècle est caractérisé d'abord par l'agitation des peuples nomades. Toute la bande sud subit l'hégémonie peule et touarègue. À l'ouest, en zone Zarma-Songhay, les Peuls vont dominer la rive droite du fleuve Niger tout au long de la première moitié du siècle. C'est à partir de 1844 que les formations Songhay, appuyées par les Touaregs, se dégagent de leur tutelle, mais pour subir l'influence des Touaregs. Dans les États haoussa, la guerre sainte (djihad), déclenchée par Ousman Dan Fodio (1754-1817), déstabilise les États du Gobir, de Kano, de Sokoto, qui passent sous son influence. Son exemple inspira même des chefs religieux tels Alfa Mahamane Diobbo et Boubakar Louloudji dans les régions occidentales de Say et du Boboye. À l'est, la nouvelle dynastie fondée par Mohammed El-Amin El Kanemi au Kanem supplante celle des Seyfawa et au nord, l'Azawagh fut le théâtre d'une série de guerres internes tout au long du xixe siècle. Dans l'ensemble, seul le Damagaram résiste comme puissance majeure au point de connaître son apogée vers 1885 avec le sultan Tanimoune.

Ce siècle est également caractérisé par l'intérêt de l'Europe pour la région. Cette période de heurts incessants va précéder celle des explorations, conquêtes, occupations et « pacifications » de l'espace nigérien par les Français. C'est à ce moment que les jalons de l'État du Niger seront posés.

La conquête de l'espace nigérien par la France

Les explorations de l'espace nigérien débutent dès le milieu du xixe siècle. Trois zones vont les attirer : la région du fleuve (voie naturelle de communication), le désert (zone mystérieuse) et le [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages

Médias de l’article

Niger : carte physique

Niger : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Niger : drapeau

Niger : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Le Ténéré (Niger)

Le Ténéré (Niger)
Crédits : Robert Van Der Hilst/ Getty Images

photographie

Niger : territoire et mines

Niger : territoire et mines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  NIGER  » est également traité dans :

NIGER, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

AFRIQUE-OCCIDENTALE FRANÇAISE (AOF)

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 805 mots
  •  • 2 médias

Créée par un décret du 16 juin 1895, sous la direction d'un gouverneur général, l'Afrique-Occidentale française (A.-O.F.) répond à la nécessité de coordonner sous une autorité unique la pénétration française à l'intérieur du continent africain. L'A.-O.F. est, à l'origine, constituée des colonies de la Côte-d'Ivoire, de la Guinée, du Sénégal et du Soudan. Deux nouveaux textes, le 1 er octobre 1902 […] Lire la suite

AHMADOU (mort en 1895 env.)

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 224 mots

À la mort du chef toucouleur El Hadj Omar, son fils Ahmadou, établi à Ségou sur le Niger, prend, en 1864, la direction de la lutte contre les Français. S'il est un chef religieux respecté, son autorité politique reste faible. Les Toucouleurs lui sont fidèles, mais il ne parvient à aucun moment à obtenir une obéissance réelle des Peuls et des Bambara. Ses propres frères se constituent des chefferie […] Lire la suite

BURKINA FASO

  • Écrit par 
  • Michel IZARD, 
  • René OTAYEK, 
  • Jean-Fabien STECK
  •  • 7 348 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La conquête française et la période coloniale (1895-1960) »  : […] En mai 1895, une colonne française, partie de Bandiagara et commandée par le capitaine Destenave, arrive à Ouahigouya, résidence du Yatenga naaba Baogo (1885-1895), qui doit faire face depuis plusieurs années à une révolte armée d'une partie de l'aristocratie du royaume, soutenue par les Peuls du commandement de Tyu. Un mois plus tard, en juin, alors que le Yatenga est devenu protectorat français […] Lire la suite

DAYAK MANO (1950-1995)

  • Écrit par 
  • Bernard NANTET
  •  • 535 mots

Personnage inclassable, écartelé comme son peuple entre deux cultures et plusieurs pays, Mano Dayak, leader de la rébellion touarègue nigérienne, est mort le 15 décembre 1995, en compagnie de quatre autres personnes, dans l'explosion de son avion sur un aérodrome du désert du Ténéré, au Niger. L'accident étant survenu en pleine négociation avec le gouvernement nigérien sur la mise en œuvre d'un a […] Lire la suite

DIORI HAMANI (1916-1989)

  • Écrit par 
  • Bernard NANTET
  •  • 966 mots

Premier président du Niger indépendant, Hamani Diori est né en 1916, dans le village zerma de Soudouré, au bord du Niger, près de Niamey. Cette région, où le souvenir de l'équipée meurtrière de la colonne Voulet-Chanoine est resté vif dans la population, a fourni plusieurs lots de « tirailleurs sénégalais » destinés aux champs de bataille européens. Après l'école normale William-Ponty de Dakar qu […] Lire la suite

