CRISES ALIMENTAIRES

Article principal

  • CRISES D'ACCÈS À L'ALIMENTATION

    • Écrit par Laurence ROUDART
    • 5 014 mots
    • 6 médias

    Les crises d’accès à l’alimentation constituent l’une des deux grandes catégories des crises alimentaires. Très répandues dans le monde contemporain, elles sont classées en différentes phases selon leur gravité. Leurs causes immédiates sont soit une insuffisance des disponibilités vivrières, soit une...

Articles associés

  • AGRICULTURE - Histoire des agricultures depuis le XXe siècle

    • Écrit par Marcel MAZOYER, Laurence ROUDART
    • 8 798 mots
    • 3 médias
    La crise agricole et alimentaire contemporaine s'est manifestée par un épisode aigu en 2007-2008 : une très forte hausse des prix sur les marchés internationaux de produits vivriers s'est répercutée sur les prix de certaines denrées vivrières dans de nombreuses villes des pays en...
  • LAND GRABBING ou ACCAPAREMENT DE TERRES AGRICOLES

    • Écrit par Jean-Paul CHARVET
    • 4 385 mots
    • 4 médias
    En 2007-2008 s'est produite une brutale envolée des cours des principales denrées agricoles (blé, maïs, soja, riz...), qui s'est ensuivie de plusieurs émeutes de la faim au cours du printemps de 2008. Ses origines sont multiples (transition alimentaire, réduction des stocks de report – c'est-à-dire...
  • NIGER

    • Écrit par Universalis, Mamoudou GAZIBO, Sadou GAZIBO, Emmanuel GRÉGOIRE
    • 6 607 mots
    • 5 médias
    ...souvent les besoins du pays (2,7 millions de tonnes), celui-ci enregistrant de fréquents déficits vivriers en raison de l'insuffisance des pluies. Certaines années connaissent de dramatiques famines, comme ce fut le cas en 1973, 1984 puis en 2004, où sécheresse et invasion acridienne entraînèrent...
  • YUNUS MUHAMMAD (1940- )

    • Écrit par Marie GODQUIN
    • 949 mots
    • 1 média
    En 1974, trois ans après son retour, le Bangladesh est touché par une terrible famine qui fait 1,5 million de morts. Yunus s'en émeut profondément : « Les gens mouraient de faim dans la rue et moi je continuais à enseigner d'élégantes théories économiques sans aucune prise avec la réalité », dira-t-il....