FRANCE - L'année politique 2020

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 6 732 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Devant les turbulences du monde »  : […] Particulièrement engagé depuis le début de son mandat dans l’action européenne et internationale, Emmanuel Macron est plongé au cours de l’année 2020 dans de nouvelles turbulences. Le couple franco-allemand est à l’origine d’un plan de relance exceptionnel. Porté par l’Union européenne, celui-ci est destiné à faire face à la crise pandémique et à limiter l’effondrement des économies européennes. […] Lire la suite

KOUNTCHÉ SEYNI (1931-1987)

  • Écrit par 
  • Gilbert APOLLIS
  •  • 1 066 mots

Président de la République du Niger, Seyni Kountché est né le 31 juillet 1931 à Fandou, localité du Niger occidental située à une centaine de kilomètres de Niamey. Il est issu d'une famille de chefs coutumiers de la tribu Gabda, rameau du peuple Djerma, qui, au xve siècle, fonda l'ancien empire de Gao. Il embrassa le métier des armes très tôt, puisque, à treize ans, après des études primaires à Fi […] Lire la suite

MAÏNASSARA IBRAHIM BARÉ (1949-1999)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 338 mots
  •  • 1 média

Homme d'État nigérien, né le 9 mai 1949 à Maradi (Afrique-Occidentale française), mort le 9 avril 1999 à Niamey (Niger). D'origine haoussa, Ibrahim Baré Maïnassara s'engage dans l'armée en 1970 et, trois ans plus tard, devient aide de camp du président Seyni Kountché. Fidèle à son supérieur, Maïnassara est nommé commandant de la garde présidentielle en 1976, avant de prendre la tête de la presti […] Lire la suite

NIAMEY

  • Écrit par 
  • Emmanuel GRÉGOIRE
  •  • 675 mots
  •  • 1 média

L'origine de Niamey est incertaine : village de pêcheurs songhaï pour certains, village d'agriculteurs zarmas, maouris et peuls pour d'autres. Sa situation d'étape fluviale et sa proximité d'un gros marché poussèrent les Français à en faire un chef-lieu administratif en 1903 (1 800 habitants en 1905) et, en même temps, le centre du gouvernement territorial jusqu'au 1 er  janvier 1911, date où Zind […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

2-15 mai 2022 Mali. Dénonciation des accords de défense avec la France et retrait du G5 Sahel.

Celle-ci ne regroupe donc plus que la Mauritanie, le Tchad, le Burkina Faso et le Niger. Bamako dénonce « l’opposition de certains États du G5 Sahel » à ce que le Mali assure la présidence tournante de l’organisation, qui aurait dû lui revenir en février, ainsi que « les manœuvres d’un État extrarégional visant désespérément à isoler le Mali » – accusation dirigée implicitement contre la France. […] Lire la suite

8 mars 2022 Mali. Attaques meurtrières de l'organisation État islamique.

À partir du 8, plusieurs centaines de combattants de l’organisation État islamique dans le Grand Sahara (EIGS) affrontent les groupes armés touaregs du Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA) et du Groupe autodéfense touareg Imghad et alliés (GATIA) lors d’une série d’opérations dans la région de Ménaka, dans l’est du pays, à la frontière du Niger. […] Lire la suite

7-17 février 2022 Mali – France. Annonce du retrait des forces antiterroristes étrangères.

L’état-major français précise que la fermeture dans les six mois des dernières bases françaises implantées au Mali – Gao, Ménaka et Gossi – doit aller de pair avec le maintien des bases de N’Djamena au Tchad et de Ouagadougou au Burkina Faso, et avec un renforcement de la présence française au Niger. […] Lire la suite

20 décembre 2021 Niger – France. Neutralisation d'un cadre djihadiste par la force Barkhane.

Un cadre de l’organisation État islamique au grand Sahara (EIGS), Soumana Boura, est tué par une frappe aérienne effectuée par la force antiterroriste française Barkhane au nord de Tillabéri, dans la zone dite des « trois frontières ». Celui-ci est présenté comme l’un des auteurs de l’assassinat de six humanitaires français de l’ONG Acted, ainsi que de leur guide et leur chauffeur nigériens, à Kouré, en août 2020. […] Lire la suite

14-27 novembre 2021 Burkina Faso – France. Attaque meurtrière d'un poste de gendarmerie et tentative de blocage d'un convoi militaire français.

Le 27 également, trois personnes sont tuées lors de la dispersion d’une nouvelle tentative de blocage du convoi français à Tera, dans l’ouest du Niger.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Mamoudou GAZIBO, Sadou GAZIBO, Emmanuel GRÉGOIRE, « NIGER », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/niger/